Jump to content

Les métiers d'avenir


John Connor

Recommended Posts

http://www.pcworld.c….html#tk.twt_pi

The brain contains on the order of 20 billion neurons that are connected by roughly 200 trillion synapses. IBM’s Blue Gene supercomputer has 147,456 parallel processors, each with about 1GB of working memory. This has enabled them to simulate about 4.5 percent of the human brain. That only leaves an estimated 732,544 processors left to add in to equal the processing power of 1 human brain--a task IBM says it will complete by 2019.[/Quote]

Du mauvais boulot de journaliste.

Ceux qui parlaient d'avant 2000, c'etait ceux qui disaient que les voitures voleraient, aussi. Faut savoir rester raisonnable.

[/Quote]

C'était un disciple d'Alan Turing, autant dire un rigolo, le professeur I.J. Good: http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_artificielle

Link to comment
http://www.pcworld.c….html#tk.twt_pi

The brain contains on the order of 20 billion neurons that are connected by roughly 200 trillion synapses. IBM’s Blue Gene supercomputer has 147,456 parallel processors, each with about 1GB of working memory. This has enabled them to simulate about 4.5 percent of the human brain. That only leaves an estimated 732,544 processors left to add in to equal the processing power of 1 human brain--a task IBM says it will complete by 2019.

Une synapse, ça ne fonctionne pas du tout (du tout du tout) comme un bit d'information qui circule. On fait bien des neurones artificiels pour essayer de se rapprocher d'un fonctionnement plus naturel, mais ça reste au mieux de la modélisation au burin. De toute manière, on en sait tellement peu sur la manière dont le cerveau s'organise que même si on avait les outils adéquats et la puissance de calcul, on ne saurait vraisemblablement pas comment les utiliser.

Et là, on parle juste des neurones. L'organisme entier ? Même pas en rêve.

Link to comment

Absolument, en voici un.

Tout va bien, on est en france.

Il existe un site qui presente ces technologies ?

A defaut de suivre les publications médicales de Pubmed, un site que je trouve intéressant dans le domaine: http://www.fightaging.org/ Il permet de suivre l'avancée de la recherche dans le domaine, et des initiatives pour faire développer ces technologies comme celle de la jeune fondation SENS

Link to comment
De toute manière, on en sait tellement peu sur la manière dont le cerveau s'organise que même si on avait les outils adéquats et la puissance de calcul, on ne saurait vraisemblablement pas comment les utiliser.

Un scientifique du cerveau (je crois chef de service de neurochirurgie dans un grand hôpital) m'avait dit un jour : le cerveau est très complexe; si il était plus simple, alors par construction on serait trop con pour être capable de le comprendre.

Le genre de phrase qui m'a plongé dans un abîme de perplexité… :online2long:

Link to comment

Mais je suis pret a prendre les paris.

Exactement, c'est un pari et rien d'autre. Par exemple, qui aurait pu prédire que l'espérance de vie au Royaume-Uni baisserait en 200X (j'ai oublié l'année exacte) ? Nous sommes peut-être voués à tous devenir obèses et à mourir avant 60 ans.

Link to comment

La multiplication des capacités de calcul des ordinateurs (le nom de la loi m'échappe) va permettre d'ici 10 ans maximum de pouvoir entierement simuler le fonctionnement du corps humain, son vieillissement, les cancers, etc.

Un outil aussi puissant appliqué au secteur de la santé, encore 10 ans de recherche, et on sera capable de comprendre entièrement le fonctionnement du corps humain.

