Jump to content

Révolution au Moyen-Orient


Guest rogermila

Recommended Posts

Il demande l'avis du congrès, mais remarquez qu'il a dit qu'il pensait avoir l'autorité nécessaire pour mener cette action seul, avec ou sans approbation.

 

J'espère un déclic chez les Américains...

Link to comment

Je pense que s'il va devant le congrès, c'est qu'il sait à l'avance qu'il aura l’approbation, il est pas aussi con que Cameron pour se planter à ce point.

 

Ceci dit, si un missile mal placé devait flinguer Assad, je vais pas me mettre à pleurer.

Link to comment

Bon, Obama va demander l'avis du Congrès.

 

LOL si celui-ci refuse et que Hollande finit seul à y aller.

 

Hollande n'ira jamais seul, la Syrie n'est pas le Mali.

Link to comment

Je pense que s'il va devant le congrès, c'est qu'il sait à l'avance qu'il aura l’approbation, il est pas aussi con que Cameron pour se planter à ce point.

 

 

Comme pour Cameron, pas certain que le vote négatif soit aussi un gain diplomatique permettant de défendre des valeurs en évitant un bourbier sans nom.

Link to comment

La campagne pro guerre du Monde continue, qui fait feu de tous bois : il faut frapper la Syrie, parce qu'il en va de la crédibilité d'Obama dont l'image risquerait d'être affaiblie.

 

LA CRÉDIBILITÉ DE BARACK OBAMA

 

Pour Rand Paul, sénateur républicain du Kentucky, il n'existe pas "au niveau de la sécurité nationale de connections claires entre la guerre en Syrie et le pays". John Boehner, le "speaker" de la Chambre des représentants, a pour sa part demandé des explications au président, dans une lettre datée du 28 août, avec cette interrogation : quels résultats espère obtenir l'administration Obama de ces attaques militaires ?

 

Une porte-parole du département d'Etat avait déjà répondu, en assurant le 26 août que l'opération n'aurait pas pour but de faire tomber le régime, ni de forcer Bachar Al-Assad à négocier. Mais alors quoi ? "Deux grandes raisons", selon le magazine Time, pousseraient en fait Barack Obama à agir. Il y a un peu plus d'un an, le président américain avait mis en garde le régime de Damas : l'utilisation d'armes chimiques constituerait une "ligne rouge" à ne pas franchir. La crédibilité de M. Obama serait donc en jeu. "Il est dangereux que les menaces d'un président sonnent creux", prévient le journaliste Michael Crowley.

 

 

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/08/30/syrie-il-est-dangereux-que-les-menaces-d-un-president-sonnent-creux_3469016_3218.html

 

Et Harlem Desir franchit le mur du con avec sa vélocité caractéristique, en traitant les opposants à l'intervention d'esprit munichois.

 

"Je ne voudrais pas que les mêmes qui recevaient M. (Bachar) al-Assad un 14 juillet montrent aujourd'hui un esprit munichois face à ces atrocités", a-t-il lancé en allusion à une visite controversée en France du président syrien au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy en 2008. Selon le dirigeant socialiste, "aujourd'hui c'est le rôle de la France d'aider à trouver une solution en Syrie et de faire cesser ce massacre pour éviter un nouveau Sarajevo, un nouveau Rwanda". "Je vois un certain nombre de revirements (dans l'opposition)", a dénoncé Harlem Désir. Il a notamment fait référence sans le citer nommément au président de l'UMP Jean-François Copé, qui mercredi "reconnaissait" que le discours de François Hollande sur la Syrie était satisfaisant "sur le fond comme sur la forme et qui ensuite, pour des raisons tactiques, dit tout à coup qu'il ne faudrait rien faire" . 

 

http://www.atlantico.fr/pepites/syrie-desir-parle-esprit-munichois-ump-opposition-enrage-830755.html#oriRrmjRQDuiIcXm.99

 

Ce clown est à la politique ce que Cortex est au rap.

 

 

Link to comment

La décision d'Obama de demander l'avis du Congrès "historique" : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/10278815/Syrian-media-Barack-Obamas-decision-start-of-historic-American-retreat.html

 

Il y a encore des gens qui se souviennent que c'est supposé être le moyen constitutionnel de partir en guerre aux US ?

On a un bon Hannan pas long en attente de traduction sur ce thème, pour le UK, bien sûr.

Link to comment

La décision d'Obama de demander l'avis du Congrès "historique" : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/10278815/Syrian-media-Barack-Obamas-decision-start-of-historic-American-retreat.html

 

Il y a encore des gens qui se souviennent que c'est supposé être le moyen constitutionnel de partir en guerre aux US ?

 

Justement, respecter la constitution américaine, pour un président, c'est un événement historique

Et dire que c'est Obama qui va le faire. C'est un peu : dans ta face le républicain. Et à peu de frais en plus, c'est bien joué.

Link to comment

Comme pour les autres, le probleme de fond c'est que c'est crédible, meme si on ne saura probablement jamais ce qui s'est passé.

Souvenez vous

Link to comment

Et dire que c'est Obama qui va le faire. C'est un peu : dans ta face le républicain. Et à peu de frais en plus, c'est bien joué.

 

N'exagérons rien, il n'a pas dit qu'il allait respecter l'avis du Congrès non plus.

 

 

I believe I have the authority to carry out this military action without specific congressional authorization

 

Ce même Obama hier (d'après des Américains regardant le débat à la télé).

Link to comment

Justement, respecter la constitution américaine, pour un président, c'est un événement historique

Et encore plus pour un président juriste, et davantage encore pour un président qui a enseigné le droit constitutionnel.
Link to comment

Je n'entends toujours pas l'avis sur Obama et Hollande des bonnes âmes de gauche qui traitaient Bush de crypto-fasciste lors de l'invasion de l'Irak.

Pourtant Sadam Hussein n'était pas moins sanguinaire.

 

C'est fou la capacité de l'être humain à vivre avec des oeillères et jouer au mouton pour la bonne cause.

Link to comment

Je n'entends toujours pas l'avis sur Obama et Hollande des bonnes âmes de gauche qui traitaient Bush de crypto-fasciste lors de l'invasion de l'Irak.

Pourtant Sadam Hussein n'était pas moins sanguinaire.

 

C'est fou la capacité de l'être humain à vivre avec des oeillères et jouer au mouton pour la bonne cause.

Ou toute la politique n'est qu'une comédie destinée à des électeurs dont la mémoire n'est pas meilleure que celle d'un poisson rouge?
Link to comment

Le revirement d'Obama, qui était clairement dans le mode "je tire les missiles MAINTENANT" est tellement brutal que je doute q'un simple coup de téléphone de Vlad ai changé quoi que ce soit.

 

Soit une commission israelienne à décidé que finalement, avoir l'air gros bras était moins important que de proteger des millions de civils d'attaques au gaz (parce que bon, ça leur pends au nez si ils sont ouvertement dans la coalition des soutiens d'al qaeda en syrie), mais ça me semble un peu brutal la encore.

 

Soit il s'est tout simplement passé un truc en méditérannée qui à montré aux américains que ce n'était pas que du bla bla diplomatique et que les russkov étaient serieux, potentiellement un truc avec des tirs réels.

 

Non, ce n'est pas parce que des soldats se tirent dessus en pleine mer qu'il y a une guerre, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, au contraire, une petite escarmouche (n'implicant pas de civils et de médias...) peut parfois etre la bonne maneuvre 'diplomatique' pour empecher une guerre.

 

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...