Jump to content

La droite s’allie avec les communistes contre les privatisations


Tramp

Recommended Posts

il y a 1 minute, Neomatix a dit :

Le reste de l'Europe privatise sans problème sur les marchés financiers depuis des décennies, pourquoi c'est autant le bordel en France ?

 

Parce que même la droite est contre. 

  • Yea 1
Link to post
il y a 6 minutes, Tramp a dit :

C’est symptomatique que la première utilisation de la procédure soit contre une des rares truc à peu près potable que ce gouvernement risque de faire. Ça donne un avant goût. 

 

C'est pas une preuve que plus de démocratie "directe" (tousse) serait forcément nuisible à la liberté. C'est symptomatique du fait que les Français, élus et citoyens compris, sont profondément étatistes. Mais ça on le savait déjà. Tous les gens que je connais veulent re-nationaliser les autoroutes. Impossible de leur faire entendre qu'elles ne sont pas vraiment privées d'ailleurs.

C'est le problème de l'économie mixte: les vices flagrants du système sont attribués par les étatistes à la dimension privée des institutions (locations / entreprises / whatever), jamais au fait que les droits de propriété ne sont pas respectés à cause de la régulation étatique. Très rares sont de nos jours les communistes conscients de l'être, mais la majorité des gens va inconsciemment dans cette direction.

  • Yea 1
Link to post

Ben déjà @Tramp, tu vas essayer de présenter de manière intellectuellement honnête ce qui se passe, et mettre des mots autres que privatisation. Dans ma compréhension, il s'agit d'une mise en concession des Aéroports de Paris, et parallèlement, dans ce nouveau contexte, d'une sortie en capital de l'Etat du capital du nouvel Aéroports de Paris (qui n'est à ce moment qu'un concessionnaire délégataire d'une mission de service public pour une durée de 70 ans).

Au fond, on file des zones non fiscalisées à Vinci pour qu'ils fassent du business. Sous l'Ancien Régime, ça avait un nom.

 

il y a 52 minutes, poney a dit :

Sinon, je vais me faire un peu l'avocat du diable, mais l'état possède ~51% d'une entreprise privée qui fait des bénéfices et gagnent donc des dividendes, pourquoi vouloir revendre ses parts au lieu de les garder ? 

 

Pour habiller la mariée. Mais si, vous voyez bien qu'on travaille au désendettement du pays, hein ?

 

il y a 15 minutes, Neomatix a dit :

soit un ROCE de 7%. C'est un peu naze. 

 

Va dire ça à M. Dupont qui a un royal 2% sur son assurance-vie. Et me parle pas de risque, hein ; les concessionnaires ont pris autant de risque que sur une OAT dix ans.

(Non, mais à un moment, y a un truc que je capte pas entre ces financiers sortis de MBA qui ne jurent que par du retour sur capital à 10/15%, et les placements proposés aux particuliers).

 

Et par ailleurs, il me semble que le ROCE de Vinci tourne autour de 8%/9%. Pour une machine à cash, 7% n'est pas naze du tout au vu du comparable.

 

il y a 7 minutes, Tramp a dit :

- il n’existe pas de choix non crony 

 

Il en existe des moins cronys.

 

il y a 7 minutes, Tramp a dit :

- l’Etat a besoin de capital

 

Il s'endette à quoi, 1% ?

 

il y a 7 minutes, Tramp a dit :

- un monopole privé est plus efficace économiquement qu’un monopole public.  

 

 

Sur quelle métrique ?

 

Link to post
il y a 2 minutes, Bézoukhov a dit :

Pour habiller la mariée. Mais si, vous voyez bien qu'on travaille au désendettement du pays, hein ?

 

C'est la logique de Tramp, faut du capital, curieusement, comme je le disais, dans l'ordre des priorité ça vient loin, je commencerais pas désentetter l'Etat en expulsant ce qui ne marche pas et coute un pognon de dingue, en équilibrant les comptes et en étant fiscalement responsable plutot que virer ce qui semble marcher et ramener de l'argent de manière régulière plutot que faire un one-shot, mais je ne voudrais pas faire du whattaboutisme. 