C'est bizarre j'ai l'impression que c'est précisément la loi de Moore qui fausse notre perception en matière de progrès technologique. La loi de Moore est un des rares domaines dans lesquels on arrive à quantifier le progrès, alors on extrapole à tous les secteurs, mais peut être à tort. Mon sentiment est que nous arrivons à un palier en matière de progrès technique, qui va demander de nouvelles découvertes fondamentales pour être franchi. D'ailleurs la plupart des inventions d'aujourd'hui ne sont que des industrialisations de choses qui ont été pensées au plus tard dans les années 30. Quant au domaine de la santé, je crains que cela soit un de ceux qui soit le plus concerné par une stagnation, il n'y a qu'à voir le domaine médicamenteux: j'ai entendu récemment que le jury du prix galien hésitait à décerner le prix ces dernières années tellement les découvertes sont modestes…

Link to comment

C'est bizarre j'ai l'impression que c'est précisément la loi de Moore qui fausse notre perception en matière de progrès technologique. La loi de Moore est un des rares domaines dans lesquels on arrive à quantifier le progrès, alors on extrapole à tous les secteurs, mais peut être à tort.

Aussi ce n'est pas parceque on arrive a empiler de plus en plus de transistors dans les processeurs qu'on arrive forcément a tous les utiliser au maximum de leur capacités, voire a les utiliser tout court. Le logiciel a désormais un train de retard sur le hardware.

Donc les prévisions sur l'IA en 2019, c'est probablement n'importe quoi. Mais comme ca doit faire déjà 30 ans qu'on prédit l'IA pour après demain, un jour ou l'autre la prédiction finira par tomber juste :P

Link to comment

Donc les prévisions sur l'IA en 2019, c'est probablement n'importe quoi. Mais comme ca doit faire déjà 30 ans qu'on prédit l'IA pour après demain, un jour ou l'autre la prédiction finira par tomber juste :P

En même temps ça dépends de quoi vous parlez. Une IA qui traduit automatiquement un message dans n'importe quelle langue est pour moi bien plus impressionnant qu'un cerveau artificiel. En outre, il est plus probable qu'on y arrive un jour.

Link to comment

En même temps ça dépends de quoi vous parlez. Une IA qui traduit automatiquement un message dans n'importe quelle langue est pour moi bien plus impressionnant qu'un cerveau artificiel. En outre, il est plus probable qu'on y arrive un jour.

Même punition : ca fait des années que des éditeurs de logiciels s'y essaient et nous le promettent pour demain, sans grand succès. On arrive maintenant a avoir des traductions qui tiennent a peu près la route, mais ça dépend grandement du langage source et cible, et puis en fait on dirait que c'est plus de l'analyse statistique que de l'IA a proprement parler (enfin là je peux être a côté de la plaque, mais c'est ce que j'ai compris du fonctionnement de Google translate).

Devant tant de promesses déçues, des chercheurs se sont penchés sur le problème et sont arrivés a ceci :

http://duolingo.com/

Link to comment

Ah, mais je ne dis pas. Mais la situation va ressembler à celle-ci, je pense : tu vas commandes chez NewCastorama ou Leroy-Merlin.2.0 pour acheter tes consommables (granules de plastique, tube d'alliage métalique liquide à température ambiante, encre, bobine de fil, poudre de métal, etc).Ce sera livré par une camionnette autopilotée dans les trois heures qui suivent, selon tes disponibilités.

Tu regardes au rayon "broyeuse" les modèles, et tu te dis que l'année prochaine, tu achèteras le modèle qui réduit en poudre de plastique les objets plastique à jeter, parce que ça commence à bien faire, de payer les consommables aussi cher ! (et le pouvoir d'achat, saperlipopette !)

Tu rentres chez toi. Tu vas sur le net sur Amazon3D. Tu y achètes les plans de ton couvercle de tondeuse à gazon qui a pété dimanche dernier, et oh, tiens, le plan de ce bouton de tiroir ira très bien pour réparer celui de la commode de la salle de bain. Et les soldes sur les montures de lunettes (or verre), c'est quand même pas mal ! Il y a tous les plans que je veux gratuitement sur OpenPlan3D.com (comme tu le mentionnes plus loin), mais en plus, les derniers logiciels de scan-photos (qui reconstruisent les pièces en 3D sur FacileCAD3D à partir de 3 ou 4 photos numériques sous différents angles) permettent de se passer d'un plan.

