Jump to content

Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2


Mathieu_D

Recommended Posts

Un condensé d'idiocratie journaliste et de profs d'IUT en un paragraphe d'introduction. Dans le genre "je cause de trucs que je comprends pas", je demande Bertrand Rothé et j'écris son nom à dessein, que google référence bien ce qui va suivre quand on cherchera après ce pignouf :

 

http://www.marianne.net/neoliberalisme-nait-paris-100236118.html

 

L'auriez-vous deviné ? Le néolibéralisme n'est pas apparu à Chicago sur les bords du lac Illinois, bien que Milton Friedman enseignât longtemps dans la célèbre université de la ville, jusqu'à fonder une école d'où sortiront les « Chicago boys », synonymes de « talibans de l'économie de marché ». Non, le néolibéralisme naquit, assez discrètement il est vrai, au bord de la Seine, près du Palais-Royal, à Paris, lors d'un colloque organisé en 1938 autour d'un journaliste américain, Walter Lippmann. Quoi d'étonnant, en fait, puisque la France avait été l'une des terres d'élection du libéralisme classique. N'est-ce pas à Vincent de Gournay que Turgot attribue la formule « Laisser faire, laisser passer » ? Jean-Baptiste Say n'était-il pas l'inventeur de la loi des débouchés, une des plus citées en économie, qui proclame : « L'offre crée sa propre demande » ? Frédéric Bastiat ne fut-il pas un des auteurs de chevet de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan ? Et Léon Walras, né à Evreux en 1834 - qui, c'est vrai, a enseigné en Suisse -, ne prétendait-il pas démontrer « l'équilibre général de concurrence pure et parfaite » ? La France, et particulièrement la République, avait appliqué avec zèle leurs théories, au moins jusqu'en 1914.

 

On a donc en une poignées de lignes :

 

-une tentative de révélation d'un grand secret de polichinelle, à savoir assimilation "néolibéralisme" = Friedman alors que n'importe qui ayant ne fut-ce que lu une fiche wikipédia sait déjà cette bête vérité (le saviez-vous : l'eau mouille et le feu ça brûle)

-une énième erreur historique sur les "Chicago Boy" qui ont existé bien avant que Friedman ne deviennent un prof célèbre de Chicago (c'est à dire : les années 50, voilr les articles de lulu dans contrepoints)

-une association de Friedman aux Talibans

-"laisser faire" au lieu de "laissez-faire" ce qui change tout le contexte, l'histoire, le poids et le sens de la phrase et ce qui démontre, le fallait-il, à quel point ce genre de demi-habile ne comprend pas un traitre mot de la bouillie qui sort de son cerveau et n'a pas le niveau qu'on attendrait d'un foutu collégien lors d'une dissertation

-nous offre une citation apocryphe de Say (qui en plus résume mal l'idée de Say voir un article de Contrepoints)

-confond encore et toujours les néo-classiques et la concurrence pure et parfaite avec le libéralisme.

 

Il y a plus d'erreurs, de procès d'intention et d'hommes de pailles que de lignes.

 

Ne craignez rien, monsieur Bertrand Rothé est prof à Cergy-Pontoise.

Link to comment

Un condensé d'idiocratie journaliste et de profs d'IUT en un paragraphe d'introduction. Dans le genre "je cause de trucs que je comprends pas", je demande Bertrand Rothé et j'écris son nom à dessein, que google référence bien ce qui va suivre quand on cherchera après ce pignouf :

 

http://www.marianne.net/neoliberalisme-nait-paris-100236118.html

 

On a donc en une poignée de ligne :

 

-une tentative de révélation d'un grand secret de polichinelle, à savoir assimilation "néolibéralisme" = Friedman alors que n'importe qui ayant ne fut-ce que lu une fiche wikipédia sait déjà cette bête vérité (le saviez-vous : l'eau mouille et le feu ça brûle)

-une énième erreur historique sur les "Chicago Boy" qui ont existé bien avant que Fridman ne deviennent un prof célèbre de Chicago (c'est à dire : les années 50, voilr les articles de lulu dans contrepoints)

-une association de Friedman aux Talibans

-"laisser faire" au lieu de "laissez-faire" ce qui change tout le contexte, l'histoire, le poids et le sens de la phrase et ce qui démontre, le fallait-il, à quel point ce genre de demi-habile ne comprend pas un traitre mot de la bouillie qui sort de son cerveau et n'a pas le niveau qu'on attendrait d'un foutu collégien lors d'une dissertation

-nous offre une citation apocryphe de Say (qui en plus résume mal l'idée de Say voir un article de Contrepoints)

-confond encore et toujours les néo-classiques et la concurrence pure et parfaite avec le libéralisme.

