Jump to content

Peut-on réformer la SNCF?


biwi

Recommended Posts

Le pourcentage de grévistes annoncé chez les conducteurs de trains est nettement supérieur à celui de 1995.

On parle de plus de 75%.

J'ai l'impression que l'état de grace pour Macron va se terminer dans les semaines qui viennent.

D'autant plus, que pour l'évacuation de la ZAD de NDDL il semble que le gouvernement recule devant les gauchistes.

Link to post
10 minutes ago, kaleidoskop said:

Le pourcentage de grévistes annoncé chez les conducteurs de trains est nettement supérieur à celui de 1995.

On parle de plus de 75%.

J'ai l'impression que l'état de grace pour Macron va se terminer dans les semaines qui viennent.

D'autant plus, que pour l'évacuation de la ZAD de NDDL il semble que le gouvernement recule devant les gauchistes.

En même temps cela fait longtemps qu'il est fini.

 

La gauche, la droite, les libéraux, les communistes, sont tous d'accord sur le fait que Macron c'est nul à ch... .

On entend même de toutes part des Hollande c'était pas si mal quand même (privilège du président qui n'est plus là).

 

Donc bon.

La question étant plus:

Est-il sensible à l'opinion publique ou pas?

 

 

Link to post
il y a une heure, kaleidoskop a dit :

D'autant plus, que pour l'évacuation de la ZAD de NDDL il semble que le gouvernement recule devant les gauchistes.

D’où tiens tu cette info ?

L’intervention est prévue pour cette semaine. 

Link to post
11 minutes ago, Bézoukhov said:

Que Macron est nul à chier, oui. Mais des gens qui regrettent Hollande de manière sérieuse, j'en doute !

L'idée est qu'Hollande était moins nuisible car il ne faisait rien ou presque.

 

Alors que Macron fait, mais dans le mauvais sens.

 

 

Link to post
Il y a 1 heure, Marlenus a dit :

En même temps cela fait longtemps qu'il est fini.

 

La gauche, la droite, les libéraux, les communistes, sont tous d'accord sur le fait que Macron c'est nul à ch... .

On entend même de toutes part des Hollande c'était pas si mal quand même (privilège du président qui n'est plus là).

 

Donc bon.

La question étant plus:

Est-il sensible à l'opinion publique ou pas?

 

J'ai pas franchement cette impression.

Le truc c'est qu'il réforme tous azimuts donc forcément, on trouvera des râleurs partout. Mais là, rappelons aussi que c'est la première fois qu'une grève SNCF est soutenue par une minorité de la population... Macron a l'avantage, contrairement à sesp rédecesseurs, d'appliquer le programme pour lequel il a été élu. Ca lui donne une légitimité certaine (bon, pas dans le cas exact de la SNCF)

 

Au passage:

 

https://www.lesechos.fr/politique-societe/emmanuel-macron-president/0301361845577-la-popularite-de-macron-rebondit-grace-a-reforme-de-la-sncf-2157663.php

La popularité de Macron rebondit grâce à la réforme de la SNCF

 

Link to post

Ça me fait doucement rire de voir qu'ils puissent être aussi virulents. En soi, je peux comprendre qu'ils veuillent protéger leurs droits, mais je crois que beaucoup ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont par rapport à beaucoup d'autres corps de métier. D'autant plus qu'ils ont des avantages (beaucoup) sur des choses qui ne sont plus d'actualité qui étaient liés à la difficulté de leur métier. Sans compter que comme beaucoup de personnes la SNCF n'a jamais su faire son travail correctement.

On en passe sur les grèves, les retards, annulation... mais un hiver c'était l'apothéose. Un rail a cassé et on s'est retrouvé coincé dans les wagon pendant plus de 2h a attendre qu'ils interviennent pour le changer. Mais je crois quand même que l'anecdote qui m'avait fait le plus rire sur leur incapacité, et à tous les niveaux ce n'est pas des flèches on ne va pas se voiler la face, ils ont réussi à commander des wagons aux mauvaises dimensions. Ça date d'il y a quelques années, mais ce qu'il faut retenir c'est que la SNCF et la RFF travaillaient depuis 5 ans ensemble quand ce "petit soucis qui n'est pas une bourde" est survenue :

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/21/20005-20140521ARTFIG00353-l-affaire-des-ter-en-neuf-questions.php

Link to post

Tramp factuel. 

 

Mais depuis que je vois des libertariens défendre des droits de douane, je ne me fais plus d'illusion sur l'effet des étiquettes politiques.

 

Parce que dans le genre je réforme tout Hollande c'est quand même : le mariage, la pénibilité, les retraites, le code du travail, la baisse de moitié des deficits publics, l'ouverture de la SNCF et de la RATP à la concurrence, l'ouverture des bus à la concurrence, les notaires, huissiers et commissaires-priseurs,  le travail le dimanche et la nuit, le regroupement des régions, la transparence de la vie publique et le non cumul des mandats, la fin de vie, la suppression de l'ecotaxe...