Bon, ton fils de 15 ans se paye ta poire en disant que tu as surpayé quelque chose que tu aurais eu gratuit sur thecorsairecove.org. Tu te dis que la prochaine fois, tu iras voir sur Vtube.com (la spin-off de utube) ce que les utilisateurs ont uploadé comme designs persos. Peut-être que sur fontaineforge ou sur githoubahouba un passionné a sorti un design beaucoup plus costaud que ces pourris d'industriels ont obtenus en exploitant un designer philippin (après les chinois, les vietnamiens sont devenus trop chers) sous-payé.

Mais bon, là, faut aller vite, et puis c'est un magasin connu, avec des designers connus vendus dessus, comme Charles Lagagarfeld avec ses nouveaux vases à remplir par en bas, et Niqué qui vend ses designs d'espadrilles avec les orteils séparés (c'est support dur à créer en 3D de manière esthétique).

Bref, les gens disent vouloir de l'innovant jamais vu alors que ce qu'ils veulent surtout, c'est la même chose qu'avant, mais en mieux, c'est moins dur conceptuellement… ;)

smile.gif

Et Tati Jocelyne, elle va arriver toute seule à télécharger et imprimer sa vasque, ou je vais devoir aller faire du dépannage informatique ?

(Je serais le premier à dire "va chez LeroyMerlin2.0, ils ont tout ce qu'il faut. Et j'aurai enfilé mon tshirt "Non, je ne répare pas votre imprimante" ;)).

Link to comment

C'est bizarre j'ai l'impression que c'est précisément la loi de Moore qui fausse notre perception en matière de progrès technologique. La loi de Moore est un des rares domaines dans lesquels on arrive à quantifier le progrès, alors on extrapole à tous les secteurs, mais peut être à tort. Mon sentiment est que nous arrivons à un palier en matière de progrès technique, qui va demander de nouvelles découvertes fondamentales pour être franchi. D'ailleurs la plupart des inventions d'aujourd'hui ne sont que des industrialisations de choses qui ont été pensées au plus tard dans les années 30. Quant au domaine de la santé, je crains que cela soit un de ceux qui soit le plus concerné par une stagnation, il n'y a qu'à voir le domaine médicamenteux: j'ai entendu récemment que le jury du prix galien hésitait à décerner le prix ces dernières années tellement les découvertes sont modestes…

Dans le domaine medicamenteux, c'est triste, mais ce n'est pas un palier technologique qui freine l'innovation. C'est … roulement de tambour… la reglementation dans ce domaine.

Pour prendre un exemple parlant, si le vaccin de la polio était découvert aujourd"hui, il est probable que la FDA ne l'approuve pas. Faire approuver la mise sur le marché d'un nouveau traitement est devenu incroyablement couteux. Les decisions d'approbation des organismes de controle comme la FDA deviennent de plus en plus aleatoires (comprendre arbitraires, injustifiables sur des critères objectifs de protection de la santé).

A cela, on peut ajouter que dans la plupart des pays occidentaux, la subvention du secteur de la santé (collectivisation de l'assurance maladie, quand ce n'est pas de toute ll'industrie de la santé) n'incite absolument pas à l'innovation.

Les reglements s'empilent, faisant exploser les couts de développement de nouveaux traitements pour les humaines. Les profits potentiels diminuent (des formes de controle des prix des medicaments apparaissement içi et là, comme au Canada).

L'expiration d'un grand nombre de brevets sur les medicaments dans les années à venir me donne l'espoir que les labos pharmaceutiques veut peut-etre redoubler d'efforts. Mais cela n'enleve pas les boulets que j'ai cités précédemment.

De plus il y a nombre de traitements innovateurs déjà prêt ou tres prometteurs qui restent innaccessibles dans la plupart de nos pays. Comme les possibilités offertes par les cellules souches…

S'il y a bien un domaine ou l'Etat fait enormement de dégats, c'est celui de la santé.