 

Il y a plus d'erreurs, de procès d'intention et d'hommes de pailles que de lignes.

 

Ne craignez rien, monsieur Bertrand Rothé est prof à Cergy-Pontoise.

 

Il semble aussi mettre en filiation l'école de chicago avec l'école classique de Paris alors que les descendants spirituels de l'école de paris c'est les autrichiens

 

cela dit, il parle de néoclassique et dans le cas de friedman c'est moitié vrai, vu qu'il était monétariste

 

tiens, Poney, si tu te lèves tôt demain matin tu sais ce qu'il serait sympa d'écrire comme article :mrgreen: ?

Link to comment

Peux-tu préciser ce que tu sous-entends?

 

L'école autrichienne a mis un point d'honneur à démontrer à quel point c'était une vision foireuse de l'économie.

Au 19ième.

 

 

Que c'est faux ?^^

 

Que certains ne lisent même pas wikibéral :(

http://www.wikiberal.org/wiki/%C3%89cole_n%C3%A9oclassique#La_concurrence_pure_et_parfaite

 

Walras était socialiste en plus. Et ce n'est pas moi qui le reclasse ainsi.

Et oui la Loi de Say est souvent confondue avec la caricature que Keynes en a fait.

 

oui

 

Il semble aussi mettre en filiation l'école de chicago avec l'école classique de Paris alors que les descendants spirituels de l'école de paris c'est les autrichiens

 

cela dit, il parle de néoclassique et dans le cas de friedman c'est moitié vrai, vu qu'il était monétariste

 

tiens, Poney, si tu te lèves tôt demain matin tu sais ce qu'il serait sympa d'écrire comme article :mrgreen: ?

 

On pourrait aussi dire que la politique monétariste de Friedman a influencé une partie des décisions des Etats et des banques centrales depuis 2008. Mais, a moité vrai, ça, c'est ce qui suppose de savoir les nuances, donc totalement faux du point de vue de ce diplômé en économie de mes deux.

 

J'aurais pu faire un petit papier mais, je n'écris pas sur les gogols français, j'ai déjà fort à faire avec ceux de mon pays. Et pour le moment, je suis à la bourre sur plusieurs trucs pro.

Link to comment

C dans l'air sur l'élevage porcin en France.

 

La représentante des éleveurs tape sur les marges de la grande distrib.

Un type doté de deux doigts de bon sens note qu'un rapport tout ce qu'il y a de plus officiel a montré que les rayons viande des grande distrib étaient en marge nette négative.

Interrogation sur le plateau : mais comment est ce possible que tout le monde perde de l'argent dans cette fichue filière ?

 

Réponse immédiate : régulation des prix, régulation des stocks, régulation des conditions sanitaires -_-

 

C'est l'évidence même que les prix hurlent "surproduction" en arial taille 25 graissé et surligné, mais non ... ça ne leur vient pas à l'idée.

Link to comment

la logique c'est de ne rien changer ( tout changement declencherait de la resistance) et de 'sauver' ce qui existe.Le terme sauver est choisi puisque c'est ce que fait le gouvernement a chaque fois qu'il agit, il s'agit de sauver quelqu'un ou quelque groupe menace.

La logique industrielle c'est plutot 'adaptez vous et que le meilleur gagne' mais c'est un discours rigoureusement impossible en france.

Link to comment

la logique c'est de ne rien changer ( tout changement declencherait de la resistance) et de 'sauver' ce qui existe.Le terme sauver est choisi puisque c'est ce que fait le gouvernement a chaque fois qu'il agit, il s'agit de sauver quelqu'un ou quelque groupe menace.

La logique industrielle c'est plutot 'adaptez vous et que le meilleur gagne' mais c'est un discours rigoureusement impossible en france.

L'adaptquoi ? Terroriste culturel ! Darwinien cro magnon !

Pour l'article sur Marianne, je sais même pas si quelqu'un doit écrire dessus. Tout ce qui permettrait de contrer les mensonges de ce type se trouve déjà sur CP.

Mais j'aile beaucoup la tirade de Poney.

Link to comment

Que le meilleur gagne ????? Jim16, tu es dingue ou quoi ? 