  • Yea 1
  • Haha 4
Link to post

 

Il y a 4 heures, Nuuhz a dit :

Mais je crois quand même que l'anecdote qui m'avait fait le plus rire sur leur incapacité, et à tous les niveaux ce n'est pas des flèches on ne va pas se voiler la face, ils ont réussi à commander des wagons aux mauvaises dimensions. Ça date d'il y a quelques années, mais ce qu'il faut retenir c'est que la SNCF et la RFF travaillaient depuis 5 ans ensemble quand ce "petit soucis qui n'est pas une bourde" est survenue :

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/21/20005-20140521ARTFIG00353-l-affaire-des-ter-en-neuf-questions.php

Oui, enfin, je resterais très prudent sur ce cas. 

L’ancien RFF était plus une structure de défaisance de la dette qu’autre chose. RFF n’a jamais eu les moyens de ses missions, elle n’avait pas de moyens. Elle sous-traitait tout à SNCF infrastructure qui ne lui appartenait pas. 

RFF n’a jamais pu fonctionner à cause de ceux qui l’ont créé : la classe politique. Ils émettent en permanence des injonctions contradictoires. Il ne faut pas être surpris. 

 

RFF aurait pu être efficace si elle avait réuni la totalité des services ayant une compétence sur les infrastructures. Cela n’a pas été le cas. De plus, cela aurait facilité la privatisation du volet transport. 

 

La SNCF a toujours était l’otage des syndicats et des gouvernements. 

Link to post
18 minutes ago, Tramp said:

Tramp factuel. 

 

Mais depuis que je vois des libertariens défendre des droits de douane, je ne me fais plus d'illusion sur l'effet des étiquettes politiques.

 

Parce que dans le genre je réforme tout Hollande c'est quand même : le mariage, la pénibilité, les retraites, le code du travail, la baisse de moitié des deficits publics, l'ouverture de la SNCF et de la RATP à la concurrence, l'ouverture des bus à la concurrence, les notaires, huissiers et commissaires-priseurs,  le travail le dimanche et la nuit, le regroupement des régions, la transparence de la vie publique et le non cumul des mandats, la fin de vie, la suppression de l'ecotaxe...

Ça me rappelle un article du minarchiste qui expliquait que les réformes libérales que la Nouvelle-Zélande a connu venaient du parti travailliste 

https://www.google.fr/amp/s/minarchiste.wordpress.com/2011/07/11/diagnostic-pauvrete-4-la-liberalisation-de-la-nouvelle-zelande/amp/

 

Bref, pour voir une libéralisation de l'économie française il faudrait peut être voter Hamon finalement. :icon_wink::huh:

Link to post

Et Schröder était de la SPD.

La Suède, les réformes ont aussi été portées par les sociaux-démocrates.

 

Il ne doit rester que Thatcher parmi les réformateurs conservateurs dans les démocraties occidentales. Peut-être Aznar, j'en ai entendu du bien économiquement mais je connais mal l'Espagne.

Link to post

Bof. Macron réussit à ne rien réformer et à prendre un tollé. Les sursauts libéraux ont souvent lieu après une quasi-faillite (NZ, UK, Suède) ; l'Allemagne avait à faire face à la réunification. #NaomiKlein

 

Au fond, je pense que le système français a tenu parce qu'il était plus bismarckien que beveridgien. Maintenant que les énarques ont détruit l'âme de ce système social, il ne tient que parce que l'Europe n'est pas loin.

 

Link to post

J'ai failli verser une larme. 

 

Le Monde - Paroles de cheminots : « Quand j’entends dire que notre statut est privilégié… »

A l’occasion de la grève, débutée mardi pour s’opposer à la réforme de la SNCF, « Le Monde » publie une série de portraits. Marc Ribeiro est cheminot à la manœuvre.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/03/paroles-de-cheminots-quand-j-entends-dire-que-notre-statut-est-privilegie_5279866_3234.html

Link to post

C'est la confusion classique entre conditions de travail pas forcément faciles et statut. Je veux bien croire que ce qu'il fait n'est pas facile, mais ni plus ni moins que ce que fait un maçon, par tous les temps.

  • Yea 4
Link to post
Quelqu'un a réussi à réserver un billet de tgv pour un jour normal  ?  Impossible.
J'ai été obligé d'avancer mon départ pour Paris (en TER) à hier soir à cause de ces glandus.
Link to post
il y a 22 minutes, Bisounours a dit :

C'est la confusion classique entre conditions de travail pas forcément faciles et statut. Je veux bien croire que ce qu'il fait n'est pas facile, mais ni plus ni moins que ce que fait un maçon, par tous les temps.