Et pourtant. Aujourd'hui sequencer un genome humain prend quelques heures et coute moins de 1000 dollars. Aujourd'hui les teraoctets de données issus des recherches médicales peuvent etre stockés et analysés à un cout abordable. Aujourd'hui tout est réuni pour une innovation exponentielle dans ce domaine. Sauf la liberté économique.

Je connais moins l'état de la recherche dans les technos de l'information, mais comme l'a dit Poil a Gratter, pour l'instant le software a un train de retard sur le hardware. Et ça, ça se rattrape sans augmentation de la frequence des processeurs ;)

Link to comment

Pour prendre un exemple parlant, si le vaccin de la polio était découvert aujourd"hui, il est probable que la FDA ne l'approuve pas. Faire approuver la mise sur le marché d'un nouveau traitement est devenu incroyablement couteux. Les decisions d'approbation des organismes de controle comme la FDA deviennent de plus en plus aleatoires (comprendre arbitraires, injustifiables sur des critères objectifs de protection de la santé).

Il est probable que les grosses pharmas de demain ou bien seront basées en Afrique et en Asie, ou bien seront issues directement de ces zones et vendront à leurs populations locales. Aventis ou Pfizer vont se faire tailler en pièce s'ils n'investissent pas ces marchés rapidement (et comme ils ont des recherches coûteuses, ils veulent les rentabiliser sur des marchés qui ont les moyens, bilan ils vont peu vendre aux petites bourses)…

Link to comment

Quand à moi je pense que les métiers de contrôle qualité vont continuer à se développer dans tous les domaines ainsi que les métiers de la gestion de risque.

Peux-tu m'expliquer pourquoi tu dis ça? (j'ai demandé un master 2 comportant ces deux termes dans son intitulé…)

Link to comment

Quand on demande si les ordinateurs vont rejoindre les humains en intelligence…

Si vous demandez à un chercheur en IA un peu sérieux (il y a quelques illuminés dans le secteur) il vous répondra qu'il y a un problème non pas de degré mais de nature. On n'a pas vraiment réussi à l'heure actuelle à émuler un rat. Pourtant un a des processeurs qui calculent beaucoup plus vite qu'un rat ou même qu'un humain, mais ce n'est pas le propos. Le cerveau n'est pas une construction, c'est le fruit d'un processus évolutif. On ne sait pas copier ça : il n'y a pas de méthode pour le faire.

Vous pouvez attendre 2018 ou aussi tard que vous voulez, tant qu'on n'aura pas résolu ce problème conceptuel de copie le fonctionnement d'un cerveau on n'aura pas fait le premier pas sur le chemin de l'ordinateur intelligent. Et c'est à dessein que je parle de premier pas : il y a tout un volet culturel dans l'intelligence qui s'acquiert par strates, et tous les travaux sur l'"apprentissage" n'offrent qu'une modélisation très grossière et naïve de ce que peut être ce processus.

Link to comment

Vous pouvez attendre 2018 ou aussi tard que vous voulez, tant qu'on n'aura pas résolu ce problème conceptuel de copie le fonctionnement d'un cerveau on n'aura pas fait le premier pas sur le chemin de l'ordinateur intelligent. Et c'est à dessein que je parle de premier pas : il y a tout un volet culturel dans l'intelligence qui s'acquiert par strates, et tous les travaux sur l'"apprentissage" n'offrent qu'une modélisation très grossière et naïve de ce que peut être ce processus.

+1

Ce qui manque surtout, c'est une théorie du cerveau, effectivement. Y'a une vidéo TED que j'aime beaucoup qui explique ça très bien:

G6CVj5IQkzk

Par contre l'intervenant est plutôt optimiste quant à la faisabilité du truc. Perso je partage son enthousiame et je pense qu'on y arrivera d'ici la fin du siècle.

