Jump to content

Le fil des questions alakons


Fadior

Recommended Posts

Je n'arrive pas à m'expliquer pour quelle raison, probablement économique, les produits Fairtrade type chocolat ou café sont absolument dégueulasses.

J'ai testé des dizaines de marques de cafés, des dizaines de dizaines de chocolat ( a peu près tous ceux de plus de 70% qu'on peut trouver en grande surface, chez Oxfam, dans les trucs bio, ...à la recherche d'un bon chocolat noir), ... je reviens toujours dans les grandes marques. Un chocolat 99% qui est top c'est Lindt.

J'essaye de comprendre pourquoi ces gogols de Faitrade ne sont pas capables d'acheter aux producteurs qu'ils chérissent tant du bon chocolat, ou du bon café. Eviction ? Prix ? Quantité ?
Aucune de ces solutions ne me convainc.

Link to comment

My two cents, pure spéculation :

 

Mentalité de merde qui considère que "tout travail mérite salaire" peu importe le résultat, que les exigences de qualité c'est aliénant, qu'il faut faire vivre le paysan peu importe s'il produit de la merde ou non... Pick one.

 

Alors que les multinationales ont un département marketing qui field test des dizaines de variétés, de mode de culture et de préparation chez des échantillons représentatifs de leurs clients, avec une production relativement uniformisée.

Link to comment
il y a 37 minutes, poney a dit :

Bien sur, tous, alors que la masse de producteurs mélangés des multinationales sont bons.

 

Ça ne me convainc pas.

 

Les bons vendent aux multinationales.

Link to comment

 

à l’instant, Tramp a dit :

 

Les bons vendent aux multinationales.

 

C'était ma première idée mais le prix d'achat des machins fairtrade est supérieur en général au prix du marché, il me semble.
Du coup :

 

-soit cette idée est fausse

-soit en effet les meilleurs vendent aux moins cher mais dans ce cas je ne comprends pas pourquoi

 

 

Je m'étonne de ne pas trouver d'articles qui parle de ça parce que ma petite enquête personnelle me pousse à penser que tout le monde autour de moi, meme gauchistes patentés : le chocolat ou le café fairtrade est moins bon que celui des multinationales

il y a 33 minutes, Neomatix a dit :

My two cents, pure spéculation :

 

Mentalité de merde qui considère que "tout travail mérite salaire" peu importe le résultat, que les exigences de qualité c'est aliénant, qu'il faut faire vivre le paysan peu importe s'il produit de la merde ou non... Pick one.

 

Alors que les multinationales ont un département marketing qui field test des dizaines de variétés, de mode de culture et de préparation chez des échantillons représentatifs de leurs clients, avec une production relativement uniformisée.

 

On ne se rend pas compte mais les grosses boites "fairtrade" sont de véritables multinationales à l'image de Coca Cola ou Nestlé (peut-petre moins riches et puissantes mais c'est pas juste trois hippies dans un appartement).

Donc : je ne sais pas.

Pourquoi pas, peut-etre que ça joue.

Link to comment

Les multinationales ont beaucoup plus de fournisseurs, donc la variance de l'ensemble est bien moins grande. Qui plus est les quantités traitées rendent proportionnellement moins dispendieuses les précautions prises pour éviter que le produit soit trop mauvais.

Link to comment
il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Les multinationales ont beaucoup plus de fournisseurs, donc la variance de l'ensemble est bien moins grande. Qui plus est les quantités traitées rendent proportionnellement moins dispendieuses les précautions prises pour éviter que le produit soit trop mauvais.

 

Ok pour les petits labels, mais Max Havelaar, c'est big business.

 

Bon, si ça se met, c'est juste des gros nazes en fait. Je ne sais pas pourquoi je me suis mis en tête hier qu'il devait y avoir une loi économique.

Link to comment
à l’instant, poney a dit :

 

Bon, si ça se met, c'est juste des gros nazes en fait. Je ne sais pas pourquoi je me suis mis en tête hier qu'il devait y avoir une loi économique.

Bah ils ont un avantage compétitif que n'ont pas les autres : le label éthique. Du coup ils ont moins besoin de travailler à avoir d'autres avantages compétitifs (qualité, maîtrise des coûts, whatever).

Link to comment

Oh, je viens de trouver ça :

 

http://www.huffingtonpost.com/bruce-wydick/10-reasons-fair-trade-coffee-doesnt-work_b_5651663.html

 

Citation

2. Fair trade attracts bad beans. Every crop contains some beans that are of higher quality than others. If the market price for the low-quality beans is below $1.40 and the market price of high-quality beans is above $1.40, then the fair-trade system incentivizes growers to dump their bad beans into fair-trade channels. As economists will lecture to you unceasingly, incentives matter. As the bad beans are drawn into the fair-trade market (what economics calls “adverse selection”), potential buyers eschew buying the coffee for fear of being stuck with the low-quality beans. This phenomenon has limited the market for fair-trade coffee.

 

 

Le marché, c'est plus fort que toi.

Ca me semble tellement évident maintenant que je viens de le lire.

