Jump to content

Recommended Posts

En revanche l'émergence d'énergies renouvelables a un intérêt économique. Et résultera de la somme d'initiatives personnelles oui.

Hormis l'hydro-électricité, je ne vois pas d'intérêts économiques aux autres énergies renouvelables hors application dédiée particulière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hormis l'hydro-électricité je ne vois pas d'intérêts économiques aux autres énergies renouvelables hors application dédiée particulière.

Bis repetita : c'est pas encore rentable, mais c'est parce que c'est au stade du développement. Des sociétés privées investissent beaucoup dans la recherche sur la géothermie et l'énergie solaire, qui sont considérées par les scientifiques comme étant les deux énergies renouvelables ayant le meilleur rendement et étant les moins coûteuses en infrasctructures.

Mes sources sont en lien quelque part dans un de mes posts, avec prévisions et tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exact pour le solaire thermique car nous savons stocker la chaleur.

Et aussi le bois (j'ai souvent tendance à oublier de citer le bois comme énergie renouvelable, car il n'est pas facile de trouver des donnée sur son utilisation).

Pour le reste :

La géothermie c'est très bien en Islande mais ailleurs la production d'énergie géothermique ne pourra pas représenter grand chose de la consommation totale en énergie!

Le photovoltaïque ça progresse lentement et le stockage de l'énergie coute encore fort cher (10 ans de production pour compenser la consommation d'énergies fossiles nécessaire à la fabrication pour une durée de vie de 30 ans)

PS : ça fait 30 ans que c'est au stade du développement, c'est comme la fusion nucléaire ça fait 50 ans que c'est pour dans 50 ans

Share this post


Link to post
Share on other sites
Exact pour le solaire thermique car nous savons stocker la chaleur.

Et aussi le bois!

Pour le reste :

La géothermie c'est très bien en Islande mais ailleurs la production d'énergie géothermique ne pourra pas représenter grand chose de la consommation totale en énergie!

Le photovoltaïque ça progresse lentement et le stockage de l'énergie coute encore fort cher (10 ans de production pour compenser la consommation d'énergies fossiles nécessaire à la fabrication pour une durée de vie de 30 ans)

PS : ça fait 30 ans que c'est au stade du développement, c'est comme la fusion nucléaire ça fait 50 ans que c'est pour dans 50 ans

Le problème du solaire thermique, c'est que le rendement de l'énergie thermique est assez faible. Les cellules photvoltaïques ont un bien meilleur rendement, mais sont en effet plus sensibles à la météo par exemple. Cependant, les avancées sur les supraconducteurs de ces 10 dernières années sont très prometteuses. Le maintien des températures cryogéniques posent c'est vrai encore un problème.

Pour la géothermie, il y a deux types: la géothermie de surface, faisable en Islande et dans les régions volcaniques, et la géothermie profonde, telle celle initiée en Alsace.

Une centrale a d'ailleurs été inaugurée en juin de cette année par une filiale d'EDF, dont la capacité est comparable à celles des premières centrales nucléaires des années 50.

C'est dans ce type d'énegie que je trouve le plus intéressant, parce que réalisable dans toutes les zones de la planète à la géothermie plutôt élevée (une carte de l'Europe montre qu'environ 25% du continent est propice à l'installation de centrales de ce type), parce que très peu coûteux, et ayant un fort rendement.

Et ça c'est nouveau… On progresse, pas très vite, mais on progresse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'admet ne pas avoir lu les 100 pages, et pas "vous" je n'entendais pas "tous les utilisateurs du forum" évidemment. Mais le doute et le questionnement étant à la base de toute réflexion, tout dogme est néfaste à la pensée.

C'est pourquoi j'ai un a priori négatif sur l'objectivité de miniTAX dans ce débat, quand il affiche en signature une opposition si ancrée aux concepts d'écologie.