Link to comment

Et sinon, les métiers d'avenir ? Pour l'instant, j'ai bien peur que ce soit politicien et/ou fonctionnaire : on va dans le sens d'une socialisation massive, et en cas de retour au totalitarisme, ils se réserveront toujours les meilleures ressources. Les meilleures places sont toujours proches du pouvoir, ou, pour ceux qui n'ont pas les possibilités intellectuelles d'y parvenir, au sein des forces de maintien de l'ordre.

Si au contraire vous voulez parier sur une explosion de l'appareil étatique avec chaos, alors il faut être au plus près de la production de nourriture et être capable de fonctionner sans importations. La ferme d'arrière-grand-papa, en quelque sorte, avec des cultures céréalières, des lapins, des oies, etc.

Enfin, si vous croyez que notre monde va continuer bon an mal an sans grands changements, regardez les courbes de salaires et dirigez-vous vers les métiers qui paient le mieux (version entrepreneuriale : regardez où il y a de la demande et pas d'offre et créez une boîte).

Link to comment

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.

J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens. Perso c'est pour ça que j'achète des actions: j'ai d'ores et déjà conscience de ne pas valoir grand chose sur le marché du travail. Donc dès que j'ai bossé, j'ai économisé et acheté des actions, en prévision du moment qui me paraissait inéluctable où je n'aurai plus d'emploi.

Donc si j'osais je dirais qu'un des métiers d'avenir, c'est rentier.

Link to comment

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens.

C'est factuellement faux et de plus en plus faux. Tu te rends compte que les richesses de l'humanité augmentent exponentiellement bien plus vite que la population ?

Link to comment

Même punition pour l'intelligence artificielle: il y a 30 ans, on prédisait que l'intelligence artificielle aurait dépassé le cerveau humain avant l'an 2000.

Sauf que pour l'IA on sait depuis … les années 30 que ça marchera jamais comme on peut l'espérer (ou le craindre). Incomplétude de l’arithmétique du second ordre, Gödel toussa.

Moi je prend le paris suivant : si on arrive à simuler le fonctionnement complet d'une cellule d'ici 30 ans ce sera déjà bien…

Link to comment
Sauf que pour l'IA on sait depuis … les années 30 que ça marchera jamais comme on peut l'espérer (ou le craindre). Incomplétude de l’arithmétique du second ordre, Gödel toussa.

LOL Gödel, il est mis a toutes les sauces, de deux choses l’unes, l’humain n’est pas capable d’avoir une conscience ‘humaine’ ou il n’est pas impossible d’avoir une IA à conscience ‘humaine’, il ne faut pas confondre la possibilité hypothétique d’avoir un jour un brain in a box et la possibilité de comprendre son fonctionnement, encore moins de le poser sous forme de règles formelles.

Accessoirement, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un postulat matérialiste fort pour que ça soit vrai, même si la conscience n’est pas ‘dans’ la matière mais en est une propriété spirituelle émergente, ça ne signifie pas qu’elle ne peut émerger que de la viande, et si la conscience est insufflée par Dieu, qui aurai l’impudence de Lui dire qu’il n’a pas le droit de l’insuffler dans du silicium et que c’est réservé au meatbags ?

Link to comment

LOL Gödel, il est mis a toutes les sauces, de deux choses l’unes, l’humain n’est pas capable d’avoir une conscience ‘humaine’ ou il n’est pas impossible d’avoir une IA à conscience ‘humaine’, il ne faut pas confondre la possibilité hypothétique d’avoir un jour un brain in a box et la possibilité de comprendre son fonctionnement, encore moins de le poser sous forme de règles formelles.

