Jump to content

Recommended Posts

A Paris :

Le Monde.fr - Anne Hidalgo annonce de nouvelles restrictions de circulation dans le centre de Paris

La maire de Paris a dévoilé au « Journal du dimanche » son plan de transformation des quais hauts de la rive droite et de la rue de Rivoli.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/01/08/anne-hidalgo-annonce-de-nouvelles-restrictions-de-circulation-dans-le-centre-de-paris_5059430_823448.html

Link to comment

 

C'est là que ce serait bien d'avoir quelques écolos hardcore sous la main pour les pousser à attaquer la mairie de paris, la préfecture, et la RATP pour mise en danger de la vie d'autrui.

 

En plus, techniquement, c'est possible de réduire l'utilisation du freinage mécanique, via l'installation de modules de récupération de l'énergie cinétique. (Ici un article sur un proto à Londres )

Link to comment

Allez, la droite a encore baissé son froc devant la gauche. Le plan de Pecresse veut réduire le nombre de voies sur les quais et la vitesse.

Le Monde.fr - Piétonnisation des voies sur berge : la région s’alarme d’une aggravation de la pollution

La présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, propose trois scénarios alternatifs de « piétonnisation douce ».

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/01/19/pietonnisation-des-voies-sur-berge-la-region-s-alarme-d-une-aggravation-de-la-pollution_5065655_1652666.html

  • Yea 1
Link to comment

Voies sur berges : une hausse de 50 % de la pollution !
 

Il va devenir très difficile pour la maire de Paris de nier effrontément l'évidence. Alors que chaque Parisien ou, hélas, visiteur étranger constate par lui-même les effets accrus de la pollution à proximité des voies sur berges rive droite, un troisième rapport à charge vient confirmer que ce n'est pas qu'une impression. Commandé par la Région Île-de-France et donc par sa présidente Valérie Pécresse, ce document comme les autres se veut indépendant de tout parti pris politique. Pour cela, un collège d'experts représentatifs, présidé par le Pr Pierre Carli, médecin-chef du Samu de Paris, a été constitué à l'été 2016 et c'est lui qui a rendu son 3e rapport d'étape ce 19 janvier.
Et c'est un échec total qui est dressé, accumulant le triste constat d'une dégradation de la qualité de l'air, de l'augmentation des bouchons et de l'aggravation de la pollution sonore.
http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/voies-sur-berges-une-hausse-de-50-de-la-pollution-20-01-2017-2098629_683.php#xtor=CS2-238

Link to comment
  • 2 months later...

Ha ha, au UK. Le coup classique d'inciter les gens dans une nasse puis de leur donner un petit coup de pelle derrière la nuque. Les hybrides cette fois-ci (qui jouissaient par rapport aux autres d'une non pénalisation largement injsutifiée, avouons le),

 

http://www.autocar.co.uk/car-news/industry/new-uk-car-tax-rates-send-annual-motoring-costs-skywards

Link to comment
il y a 53 minutes, Nick de Cusa a dit :

Ha ha, au UK. Le coup classique d'inciter les gens dans une nasse puis de leur donner un petit coup de pelle derrière la nuque. Les hybrides cette fois-ci (qui jouissaient par rapport aux autres d'une non pénalisation largement injsutifiée, avouons le),

 

http://www.autocar.co.uk/car-news/industry/new-uk-car-tax-rates-send-annual-motoring-costs-skywards

 

Pardon, mais c'est le contraire : c'est tout les autres qui subissent une pénalisation injustifiée.

  • Yea 1
Link to comment
  • 4 weeks later...

