Jump to content

Recommended Posts

Rien n’indique que c’etait son compagnon. Rien n’indique non plus qu’on a à faire à un homme et une femme. 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Open bar et violation du secret professionnel. 

 

Le Monde - Soixante propositions pour lutter contre les violences conjugales
 
Mardi 29 octobre, à l’hôtel Cassini, les membres des onze groupes de travail du Grenelle doivent se retrouver pour présenter le fruit de leurs réflexions, en présence de Marlène Schiappa.


https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/10/28/grenelle-60-propositions-pour-lutter-contre-les-violences-conjugales_6017242_3224.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

 En Biélorussie, seuls les hommes âgés entre 18 et 65 ans peuvent être condamnés à la peine de mort. La peine maximale pour les femme est de 25 années d'incarcération.

 

Un pays où le féminisme n'a pas pris visiblement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au contraire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est de la discrimination positive à l'avantage des femmes, ou me trompe-je ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Bisounours a dit :

C'est de la discrimination positive à l'avantage des femmes, ou me trompe-je ?

 

En l'occurrence, c'est ce que l'on appelle le conservatisme, je crois.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ressemble vachement au féminisme 3e vague. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Tramp a dit :

Ça ressemble vachement au féminisme 3e vague. 

 

 

Sources ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 minutes ago, Tramp said:

Ça ressemble vachement au féminisme 3e vague. 

C'est marrant ce besoin de caricaturer quelque chose qui est déjà détestable au naturel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Johnnieboy a dit :

 

 

Sources ?

 

https://www.google.com/amp/s/fivethirtyeight.com/features/women-arent-always-sentenced-by-the-book-maybe-men-shouldnt-be-either/amp/

 

Quand les femmes commettent des délits c’est parce qu’elles sont des victimes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

 

https://www.google.com/amp/s/fivethirtyeight.com/features/women-arent-always-sentenced-by-the-book-maybe-men-shouldnt-be-either/amp/

 

Quand les femmes commettent des délits c’est parce qu’elles sont des victimes. 

 


Pas vraiment le courage de lire l'article en entier. Je ne trouve pas étonnant que des peines différentes soient dispensées pour des individus différents. D'après mes souvenirs, les femmes, par exemple, risquent deux fois moins de récidiver que les hommes après une peine de prison ferme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
59 minutes ago, Tramp said:

Ça ressemble vachement au féminisme 3e vague. 

 

1 hour ago, Johnnieboy said:

En l'occurrence, c'est ce que l'on appelle le conservatisme, je crois.

 

Les 2 se rejoignent de fait sur certains points (si on parle d'un féminisme qui n'est plus égalitariste), notamment dans la vision femmes=victimes (evidemment les raisonnements/conclusions diffèrent).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Johnnieboy a dit :

Pas vraiment le courage de lire l'article en entier. Je ne trouve pas étonnant que des peines différentes soient dispensées pour des individus différents. D'après mes souvenirs, les femmes, par exemple, risquent deux fois moins de récidiver que les hommes après une peine de prison ferme.

Ok, donc punir pénalement les hommes sur la probabilité d'actes qu'ils n'ont pas encore commis, c'est cool pour toi. C'est une opinion... intéressante. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Rincevent a dit :

Ok, donc punir pénalement les hommes sur la probabilité d'actes qu'ils n'ont pas encore commis, c'est cool pour toi. C'est une opinion... intéressante. 


Et ce n'est évidemment pas ce que j'ai écrit mais ce n'est pas grave.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout le concept de personnalisation des peines qu'il faut dénoncer. Il y a une raison pour laquelle les anciens représentaient la justice avec les yeux bandés.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Johnnieboy a dit :


Et ce n'est évidemment pas ce que j'ai écrit mais ce n'est pas grave.

 

Tu as quand même écris que tu comprenais qu'un homme soit condamné plus sévèrement qu'une femme du fait qu'il avait plus le risque de récidiver donc pour un acte qu'il n'avait pas commis.

 

Cela étant dit je serai curieux de connaître les statistiques de récidive par infraction ou type d'infraction. D'instinct je me dit que cela doit jouer et comme hommes et femmes ne commettent pas, en moyenne, le même genre d'infraction, cela doit jouer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, PABerryer said:

 

Tu as quand même écris que tu comprenais qu'un homme soit condamné plus sévèrement qu'une femme du fait qu'il avait plus le risque de récidiver donc pour un acte qu'il n'avait pas commis.

 

Cela étant dit je serai curieux de connaître les statistiques de récidive par infraction ou type d'infraction. D'instinct je me dit que cela doit jouer et comme hommes et femmes ne commettent pas, en moyenne, le même genre d'infraction, cela doit jouer.

Tu en as une étude ici (bon qui date un peu, mais qui ne doit pas trop changer).

 

http://www.justice.gouv.fr/art_pix/stat_infostat_127.pdf

 

 

Visiblement, la récidive est plus forte dans les escroqueries et les délits routiers.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Cortalus a dit :

C'est tout le concept de personnalisation des peines qu'il faut dénoncer. Il y a une raison pour laquelle les anciens représentaient la justice avec les yeux bandés.

Il va falloir m'expliquer où est le principe de personnalisation des peines dans une logique où l'appartenance à un groupe prime sur les particularités individuelles.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, poincaré said:

Il va falloir m'expliquer où est le principe de personnalisation des peines dans une logique où l'appartenance à un groupe prime sur les particularités individuelles.