Je suis prêt à changer d'avis sur le réchauffement climatique, je n'ai d'ailleurs même pas d'avis tranché. Je suis prêt à reconsidérer mon optimisme envers les énergies renouvelables. Mais ce n'est pas en m'attaquant (ça a commencé par une remarque méprisante sur mes connaissances en économie, infondée, et ça a continué sur mes convictions) que miniTAX y parviendra.

En fait, le problème, c'est que vous arrivez à la centième page d'un débat commencé depuis des mois, faisant lui-même référence à des centaines d'articles et autres débats, dans lequel les sources sont abondantes et où l'on voit, entre autres, Minitax se démener à vulgariser nombres de données scientifiques qu'il nous amène sur un plateau.

Le point fort de Minitax, ce n'est pas son charisme, c'est sa connaissance en sciences.

Là-dessus, vous assénez des poncifs maintes fois réfutés lors de ce fil, donc il ne faut pas vous étonner d'être reçu un peu fraîchement.

Quant à vos compétences économiques, elles n'ont pas sauté aux yeux lorsque vous avez parlé des 30 000 euros d'investissement, arguant que ça devenait rentable à partir du moment où les économies réalisées surpassaient l'investissement de départ. Il eût fallu prendre en compte, également, l'absence de gains réalisés avec lesdits 30 000 euros pendant tout ce temps-là, ce qui aurait plombé le calcul.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le problème du solaire thermique, c'est que le rendement de l'énergie thermique est assez faible. Les cellules photvoltaïques ont un bien meilleur rendement, mais sont en effet plus sensibles à la météo par exemple. Cependant, les avancées sur les supraconducteurs de ces 10 dernières années sont très prometteuses. Le maintien des températures cryogéniques posent c'est vrai encore un problème.

Pour la géothermie, il y a deux types: la géothermie de surface, faisable en Islande et dans les régions volcaniques, et la géothermie profonde, telle celle initiée en Alsace.

Une centrale a d'ailleurs été inaugurée en juin de cette année par une filiale d'EDF, dont la capacité est comparable à celles des premières centrales nucléaires des années 50.

C'est dans ce type d'énegie que je trouve le plus intéressant, parce que réalisable dans toutes les zones de la planète à la géothermie plutôt élevée (une carte de l'Europe montre qu'environ 25% du continent est propice à l'installation de centrales de ce type), parce que très peu coûteux, et ayant un fort rendement.

Et ça c'est nouveau… On progresse, pas très vite, mais on progresse.

Pour le solaire ma source indique que :

Le rendement d'un panneau solaire thermique est 3 fois meilleur que celui d'un panneau photovoltaïque.

http://www.manicore.com/documentation/solaire.html

Soyons sérieux il faut construire 1000 centrales du type de celle présente à Soultz-sous-Forêts pour 1 EPR.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait, le problème, c'est que vous arrivez à la centième page d'un débat commencé depuis des mois, faisant lui-même référence à des centaines d'articles et autres débats, dans lequel les sources sont abondantes et où l'on voit, entre autres, Minitax se démener à vulgariser nombres de données scientifiques qu'il nous amène sur un plateau.

Le point fort de Minitax, ce n'est pas son charisme, c'est sa connaissance en sciences.

Là-dessus, vous assénez des poncifs maintes fois réfutés lors de ce fil, donc il ne faut pas vous étonner d'être reçu un peu fraîchement.

Quant à vos compétences économiques, elles n'ont pas sauté aux yeux lorsque vous avez parlé des 30 000 euros d'investissement, arguant que ça devenait rentable à partir du moment où les économies réalisées surpassaient l'investissement de départ. Il eût fallu prendre en compte, également, l'absence de gains réalisés avec lesdits 30 000 euros pendant tout ce temps-là, ce qui aurait plombé le calcul.

J'ai en effet là le défaut d'être nouveau sur ce forum et l'originalité n'étant pas forcément ma principale qualité, j'ai certainement soulevé des questions déjà discutées. Mais pour avoir parcouru quelques unes des pages de ce fil, je n'ai pas l'impression que des réponses aient été réellement apportées.