Vous vous demandiez où et quand est apparue l'idéologie anti-voiture ? Mais tout simplement lorsque qu'André Gorz a tourné le dos au marxisme (après Mai 68 donc, #post-modernisme) pour devenir un pionner du mouvement écologiste français:

 



Le vice profond des bagnoles, c’est qu’elles sont comme les châteaux ou les villa sur la Côte : des biens de luxe inventés pour le plaisir exclusif d’une minorité de très riches et que rien, dans leur conception et leur nature, ne destinait au peuple. A la différence de l’aspirateur, de l’appareil de T.S.F. ou de la bicyclette, qui gardent toute leur valeur d’usage quand tout le monde en dispose, la bagnole, comme la villa sur la côte, n’a d’intérêt et d’avantages que dans la mesure où la masse n’en dispose pas. C’est que, par sa conception comme par sa destination originelle, la bagnole est un bien de luxe. Et le luxe, par essence, cela ne se démocratise pas : si tout le monde accède au luxe, plus personne n’en tire d’avantages ; au contraire : tout le monde roule, frustre et dépossède les autres et est roulé, frustré et dépossédé par eux.

La chose est assez communément admise, s’agissant des villas sur la côte. Aucun démagogue n’a encore osé prétendre que démocratiser le droit aux vacances, c’était appliquer le principe : Une villa avec plage privée pour chaque famille française. Chacun comprend que si chacune des treize ou quatorze millions de familles devait disposer ne serait-ce que 10 m de côte, il faudrait 140 000 km de plages pour que tout le monde soit servi ! En attribuer à chacun sa portion, c’est découper les plages en bandes si petites — ou serrer les villas si près les unes contre les autres — que leur valeur d’usage en devient nulle et que disparaît leur avantage par rapport à un complexe hôtelier. Bref, la démocratisation de l’accès aux plages n’admet qu’une seule solution : la solution collectiviste. Et cette solution passe obligatoirement par la guerre au luxe que constituent les plages privées, privilèges qu’une petite minorité s’arroge aux dépens de tous.

Or, ce qui est parfaitement évident pour les plages, pourquoi n’est-ce pas communément admis pour les transports ? Une bagnole, de même qu’une villa avec plage, n’occupe-t-elle un espace rare ? Ne spolie-t-elle pas les autres usagers de la chaussée (piétons, cycliste, usagers des trams ou bus) ? Ne perd-elle pas toute valeur d’usage quand tout le monde utilise la sienne ? Et pourtant les démagogues abondent, qui affirment que chaque famille a droit à au moins une bagnole et que c’est à l’ « Etat » qu’il appartient de faire en sorte que chacun puisse stationner à son aise, rouler à 150 km/h, sur les routes du week-end ou des vacances.

La monstruosité de cette démagogie saute aux yeux et pourtant la gauche ne dédaigne pas d’y recourir. Pourquoi la bagnole est-elle traitée en vache sacrée ? Pourquoi, à la différence des autres biens « privatifs », n’est-elle pas reconnue comme un luxe antisocial ?

suite ici: http://carfree.free.fr/index.php/2008/02/02/lideologie-sociale-de-la-bagnole-1973/

Link to comment
  • 3 weeks later...

Vous risquez une amende à partir du 1er juillet si vous n'avez pas de pastille Crit'Air

 

Citation

Si vous n’avez pas encore acheté votre pastille Crit’Air, ne tardez plus. En effet, à partir du 1er juillet, si la pastille fait défaut sur votre pare-brise, vous risquez une amende de troisième classe, selon un décret paru au Journal officiel le 5 mai

"Le décret crée une contravention en cas d’absence de présentation de certificat qualité de l’air pour un véhicule circulant dans une zone à circulation restreinte, en cas de violation des mesures d’urgence arrêtées en cas de pic de pollution atmosphérique", résume le texte

Le décret rend désormais la pastille Crit’Air réellement obligatoire, pour circuler dans les Zones de Circulation Restreinte (ZCR), comme Paris.

Le décret s'applique aussi aux véhicules immatriculés avant le 1er janvier 1997, et qui n’ont donc pas droit à une pastille: ils n’ont toujours pas le droit de circuler en semaine dans la ZCR (Paris intra-muros par exemple). Si leurs propriétaires enfreignent cette règle, ils risquent eux aussi une amende de 68 euros.

340.000 voitures supplémentaires interdites en semaine à Paris dès le 1er juillet

L’entrée en vigueur de la verbalisation le 1er juillet coïncide avec l’interdiction de circulation à Paris des véhicules diesel immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000. Soit les voitures qui doivent porter une pastille Crit’Air numéro 5.