Ça me rappelle que dans mon job, il avait été question d'une révolution au sujet des primes, c'est à dire de les attribuer au mérite, en fonction du travail effectué en mieux, en plus, bref, de s'appliquer. bah, y a eu un vent de panique et de stress, limite manif cgt et fo. Du coup, une grille pourrie d'évaluation avec des critères hallucinants du genre : tu fais le minimum, bah t'es à fond et t'as la prime. Tu le fais pas ? Ça existe pas...

Link to comment

C dans l'air sur l'élevage porcin en France.

 

La représentante des éleveurs tape sur les marges de la grande distrib.

Un type doté de deux doigts de bon sens note qu'un rapport tout ce qu'il y a de plus officiel a montré que les rayons viande des grande distrib étaient en marge nette négative.

Interrogation sur le plateau : mais comment est ce possible que tout le monde perde de l'argent dans cette fichue filière ?

 

Réponse immédiate : régulation des prix, régulation des stocks, régulation des conditions sanitaires -_-

 

C'est l'évidence même que les prix hurlent "surproduction" en arial taille 25 graissé et surligné, mais non ... ça ne leur vient pas à l'idée.

J'ai cru apercevoir Jean Marc Daniel sur le plateau en zappant, il est parfois trop poli, il dira jamais ce genre de choses en face d'un représentant d'éleveurs.

Link to comment

Un condensé d'idiocratie journaliste et de profs d'IUT en un paragraphe d'introduction. Dans le genre "je cause de trucs que je comprends pas", je demande Bertrand Rothé et j'écris son nom à dessein, que google référence bien ce qui va suivre quand on cherchera après ce pignouf :

 

http://www.marianne.net/neoliberalisme-nait-paris-100236118.html

 

On a donc en une poignées de lignes :

 

-une tentative de révélation d'un grand secret de polichinelle, à savoir assimilation "néolibéralisme" = Friedman alors que n'importe qui ayant ne fut-ce que lu une fiche wikipédia sait déjà cette bête vérité (le saviez-vous : l'eau mouille et le feu ça brûle)

-une énième erreur historique sur les "Chicago Boy" qui ont existé bien avant que Friedman ne deviennent un prof célèbre de Chicago (c'est à dire : les années 50, voilr les articles de lulu dans contrepoints)

-une association de Friedman aux Talibans

-"laisser faire" au lieu de "laissez-faire" ce qui change tout le contexte, l'histoire, le poids et le sens de la phrase et ce qui démontre, le fallait-il, à quel point ce genre de demi-habile ne comprend pas un traitre mot de la bouillie qui sort de son cerveau et n'a pas le niveau qu'on attendrait d'un foutu collégien lors d'une dissertation

-nous offre une citation apocryphe de Say (qui en plus résume mal l'idée de Say voir un article de Contrepoints)

-confond encore et toujours les néo-classiques et la concurrence pure et parfaite avec le libéralisme.

 

Il y a plus d'erreurs, de procès d'intention et d'hommes de pailles que de lignes.

 

Ne craignez rien, monsieur Bertrand Rothé est prof à Cergy-Pontoise.

 

'tain, les commentaires…

headdesk.jpg

Link to comment

Oh, je veux aller voir et je tombe sur cette phrase :

 

 

 

Deux essais pour réfléchir
Nous devons beaucoup à deux livres : au Néolibéralisme, version française, de François Denord, édité par Demopolis, et Aux origines du «néolibéralisme» : le colloque Lippmann, de Serge Audier, aux éditions Le Bord de l'eau. Ils sont tous les deux d'accord pour écrire que, avant-guerre, le néolibéralisme était l'exact contraire de ce qu'il est devenu.

 

 

DONC ON EST BIEN D'ACCORD TRIPLE CON D'AUTEUR, ça n'a rien avoir avec le "libéralisme" et même avec le "néolibéralisme" de Hayek (si tant est qu'il existe) et du colloque.

 

Je résume l'article : "on a une méchante théorie qui fait du mal, elle est apparue au temps T et depuis elle n'a plus rien avoir avec ça mais quand même c'est la même chose"

 

Quel teubé putain quel teubé. Ca me fout les nerfs d'être con à ce point et de pouvoir ouvrir sa grande bouche devant des étudiants ou des des grands quotidiens. C'est pas vrai ça.

Link to comment
L'article est plutôt bon pour du Libération.