Link to post
il y a 7 minutes, Bézoukhov a dit :

concessionnaire délégataire d'une mission de service public pour une durée de 70 ans

 

Encore une belle construction juridique que le monde entier nous envie.

 

Mélanger le public et le privé pour une activité quelconque, ça craint et ça risque de tourner à corruption (au sens où des logiques par nature différentes se contrecarrent et donne un résultat inefficace car contre-nature). Et c'est particulièrement désastreux pour les entreprises industrielles ou commerciales, domaine où l'Etat met structurellement le bordel. Dernier exemple récent: la faillite d'Autolib'.

Link to post
il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Ben déjà @Tramp, tu vas essayer de présenter de manière intellectuellement honnête ce qui se passe, et mettre des mots autres que privatisation.

 

La gestion est privée et la propriété des actifs reste public. Il y a bien une privatisation. 

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Au fond, on file des zones non fiscalisées à Vinci pour qu'ils fassent du business. Sous l'Ancien Régime, ça avait un nom.

 

On ne les file pas non. Et Vinci n’a encore rien acheté...

 

Toutes les zones aéroportuaires internationales mondiales sont défiscalisées. C’est la norme, il y a probablement des traités internationaux sur le sujet.

 

Essayons de présenter les choses de façon intellectuellement honnête. 

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Va dire ça à M. Dupont qui a un royal 2% sur son assurance-vie. Et me parle pas de risque, hein ; les concessionnaires ont pris autant de risque que sur une OAT dix ans.

 

M. Dupont n’a qu’à acheter des parts de société d’autoroute et les defiscaliser dans un PEA.

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Il en existe des moins cronys.

 

 

Lesquels ? Je répète que Vinci n’a encore rien gagné.

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Il s'endette à quoi, 1% ?

 

S’il y a un truc contre lequel les libéraux devraient toujours s’opposer, c’est l’endettement public. 

 

il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

Sur quelle métrique ?

 

 

Allocation en capital et maximisation des profits. 

Cours d’économie 101, théorie de la firme. 

Link to post
il y a 1 minute, Johnathan R. Razorback a dit :

Encore une belle construction juridique que le monde nous envie.

 

C’est la façon de faire accepter politiquement les privatisations en France. 

Link to post
il y a 9 minutes, poney a dit :

 

C'est la logique de Tramp, faut du capital, curieusement, comme je le disais, dans l'ordre des priorité ça vient loin, je commencerais pas désentetter l'Etat en expulsant ce qui ne marche pas et coute un pognon de dingue, en équilibrant les comptes et en étant fiscalement responsable plutot que virer ce qui semble marcher et ramener de l'argent de manière régulière plutot que faire un one-shot, mais je ne voudrais pas faire du whattaboutisme. 

 

Non : tu fais du yakafaukon. 

En oubliant que si ADP fait plus de profits, il paiera plus de taxes. Ce qui fait rentrer de l’argent régulièrement aussi.

Link to post
il y a 3 minutes, Tramp a dit :

La gestion est privée et la propriété des actifs reste public. Il y a bien une privatisation. 

 

Quand tu loues un fonds de commerce à un bonhomme, il y a aliénation du bien ?

 

il y a 5 minutes, Tramp a dit :

M. Dupont n’a qu’à acheter des parts de société d’autoroute et les defiscaliser dans un PEA. 

 

Tiens, faut que je trouve le yield de Vinci sur 10 ans (y a quand même de la pédagogie financière à faire en France...)

 

 

Link to post
il y a 4 minutes, Tramp a dit :

 

Non : tu fais du yakafaukon. 

 

J'essaye de me mettre au niveau du "faut tout privatiser" sans se poser de questions

2y52cg.jpg

 

 

Une boite qui, je le rappelle, est déjà privatisée.