Comme les voitures immatriculées avant 1997, celles-ci n’auront désormais plus le droit de circuler dans Paris intra-muros entre 8 et 20 heures du lundi au vendredi. Selon les calculs de notre spécialiste de la donnée automobile AAA Data, 340.000 véhicules sont concernés en Ile-de-France.

 

340 000 voitures immatriculés avant le 1er janvie 1997 ça me parait beaucoup !

Link to comment

C'est fort possible.

Nombre de parisiens et assimilés (petite couronne) ont la même voiture depuis une vingtaine d'années, qui roule quelques week-ends par an et qui ont aux environ de 50k km.

Link to comment
  • 2 months later...
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Discussion avec un proche hier à ce sujet, dont je n'étais pas informé. Vous en pensez quoi ?

 

http://www.20minutes.fr/societe/1821567-20160407-securite-routiere-radars-embarques-bientot-sous-traites-societes-privees

 

Ça prouve que lorsqu'il s'agit d'améliorer l'efficacité du racket, les technocrates savent très bien que la privatisation, ça marche.

  • Yea 1
Link to comment

@FabriceM :lol: je débarque !

 

Mon proche étatiste a sauté sur cette (vieille) news pour glisser que c'était scandaleux parce que pour des raisons de rendements, les sous-traitants privés allaient verbaliser à tout de bras. Alors qu'avec les sévices publics, c'est soft....

Link to comment
à l’instant, Bisounours a dit :

@FabriceM :lol: je débarque !

 

Mon proche étatiste a sauté sur cette (vieille) news pour glisser que c'était scandaleux parce que pour des raisons de rendements, les sous-traitants privés allaient verbaliser à tout de bras. Alors qu'avec les sévices publics, c'est soft....

 

C'est le but recherché en même temps.

Link to comment
il y a 21 minutes, Bisounours a dit :

Mon proche étatiste a sauté sur cette (vieille) news pour glisser que c'était scandaleux parce que pour des raisons de rendements, les sous-traitants privés allaient verbaliser à tout de bras. Alors qu'avec les sévices publics, c'est soft....

 

Un exemple de plus que les mauvaises lois affaiblissent les bonnes et affaiblissent l'état de droit. L'application de la loi devient une blague, la tolérance à la corruption grandit ... c'est réellement terrible.

Link to comment
  • 2 weeks later...

 

Le 14 août 2017 à 17:23, Bisounours a dit :

Mon proche étatiste a sauté sur cette (vieille) news pour glisser que c'était scandaleux parce que pour des raisons de rendements, les sous-traitants privés allaient verbaliser à tout de bras. Alors qu'avec les sévices publics, c'est soft....

Très souvent dans ces échanges, on se rend compte que les même affirment face aux lois que ceux qui n'ont rien à se reprocher n'ont rien à craindre et dénoncent la privatisation qui accélère la répression.

Link to comment
  • 2 weeks later...
Citation

4. Non, favoriser le vélo ou les transports en commun plutôt que l’automobile n’est pas une mesure « anti-pauvres »

 

« Interdire les véhicules anciens revient à chasser les pauvres de Paris », pouvait-on lire dans Le Monde en juin 2016 sous la plume du réalisateur François Margolin, ou dans Le Figaro, où Eloïse Lenesley estime que « ce sont les défavorisés qui trinquent ; ceux qui habitent en banlieue ».

Les chiffres donnent tort à tous les deux, puisque selon un sondage réalisé par MV2 auprès de 1 127 usagers de la route en novembre 2015 pour la Mairie de Paris, 64 % des automobilistes qui circulent dans le centre de Paris appartiennent aux catégories socioprofessionnelles supérieures (CSP+).

Par ailleurs, selon le même sondage, 80 % des automobiles circulant dans le centre de Paris ne transportaient qu’une seule personne.

 

J'ai du mal à voir en quoi les chiffres des Décodeurs donnent tort à l'affirmation.

Link to comment

Si les riches sont plus emmerdés que les pauvres c'est pas gênant pour les pauvres.

 

C'est la logique "il vaut mieux les pauvres plus pauvres tant que les riches s'appauvrissent plus." 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...