J'entends par là qu'il est aussi neutre que possible pour un journaliste français. Et c'est déjà cool. Une sorte de page wikipedia en moins bien.

Les derniers paragraphes partent en couille, mais j'ai lu pire.

Link to comment

L'article est plutôt bon pour du Libération.

J'entends par là qu'il est aussi neutre que possible pour un journaliste français. Et c'est déjà cool. Une sorte de page wikipedia en moins bien. 

Les derniers paragraphes partent en couille, mais j'ai lu pire. 

 

 

 

tu vas arreter ca tout de suite

Link to comment

Tiens, un peu de journalisme :

Alors que le phénomène des bitures express (binge drinking) s’intensifie en Europe et notamment en France, c’est un résultat inquiétant que livre l’équipe des pro­fesseurs Olivier Pierrefiche et Mickaël Naassila (Inserm, groupe de recherche sur l’alcool et les pharmacodépendances, université de Picardie). Chez des rats adolescents, deux épisodes rapprochés de binge drinking suffisent à perturber durablement les processus d’apprentissage et de mémorisation, concluent leurs travaux, parus le 6 août dans la ­revue International Journal of Neuropsychopharmacology.

http://mobile.lemonde.fr/sciences/article/2015/08/17/deux-cuites-et-une-memoire-qui-flanche_4728064_1650684.html

Link to comment

Pignouferie de presse dans le Vif qui reprend Belga (l'AFP du plat pays):

 

http://www.levif.be/actualite/belgique/les-prix-de-l-electricite-et-du-gaz-ont-explose-depuis-la-liberalisation/article-normal-411581.html

 

 

Les prix de l'électricité et du gaz ont explosé depuis la libéralisation

20/08/15 à 15:08 - Mise à jour à 15:13

Source : Belga

 

Entre 2007, année de la libéralisation totale du marché énergétique belge, et fin 2014, le prix final au consommateur de l'électricité a augmenté en moyenne de 20,78% pour un client domestique belge, ressort-il d'une étude publiée jeudi par la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg). Pour le gaz, le prix final au consommateur a augmenté, en moyenne, de 27,90% pour un client domestique.

 

Pour le client domestique, le prix final au consommateur a ainsi augmenté, en moyenne, de 133,08 euros/an (+26,54%) en Flandre, de 114,07 euros/an (+18,93%) en Wallonie et de 52,68 euros/an (+9,00%) à Bruxelles. Cette hausse est surtout attribuable à l'augmentation des tarifs de distribution; le prix de la composante énergie étant resté relativement stable (-0,91% en Flandre, +4,90% en Wallonie et +4,15% à Bruxelles). Les prélèvement publics, la contribution énergie renouvelable et cogénération et le transport ont également augmenté, à l'inverse de la TVA. S'agissant des clients professionnels, le prix final au consommateur pour un client en moyenne tension a quant à lui diminué en moyenne de 1.886,38 euros/an (-8,37%) à Bruxelles et de 11,31 euros/an (-0,05%) en Flandre. En Wallonie, le prix a par contre sensiblement augmenté de 3.123,79 euros/an (+14,26%). Les prix du gaz naturel pour le client résidentiel ont par ailleurs progressé de 27,90% sur la période soit une augmentation de 293,28 euros/an (+25,74%) en Flandre, de 389,89 euros/an (+33,89%) en Wallonie et de 269,83 euros/an (+22,57%) à Bruxelles. Pour les PME, le prix du gaz naturel a augmenté de 20,90%, ce qui correspond à une hausse, en moyenne, de 13.779,16 euros/an (+19,78%) en Flandre, de 16.624,86 euros/an (+23,78%) en Wallonie et de 16.238,00 euros/an (+22,41%) à Bruxelles

 

Alors, la distribution, c'est une entreprise publique.

Plus augmentation de la TVA à venir.

Plus augmentation des prélèvement public

 

La partie "composante énergie est stable", la partie "privatisée" quoi.

 

Donc l'Etat fait augmenter les prix mais c'est sur, c'est la vilaine libéralisation.

Putain de couillons de journaleux. Et tous les commentaires sur Facebook qui chargent l'ultralibéralisme, le néolibéralisme et qui appelle à une entreprise publique. Si on veut savoir pourquoi le libéralisme à mauvaise presse, cherchez du côté des idiots à qui on a donné l'espace d'écrire des conneries en public. Article demain contre ces idiots.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...