Jump to content

[modéré]Hollande, le départ du comique français


Recommended Posts

Ils pensent sincèrement que les impôts ont baissé et de même que la dépense publique et que c'est ce qui cause le chômage et les déficits. Ils vivent sur une autre planète.

Link to comment

Je ne comprends pas non plus ce refrain sur  "il y a un problème de cout du travail en France".

Il y a des pays plus chers avec moins de chômage non ?

C'est pas comme si baisser les charges/cotisations de 5% allait changer quelques chose. Même de 20 ! Si déjà l'administration était moins chiante, les lois plus simples, ...

Link to comment

C'est parce que le MEDEF n'a pas envie de payer ses salariés c'est tout. J'ai jamais compris pourquoi les politiciens s'étaient engouffrés là-dedans. 

 

 

 

Il y a des pays plus chers avec moins de chômage non ?

 

Oui parce que le chômage ne dépend pas du coût du travail mais des rigidités du marché du travail.

Link to comment

Je ne comprends pas non plus ce refrain sur "il y a un problème de cout du travail en France".

Il y a des pays plus chers avec moins de chômage non ?

C'est pas comme si baisser les charges/cotisations de 5% allait changer quelques chose. Même de 20 ! Si déjà l'administration était moins chiante, les lois plus simples, ...

Non, les charges sociales (+taxes et impôts) sont trop élevées par rapport aux gains de productitivité des entreprises françaises. En gros on oblige les entreprises françaises à supporter un train de vie qu'elles ne peuvent se permettre.

Les entreprises suisses ou danoises peuvent se permettre ces charges.

En gros, ce qu'il faut c'est adapter les charges aux réalités du marché pour trouver l'équilibre le plus optimal possible, et quoi de mieux que de libéraliser les assurances sociales pour cela?

Link to comment

 

 

Non, les charges sociales (+taxes et impôts) sont trop élevées par rapport aux gains de productitivité des entreprises françaises. En gros on oblige les entreprises françaises à supporter un train de vie qu'elles ne peuvent se permettre.

 

Attends, les entreprises ne sont pas obligées de recruter et ce n'est pas l'État qui fixe les salaires. Les entreprises n'ont qu'à pas offrir des salaires qu'elles ne peuvent pas payer. Depuis les 35h, les salaires n'ont pas arrêté d'augmenter, même depuis 2008 alors que le chômage explose. C'est aussi la responsabilité des chefs d'entreprises.

Link to comment

Attends, les entreprises ne sont pas obligées de recruter et ce n'est pas l'État qui fixe les salaires. Les entreprises n'ont qu'à pas offrir des salaires qu'elles ne peuvent pas payer. Depuis les 35h, les salaires n'ont pas arrêté d'augmenter, même depuis 2008 alors que le chômage explose. C'est aussi la responsabilité des chefs d'entreprises.

Ben elles sont obligées de payer au SMIC au minimum, et le SMIC ne cesse d'augmenter donc bon...
Link to comment

Les boîtes françaises sont capables de donner un salaire chargé correct et d'être compétitive. On n'en est pas encore à l'état de la Catalolgne.

La plainte sur coût du travail c'est un appel à du capitalisme de copains.

Déjà rien que de la stabilité fiscale ça ferait beaucoup de bien.

Link to comment

Les boîtes françaises sont capables de donner un salaire chargé correct et d'être compétitive. On n'en est pas encore à l'état de la Catalolgne.

.

Avec plus de 20% de chômage en France t'en es bien sûr? La productivité des boites françaises c'est une légende, si elles étaient productives le chômage baisserait et le ministère du travail ne serait pas obligé de saucissonner les chômeurs en catégories.
Link to comment

Sauf que le coût du travail n'est jamais abordé par le côté SMIC mais comme tu l'as fait : les salaires de ceux qui ont un job.

Etant donné que le salaire médian en France se situe à peine au-dessus du SMIC, c'est tout comme.
Link to comment

Si tu baisses le SMIC, tu ne baisses pas le coût du travail. Ceux qui touchent leur salaire ne vont pas le voir baisser. C'est comme ça qu'on défend le salaire complet non ?

 

 

 

Avec plus de 20% de chômage en France t'en es bien sûr?

 

C'est des problèmes de rigidité du marché du travail. Les Français ne sont pas trop payés, et s'ils le sont, les chefs d'entreprises en sont responsables. 

Link to comment

Si tu baisses le SMIC, tu ne baisses pas le coût du travail. Ceux qui touchent leur salaire ne vont pas le voir baisser. C'est comme ça qu'on défend le salaire complet non ?

C'est des problèmes de rigidité du marché du travail. Les Français ne sont pas trop payés, et s'ils le sont, les chefs d'entreprises en sont responsables.

Quand les cotisations patronales ont été mises en place elles ont été ajoutées en plus du salaire. Le salaire complet consiste à entériner ce surcoût pour les entreprises.

Les français sont trop payés par rapport aux gains de productivité réels des entreprises, conclusion elles lourdent. Pas difficile à comprendre.

Link to comment

Et les rigidités sur le marché du travail obligent les entreprises à réaliser des gains de productivité supérieurs. Tout ceci est très cohérent.