Aussi fondés que soient les arguments de miniTAX et aussi précises que soient ses sources, le "camp" adverse a su aussi tout au long opposer des arguments fondés et des sources précises.

Ensuite, je ne discute pas vraiment les faits scientifiques à l'origine de la théorie du RC, et je plie sous les références et arguments de miniTAX d'autant plus facilement que j'étais moi-même sceptique quant au bien-fondé de cette théorie.

Enfin, j'aurais en effet pu tenir compte de la rentabilité d'un investissement de 30000€ sur 9 ans, mais il m'aurait aussi fallu avoir une estimation de l'espérance de rentabilité nominale sur les 9 ans, ainsi qu'une estimation de l'inflation. J'aurais dû faire un calcul précis plutôt que citer, peu rigoureusement, quelques chiffres en exemple, pour donner une idée du mécanisme.

Après un calcul beaucoup plus précis:

Je prend un investissement de départ de 30000 euros. Placé au taux d'intérêt (4.25%), auquel j'ôte l'inflation (3%) et en comptant la somme des dépenses annuelles en factures (3600/an), au bout de 17 ans, j'ai dépensé 34 780 euros.

Si je prend une installation HQE de 30000 euros, qui me coute 300/an en entretien, au bout de 17 ans, j'ai dépensé 35000 euro.

L'investissement devient rentable à partir de la 18ème année.

Je ne tient pas compte de l'éventuelle hausse des matières premières (dont la hausse est souvent supérieure à l'inflation), ni des placements plus rentables que le taux d'intérêt, parce que risqués.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'investissement devient rentable à partir de la 18ème année.

En France, le nombre moyen d'années d'occupation d'une même habitation est d'environ 7 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour le solaire ma source indique que :

Le rendement d'un panneau solaire thermique est 3 fois meilleur que celui d'un panneau photovoltaïque.

http://www.manicore.com/documentation/solaire.html

Soyons sérieux il faut construire 1000 centrales du type de celle présente à Soultz-sous-Forêts pour 1 EPR.

Oui, 80% de l'énergie thermique solaire est captée par le panneau thermique, alors que 17% de l'énergie de rayonnement solaire est perçue par le panneau photovoltaique.

Mais le panneau photovoltaïque transforme la lumière en électricité directement, alors que le panneau thermique transforme en chaleur. Il faut une machine thermique (type moteur de Stirling) derrière (40% de rendement) plus une turbine (30%) pour obtenir de l'électricité. Ce qui fait tomber le rendement total à 10%

Pour alimenter électriquement la France (500 000 GW /an) il faut une surface de 3136km² de panneaux photovoltaïques. En effet, c'est

beaucoup. Mais pas complètement irréalisable. (Zones désertes, toits de maisons…)

En France, le nombre moyen d'années d'occupation d'une même habitation est d'environ 7 ans.

Oui, mais à la vente de la maison, la présence d'une installation HQE est un plus à la vente qui permet de récupérer une partie de son investissement de départ.

Si on considère un amortissement linéaire de l'installation, c'est à somme nulle : on récupère exactement ce qu'on a investit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, 80% de l'énergie thermique solaire est captée par le panneau thermique, alors que 17% de l'énergie de rayonnement solaire est perçue par le panneau photovoltaique.

Mais le panneau photovoltaïque transforme la lumière en électricité directement, alors que le panneau thermique transforme en chaleur. Il faut une machine thermique (type moteur de Stirling) derrière (40% de rendement) plus une turbine (30%) pour obtenir de l'électricité. Ce qui fait tomber le rendement total à 10%

Je ne vous parle pas de produire de l'électricité à partir de panneaux solaire thermique mais de la chaleur pour un chauffe-eau par exemple

Pour alimenter électriquement la France (500 000 GW /an) il faut une surface de 3136km² de panneaux photovoltaïques. En effet, c'est beaucoup. Mais pas complètement irréalisable. (Zones désertes, toits de maisons…)

Non mais c'est inutile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour alimenter électriquement la France (500 000 GW /an) il faut une surface de 3136km² de panneaux photovoltaïques.