Link to post
à l’instant, Bézoukhov a dit :

Quand tu loues un fonds de commerce à un bonhomme, il y a aliénation du bien ?

 

Si le propriétaire du fond me vend les parts de la société qui gère le fond de commerce, il y a anéliation d’un bien (les parts de la société).

 

 

Link to post
il y a 8 minutes, Tramp a dit :

C’est la façon de faire accepter politiquement les privatisations en France. 

 

Force est de constater qu'elles ne sont pas acceptées puisque, comme je disais, tous les gens que je connais considèrent qu'on leur a volé la vache à lait des autoroutes, que la "privatisation" n'a pas fait baisser les prix, etc.. Et certains politiques ont bien compris l'humeur de l'électorat puisque ça parlait de renationaliser les autoroutes pas plus tard que la semaine dernière, dans l'Émission politique, de la part de candidats aux élections européennes.

 

Alors que lorsqu'il y a de la concurrence, ça passe manifestement mieux. Par exemple, maintenant qu'il y a les "cars Macron", je ne connais personne qui appelle à nationaliser le transport par cars (enfin sauf peut-être des syndicalistes de la SCNF, et encore).

Link to post
il y a 9 minutes, poney a dit :

Une boite qui, je le rappelle, est déjà privatisée.

 

Ben oui, il faut tout privatiser, jusqu’à la dernière part (sauf exception peut être de quelques société militaires stratégiques) et cela inclu d’interdire les Etat étrangers de détenir des valeurs mobilières.

 

C’est toi qui croit que c’est « sans se poser de question » alors que j’ai expliqué pourquoi. 

 

C’est pas de ma faute si ton raisonnement financier et économique est niveau Lycée.

ADP paie des dividendes donc l’Etat perd de l’argent. Sauf que c’est à comparer au éventuels impôts gagnés (l’Etat va taxer les dividendes des autres en plus des potentiels gains sur l’IS). C’est oublier dans une logique de générer des revenus qu’il est possible pour l’Etat de réinvestir le capital d’une sortie d’ADP dans des actifs qui généreraient un meilleur rendement. C’est aussi oublier que réduire l’endettement c’est réduire le service de la dette et donc les dépenses de l’Etat.

 

Bref : il faudrait comparer :

dividendes ADP vs revenus du capital reinvsestit + recettes fiscales supplémentaires 

dividendes ADP vs augmentation des recettes fiscales et diminution du service de la dette.

 

N’essaie pas de faire croire que je répond compulsivement quand, à l’évidence, j’y ai bien plus réfléchis que toi.

 

Link to post
il y a 2 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Force est de constater qu'elles ne sont pas acceptées puisque, comme je disais, tous les gens que je connais considèrent qu'on leur a volé la vache à lait des autoroutes, que la "privatisation" n'a pas fait baisser les prix, etc.. Et certains politiques ont bien compris l'humeur de l'électorat puisque ça parlait de renationaliser les autoroutes pas plus tard que la semaine dernière, dans l'Émission politique, de la part de candidats aux élections européennes.

 

Alors que lorsqu'il y a de la concurrence, ça passe manifestement mieux. Par exemple, maintenant qu'il y a les "cars Macron", je ne connais personne qui appelle à nationaliser le transport par cars (enfin sauf peut-être des syndicalistes de la SCNF, et encore).

 

C’est parce qu’on refuse d’expliquer aux Français que les autoroutes et les aéroports sont en concurrence. Les autoroutes sont même en concurrence avec un réseau gratuit et subventionné ! Et pourtant les Français plébiscitent les autoroutes. 

  • Yea 1
Link to post
il y a 12 minutes, Tramp a dit :

 

Merci de rappeler a tous a quel point c'est désagréable de discuter avec toi, et a quel point tu es incapable de te remettre en question et de lire ce qui esr écrit et non ce que tu penses lire. 