Prime-t-elle ou l'appartenance à un groupe implique que l'on a plus souvent une particularité individuelle donnée?

 

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, poincaré a dit :

Il va falloir m'expliquer où est le principe de personnalisation des peines dans une logique où l'appartenance à un groupe prime sur les particularités individuelles.

 

Parce qu'en pratique, c'est le concept de personnalisation des peines qui permet à l'arbitraire du juge de s'exercer et donc de traiter différemment les gens selon leur appartenance à telle ou telle catégorie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, PABerryer a dit :

 

Tu as quand même écris que tu comprenais qu'un homme soit condamné plus sévèrement qu'une femme du fait qu'il avait plus le risque de récidiver donc pour un acte qu'il n'avait pas commis.

 

Cela étant dit je serai curieux de connaître les statistiques de récidive par infraction ou type d'infraction. D'instinct je me dit que cela doit jouer et comme hommes et femmes ne commettent pas, en moyenne, le même genre d'infraction, cela doit jouer.



C'est faux. Encore faudrait-il savoir lire et savoir faire preuve d'un peu de finesse d'esprit plutôt que de vouloir charger des moulins à tout prix.

J'ai dit qu'il était normal que des peines différentes soient dispensées à des individus différents.
J'ai ensuite dit que les femmes récidivaient deux fois moins que les hommes après une peine de prison ferme (c'était un exemple parmi d'autres dans mon esprit).
Les juges sont confrontés à toutes sortes de délinquants et criminels. Certains méritent de plus ou moins grosses peines en fonction d'une myriade d'éléments qui sont mis à disposition des juges.
Vu la proposition plus haut quant à la récidive des femmes et des hommes, il ne me semble pas aberrant de croire que les juges sont plus souvent confrontés à des femmes méritant des peines en-dessous de la moyenne des peines dispensées aux hommes que l'inverse.

De la même manière, par exemple encore, que les femmes ont souvent des positions subalternes et des rôles plus mineurs que les hommes dans les réseaux criminels. Si à la fin on condamne tout le réseau criminel pour le même crime, il faudra quand même adapter les peines afin que ceux ayant le plus de responsabilités et étant les plus dangereux soient condamnés à des peines plus lourdes que les pions de l'organisation ayant joué des rôles de complices mineurs.

Ca ne veut pas dire que les femmes doivent a priori mériter des peines plus faibles que les hommes.  



 

il y a 57 minutes, Cortalus a dit :

C'est tout le concept de personnalisation des peines qu'il faut dénoncer. Il y a une raison pour laquelle les anciens représentaient la justice avec les yeux bandés.

 

L'opposition entre la personnalisation des peines d'une part et l'impartialité et l'objectivité de la justice d'autre part n'existe que dans les esprits confus.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Johnnieboy a dit :

L'opposition entre la personnalisation des peines d'une part et l'impartialité et l'objectivité de la justice d'autre part n'existe que dans les esprits confus.

 

L'impartialité et l’objectivité de la justice. 🤣

 

Sérieusement, tu as un peu fréquenté le tribunal correctionnel ou les cours d'assises ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Cortalus a dit :

 

L'impartialité et l’objectivité de la justice. 🤣


LOLILOL LAY JUGES SONT DES GAUCHIASSES DE MAYRD


Sinon, t'as des arguments ? 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remplaçons "homme" et "femme" par, disons, "arabe" et "blanc" dans ce débat :popcorn:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Lancelot a dit :

Remplaçons "homme" et "femme" par, disons, "arabe" et "blanc" dans ce débat :popcorn:


Ce serait un débat très intéressant, aussi. Encore que, les statistiques concernant les statistiques ethniques étant difficilement trouvables en France, il vaudrait mieux parler du cas des Noirs et des Blancs américains. Même si je comprends ton intention qui me visait en parlant d'Arabes.

Bien que les facteurs de risque de récidive soient plus bas pour les Noirs que les pour les Blancs aux Etats-Unis, les premiers sont plus souvent condamnés à nouveau que les Blancs.


https://phys.org/news/2018-10-black-men-higher-recidivism-factors.html
 

Citation

 


 

"In our study, the most potent predictor of recidivism was being a Black male, even though Black men had less contact with the criminal justice system and few of the risk factors traditionally associated with recidivism," Kennedy adds. "This suggests that beyond individual risk, other factors, including racism and implicit bias, as well as poverty and employment opportunities in the local community, are driving recidivism."

The study estimated the effects of various risk factors on the time it took 21,462 Black men, White men, Black women, and White women released from North Carolina state prisons from 2000 to 2001 to return to prison. The risk factors included individual-level risk factors drawn from a standardized risk assessment tool used by most state correctional systems.

Risk factors included individuals' prior convictions, financial situation, marital status, attitude (as provided by an officer's subjective opinion of the offender's motivation to change), history of drug addiction, employment in the past year and currently, high school completion or dropout, age of entry, and gender. The researchers removed the gender variable from their risk assessments and calculated the level of risk for recidivism, from minimal/low to high. The study also looked at the type of crime individuals had committed, the total number of offenses, alcohol problems, and mental health diagnoses, as well as whether individuals had children and the size of the county where they were released.

More than 58% of Black men in the study were reincarcerated in a North Carolina state prison within the 8-year follow-up period, compared to fewer than half of the White men and White women, and just over 41% of the Black women released during the same time frame. That occurred even though Black men were less likely to be identified as high risk and had lower scores on all but two risk factors that are thought to drive recidivism—age at intake and marital status.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...