Ca ne serait pas une catastrophe écologique ça de produire, entretenir, renouveller, détruire, etc 3136km² de panneaux photovoltaique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le photovoltaïque à grande échelle est une aberration.

Et le nucléaire même à fission lui sera longtemps préférable tant sur le plan économique que écologique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne vous parle pas de produire de l'électricité à partir de panneaux solaire thermique mais de la chaleur pour un chauffe-eau par exemple

Le sujet était de trouver une source d'énergie électrique qui peut jouer le même rôle que les sources existantes (nucléaire, charbon). Les centrales solaires envisagées seraient construites avec des panneaux photovoltaïques.

Pour le chauffage personnel, les panneaux thermiques fonctionnent très bien, en effet, mais ça ne suffira pas à la consommation d'énergie d'une maison. Ca tient là plus de l'investissement individuel et des maisons HQE dont je parlais que de l'approvisionnement global en énergie.

Le photovoltaïque à grande échelle est une aberration.

Et le nucléaire même à fission lui sera longtemps préférable tant sur le plan économique que écologique.

A cause des rendements des panneaux en effet. Même avec un rendement triple, il faudrait 1000 km² de panneaux pour satisfaire la demande. En revanche des dispositifs d'amplification (disposition en parabole, miroirs, lentilles), on peut multiplier ce rendement par 10 ou 20. Mais la question du stockage se pose encore, car l'exposition lumineuse n'est pas constante.

Mais de toute façon je pense qu'il y a quand même plus d'avenir dans la géothermie profonde, puisqu'une toute petite centrale test a la même puissance qu'un champ de 10 hectares de panneaux photovoltaïques (2 MW).

C'est sûr, face à l'EPR et ses 1600 MW, c'est très faible.

Mais j'ai jamais dit que j'étais contre le nucléaire. Ca va juste devenir plus difficile de s'approvisionner en uranium dans le contexte géopolitique actuel. Et les prix vont monter… Et y'a la question des déchets, qui divise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le sujet était de trouver une source d'énergie électrique qui peut jouer le même rôle que les sources existantes (nucléaire, charbon). Les centrales solaires envisagées seraient construites avec des panneaux photovoltaïques.

Pour le chauffage personnel, les panneaux thermiques fonctionnent très bien, en effet, mais ça ne suffira pas à la consommation d'énergie d'une maison. Ca tient là plus de l'investissement individuel et des maisons HQE dont je parlais que de l'approvisionnement global en énergie.

Oui mais si une solution pour produire de l'eau chaude est plus économique qu'utiliser de l'électricité hydro-cléaire alors elle lui sera préféré est donc nous aurons des kWh électrique à utiliser pour d'autre applications (et aussi pour les chauffe-eau solaire du gaz et du pétrole).

Mais j'ai jamais dit que j'étais contre le nucléaire. Ca va juste devenir plus difficile de s'approvisionner en uranium dans le contexte géopolitique actuel. Et les prix vont monter… Et y'a la question des déchets, qui divise.

Comme précédemment mentionner dans ce fil pas de délire sur l'approvisionnement des centrales nucléaires en combustibles, nous avons du Thorium et de l'Uranium pour des siècles.

http://www.mines-energie.org/Dossiers/Nucl2003_16.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme précédemment mentionner dans ce fil pas de délire sur l'approvisionnement des centrales nucléaires en combustibles, nous avons du Thorium et de l'Uranium pour des siècles.

http://www.mines-energie.org/Dossiers/Nucl2003_16.pdf

Tiens, merci je ne savais pas… Mais la question des déchets reste en suspend… Ce qu'on en fait aujourd'hui, c'est un pis-aller.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[…] Comme précédemment mentionner dans ce fil pas de délire sur l'approvisionnement des centrales nucléaires en combustibles, nous avons du Thorium et de l'Uranium pour des siècles.

