Nick de Cusa

La voiture de demain, énergies alternatives

2 192 messages dans ce sujet

Le 13 juin 2017 à 11:47, José a dit :

 

Je n'ai rien compris à ce truc. 

C'est donc un bus de 32m qui roulera sur sa voie, partagée avec les voitures. En période de bouchon, il va bloquer la circulation comme un fou dans les carrefours. 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le monsieur te dit que c est génial!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Adrian
       
       
      Les mecs font se faire détruire leur voiture avec leur caméra...
       
    • Par Librekom
      https://www.bloomberg.com/news/articles/2017-02-15/toyota-sold-one-prius-in-china-in-december-as-demand-disappears
       
       
       
    • Par Nick de Cusa
      En quoi le nombre de blessés et de morts par unité d'énergie produite n'est-il pas un bon critère pour porter un jugement ?
    • Par Nick de Cusa
      http://www.wind-watch.org/video-wisconsin.php
    • Par Jérôme
      L'idéologie anti-voiture qui vise à pénaliser les automobilistes pour les obliger à prendre des transports en commun publics inconfortables, bondés, sales, mal entretenus, où règne l'insécurité continue de se développer: une pseudo-étude nous explique que les français "ont conscience" que la voiture "coûte plus cher que les transports publics". Le rapport de 1 à 20 donné dans l'article est complètement fantaisiste. Mais surtout on ne compare pas les mêmes services : trajets longs avec de nombreux changements, trafic très faible les jours non ouvrés, absence totale de flexibilité, incompatibilité complète des transports en commun avec les contraintes d'une vie sociale, familiale et professionnelle moderne… Certes on pourrait améliorer sensiblement les transports en commun en les libéralisant et privatisant complètement mais la voiture restera toujours indispensable.