Jump to content

De l'art ou de cochon


Recommended Posts

La question c'est de comprendre en quoi Baudelaire et Duchamp ont transformé leur art à leur manière,

a moderer.L'histoire de l'art ecrite par l'establishment et les modes de l'epoque est permeable au bullshit.

ma preference va a la confusion art/coprophilie. Je trouve ca fascinant et olfactivement terrorisant.On porte parfois au pantheon des malades mentaux.

Certains malades mentaux sont de grands artistes.

C'est bien que ce soit si difficile a juger:

130px-Chaos_star.svg.png

hihi

le resize d'image ne fonctionne pas.Pourtant l'option est active.plateforme de merde.

Link to comment

Oui, je comprends bien que tu parles de leur cheminement intérieur, de leur évolution, c'est ça ?

Non, non, non…

Ce qui fait l'art, c'est qu'il y a des gens qui disent que c'est de l'art. Et qui pour cela, sont prêt à payer.

Le cheminement intérieur, l'évolution tous ça, c'est du baratin de bonimenteur. Dans le cas des peintures rupestres, ou de l'art antique, les auteurs sont inconnus. Leur cheminement intérieur personne n'est capable d'en parler. Mais des gens sont touchés par leurs oeuvres.

La Joconde, et de façon générale les oeuvres de léonard ne m'intéresse pas. Mais ce n'est pas un avis partagé. Et dans la mesure où il y a des gens prêt à l'acheter ou à payer pour le voir, c'est de l'art au même titre que la pissotière.

Quand à ta corde à linge, si elle touche un seul collectionneur, et bien cela deviendra une oeuvre d'art. Du moins tant que le collectionneur qui l'aura acheté ne sera pas mort. Tout comme une partie des statues helléniques n'ont plus été de l'art pendant un millénaire puisque elle n'intéressait plus personne.

Link to comment

est-ce de l'art ?

gros travail. On aime ou pas, mais gros travail. Donc art.

L'art demande avant tout du savoir-faire.

De nos jours, on en est réduit à un savoir-faire nul, et un faire-savoir omnipotent. Bilan : du caca de Ploufskynovitch étalé par des pinceaux en poil de martre, c'est de l'art alors que le savoir-faire pour obtenir la même chose chez soi est nul.

Link to comment

Hum… Dans ce cas, ce qui caractérise une oeuvre n'est plus son prix, puisque le mouvement est gratuit.

Ce qui caractérise l'art n'a jamais été son prix. Ce dernier juste une composante du faire-savoir, pas du savoir-faire.

Link to comment

Donc, une oeuvre d'art en est une parce que quelqu'un dit que c'en est une. C'est un peu tautologique comme raisonnement.

tu vois tres bien de quoi je parle, ne fais pas le neuneu.

d'autre part c'etaient peut-etre des journees de 14 heures.

A quoi bon venir sur ce forum, alors ?

Mais bon, j'aurais dû mettre un smiley :D:P;)

Link to comment

Il faut arrêter de faire croire que l'art moderne consiste à vendre de la merde avec talent ou bien, il faut le faire si c'est si simple.

Lorsque Duchamp expose une pissotière, on s'en souvient aujourd'hui parce que cela a changé la vision de ce qu'est une oeuvre d'art. Cela n'a rien à voir avec le fait de vendre un objet à quelqun en le faisant passer pour une oeuvre d'art les pissotières ne sont pas devenues du jour au lendemain des oeuvres d'art, et les amateurs d'art des gogos à arnaquer.

Ce que le ready made a changé, c'est qu'un objet manufacturé de production industrielle peut devenir le matériau d'une oeuvre d'art. Cela ne veut pas dire que n'importe qui peut mettre un prix sur n'importe quoi, mais qu'un artiste peut utiliser son talent pour tranformer quelque chose qui parait banal, vulgaire en une oeuvre d'art. En clair, à partir de Duchamp, l'artiste peut utiliser x pour en faire une oeuvre d'art, ce qui est différent de x= oeuvre d'art.

Le travail derrière l'oeuvre n'est pas la clef, la clef c'est le talent.

Link to comment

Vous racontez tous n'importe quoi.

Ce qui constitue l'œuvre de la pissotière, ce n'est pas la pissotière, c'est l'action complète de présenter une pissotière comme une œuvre. L'art ne se limite pas forcément à un objet ; preuve en est du spectacle vivant.

En l'occurrence, ce qui est artistique dans la pissotière, c'est d'élever le foutage de gueule à un tel niveau.

Enfin, c'est amusant 5 minutes, ça n'a absolument rien de révolutionnaire, et le refaire, ce n'est pas de l'art. Et ceux qui exposent la pissotière n'ont pas compris.

Link to comment

Non, non, non…

Ce qui fait l'art, c'est qu'il y a des gens qui disent que c'est de l'art. Et qui pour cela, sont prêt à payer.

Le cheminement intérieur, l'évolution tous ça, c'est du baratin de bonimenteur. Dans le cas des peintures rupestres, ou de l'art antique, les auteurs sont inconnus. Leur cheminement intérieur personne n'est capable d'en parler. Mais des gens sont touchés par leurs oeuvres.

La Joconde, et de façon générale les oeuvres de léonard ne m'intéresse pas. Mais ce n'est pas un avis partagé. Et dans la mesure où il y a des gens prêt à l'acheter ou à payer pour le voir, c'est de l'art au même titre que la pissotière.

Quand à ta corde à linge, si elle touche un seul collectionneur, et bien cela deviendra une oeuvre d'art. Du moins tant que le collectionneur qui l'aura acheté ne sera pas mort. Tout comme une partie des statues helléniques n'ont plus été de l'art pendant un millénaire puisque elle n'intéressait plus personne.