http://www.mines-energie.org/Dossiers/Nucl2003_16.pdf

Tu as lu le dossier en question? Il dit très clairement que la récupération de l'uranium dans l'eau de mer se heurte à de légers problèmes… Il manque un facteur 10000, sur des technologies de type énergie renouvelable où les progrès sont minces.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Stockage des déchets :

Réacteur nucléaire naturel d'Oklo

On ne sait pas encore reproduire artificiellement ce phénomène… Et les composés qui sont produits par ces méthodes ne sont pas chimiquement inerte. On ne sait pas ce que ça donne à plus grande échelle…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as lu le dossier en question? Il dit très clairement que la récupération de l'uranium dans l'eau de mer se heurte à de légers problèmes… Il manque un facteur 10000, sur des technologies de type énergie renouvelable où les progrès sont minces.

C'est pour cela que je mentionne le Thorium avant l'Uranium.

Et donc avec des générateurs au thorium puis des surgénérateurs de type superphénix nous aurons de l'énergie pour longtemps, et il est parfaitement mensonger de prétexter le manque de matériaux fissiles pour justifier l'engloutissement de milliards dans Iter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vivement la fusion, mais c'est pas encore gagné.

C'est pour dans trente ans. Promis. Et ça c'est une promesse qui est faite avec grande cohérence : ça fait cinquante ans que c'est promis pour dans trente ans.

C'est une pure saloperie étatiste.

Si des capitaux privés veulent s'y investir, pas de problème.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est pour cela que je mentionne le Thorium avant l'Uranium.

Et donc avec des générateurs au thorium puis des surgénérateurs de type superphénix nous aurons de l'énergie pour longtemps, et il est parfaitement mensonger de prétexter le manque de matériaux fissiles pour justifier l'engloutissement de milliards dans Iter.

Iter n'est que la suite logique du développement de l'énergie nucléaire au sein des états. Je trouve curieux qu'il faille toujours l'intervention de l'état et des artifices comme le protocole de Kyoto pour développer l'énergie nucléaire. Je n'ai pas vraiment le temps de me plonger dans les chiffres mais je suis convaincu que l'énergie nucléaire ne serait pas si intéressante si l'état ne s'en occupait pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Iter n'est que la suite logique du développement de l'énergie nucléaire au sein des états. Je trouve curieux qu'il faille toujours l'intervention de l'état et des artifices comme le protocole de Kyoto pour développer l'énergie nucléaire. Je n'ai pas vraiment le temps de me plonger dans les chiffres mais je suis convaincu que l'énergie nucléaire ne serait pas si intéressante si l'état ne s'en occupait pas.

Disons, "pas si intéressante de la façon dont elle est mise en place", ce qui est un peu différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
This year so far coolest for at least 5 years: WMO

LONDON (Reuters) - The first half of 2008 was the coolest for at least five years, the World Meteorological Organisation (WMO) said on Wednesday.

The whole year will almost certainly be cooler than recent years, although temperatures remain above the historical average.

[…]

http://www.reuters.com/article/environment…0080820?sp=true

Share this post


Link to post
Share on other sites
J’essaie également d’expliquer les mécanismes intellectuels qui font que certaines personnes s’intéressent aux énergies renouvelables (par altruisme ou par intérêt économique), et que cela est volontaire, et que la coercition n’a rien à voir là dedans.

Enfin, je donne mes sources, je cite les prévisions de scientifiques…

On ne va pas lancer un débat sur les préférences personnelles de chacun pour la consommation. Si j'achète mes slips chez Aldi, que ça ne t'empêche pas de t'envelopper dans dans de rutilants caleçons Versace.

Si tu veux mettre un moulin à vent, des panneaux solaires et un chauffe-eau solaire sur ta maison, sans toucher de subvention, soit. Tu ne trouveras personnes ici qui soit contre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
D’ailleurs si je peux faire fortune en investissant dans les énergies renouvelables, ça m’intéresse.

