Jump to content

Flims du moment


Recommended Posts

Puisque tout le monde balance ces deux centimes, je tenais juste à dire que "perdre" est parfois la plus belle manière de faire passer un message. Au pif quelques mythes grecs, ou encore l'abondante littérature japonaise sur les samurai et ronin rétablissant leur honneur, et celui de leur seigneur à travers leur sacrifice.

Et John Hammond voit son projet tomber en ruines (ou péter un câble plutôt).

Par contre, je cherche toujours le message.

Link to comment

J'ai vu ça dernièrement :

et j'ai un sentiment mêlé. Au fond c'est assez niais, il s'agit du monde vu à travers les yeux d'un adolescent attardé (dans les faits, même s'il n'est pas présenté ainsi), désespérant parce qu'il n'a rien compris à la fin du film, mais c'est légèrement inventif du point de vue cinématographique et parfois amusant. Et puis il y a le magnifique visage de Zooey Deschanel.

Link to comment
J'ai vu ça dernièrement :

et j'ai un sentiment mêlé. Au fond c'est assez niais, il s'agit du monde vu à travers les yeux d'un adolescent attardé (dans les faits, même s'il n'est pas présenté ainsi), désespérant parce qu'il n'a rien compris à la fin du film, mais c'est légèrement inventif du point de vue cinématographique et parfois amusant. Et puis il y a le magnifique visage de Zooey Deschanel.

:icon_up: je l'ai vu hier soir et j'en pense à peu près la même chose. Bon le monde est petit comme on dit :doigt:

Link to comment

Petite critique perso d'un film vu récemment :

where-the-wild-things-are-poster_448x652.jpg

Premier film de Jonze sans Charlie Kaufman au scénario, et ça se ressent fortement. Dans La Peau de John Malkovich et Adaptation étaient des oeuvres complexes, sinueuses, très adultes. En faisant cavalier seul sur son dernier projet, Spike Jonze perd en maturité ( narrative surtout ) et livre au spectateur une oeuvre linéaire, simple, mais qui finalement cache quelque chose de plus profond en son sein.

( attention aux spoils :icon_up: )

Il serait injuste de dire que Max et les Maximonstres n'est qu'un film sur l'enfance. Jonze accorde autant d'importance à la figure de la mère qu'à son fils - même si évidemment le fils occupe davantage l'écran. Le réalisateur sait capter une expression qui dit toute la difficulté d'être parent - donc adulte - comme il montre avec intelligence combien il est difficile pour un enfant de s'imposer. Max et les Maximonstres est un film sur le passage à l'âge adulte - qui n'exclut pas forcément l'abandon de l'enfance - et d'ailleurs son personnage principal endosse pendant la majeure partie du film le rôle de sa mère : il devient le roi des monstres, avec les responsabilités que tout cela implique. Sous son apparente légèreté, ses airs de film mal élevé et terriblement régressif, Max et les Maximonstres est en réalité beaucoup plus grave que cela.

Le film peut justement étonner à cause de ça, de cette chose qu'on pourrait nommer ambiguïté. L'oeuvre joue inlassablement sur plusieurs tableaux, brouille les pistes, déroute sans cesse le spectateur. C'est que Spike Jonze ne veut pas livrer un message clair et unique, limite manichéen. Le réalisateur américain est au-dessus de cela. Il peut insister sur le besoin pour tous d'être considéré comme un enfant - combien de métaphores utérines dans le film ? Combien de moments où l'enfant retourne dans le ventre de la mère ? ( L'igloo, KW qui mange Max ) - comme dire combien il est important de s'affranchir du poids de l'enfance et de trouver sa propre liberté - la fuite de Max par exemple.

Film étrange, mais tellement loin des canons cinématographiques qu'il en est nécessaire. Et surtout, une très belle histoire.

Link to comment

Voici ce que j'ai dit à la sortie de Avatar : "Avatar m'aura prouvé qu'il ne me suffit pas d'un vaisseau et d'un extraterrestre pour me faire aimer un film. Ce que je croyais."