Au moins quelque soit le sujet abordé vous assénez des banalités de café du commerce avec l'assurance d'un vendeur de tapis, c'est réjouissant.

Link to comment

Non je parle des posts d'Henriparisien, systématiquement à côté de la plaque avec une régularité de métronome, qu'il s'agisse d'art, de géopolitique ou d'économie.

On voit bien qu'il essaye de se hisser jusqu'à une posture de semi-habile vaguement relativiste, mais avec une telle balourdise et des sabots si gros qu'on dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Le discours selon lequel une paire de bottes vaut Shakespeare, des graffiti valent un Picasso du moment qu'un gogo est prêt à y mettre le prix, c'est l'opinion risible du beauf moyen qui n'a jamais ouvert un bouquin d'histoire de l'art.

Link to comment
Maintenant, faudrait savoir ce que l'artiste a voulu dire (gros point noir de l'art abstrait et l'art nouveau, se farcir toutes les footnotes pour "comprendre")

Le beau est ce qui plait (universellement) et sans concept. Ce qu'on doit expliquer n'est pas beau. Et si ce n'est pas beau d'une manière ou d'une autre, alors ce ne peut pas être de l'art.

Edit : doublé par JIM16 (lui-même doublé par Kant, mais pas bien grave).

Link to comment

@Poe : pas confondre art moderne et art contemporain, il s'agit d'époques, je crois ; ensuite, on peut ne pas apprécier tous les courants dans l'art contemporain, et pour ce qui me concerne, le courant dada et cie, je ne comprends pas, j'adhère pas.

La réponse systématique qui consiste à dire "fais le puisque c'est si simple" me parait un peu… simple, justement. En effet, je n'aurais jamais l'idée, le talent ? d'exposer une pissotière et d'élever cela en art

Mais pour en revenir toujours à cet objet en céramique ou porcelaine, ce monsieur dont je ne doute pas du talent par ailleurs, ne l'a pas utilisée dans un projet plus global, mais l'a juste exposé, pouf, comme ça, donc où est la transformation ?

Les "graffiti" tags et autres fresques et oeuvres de Basquiat me parlent davantage, mais bon, cela n'a rien à voir, c'est juste pour dire, paix à son âme

Link to comment

Non je parle des posts d'Henriparisien, systématiquement à côté de la plaque avec une régularité de métronome, qu'il s'agisse d'art, de géopolitique ou d'économie.

On voit bien qu'il essaye de se hisser jusqu'à une posture de semi-habile vaguement relativiste, mais avec une telle balourdise et des sabots si gros qu'on dirait un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Le discours selon lequel une paire de bottes vaut Shakespeare, des graffiti valent un Picasso du moment qu'un gogo est prêt à y mettre le prix, c'est l'opinion risible du beauf moyen qui n'a jamais ouvert un bouquin d'histoire de l'art.

C'est là que tu te trompes. C'est l'opinion de gens "éclairés" aussi.

Link to comment
des graffiti valent un Picasso

il faut distinguer les graffitis degueulasses commis sur les camions de livraison des fresques splendides realisees a la bombe.La bombe est un outil ingrat qui ne tolere pas l'erreur et reclame beaucoup d'experience en plus d'etre puissamment toxique.

Le graffiti sur train est un art interessant dans sa dimension contestataires, jeanfoutiste et surrealiste, particulierement quand il couvre les fenetres et elimine toute differenciation entre les differents elements du train.Le simple fait qu'on en ait fait des versions legales (murales etc) prouve qu'il y a bel est bien une composante artistique.

C'est là que tu te trompes. C'est l'opinion de gens "éclairés" aussi.

vous avez vu 'Exit through the gift shop' ?

Link to comment

Et qu'est-ce que tu appelles "art"?

Ce qui apporte quelque-chose de nouveau, a un intérêt intrinsèque et ne demande pas d'explication ou sur-interprétation à la mords-moi-le-nœud. Surtout quand ces explications justifient en quelque sorte le peu d'efforts investis dans "l’œuvre".

Et même si ce n'est pas super accessible (ce n'est pas un impératif), ce qui permet de déceler un certain talent (pas besoin de savoir exactement ce que c'est ni de sur-analyser pour savoir 'ce que l'artiste a voulu dire en fait') chez l'artiste, ce qui lui est propre et est difficilement reproductible en 3 minutes chez toi, sur une chaîne de montage (ready-made), en donnant une feuille de papier et un feutre à un gamin de 4 ans.

Comparer deux œuvres de courant différents et donner un jugement de valeur sur l'une par rapport à l'autre est de toute façon signe d'un abrutissement en phase terminale.

Eh bien je suis fier d'être un abruti en phase terminale en donnant une valeur infiniment plus élevée à un Van Gogh qu'à un monochrome. :)

Link to comment
Les "graffiti" tags et autres fresques et oeuvres de Basquiat me parlent davantage, mais bon, cela n'a rien à voir, c'est juste pour dire, paix à son âme

N'importe quel drogué suffisamment chargé peut faire de même (de quoi est mort Basquiat, déjà ?). C'est juste que tous n'ont pas l'idée de commercialiser leurs "oeuvres" (ou la chance de tomber sur un galeriste qui flaire le bon filon).

Link to comment

Beuh, il est pas mort en très bonne santé, certes, mais tu trouves que c'est de la merdasse ce qu'il a fait ? C'est assez brutal, mais il y a de l'intensité, c'est pas à la portée du premier junkie venu, je pense, Rincevent. Beaucoup d'artistes se chargeaient et se chargent encore, ceci dit, regardes notre Johnny national !

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...