Je me demande par quel miracle tu n'a pas pris plus de mains dans ta gueule irl

 

Link to post
il y a 7 minutes, poney a dit :

Merci de rappeler a tous a quel point c'est désagréable de discuter avec toi, et a quel point tu es incapable de te remettre en question et de lire ce qui esr écrit et non ce que tu penses lire. 

Je me demande par quel miracle tu n'a pas pris plus de mains dans ta gueule irl

 

 

C’est parce qu’IRL je discute avec des gens qui sont honnêtes, acceptent de réfléchir et font d’autres réponses que des lolcat. 

Link to post
1 hour ago, poney said:

mais l'état possède ~51% d'une entreprise privée qui fait des bénéfices et gagnent donc des dividendes, pourquoi vouloir revendre ses parts au lieu de les garder ?

C'est le choix entre beaucoup d'argent maintenant ou un flux régulier.

Il y a beaucoup de situations ou on peut arbitrer en faveur du premier.

Link to post
il y a une heure, Liber Pater a dit :

:lol:

NOPAT je trouve ça moche.

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Va dire ça à M. Dupont qui a un royal 2% sur son assurance-vie. Et me parle pas de risque, hein ; les concessionnaires ont pris autant de risque que sur une OAT dix ans.

(Non, mais à un moment, y a un truc que je capte pas entre ces financiers sortis de MBA qui ne jurent que par du retour sur capital à 10/15%, et les placements proposés aux particuliers).

 

Et par ailleurs, il me semble que le ROCE de Vinci tourne autour de 8%/9%. Pour une machine à cash, 7% n'est pas naze du tout au vu du comparable.

Pas vraiment une machine à cash. Déjà ton 7% s'arrête au bout de 10-20 ans contrairement aux autres actifs de Vinci. Ensuite c'est assez risqué : l'Etat augmente régulièrement son cahier des charges pour les travaux, l'augmentation des tarifs pour suivre l'augmentation des coûts est une bataille politique tous les ans, etc.

Link to post
il y a 1 minute, Neomatix a dit :

NOPAT je trouve ça moche.

 

Je crois que c’est plutôt l’expression Earning before interest and taxes après taxe qui fait sourrir. 

Link to post
Il y a 3 heures, Neomatix a dit :

C'est vraiment dommage cette histoire de concession. Ils auraient dû privatiser sec, ça aurait en plus évité l'"argument" des 1 milliard filés aux actionnaires existants pour leur préjudice.

A partir de là, un appel d'offre public au plus offrant et c'était réglé, pas de cronyism.

Pour la FdJ idem : une IPO puis une cession progressive de la participation résiduelle par offres secondaires en bloc (ABB), et voilà.

 

Le reste de l'Europe privatise sans problème sur les marchés financiers depuis des décennies, pourquoi c'est autant le bordel en France ?

Peux-tu dvper stp ? 

Link to post
Il y a 6 heures, poney a dit :

Sinon, je vais me faire un peu l'avocat du diable, mais l'état possède ~51% d'une entreprise privée qui fait des bénéfices et gagnent donc des dividendes, pourquoi vouloir revendre ses parts au lieu de les garder ?

 

pour récupérer du fric maintenant et avoir des marges de manoeuvre immédiates ? Le long terme n'est généralement pas la première préoccupation des politiques...

Après je doute que le dividende soit à la hauteur des taxes reçues sur les activités de la boîte. Taxes qui ne changeront pas voire pourront complètement continuer à être augmentées. Comme pour les autoroutes dont une grosse partie du prix part simplement dans les caisses publiques, l'Etat s'en mettant plein les fouilles en faisant porter le chapeau aux méchants concessionnaires.

Link to post
Il y a 1 heure, G7H+ a dit :

Peux-tu dvper stp ? 