Lance toi dans l'éolien, c'est le moment …

—> Eoliennes & chasseurs de primes

(un article un peu long mais très intéressant … peut-être déjà dans les 100 pages de ce topic ???)

Par contre attention à un éventuel atterrissage en catastrophe en cas de changement de politique …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli le coup des +30%, si seulement ça pouvait être vrai.

Peut-on avoir les chiffres de la surface couverte par un % significatif de glace (en clair l'area et non l'extent) à la place de la surface d'eau libre ou se baladent quelques glaçons, histoire d'être sérieux 5 minutes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joli le coup des +30%, si seulement ça pouvait être vrai.
Grand Dieu, un négationniste du refroidissement climatique. :icon_up:
Peut-on avoir les chiffres de la surface couverte par un % significatif de glace (en clair l'area et non l'extent) à la place de la surface d'eau libre ou se baladent quelques glaçons, histoire d'être sérieux 5 minutes ?
Des chiffres pour quoi faire ? Les donner à un type qui prétend sans vergogne que l'extent, c'est de "l'eau libre avec quelques glaçons", autant donner du caviar aux cochons.

Mon pauvre, tu aurais beau nier avec des arguments bidons que le climat ne change pas dans le sens que tu voudrais, il n'en fera qu'à sa tête. Il est grand temps de t'en rendre compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

UK 'should end biofuel subsidies'

The government should stop funding biofuels and use the money to halt the destruction of rainforests and peatland instead, a think tank has said.

Policy Exchange said the switch would have a bigger impact on climate change because trees and peatland remove carbon dioxide from the atmosphere.

The government currently spends £550m annually on biofuel subsidies.

The Conservatives said biofuels "may be damaging the environment and endangering food security".

Under the Renewable Transport Fuel Obligation (RTFO), the government had said that by 2010, 5% of all UK ethanol and diesel should come from biological sources - primarily crops including corn, sugarcane and rapeseed.

But last month, Transport Secretary Ruth Kelly said the UK would slow its adoption of biofuels because there were "increasing questions" about them.

'Halve the costs'

The RTFO is designed to cut up to three million tonnes of CO2 emissions each year, but Policy Exchange said investing in the protection of peatland or rainforests could result in a "50 times greater amount of avoided emission".

The think tank said tropical deforestation contributed about 20% of all greenhouse gas emissions - similar to the amounts generated by the USA and China.

To be truly effective a global response is needed, but the UK has an opportunity to lead the way

Ben Caldecott, Policy Exchange

Ben Caldecott, editor of the report, said changing tack "would halve the total costs of tackling climate change".

"To be truly effective a global response is needed, but the UK has an opportunity to lead the way," he said.

"In the UK alone, biofuel subsidies cost £550m annually. In 2005, a similar investment in preventing deforestation and peatland destruction could have offset the equivalent of up to 37% of all UK CO2 emissions.

"In the UK we can dramatically increase funding for forest and peatland projects domestically and with key partners, especially in South-East Asia, as well as lobbying at an international level for the right global policies.

"All this can be done within our current budget, by ending wasteful and damaging biofuel subsidies."

Critics say encouraging biofuels could prompt farmers, especially in poorer countries, to abandon food production in favour of growing fuel crops.

This could lead to food shortages and higher food prices, as well as encouraging deforestation of areas to make way for biofuel crops.

'Hypocrisy crticism'

Last month, ministers said they would consult on delaying the RTFO's 5% target from 2010-11 to 2013-14.

But shadow environment secretary Peter Ainsworth said the government was still guilty of "staggering hypocrisy".

"While ministers are calling for the international community to look at the impact of biofuels, here in the UK, the government's policy means people are filling up their cars with biofuels that may be damaging the environment and endangering food security," he said.

"Time and again the government has been warned that their policy of targets without safeguards is madness.

"When will it admit it has got this wrong and bring in proper sustainability criteria for biofuels?"

Story from BBC NEWS:

http://news.bbc.co.uk/go/pr/fr/-/2/hi/uk_news/7581436.stm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...