Je l'ai revu (le film n'est pas toujours la raison qui vous pousse à aller au cinéma) en Imax 3D chez Mickey, et, n'étant plus surpris pas le scenario et les dialogues consternants, je me suis attardé sur l'action et les effets spéciaux, ce qui m'a fait un peu plus apprécié le film.

A noter que la 3D ne m'a pas bluffé plus que ça, et je dis cela en l'ayant vu dans les meilleurs conditions possibles en France, chez Mickey donc.

Where the wild things are, il ne se passe rien, tant dans l'action que dans l'émotion, je n'ai pas aimé.

Link to comment
Oui, la 3D ajoute assez peu.

On dit ça mais je pense que la 2D va devenir difficile à vendre.

PS : je dévie un peu. En ce qui concerne ce qu'on pourrait qualifier de 3D IRL, j'ai pu constater que H16 est quelqu'un d'excessivement sérieux. Admirable.

Link to comment
On dit ça mais je pense que la 2D va devenir difficile à vendre.

PS : je dévie un peu. En ce qui concerne ce qu'on pourrait qualifier de 3D IRL, j'ai pu constater que H16 est quelqu'un d'excessivement sérieux. Admirable.

… heu… que veux-tu dire ?

Link to comment

Les avertissements sur la décadence de notre civilisation, vous savez? Ils sont justes.

Le film Avatar déprime ses fans

Le succès du film Avatar de James Cameron est fulgurant, et de nombreux spectateurs du film éprouvent énormément de difficultés à retrouver le monde réel après avoir vécu le temps du film dans un univers fantasmatique dont ils ont toujours rêvé.

En cause: le fait que tous ces fans réalisent que l'utopie de Pandora est impossible. L'on assiste donc à la création de forums de discussion destinés à aider ceux qui ne parviennent pas à remettre les pieds sur terre. Ils peuvent y échanger leurs états d'âme et exprimer leur désespoir de ne pouvoir vivre dans ce rêve porté à l'écran.

D'autres y livrent leurs conseils pour aider les déçus du retour à la réalité à gérer leur mal-être.

Exemple de message sur un de ces forums (sur geekologie.com):

"Après avoir vu Avatar la première fois, je me suis senti vraiment déprimé de me "réveiller" dans le monde réel. Après quelques jours j'ai donc été voir le film au cinéma à nouveau pour soulager ce sentiment de déprime et de désespoir. Désormais, j'écoute la bande originale du film et partage mes considérations sur ce forum. Cela m'aide vraiment." (th)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/4134/Internet/a…-ses-fans.dhtml

Link to comment

Finalement vu avatar, et c'est affligeant.

J'ai eu l'impression de regarder un benchmark de 2h30.

Absolument aucune consistance, dialogues bidons, personnages fades sans histoire. Pire que tout : les événements qui sont censés faire avancer la trame du film sont téléphonés, c'est vraiment comique (cf la sortie de prison, grand moment de téléphonie).

Il n'y a aucun suspense, à un seul moment ma couille a sourcillé lorsque le "méchant" s'échappe de son vaisseau. Le reste, walou. Le comble pour un film d'action. Et la romance est bidon et sans relief. Les moments supposés épiques tombent carrément à plat devant le grotesque des scènes : Des tas de vaisseaux tirant sur un pauvre arbre millénaire. Et de rester des minutes entières sur ça. wtf.

Bref strictement aucune émotion.

Je précise que je suis bon public en principe.

Pour le "message", j'ai préféré ne pas y prêter attention, trouvant ça secondaire dans un film de pur divertissement.

Sinon, le scénar, le message, beaucoup de choses m'ont rappelé un dessin animé de mon enfance :

C'est exactement la même chose.

2009 a été riche en films de merde, Avatar n'y coupe pas.

Link to comment
Finalement vu avatar, et c'est affligeant.

Bien fait pour ta gueule.

Moi, ça va, viens de revoir Loulou et Le narcisse noir. Que du bon.

Les avertissements sur la décadence de notre civilisation, vous savez? Ils sont justes.

