Jump to content

Mes lectures du moment


Recommended Posts

il y a 23 minutes, Vilfredo Pareto a dit :

Non mais c'est vraiment super duper long

La taille typique d'une book review de Scott Alexander est de plusieurs pourcents de la taille du livre original (ce qui est énorme, en fait). Le livre de départ fait 316 pages selon Amazon, et la review fait 25 pages Word et demi (en police par défaut, Calibri 11). C'est vrai qu'il n'avait fait que 15 pages pour Albion's Seed (984 pages pour le livre).

 

You gotta shift your expectations, boy. ;)

Link to comment

À ce stade quel intérêt par rapport à survoler le bouquin directement ? Déjà qu'il faut se taper des auteurs qui mettent trois plombes à expliquer pesamment un truc en se perdant dans des répétitions, des digressions et des anecdotes sans fin, les commentaires c'est encore une surcouche de bullshit au cas où tu n'en aurais pas eu assez. La moindre décence qu'ils pourraient avoir serait de faire court.

  • Yea 2
Link to comment
Le 11/04/2021 à 16:36, Lancelot a dit :

À ce stade quel intérêt par rapport à survoler le bouquin directement ? Déjà qu'il faut se taper des auteurs qui mettent trois plombes à expliquer pesamment un truc en se perdant dans des répétitions, des digressions et des anecdotes sans fin, les commentaires c'est encore une surcouche de bullshit au cas où tu n'en aurais pas eu assez. La moindre décence qu'ils pourraient avoir serait de faire court.

En fait si c'est utile parce qu'il critique aussi le bouquin. Peut-être que c'est encore plus profitable si tu as déjà lu le bouquin cela dit.

Link to comment

Ses critiques sont parfois valables. Cf. sa review (beaucoup plus courte d'ailleurs) d'Antifragile de NNT

edit c'est aussi la culture lesswrong qui veut ça. les gens dans les commentaires pondent des pavés absolument hallucinants :online2long:

Link to comment
Il y a 2 heures, Vilfredo Pareto a dit :

Ses critiques sont parfois valables. Cf. sa review (beaucoup plus courte d'ailleurs) d'Antifragile de NNT

edit c'est aussi la culture lesswrong qui veut ça. les gens dans les commentaires pondent des pavés absolument hallucinants :online2long:

 

Rien que pour ça fuck les rationalistes. Écrire des pavés pareils c'est manquer de respect à ses lecteurs 

Link to comment
On 4/11/2021 at 2:05 PM, Vilfredo Pareto said:

Il y a là un article passionnant de Scott Alexander sur Order Without Law, le bouquin d'Ellickson (qu'on trouve en pdf en ligne). Ça intéressera tous les thick libertarians, les lecteurs de James Scott, de Coase, de Hoppe et de Leeson, les anarcaps, et les anthropologues/sociologues du forum. Par contre, c'est super long :mrgreen:

https://astralcodexten.substack.com/p/your-book-review-order-without-law

Ceci dit, il faut lire l’entête. Ce n’est pas un article de Scott Alexander, c'est simplement un article hébergé sur son substack.

Link to comment
il y a 2 minutes, Sloonz a dit :

Ceci dit, il faut lire l’entête. Ce n’est pas un article de Scott Alexander, c'est simplement un article hébergé sur son substack.

Oh dear en effet 

Merci 

Link to comment

Ça vaut le coup de lire ses critiques. Genre celle de The cult of smart est très bien et ça m'évitera d'aller lire le bouquin (certes, je ne l'aurais pas lu dans tous les cas).

 

Mais clairement, faut prendre le temps de se poser pour lire ça.

 

Le truc où je suis pas mal en désaccord avec les rationalistes, c'est leur analyse du metis vs techne qui est assez simpliste (le premier ne pond pas un truc optimal, donc ce serait à jeter - bon ok, j'exagère un peu). Mais bon, ils ont le mérite de discuter d'un sujet un peu pointu, donc ça reste mieux que 95% de ce qu'on peut trouver sur le net.

Link to comment
Il y a 4 heures, Vilfredo Pareto a dit :

En fait si c'est utile parce qu'il critique aussi le bouquin. Peut-être que c'est encore plus profitable si tu as déjà lu le bouquin cela dit.

 

C'est comme les préfaces des livres qui prennent 5% du livre et où le mec te montre qu'il a bien lu et bien compris le livre.

 

MAIS PUTAIN SI JE LIS UNE PREFACE, C'EST POUR AVOIR LE CONTEXTE, PAS POUR QU'UN CRETIN SUFFISANT ME RACONTE TOUT LE BOUQUIN.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 5 minutes, Bézoukhov a dit :

 

C'est comme les préfaces des livres qui prennent 5% du livre et où le mec te montre qu'il a bien lu et bien compris le livre.

 

MAIS PUTAIN SI JE LIS UNE PREFACE, C'EST POUR AVOIR LE CONTEXTE, PAS POUR QU'UN CRETIN SUFFISANT ME RACONTE TOUT LE BOUQUIN.

:D il y a les prefaces qui épargnent la lecture du bouquin. Perso: Aron pour Le Savant et le politique, Starobinski pour l’Esthetique de la réception de Jauss

Sinon oui je saute souvent les prefaces meme si après je me sens coupable et je la lis à la fin 

Link to comment

Je ne veux pas de faces du tout. Et il y a un niveau spécial de l'enfer réservé aux gens qui massacrent les textes classiques à coup de notes de bas de pages qui font la moitié de la page.

