Jump to content
Poil à gratter

Vos meilleures répliques de flims de tous les temps

Recommended Posts

Alors voilà, si vous deviez choisir les meilleures répliques de flims de tous les temps, qui sont soit:

- one liner badass

- drôles

- carrément WTF

- tout simplement bonnes

 

Si possible avec la vidéo parce que le jeu d'acteur compte. Et comme je suis plus généreux que JIM16, ce gros radin, je vous autorise non pas une, non pas deux, mais trois, oui j'ai bien dit trois répliques favorites de tous les temps.

 

Une seule règle: faut pas que ça soit trop long. Je dirais en gros pas plus de 2 minutes grand maximum.

 

 

Je commence:

 

 

Et 30 secondes WTF dans Running man:

https://www.youtube.com/watch?v=T4s6coy0qAA&feature=youtu.be&t=41m28s

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

- I'd buy that for a dollar

- Get your ass to mars

- I need to return some videotape

- Hey Paul!

- That's no Moon

- Get away from her, Bitch!

- Call me Snake

- Your move creep

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Nobody's perfect! (Some like it hot, 1959 ; testée et approuvée pour contrer le shit test : "j'ai une bite")

Edit (c'était pas assez franchouille) :

https://www.youtube.com/watch?v=jYBYbjcge1M

- How can you trust a man that wears both a belt and suspenders? Man can't even trust his own pants ! (Dois-je vraiment l'écrire ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

- How can you trust a man that wears both a belt and suspenders? Man can't even trust his own pants ! (Dois-je vraiment l'écrire ?)

 

Oui et aussi :

- J’ai vu trois de ces caches poussières toute à l’heure, ils attendaient un train. Il y avait trois hommes à l’intérieur des cache poussière...

- Alors ?

- À l’intérieur des hommes, il y avait trois balles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui et aussi :

- J’ai vu trois de ces caches poussières toute à l’heure, ils attendaient un train. Il y avait trois hommes à l’intérieur des cache poussière...

- Alors ?

- À l’intérieur des hommes, il y avait trois balles.

Oui mais on n'a le droit qu'à trois. Fallait choisir. Tout ce film mérite d'être cité ici de toute façon.

Édit : bon, fuck dat shit.

Édit 2 : laissons à manger aux autres

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jim16 n'est pas venu pleurer sur cet étalage de franchouillerie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu sautes moi je saute, pas vrai ?

There can be only one :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais on n'a le droit qu'à trois. Fallait choisir. Tout ce film mérite d'être cité ici de toute façon.

Édit : bon, fuck dat shit.

Carton rouge!  :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui celle de Bradock c'est du lourd :)

 

La cité de la peur, classique. Over the top et Highlander ça a pas du très bien vieillir tout ça  :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Maitresses très particulières" Attention c'est grande classe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Regardez à partir de 2:40, ca ne dure que 5 secondes

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jim16 n'est pas venu pleurer sur cet étalage de franchouillerie ?

 

66618119.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Philippe ! Viens ici que je te butte en...

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Sucette, baisette, fume cigarette par le minou, elle donner tout quoi tu veux"

"frère noir, trop beaucoup, trop beaucoup"

 

Trouvez le film.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je mets les pieds où je veux Little John... Et c'est souvent dans la gueule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Tu te souviens, Sully, je t'avais promis que je te tuerais le dernier. [...] Je t'ai menti."

Commando. Une vraie mine d'or, ce film.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certains l'aiment chaud (Some Like It Hot)

 

Le dernier dialogue:

 

— Daphné : « We can't get married at all » (« Nous ne pouvons pas nous marier du tout »).
— Osgood : « Why not ? » (« Pourquoi ? »)
— Daphné : « Well, in the first place, I'm not a natural blonde ! » (« Et bien, pour commencer, je ne suis pas une vraie blonde ! »)
— Osgood : « Doesn't matter... » (« Pas d'importances... »)
— Daphné : « I smoke. I smoke all the time » (« Je fume. Je fume comme un sapeur »).
— Osgood : « I don't care. » (« Ça m'est égal »).
— Daphné : « I have a terrible past. For three years now, I've been living with a saxophone player » (« Mon passé n'est pas bon. Je vis depuis trois ans au moins avec un joueur de saxophone »).
— Osgood : « I forgive you » (« Je vous pardonne »).
— Daphné : « I can never have children » (« Hélas, je ne peux pas avoir d'enfants »).
— Osgood : « We can adopt some » (« Nous en adopterons »).
— Daphné (en ôtant sa perruque) : « You don't understand, Osgood, I'm a man! » (« Vous ne comprenez pas, Osgood, je suis un homme ! »)
— Osgood : « Well... nobody's perfect! » (« Eh bien... personne n'est parfait ! »)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On reconnaît les habitués de nanarland dis donc !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais hésité à la mettre celle de Commando. Il y a aussi: "These guys eat too much red meat".

Il y a aussi, toujours de Commando, en avion, après avoir brisé la nuque du type qui devait le surveiller et caché le visage de ce dernier sous un chapeau, "Ne réveillez pas mon ami, il est mort de fatigue".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Very Bad Things 

 

Robert Boyd : “If you take away the horror of the scene, take away the tragedy of the death, take away all the moral and ethical implications that have been drilled into your head since grade one, do you know what you're left with? A 105-pound problem that needs to be moved from point A to point B”

 
The Last Supper 
 
Luke : “You know what you need Stephanie? You know what you really need? A nice hard dick to shut that big mouth of yours.”
 
Lock, Stock & Two Smoking Barrels
 
Bacon: “What's that?”

Samoan Joe's Barman:” It's a cocktail. You asked for a cocktail.”

Bacon: ”No. I asked you to give me a refreshing drink. I wasn't expecting a fucking rainforest! You could fall in love with an orangutan in that!”

 

 
 
 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...