 

edit : diantre, Tramp avait quasiment vu juste

Link to comment
il y a 6 minutes, poney a dit :

Le marché, c'est plus fort que toi.

Ca me semble tellement évident maintenant que je viens de le lire.

Ça laisse ouverte la question : pourquoi les labels fair trade achètent de la merde ? S'ils offrent au-delà du prix du marché il doit y avoir un surplus d'offre, donc ils peuvent faire leur choix et éviter les pires producteurs.

il y a 40 minutes, poney a dit :

On ne se rend pas compte mais les grosses boites "fairtrade" sont de véritables multinationales à l'image de Coca Cola ou Nestlé (peut-petre moins riches et puissantes mais c'est pas juste trois hippies dans un appartement).

Pas tant que ça. Le commerce équitable labellisé Max Havelaar c'est 442 MEUR de CA, contre 2800 MEUR pour Lindt (et encore, on ne parle pas de Nestlé). Donc rien que pour la taille c'est un ordre de grandeur inférieur.

Ensuite les enjeux sont totalement différents, ainsi que la philosophie de la boîte (comment elle se définit : quel est son fonds de commerce, son objet social...), d'où une probable différence dans le CdC à destination des producteurs.

Link to comment
à l’instant, Neomatix a dit :

Ça laisse ouverte la question : pourquoi les labels fair trade achètent de la merde ? S'ils offrent au-delà du prix du marché il doit y avoir un surplus d'offre, donc ils peuvent faire leur choix et éviter les pires producteurs.

 

Là, amha, on entre dans l'idéologie du fair trade : on veut offrir un prix supérieur au prix du marché si on juge que celui-ci ne permet pas de vivre dignement (sur base de critère ou, de mémoire, sont pris en compte une sorte de panier de la ménagère local : cout de l'école, cout de l'accès à un toit, l'eau, ...). Donc, tu te retrouves à sur-payer des produits bas de gamme.

Et du coup, je réfléchis à voix haute mais ça veut dire qu'on crée un équivalent à l'effet d'éviction en n'encourageant pas à la production de qualité puisque la mauvaise qualité se vendra à condition de remplir le cahier de charge "fair trade" (qui, en fait, est très simple dans un pays en voie de dvp, ça correspond à peu près a la situation de production lambda des fermiers locaux, production des multinationales mises à part).

 

à l’instant, Neomatix a dit :

Pas tant que ça. Le commerce équitable labellisé Max Havelaar c'est 442 MEUR de CA, contre 2800 MEUR pour Lindt (et encore, on ne parle pas de Nestlé). Donc rien que pour la taille c'est un ordre de grandeur inférieur.

Ensuite les enjeux sont totalement différents, ainsi que la philosophie de la boîte (comment elle se définit : quel est son fonds de commerce, son objet social...), d'où une probable différence dans le CdC à destination des producteurs.

 

Oui, "pas tant", c'est pour ça que j'ai bien dit que ce n'était pas la meme puissance économique :)

Mais 442meur, et vu la force de frappe de MH, c'est pas non plus le petit label local qui fait deux chocolat et une gamme de café, ils ont largement de quoi mettre en place un process digne de Nestlé, c'est ça que je sous entendais (c'était peut etre pas clair).

Link to comment
il y a 9 minutes, poney a dit :

Là, amha, on entre dans l'idéologie du fair trade : on veut offrir un prix supérieur au prix du marché si on juge que celui-ci ne permet pas de vivre dignement (sur base de critère ou, de mémoire, sont pris en compte une sorte de panier de la ménagère local : cout de l'école, cout de l'accès à un toit, l'eau, ...). Donc, tu te retrouves à sur-payer des produits bas de gamme.

Et du coup, je réfléchis à voix haute mais ça veut dire qu'on crée un équivalent à l'effet d'éviction en n'encourageant pas à la production de qualité puisque la mauvaise qualité se vendra à condition de remplir le cahier de charge "fair trade" (qui, en fait, est très simple dans un pays en voie de dvp, ça correspond à peu près a la situation de production lambda des fermiers locaux, production des multinationales mises à part).

C'est bien ce que je pensais : zéro exigence de qualité, un arbitrage uniquement centré sur la recherche de la misère (et, mécaniquement, son entretien puisque les producteurs ne pourront plus leur vendre s'ils s'en sortent par la qualité)

Citation

Oui, "pas tant", c'est pour ça que j'ai bien dit que ce n'était pas la meme puissance économique :)

Mais 442meur, et vu la force de frappe de MH, c'est pas non plus le petit label local qui fait deux chocolat et une gamme de café, ils ont largement de quoi mettre en place un process digne de Nestlé, c'est ça que je sous entendais (c'était peut etre pas clair).

C'est ce que j'avais compris mais l'écart de ressources (et donc les moyens pour mettre en place un process qualité) est énorme. 442 MEUR c'est le CA des produits labellisés vendus, les ressources propres de MH c'est 5 MEUR. A côté Nestlé c'est 90 milliards de CA. Le process digne de Nestlé leur est donc complètement hors d'atteinte. Le budget R&D Nestlé, par exemple, c'est 1,35 milliards par an avec lequel ils financent entre autres la formation de 5 000 producteurs.