  • Yea 1
Link to comment

Je trouve que les scolies avaient un certains charmes, on devrait revenir à ça. Et ça permettrait d'avoir des scholiastes, ce qui fait très Dan Simmons, et ce qui est donc objectivement cool.

  • Yea 1
Link to comment
10 hours ago, Vilfredo Pareto said:

:D il y a les prefaces qui épargnent la lecture du bouquin. Perso: Aron pour Le Savant et le politique, Starobinski pour l’Esthetique de la réception de Jauss

Sinon oui je saute souvent les prefaces meme si après je me sens coupable et je la lis à la fin 

 

Il y a aussi des préfaces qui découragent de lire le livre. Je pense par exemple à celle de On Liberty aux éditions Penguin, qui explique par le menu en quoi JS Mill est nul, l'utilitarisme inutile et à côté de la plaque quand il s'agit de défendre la liberté.

Link to comment
10 hours ago, Bézoukhov said:

Tu préfères les notes de bas de page à la fin du volume ?

 

Ou idéalement sur internet. Avec un lien unique vers un site, et page html qui donne la liste des commentaires et notes par page du bouquin.

Link to comment
il y a 53 minutes, F. mas a dit :

en quoi JS Mill est nul, l'utilitarisme inutile et à côté de la plaque quand il s'agit de défendre la liberté.

 

Mill n'est pas un penseur libéral typique ceci dit. J'avais fais il y a longtemps un fil sur "Tocqueville social-démocrate", on pourrait tout aussi bien montrer que Mill s'écarte aussi des standards libéraux. 

Link to comment

Je pense qu'il y a peu de 'libéraux typiques' quand on les lit attentivement ;) Même un John Locke par exemple peut apparaître beaucoup moins 'ideal-typiquement' libéral quand on le recontexualise (c'est la thèse de Quentin Skinner https://www.cambridge.org/core/journals/historical-journal/article/abs/john-locke-and-the-fable-of-liberalism/A07BFC10BA75ACAC832D9D26C99F2D8E). La préface de Penguin ne montrait pas que Mill sortait du cadre libéral, mais plutôt que ses arguments en faveur de la liberté étaient faux et indigents. Bon, ça ne m'a pas empêcher de lire les textes et d'en trouver de très intéressants. Pas super puissants mais intéressants.

Link to comment
Il y a 12 heures, Vilfredo Pareto a dit :

:D il y a les prefaces qui épargnent la lecture du bouquin. Perso: Aron pour Le Savant et le politique,

 

200w.gif?cid=82a1493bm4m09vpoxxoie2ii5ky

 

3XJl.gif

  • Haha 2
Link to comment
Il y a 3 heures, F. mas a dit :

 

Il y a aussi des préfaces qui découragent de lire le livre. Je pense par exemple à celle de On Liberty aux éditions Penguin, qui explique par le menu en quoi JS Mill est nul, l'utilitarisme inutile et à côté de la plaque quand il s'agit de défendre la liberté.

 

J'étais tombé sur un Bastiat avec une préface qui expliquait que Bastiat était en substance un crétin. 

Link to comment
Il y a 14 heures, Bézoukhov a dit :

 

C'est comme les préfaces des livres qui prennent 5% du livre et où le mec te montre qu'il a bien lu et bien compris le livre.

 

MAIS PUTAIN SI JE LIS UNE PREFACE, C'EST POUR AVOIR LE CONTEXTE, PAS POUR QU'UN CRETIN SUFFISANT ME RACONTE TOUT LE BOUQUIN.

 

Le mec qui a traduit les livres de la Culture par Banks mérite une bonne paire de beignes. J'ai essayé de lire une des préfaces avant de me rendre compte que c'était hyper long et qu'il était en train de se branler en glosant sur le bouquin.

Link to comment
Il y a 8 heures, F. mas a dit :

 

Il y a aussi des préfaces qui découragent de lire le livre. Je pense par exemple à celle de On Liberty aux éditions Penguin, qui explique par le menu en quoi JS Mill est nul, l'utilitarisme inutile et à côté de la plaque quand il s'agit de défendre la liberté.

Mais... c’est pas John Gray qui fait la préface penguin ?

Link to comment

Je sens qu'on doit bien rigoler en lisant ce livre @Mégille@Vilfredo Pareto


"Sans doute pourrait-on dire que le Système du savoir hégélien dé-montre qu'aucune philosophie postérieure à la date de sa rédaction ne peut le "dépasser", puisque ce Système montre qu'il intègre lui-même toutes les philosophies "possibles". Mais on ne peut re-produire cette dé-monstration qu'en exposant le Système du Savoir lui-même. Or, il s'agit ici en ce moment non pas de l'exposer, mais de l'introduire, précisément en vue de rendre un tel exposé "possible" (ou tout au moins plus "facile", voire moins malaisé)."
-Alexandre Kojève, Essai d’une histoire raisonnée de la philosophie païenne. Les Présocratiques, Gallimard, NRF, 1968, 360 pages, p.13.

Link to comment
il y a 7 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Or, il s'agit ici en ce moment non pas de l'exposer, mais de l'introduire, précisément en vue de rendre un tel exposé "possible" (ou tout au moins plus "facile", voire moins malaisé)."

Ou tout du moins pas totalement impossible peut-être on va voir

  • Haha 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...