Bof, seulement la même race d'ignares qui découvrait le solipsisme avec Matrix.

Les inculques ont toujours composé l'écrasante majorité des populations depuis Homo antecessor.

Link to comment
Gran Torino, ça le fait, non ?

Euh… non. Je n'aime pas les films de Eastwood et celui-ci n'a pas fait exception. Ce n'est pas un mauvais film mais pas un bon film pour autant. Comme tous ces films quoi…

Regarde cette liste et pleure :

http://actu-film.com/films-2009.html

Oh put***… je crois que ça mérite une étude de sociologie. L'arrivée au pouvoir des geeks.

Trop fort, ils ont même fait le remake de la salope de lycée démoniaque :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cm…ilm=132052.html

Des geeks puceaux, donc.

edit: pardon je m'excuse : c'est parce que la réalisatrice est lesbienne.

http://www.allocine.fr/personne/ficheperso…onne=32894.html

Link to comment
C'est surtout la musique qui a valu la célébrité au film et aussi la scène finale dans les égouts.

+ des cadrages innovants

+ une superbe photographie

+ pas de happy end

etc.

Le British Film Institute le considère quand même comme le meilleur film britannique.

Link to comment

On m'a offert Le Troisième Homme.

Je suis fan …

… Connais mais jamais vu, …

… de l'humour pince sans rire …

… ça vaut le coup ?

… l'air de ne pas y toucher, de Saucer.

Bien essayé.

+ des cadrages innovants

+ une superbe photographie

+ pas de happy end

etc.

Le British Film Institute le considère quand même comme le meilleur film britannique.

Il y a une légende comme quoi d'autres mains auraient pris les manettes que celle de Carol Reed.

Link to comment

Vu Invictus.

Le premier tiers est très bien. Sinon ça reste du Eastwood pur sucre : une histoire en or racontée de manière linéaire. Je suis très déçu de la fin qui fait presque les 2/3 du film (tout le passage sur la finale est d'un chiant achevé et mal joué). Donc un oscar en nouille trop cuite pour Matt Damonn, un vrai pour Freeman et la palme de la meilleure idée foutue en l'air pour Clint.

Link to comment
Je suis fan …

… de l'humour pince sans rire …

… l'air de ne pas y toucher, de Saucer.

Bien essayé.

Mais c'est très sérieux. J'ai l'édition collector avec les bonus et tout et tout.

Après quand je demande si ça vaut le coup, c'est pour faire de la conversation. Je suis très mondain.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By RaHaN
      Avis aux cinéphiles, je comptais revisiter ma vidéothèque, et également de combler certains manques. Pour se faire, j'ai choisi de débuter à partir des années 40. J'ai fait une petite liste (12films) de Must see.
       
      Selon vous, est-ce qu'il y en aurait d'autres à rajouter ?
       
      Si je veux avancer dans le temps, je m'oblige à ne pas en mettre trop, d'autant que dans les décennies qui suivront, je serai tôt ou tard obligé d'en mettre davantage pour éviter de partir en liborg debate sur la nécessité ou non de mettre tel ou tel film .
      Aussi, parce que je connais certains d'entre vous, si c'est pour me sortir le master-pièce obscur de 3h57 du réalisateur boldave Mevatlavé Kraspeck, parce que tourné juste avant sa mort, hum, juste Non... ^^ 
    • By poney
      Jamais compris ce délire blue red pill.
      Jamais aimé Matrix non plus ceci dit.
    • By Adrian
      Les 3 premiers Die hard en VF sont de très bons films de divertissement de la fin des année 80, 90.
    • By Vilfredo
      @Rincevent et @Prouic aiment bien Retour vers le futur 3. Ce qui veut dire qu'ils le préfèrent à Retour vers le futur 2. Nous allons donc régler ça par un bras de fer un sondage because democratic traditions are the least evil ones of which we know et que les sondages permit the change of retour vers le futur préféré without bloodshed, comme l'a si sagement dit Popper.
×
×
  • Create New...