Link to comment

De toute façon, les gens qui achètent du chocolat ou du café Fair Trade ne cherchent la qualité, ils cherchent à expier leur culpabilité de blancs CSP+.

Comment pourraient-ils se flageller les papilles si on leur vendait des bons produits ?

Link to comment

Au moins j'ai une explication rationelle sur mon appréciation qui aurait pu etre subjective. C'est objectivement moins bon pour des raisons économiques.

Et quand on google "fair trade coffee bad taste" on tombe sur pas mal d'articles de presse, de blog ou de forum qui en parlent. Donc je ne suis pas seul.

Link to comment

J'avais bouffé du chocolat fair trade max havelaar pendant quelque temps (j'étais jeune, c'était pas moi qui achetais les tablettes), si je me souviens bien,le gout était pas mal voir franchement bon. Mais c'était il y a des années alors je ne promet rien.

Link to comment

Je ne suis pas convaincu de la mauvaise qualité du fair, je bois du café fair bio 100% arabica a 12€/KILO, il est très bon.

J'ai pas bien compris pourquoi payer les gens correctement était mauvais, mais je vais relire vos commentaires.

Link to comment
Il y a 2 heures, frigo a dit :

Je ne suis pas convaincu de la mauvaise qualité du fair, je bois du café fair bio 100% arabica a 12€/KILO, il est très bon.

J'ai pas bien compris pourquoi payer les gens correctement était mauvais, mais je vais relire vos commentaires.

C'est pas que c'est mauvais, c'est que ça ne pousse pas à produire de la meilleure qualité et encourage la mauvaise a cause des éléments précités. 

 

 

Question à la Con pour les helvètes et les belges du forum:

 

Est ce que vous utilisez huitante et octante ? 

 

Je viens de voir pas mal d'articles qui disent que ce n'est plus utilisé mais je suis pratiquement sur d'avoir eu du "huitante" quand j'achetais un paquet de clope en Belgique 

Link to comment
Il y a 4 heures, Solomos a dit :

De toute façon, les gens qui achètent du chocolat ou du café Fair Trade ne cherchent la qualité, ils cherchent à expier leur culpabilité de blancs CSP+.

Comment pourraient-ils se flageller les papilles si on leur vendait des bons produits ?

 

Je crois que c'est le côté demande du problème. Il y a un marché pour les gens qui veulent du café pas bon et cher. Les autres segments étant le luxe (café bon et très cher- et je suppose très fair), le bas de gamme (pas bon pas cher) et les gammes (correct et pas trop cher). Comme il faut s'en différencier et qu'on ne peut pas faire du luxe...

Link to comment
il y a 24 minutes, NoName a dit :

C'est pas que c'est mauvais, c'est que ça ne pousse pas à produire de la meilleure qualité et encourage la mauvaise a cause des éléments précités. 

 

 

Question à la Con pour les helvètes et les belges du forum:

 

Est ce que vous utilisez huitante et octante ? 

 

Je viens de voir pas mal d'articles qui disent que ce n'est plus utilisé mais je suis pratiquement sur d'avoir eu du "huitante" quand j'achetais un paquet de clope en Belgique 

Je ne vous pas bien ce qui empêche les acteurs de la filière équitable d'établir des cahiers des charges pour obtenir la qualité désirée, cela se fait partout ailleur.

Link to comment
il y a 31 minutes, NoName a dit :

C'est pas que c'est mauvais, c'est que ça ne pousse pas à produire de la meilleure qualité et encourage la mauvaise a cause des éléments précités. 

 

 

Question à la Con pour les helvètes et les belges du forum:

 

Est ce que vous utilisez huitante et octante ? 

 

Je viens de voir pas mal d'articles qui disent que ce n'est plus utilisé mais je suis pratiquement sur d'avoir eu du "huitante" quand j'achetais un paquet de clope en Belgique 

 

En Suisse : (mais je suis pas helvète parce que je suis pas calme comme mec)

Septante (huit oncles et douze tantouzes) exclusivement partout.

Huitante ou quatre vingt (le second à Genève et Fribourg ville, le reste ailleurs mais les deux sont compris partout)

Nonante exclusivement partout.

Link to comment
il y a 16 minutes, frigo a dit :

Je ne vous pas bien ce qui empêche les acteurs de la filière équitable d'établir des cahiers des charges pour obtenir la qualité désirée, cela se fait partout ailleur.

La on parlais uniquement du label fair-trade en particulier. Après ça doit exister, mais ça doit tomber dans la catégorie luxe 

Link to comment
il y a 16 minutes, Cugieran a dit :

En Suisse : (mais je suis pas helvète parce que je suis pas calme comme mec)

Septante (huit oncles et douze tantouzes) exclusivement partout.

Huitante ou quatre vingt (le second à Genève et Fribourg ville, le reste ailleurs mais les deux sont compris partout)

Nonante exclusivement partout.

On me dit que octante est utilisé dans certaines vallées reculées de Vaud, mais je ne l'ai pas encore entendu.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...