Par exemple pour British Petroleum, possédée en 1977 à 68% par HM Treasury et la BoE (le reste appartenant à Burmah Oil) :

- IPO de 17% des actions en 1977 à 845p (sous un gouvernement Labour pour renflouer les caisses vidées par le socialisme, admirez l'ironie)

- Thatcher arrive et vend un bloc de 5.17% à 363p, restent 45.83%

- Le gouvernement se fait diluer jusqu'à 44.61% en 1980 par l'acquisition par BP de Selection Trust via une offre d'échange

- Le gouvernement renonce à participer à une augmentation de capital (Rights Issue) en 1981 et vend ses droits pour £15m. L'Etat est encore propriétaire de 39.04% après l'opération

- En 1983 un bloc de 130 millions d'actions (environ 8%) est mis en vente à 435p

- En 1987, les 31.5% restant sont mis en vente en un bloc, à 333p

 

Notes:

- A partir du moment où l'entreprise a été introduite en bourse, aucune législation n'était nécessaire pour céder la participation résiduelle car il ne s'agissait pas de "major policy departure"

- Chaque vente d'actions qui a suivi était entièrement garantie (underwritten) par les banques : HM Treasury était certain de récupérer 330p par action minimum, qu'elles trouvent preneur ou non sur les marchés (d'ailleurs ça a failli coûter bonbon à Goldman, Lehman, Morgan Stanley et Salomon Brothers cette histoire)

 

Ces ventes d'actions secondaires sont aujourd'hui des ABB : Accelerated BookBuilding. Ça se déroule comme ça :

- Le client signe avec une ou plusieurs banques un contrat qui engage les banques à racheter les actions à un prix convenu si elles n'arrivent pas à les vendre. 

- Pendant la journée de bourse, les banques sondent leurs clients importants (wallcross : communication d'information privilégiée donc le client doit donner son accord pour les recevoir puis s'interdire toute opération sur le titre) pour évaluer la demande et estimer les plus gros ordres

- Une fourchette de prix est fixée, normalement avec une décote sur le cours de clôture

- Juste après la clôture, les vendeurs ont quelques heures à peine pour appeler leurs clients (d'abord les sondés positifs puis les autres) pour remplir leur carnet d'ordre (book)

- Une fois le book complètement souscrit, le prix final est fixé et les investisseurs se voient allouer entre 0 et 100% de leur ordre

- A l'ouverture le lendemain, les actions baissent (en temps normal, elles baissent moins que la décote définitive de la veille)

 

Si ça foire (i.e. si le book n'est pas suffisamment souscrit en bas de la fourchette), les banques se font "coller" (elles rachètent les actions au prix convenu). Par exemple Goldman Sachs s'est fait coller sur du Burberry l'année dernière (bon, le cours est remonté et ils ont fait une plus-value de $30m mais le risk management n'a pas aimé).

  • Yea 1
Link to post
Il y a 13 heures, Gilles a dit :

pour récupérer du fric maintenant et avoir des marges de manoeuvre immédiates ? Le long terme n'est généralement pas la première préoccupation des politiques...

 

Justement, c'est très exactement parce que c'est du court terme, c'est une raison de plus. Pourquoi la Norvège est-elle un des pays les plus puissants économiquement et un où les habitants sont les plus riches au monde ? Parce que l'état norvégien pense à long terme et possède un fond financier pour financer ses conneries étatistes sur les dividendes et non en touchant le capital. C'est sans pas aussi parfait que le-monde-liberal-super-chéri-de-liborg-mais-qui-n-arrivera-jamais mais à choisir entre ça et les marcronades "je claque du blé one shot et après moi le déluge", je n'hésiterai pas une seconde. L'opération revient à gagner ici X millions pour foutre dans la machine pour la faire respirer 6 mois de plus alors que le changement devrait être systémique, vendre ses parts ici revient à mettre du mercurochrome sur une jambe de bois. Garder ses parts revient peut-etre a tenter de soigner un rhume avec un daphalgan, soit. Mais entre les deux...

 

Citation

Après je doute que le dividende soit à la hauteur des taxes reçues sur les activités de la boîte. Taxes qui ne changeront pas voire pourront complètement continuer à être augmentées. Comme pour les autoroutes dont une grosse partie du prix part simplement dans les caisses publiques, l'Etat s'en mettant plein les fouilles en faisant porter le chapeau aux méchants concessionnaires.