Je rebondis sur ce que tu dis à propos des entreprises qui ne savent pas moduler les salaires. En effet, il y a parfois voire souvent un manque de contrôle de ce point de vue-là en interne jusqu'à ce que l'entreprise ait des problèmes financier, en particulier dans les grandes entreprises. Il y a aussi le poids des conventions collectives où les syndicats négocient l'indexation des salaires sur l'inflation officielle et non les gains de productivité de l'entreprise. En période de croissance les entreprises acceptent ce compromis.

Link to comment

 

 

Quand les cotisations patronales ont été mises en place elles ont été ajoutées en plus du salaire.

 

Y a 70 ans. Ça marche pas pour ceux qui ont trouvé un job après (100% de la population active). D'ailleurs, le SMIC n'a plus de charges patronales et sans l'intervention heureuse du conseil constitutionnel, il n'aurait plus de charges salariales. 

Link to comment

Ce qu'il faut regarder, c'est :

 

- pas l'IS, seuls les boulets le paient. Sérieux, faut être couillon pour pas savoir quoi faire de ses bénefs... Après, son existence en soi est inexplicable selon moi mais en vrai il coûte pas super cher.

- les charges p ou s, c'est pareil. C'est élevé et ça incite à employer de l'ingé au comme technicien and so on and so on en descendant l'échelle des qualifs. Ca freine aussi la mobilité. Un gars qui est bon ne monte pas.

- la charge temps : trop de temps passé à des merdes de papelards. Il faut embaucher des comptables pour faire les fiches de paie, des comptables pour éviter de payer trop d'impôts et de charges, des secrétaires pour gérer la partouze administrative. La facture c'est €1000 / jour pour l'ingénierie...

 

Ca + ça + ça...

Link to comment

Oui parce que le chômage ne dépend pas du coût du travail mais des rigidités du marché du travail.

Ni l'un ni l'autre. Ou un peu des deux. Il y a du chômage parce que les gens coûtent plus à employer que ce qu'ils rapportent. Baisser le coût du travail améliore à court terme le rapport, tout comme fluidifier le marché du travail (les coûts réglementaires et administratifs sont des coûts, et personne n'y pense). Mais on ne peut pas parler du coût du travail sans se demander pourquoi il ne rapporte pas davantage. Pour qu'il rapporte davantage, il faut davantage d'investissements qui permettent une plus grande productivité de chacun. Et ça, étonnamment, les patrons veulent beaucoup moins en entendre causer... :rolleyes:

TL;DR : (1) on s'en fout que le coût du travail augmente, si la productivité augmente aussi vite et (2) ne nous laissons pas embarquer dans les Medeferies.

Link to comment

Ben elles sont obligées de payer au SMIC au minimum, et le SMIC ne cesse d'augmenter donc bon...

 

En France, je ne pense pas que le problème soit de filer 1200€ à quelqu'un pour un boulot. Le problème, s'il y en a un catégorie pognon, c'est plutôt des  1500€ autres € à payer que le salarié ne voit pas et qui sont dépensé par l'Etat sans qu'on demande au dit employé ce qu'il en pense.

 

Il est probable que pour pas mal de P/TME le cout du travail soit un problème, mais pour les mecs du MEDEF ? Loul, bon, allez, sérieux.

 

Pour faire baisser le chomdu, le gouvernement devrait d'abord simplifier le code, les lois et la fiscalité. Mais si on fait ça, le MEDEF l'a dans le cul parce que ça amènera de la concurrence dans ses plates-bandes, ce que le MEDEF ne veut pas.

 

Je suis absolument d'accord avec Tramp sur ce coup là.

Link to comment
- la charge temps : trop de temps passé à des merdes de papelards. Il faut embaucher des comptables pour faire les fiches de paie, des comptables pour éviter de payer trop d'impôts et de charges, des secrétaires pour gérer la partouze administrative. La facture c'est €1000 / jour pour l'ingénierie...

 

amen

 

Ni l'un ni l'autre. Ou un peu des deux. Il y a du chômage parce que les gens coûtent plus à employer que ce qu'ils rapportent. Baisser le coût du travail améliore à court terme le rapport, tout comme fluidifier le marché du travail (les coûts réglementaires et administratifs sont des coûts, et personne n'y pense). Mais on ne peut pas parler du coût du travail sans se demander pourquoi il ne rapporte pas davantage. Pour qu'il rapporte davantage, il faut davantage d'investissements qui permettent une plus grande productivité de chacun. Et ça, étonnamment, les patrons veulent beaucoup moins en entendre causer... :rolleyes:

TL;DR : (1) on s'en fout que le coût du travail augmente, si la productivité augmente aussi vite et (2) ne nous laissons pas embarquer dans les Medeferies.

 

amen

 

Et ça ferait un super titre pour un article de Contrepoints.

Link to comment

Le problème du SMIC et du cout du travail n'est pas un probleme majeur pour les entreprises, elles évitent juste les activités non rentables, c'est avant tout un probleme pour les travailleurs (potentiels...) vu que du coup, ils faut une productivité supérieure pour apporter une valeur ajoutée rentable aux entreprises.

Link to comment

Le problème du SMIC et du cout du travail n'est pas un probleme majeur pour les entreprises, elles évitent juste les activités non rentables, c'est avant tout un probleme pour les travailleurs (potentiels...) vu que du coup, ils faut une productivité supérieure pour apporter une valeur ajoutée rentable aux entreprises.

+1
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...