Jump to content

Poutine et la Russie


Recommended Posts

À l'évidence, cet entretien et les sujets à aborder ont été préparés : mais ce n'est pas une surprise. Vladimir Poutine ne peut tout simplement pas faire autrement. Et oui on sent la manœuvre pro-Trump. D'ailleurs ça me fait penser que les gens n'ont pas de mémoire. Les négociations à la manière Trump, c'est du spectacle sans effet réel. Qui se souvient du bruit qu'il avait provoqué avec la Corée du Nord ? Et finalement, rien.

 

Un autre point à ajouter est que Poutine est dangereux. Il y aurait eu un risque pour la sécurité de Carlson s'il avait poussé Poutine dans ses retranchements. C'est d'ailleurs un point avec lequel j'ai du mal. Comment les conservateurs peuvent trouver un allié chez un homme pareil ? Ne voient-ils pas que cette alliance de circonstance les salira ?

Link to comment

Cet article Substack met le doigt sur le ressenti que j'avais globalement (en n'ayant pas vu l'interview): https://snowdentodd.substack.com/p/russia-as-a-wordcel-nation

 

Citation

Yet his choice of subject matter shows exactly why Russia is broken. Putin is obsessed with a world where most of Russia’s population toiled as serfs and economic growth was unknown—he prefers ideas to things, words to numbers.

 

To be sure, Putin knows a lot about history, more than Milei or any Western leader probably. But Putin is a particular kind of thinker—monodisciplinary, indifferent to developments outside the humanities. Knowing about history isn’t worth so much if you can’t supplement it with basic findings from the social sciences.

 

In modern parlance, Putin sounds very much like a wordcel—someone who can string together lots of historical facts and big ideas without being much bothered by the findings of quantitative fields. In the end, it’s all value judgments about identity and meaning. Putin doesn’t even do us the service of trying to derive his ought from his is.

 

  • Yea 4
Link to comment

C'est subtil Carlson:

 

 

Cela encense Moscou avec son métro (soit, c'est parait-il pas mal du tout comparé aux métro occidentaux).

Et il y a le texte en russe en gros plan à 2'57.

 

Traduction google trad:

Quote

L'amitié éternelle et incassable des peuples ukrainien et russe est la clé de l'indépendance et de la liberté nationales, de l'épanouissement de la culture nationale et de la prospérité du peuple ukrainien, ainsi que des autres peuples de l'Union soviétique

Qui serait une citation de Lénine.

  • Yea 3
Link to comment

Je l'ai découvert quand il s'est fait viré, via le Spectator. Je comprends pas tout ce cirque autour du personnage - les vidéos de lui que j'ai vues oscillent entre moyennes et franchement médiocres (et il a une voix déplaisante, mais ça c'est du déli de faciès de ma part xD). Donc si qqun a une explication je suis honnêtement intéressé.

 

Après, qu'il soit pro russe et contre l'aide à l'Ukraine, même moi je le savais, alors subtilité...

Link to comment

Je découvre les publireportages de Tucker Carlson sur le métro moscovite ou le prix des courses.

 

Atterrant. 
 

L’impression de voir une délégation d’intellectuels communistes visitant l’URSS. 

  • Yea 1
Link to comment

Ça a des échos un peu distordus de la célèbre visite de Boris Eltsine dans un supermarché américain. Sauf que dans le cas de Tucker Carlson, ça en dit plus long sur lui que sur la société russe.

  • Yea 5
Link to comment
il y a 49 minutes, Lexington a dit :

Je découvre les publireportages de Tucker Carlson sur le métro moscovite ou le prix des courses.

 

Atterrant. 
 

L’impression de voir une délégation d’intellectuels communistes visitant l’URSS. 

Le Jean-Paul Sartre de notre temps.

Link to comment
Il y a 1 heure, Lameador a dit :

La suite des aventures de Tucker à Moscou, racontée sur unherd

 

https://unherd.com/2024/02/hamburgers-will-decide-americas-future/

 


 

Citation

The United States is possibly the only country in the world where the term “food desert” is in semi-regular use, denoting areas within the country where there is little or no access to supermarkets selling fresh vegetables and the like. 

 

C’est un problème purement culturel. Ou plutôt d’absence de culture. Si l’État devait ou pouvait servir à quelque chose, il s’occuperait de cela en priorité. 
 

Sinon, c’est super intéressant ce qu’il dit, le rêve américain est un peu en train de mourir. Sauf qu’il n’existe aucun autre rêve pour le remplacer. Donc il perdura tant que ce sera le cas. Ce qui peut durer des siècles tant les alternatives sont navrantes, peu inspirantes et ne reposant que sur la force ou la violence. Ce que l’auteur dit d’une certaine manière à la fin très honnêtement.

 

Quant à la visite de Tucker, elle n’est pas le miroir de la visite de Boris Eltsin mais plutôt des visites des intellectuels de gauche en URSS.

 

Bref, le parti pris de l’article est parfois un peu grossier, quand même.

  • Yea 2
Link to comment

Ce n’est pas culturel, c’est un non-concept. C’est un truc inventé par des bureaucrates pour justifier leur existence. 

 

Le « desert » alimentaire commence à 1.6km de distance en ville et 16km à la campagne, évidemment dans un pays aussi peu densément peuplé que les USA, ça facilite pas les choses. Et ça ne prend pas en compte les gens qui produisent leur propre nourriture à la campagne. 

Link to comment
2 minutes ago, Tramp said:

Ce n’est pas culturel, c’est un non-concept. C’est un truc inventé par des bureaucrates pour justifier leur existence. 

 

Le « desert » alimentaire commence à 1.6km de distance en ville et 16km à la campagne. 