 

J'ai pas dit que la situation actuelle était idéale et que rien ne devait changer hein, j'ai souligné que ce genre de privatisation est de la poudre aux yeux, fourger le bébé aux copains de X ou ScPo, c'est sans doute une privatisation mais une libéralisation je doute, c'est pour ça que j'écrivais en réfléchissant à voix haut qu'il faudrait discerner les deux et pourquoi pas s'opposer, sur les principes libéraux, aux privatisation qui se contentent de refiler aux copains un truc qui continuera a être de toute façon payé par les impôts de tout le monde. Le coût des PPP est régulièrement étrillé par la cours des comptes (française comme belge). Je rappelle que j'habitais à Marseille au moment de la construction du Mucem, de mémoire, c'est un festival du genre 30 millions de construction, 30 millions d'entretien, 30 millions de trucs financiers que j'ai oublié. Bref, 3x le jackpot, sur les impôts. Whouhou, trop cool la privatisation. On sait comment fonctionnent les multinationales françaises comme Bouygues, Eiffage, Vinci et toutes leurs filiales, de Veolia à Colas ; quand les libéraux deviennent les portes flingues des oligarchies crony qui se comportent comme des mafieux et dont l'état est le bras armé, ils perdent tout autant leur âme que quand ils s'allient à des centristes étatistes, ni plus ni moins.

  • Yea 2
Link to post
il y a 9 minutes, poney a dit :

pourquoi pas s'opposer, sur les principes libéraux, aux privatisation qui se contente de refiler aux copains un truc qui continuera a être de toute façon payé par les impots de tout le monde.

AdP n'est pas payé par l'impôt. Ni maintenant ni post-cession.

En France on constate que lorsque l'Etat se désengage complètement, il n'en a plus rien à foutre de la survie du business. C'est quand il reste au capital (EDF, Alstom, Areva, SNCF) que les idiots style BLM invoquent les intérêts stratégiques de la France pour renflouer ces boîtes et donner l'impression que l'Etat opère une bonne gestion de fleurons industriels.

Faire totalement sortir l'Etat du capital de ces sociétés ne permettra pas d'éliminer le cronyism mais le réduira grâce au public choice.

il y a 12 minutes, poney a dit :

L'opération revient à gagner ici X millions pour foutre dans la machine pour la faire respirer 6 mois de plus alors que le changement devrait être systémique,

En fait c'est pour placer dans un fonds d'innovation bien crony en espérant un retour sur investissement de 2.5%/an. Le fonds norvégien c'est 3.6% après frais de gestion et inflation. On en est loin, mais pour reproduire le schéma de la Norvège il faudrait donner un mandat à la SoGé ou à BNPP pour gérer le fonds et interdire d'investir dans des sociétés françaises. Ce qui ne passera jamais politiquement.

Link to post
Citation

 

Justement, c'est très exactement parce que c'est du court terme, c'est une raison de plus. Pourquoi la Norvège est-elle un des pays les plus puissants économiquement et un où les habitants sont les plus riches au monde ? Parce que l'état norvégien pense à long terme et possède un fond financier pour financer ses conneries étatistes sur les dividendes et non en touchant le capital. C'est sans pas aussi parfait que le-monde-liberal-super-chéri-de-liborg-mais-qui-n-arrivera-jamais mais à choisir entre ça et les marcronades "je claque du blé one shot et après moi le déluge", je n'hésiterai pas une seconde. L'opération revient à gagner ici X millions pour foutre dans la machine pour la faire respirer 6 mois de plus alors que le changement devrait être systémique, vendre ses parts ici revient à mettre du mercurochrome sur une jambe de bois. Garder ses parts revient peut-etre a tenter de soigner un rhume avec un daphalgan, soit. Mais entre les deux...