 

Non mais attends le gars commence par :

 

« Un jour, je me suis dit : “Arrête tes conneries et cherche un métier qui te plaît »

 

Pour nous raconter derrière que c'est Verdun et qu'il n'a qu'une hate c'est de se barrer avant tout le monde à la retraite. 

 

Link to post

Mais on s'en branle de ce qu'il raconte, le mec ; tu penses bien qu'il va pas dire qu'il a choisi la sncf pour partir à la retraite à 55 ans et enquiller des avantages qu'il avait pas dans son boulot précédent. 

Et je répète encore et toujours la même chose : dans la fonction publique il y a le front office, les petites mains qui bossent pas toujours dans des conditons faciles (va voir à l'hopital le boulot des infirmières, des aides soignantes) et le back office où ça vit tranquille en agrafant des cerfa

Bah c'est idem à la sncf : trop de gratte papiers, pas assez de mecs sur le terrain.

Tu gagneras personne à ta cause libérale en confrontant dans un même sac LES fonctionnaires, sans distinction de leur travail, et le monde de l'entreprise, où il doit y avoir d'ailleurs pour les grosses boites, le même problème de suradministration.

C'est la gestion du personnel qui est pourrie. Et le personnel suit

D'ailleurs, ce sont toujours les employés sur le terrain qui sont interviewés, avons nous jamais entendu un cadre, un administratif, parler de ses conditions de travail harassantes ?

 

  • Yea 3
Link to post
il y a 3 minutes, Bisounours a dit :

D'ailleurs, ce sont toujours les employés sur le terrain qui sont interviewés, avons nous jamais entendu un cadre, un administratif, parler de ses conditions de travail harassantes ?

 

Le Monde - Paroles de cheminots : « L’entreprise a divisé pour mieux régner »

A l’occasion de la grève commencée mardi pour s’opposer à la réforme de la SNCF, « Le Monde » publie une série de portraits. Frédéric Lafargue est cadre.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/03/paroles-de-cheminots-l-entreprise-a-divise-pour-mieux-regner_5279873_3234.html

Link to post
il y a 14 minutes, Bisounours a dit :

Et je répète encore et toujours la même chose : dans la fonction publique il y a le front office, les petites mains qui bossent pas toujours dans des conditons faciles (va voir à l'hopital le boulot des infirmières, des aides soignantes)

 

Toutes ces pauvres petites mains doivent apprendre que leur situation n'a rien d'exceptionnelle et que des conditions de travail difficile y en a dans le privé (c'est particulierement évident pour les infirmières et aides soignants vu que c'est pas les cliniques privées qui manquent) et que les gens du privé ne prennent pas le pays en otage pour obtenir des privilèges.

 

"Je travaille sous la pluie et j'ai les mains dans la graisse." Je dois avoir de la compassion pour ca ? Ça mérite du dédain ou un coup de pied au cul. 

Link to post
à l’instant, Tramp a dit :

apprendre que leur situation n'a rien d'exceptionnelle et que des conditions de travail difficile y en a dans le privé

ils le savent très bien, t'inquiète, et ils connaissent parfaitement leurs privilèges autrement ils ne manifesteraient pas ; et honnêtement, qui irait chougner pour  les perdre ?

Link to post
il y a 21 minutes, Tramp a dit :

 

Le Monde - Paroles de cheminots : « L’entreprise a divisé pour mieux régner »

A l’occasion de la grève commencée mardi pour s’opposer à la réforme de la SNCF, « Le Monde » publie une série de portraits. Frédéric Lafargue est cadre.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/03/paroles-de-cheminots-l-entreprise-a-divise-pour-mieux-regner_5279873_3234.html

 

Les commentaires me font douter des sondages où l'on retrouve un soutien aux grévistes.

Link to post
il y a 7 minutes, Bisounours a dit :

ben ce cadre ne dit pas autre chose que ça : gestion du personnel pourrie

 

Pourrie parce qu'il n'embauchent plus sous statut et que la SNCF est divisée par branche. Y a rien de pourri. 

Le gars racontent bien qu'il a progressé au cours de sa carriere jusqu'à son job de rêve. 

Link to post
il y a 8 minutes, Bisounours a dit :

ils le savent très bien, t'inquiète, et ils connaissent parfaitement leurs privilèges autrement ils ne manifesteraient pas ; et honnêtement, qui irait chougner pour  les perdre ?

 

Je ne sais pas ? Des gens qui ne sont pas égoïstes ? Et y a une différence entre demander à perdre et ne pas prendre le pays en otage quand le changement arrive. SURTOUT QU'IL N'EST PAS PREVU QU'ILS PERDENT QUOI QUE CE SOIT.

Dans toutes les boites les remunerations et avantages changent régulièrement. Les gens s'adaptent.

 À croire que plus les gens sont privilégiés et égoïstes et plus il faut les ménager. Et pendant ce temps là, les bonnes poires trinquent. 

Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...