On n'en manque pas des coins en France où la première supérette/boulangerie/GSM est à 10min de voiture.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 49 minutes, Johnnieboy a dit :

C’est un problème purement culturel. Ou plutôt d’absence de culture. Si l’État devait ou pouvait servir à quelque chose, il s’occuperait de cela en priorité. 

Non, c'est en bonne partie le fruit de lois prétendument hygiénistes (et en fait issues du lobbying de l'agroalimentaire) qui met des bâtons dans tous les trous de quiconque veut lancer une petite production locale. Reason en parlait pas mal, fut un temps.

 

De fait, l’État s'en occupe, il en est une des causes (la culture joue, évidemment, mais ce n'est pas du tout le seul facteur).

Link to comment
il y a 5 minutes, Rincevent a dit :

Non, c'est en bonne partie le fruit de lois prétendument hygiénistes (et en fait issues du lobbying de l'agroalimentaire) qui met des bâtons dans tous les trous de quiconque veut lancer une petite production locale. Reason en parlait pas mal, fut un temps.

 

De fait, l’État s'en occupe, il en est une des causes (la culture joue, évidemment, mais ce n'est pas du tout le seul facteur).


Tu as raison. Mais puisque l'école est obligatoire, y apprendre à bien cuisiner devrait être au programme. Bon, je sais bien qu'ils en feraient n'importe quoi. C'était vraiment dans l'optique d'un État qui serait efficace et pas néfaste.

Link to comment
il y a 6 minutes, Johnnieboy a dit :

Mais puisque l'école est obligatoire, y apprendre à bien cuisiner devrait être au programme.

Il semble qu'en Suisse, apprendre à coudre est obligatoire dans certains cantons (je ne sais plus si c'est le cas pour la cuisine aussi). Par exemple, ceci est un vrai emploi.

Link to comment
il y a 20 minutes, Johnnieboy a dit :

Mais puisque l'école est obligatoire, y apprendre à bien cuisiner devrait être au programme.


de la cuisine moléculaire en chimie !

 

Sans blague : je ne pense pas qu’il soit bon pour la société de décharger les parents de l’ensemble de leur rôle éducatif, notamment ce qui relève purement du foyer. 

  • Yea 5
Link to comment

Ce n'est pas la première fois que j'entends des éloges de Moscou et St-Petersbourg qui sont présentées comme des villes propres, sures avec de la bonne nourriture pas cher.

 

Sauf que ce n'est pas propre à la Russie. Je peut vous assurer que les grandes villes d'Europe centrale (Prague, Varsovie, Cracovie) ont les même avantages (avec l'architecture cité/cage à lapin en moins car j'ai l'impression qu'il n'y a pas de maisons individuelles à Moscou). En fait ce sont les grandes villes occidentales qui deviennent des shitholes. Ca en dit plus sur nous que sur le régime russe.

  • Yea 6
Link to comment

Honnêtement, je pense qu’il y a corrélation presque parfaite entre gestion de gauche et saleté/insécurité dans les grandes villes. Marseille en outlier. 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 12 minutes, Tramp a dit :

Honnêtement, je pense qu’il y a corrélation presque parfaite entre gestion de gauche et saleté/insécurité dans les grandes villes. Marseille en outlier. 

Aux USA, c'est extrêmement clair : combien de villes gérées par les Démocrates dans le top de la criminalité, déjà ?

 

BtrObb4.png

  • Yea 1
Link to comment

Attention, aux US quasiment toutes les villes sont dirigées par des démocrates même celles dans les Etats les plus républicains.

A ma connaissance seul Miami est dirigée par un maire GOP parmi les villes majeures

  • Yea 1
Link to comment
17 minutes ago, Zagor said:

Ce n'est pas la première fois que j'entends des éloges de Moscou et St-Petersbourg qui sont présentées comme des villes propres, sures avec de la bonne nourriture pas cher.

 

Sauf que ce n'est pas propre à la Russie. Je peut vous assurer que les grandes villes d'Europe centrale (Prague, Varsovie, Cracovie) ont les même avantages (avec l'architecture cité/cage à lapin en moins car j'ai l'impression qu'il n'y a pas de maisons individuelles à Moscou). En fait ce sont les grandes villes occidentales qui deviennent des shitholes. Ca en dit plus sur nous que sur le régime russe.

Le métro le plus propre, selon une personne de ma famille qui l'a visité, c'est Pyongyang (et elle a vu aussi celui de St Petersbourg).

Et la nourriture n'y était pas chère (pour un porte monnaie occidental, mais vu que c'est sur ça que Carlson compare, je garde).

 

Ce qui montre au passage que la gauche peut très bien gérer ce problème.

 

 

De façon général, si tu veux améliorer drastiquement la propreté et le sentiment de sécurité, le levier le plus facile et de s'attaquer aux SDF et aux toxicos (pas aux dealers, tu n'y arriveras que mal, aux toxicos).

Ce que pour le coup, dans le paysage politique occidental, est plus une option prise par la droite.

 

Moscou, par exemple, délocalise les SDF dans des zones industrielles loin du centre ville:

https://www.lexpress.fr/styles/a-moscou-l-aide-aux-sans-abri-progresse-loin-des-regards_2064315.html

 

 

 

 

 

Link to comment
Il y a 4 heures, Tramp a dit :


de la cuisine moléculaire en chimie !

 

Sans blague : je ne pense pas qu’il soit bon pour la société de décharger les parents de l’ensemble de leur rôle éducatif, notamment ce qui relève purement du foyer. 


Moi, non plus. Mais il y a des choses basiques que beaucoup de familles ne peuvent pas transmettre par manque de culture et qui sont plus importantes que la chimie, justement. 
 

Les individus qui ne savent pas cuisiner et choisir leurs aliments et qui sont plus ou moins illettrés financièrement ont beaucoup de chances de faire face à de grandes difficultés.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...