 

Ils ont surtout du pétrole et une culture politique où le fait de remplir ton réservoir de tondeuse à gazon et de passer ça en notes de fonction peut te valoir une démission, donc bon c'est pas vraiment le meme contexte.

 

 

il y a 39 minutes, poney a dit :

J'ai pas dit que la situation actuelle était idéale et que rien ne devait changer hein, j'ai souligné que ce genre de privatisation est de la poudre aux yeux, fourger le bébé aux copains de X ou ScPo, c'est sans doute une privatisation mais une libéralisation je doute, c'est pour ça que j'écrivais en réfléchissant à voix haut qu'il faudrait discerner les deux et pourquoi pas s'opposer, sur les principes libéraux, aux privatisation qui se contente de refiler aux copains un truc qui continuera a être de toute façon payé par les impots de tout le monde. Le cout des PPP est régulièrement étrillé par la cours des comptes (française comme belge). Je rappelle que j'habitait à Marseille au moment de la construction du Mucem, de mémoire, c'est un festival du genre 30 millions de construction, 30 millions d'entretien, 30 millions de trucs financiers que j'ai oublié. Bref, 3x le jackpot, sur les impots. Whouhou, trop cool la privatisation. On sait comment fonctionnent les multinationales françaises comme Bouygues, Eiffage, Vinci et toutes leurs filiales, de Veolia à Colas ; quand les libéraux deviennent les portes flingues des oligarchies crony qui se comportent comme des mafieux et dont l'état est le bras armé, ils perdent tout autant leur âme que quand ils s'allient à des centristes étatistes, ni plus ni moins.

 

Alors que les libéraux qui s'opposent au pas-cronyism en validant une possession de plain pied par l'état c'est beaucoup mieux.

 

Le grand BTP et les grandes infrastructures ne seront jamais non crony. Même pas en rêve. Par définition, ceux qui recevront l'ADP comme les autoroutes seront connectés. Alors le couplet sur les méchants crony désolé mais c'est de la merde en barre. On parle pas du crony sur des trucs pas important, on parle de grosses infrastructures et jamais 

 

Et alors ? Je préfère avoir des autoroutes gérées par la SANEF ou par Eiffage que par l'Etat Français. Je préfère avoir mes téléphones gérés par Bouygues et Orange que par les PPT. La comparaison dans les gestion est absolument implacable et sans appel: Gestion Crony > Gestion publique.

 

 Le fait de laisser la gestion des boîtes à des sociétés privées réduit au moins de côté le risque politique de "je vire tel patron parce que c'est pas mon pote" et offre un minimum de stabilité à la gestion des boîtes en les désengageant de la gestion directe de l'Etat.

 

Il n'y aucune raison de s'opposer à la privatisation (qui est, ne t'en déplaise, une libéralisation de facto) puisque de toute façon, si on veut que ça devienne plus clean par la suite, il faudra y passer. On passera pas de public à libéral, on passera de public à crony puis de moins en moins crony si on a du bol, ne serait-ce que parce que lorsqu'une boîte fait de la merde, contrairement à l'Etat, personne ne vient la défendre exprès juste parce que c'est une boîte. 

  • Yea 2
Link to post
17 hours ago, Bézoukhov said:

 

Quand tu loues un fonds de commerce à un bonhomme, il y a aliénation du bien ?

 

 

Tiens, faut que je trouve le yield de Vinci sur 10 ans (y a quand même de la pédagogie financière à faire en France...)

 

 

 

https://www.vinci.com/vinci.nsf/fr/item/finances-bourse-dividendes.htm ?

Link to post
Il y a 18 heures, Bézoukhov a dit :

Tiens, faut que je trouve le yield de Vinci sur 10 ans (y a quand même de la pédagogie financière à faire en France...)

Total shareholder return: 13.6% p.a.

https://www.vinci.com/vinci.nsf/en/item/finance-stock-market-dividend.htm

Soit 9.5% p.a. net de flat tax.

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...