Justement une IA peut toujours se formaliser. Mais si tu penses que l'argument n'est pas recevable… Je donne quand même les pointeurs suivants de Jean-Yves Girard (qui a démontré la cohérence de l'arithmétique du second ordre entre autre) ou de Penrose

Accessoirement, il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un postulat matérialiste fort pour que ça soit vrai, même si la conscience n’est pas ‘dans’ la matière mais en est une propriété spirituelle émergente, ça ne signifie pas qu’elle ne peut émerger que de la viande, et si la conscience est insufflée par Dieu, qui aurai l’impudence de Lui dire qu’il n’a pas le droit de l’insuffler dans du silicium et que c’est réservé au meatbags ?

Je n'aurais pas l'impudence de lui dire quoique ce soit mais juste de faire remarquer quelques résultats de base en calculabilité montrent les limites indépassables de l'IA quoiqu'on puisse espérer en termes de développements technologiques. Et quoi que vous en pensiez ces résultats sont le résultat direct de l'incomplétude (Turing a 'inventé sa machine en travaillant sur la question de la décidabilité, question liée à celle de la complétude mais différente : pour la complétude c'est que tout ce qui est vrai est démontrable et pour la décidabilité c'est de savoir si une machine peut dire si oui ou non un théorème est vrai/démontrable).

Link to comment

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.

J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens.

C'était pas un peu le concept des khmeres rouges ça ? Le retour à la terre et tutti quanti.

Link to comment

Mon avis: les métiers d'avenir ne feront pas nécessairement les emplois de demain.

J'entends par là que je ne crois pas que progrès et plein emploi fassent bon ménage. Je sais que c'est une idée impopulaire parmi les libéraux, mais moi je crois que fondamentalement, l'automatisation et l'industrialisation tendent à rédure le besoin de travail humain.

Plus de richesses seront produites mais elles appartiendront à moins de gens. Perso c'est pour ça que j'achète des actions: j'ai d'ores et déjà conscience de ne pas valoir grand chose sur le marché du travail. Donc dès que j'ai bossé, j'ai économisé et acheté des actions, en prévision du moment qui me paraissait inéluctable où je n'aurai plus d'emploi.

Donc si j'osais je dirais qu'un des métiers d'avenir, c'est rentier.

Je crois qu'il est quand même ahurissant d'affirmer une chose pareille. C'est ce genre d'idées qui alimente directement l'idéologie appelée socialisme, et qui est par ailleurs le socle intellectuel des syndicats politisés français : une vision du monde à côté de la plaque, issue d'une peur naturelle de l'avenir, qui conduit à des conclusions en dépit du bon sens.

En dépit du bon sens car lorsque Nicolas Azor dit qu'il sera ultimement un rentier, on est en droit de se demander dans quoi il va investir vu qu'il n'y aura plus de travail et plus que des entreprises mécanisées?

Link to comment
Justement une IA peut toujours se formaliser. Mais si tu penses que l'argument n'est pas recevable… Je donne quand même les pointeurs suivants de Jean-Yves Girard (qui a démontré la cohérence de l'arithmétique du second ordre entre autre) ou de Penrose

Si tu définis une IA comme étant un système formel, tu peux lui appliquer les règles des systèmes formels et en conclure qu’elle est limitée, ça ne signifie en rien que ses limitations l’empêchent d’avoir une conscience de type humain, à moins de prendre comme double postulat que

1. l’humain n’est pas un système formel et ne peut pas être simulé par un système formel.

2. La conscience humaine nécessité la consistante et la complétude.

En gros dire, « Gödel donc les IA sont limitées donc les IA ne marchent pas » c’est partir du principe qu’il ne faut pas être limité pour marcher, je suis prêt a parier que les humains sont limités, et pourtant, ils marchent.

Je n'aurais pas l'impudence de lui dire quoique ce soit mais juste de faire remarquer quelques résultats de base en calculabilité montrent les limites indépassables de l'IA quoiqu'on puisse espérer en termes de développements technologiques.

Bien entendu que l'IA a des limites indépassables (sauf si Il s'en mele avec un coup de magieméchanique quantique volontaire bien entendu :P), mais dire que l'IA a des limites indépassables ne dit strictement rien sur le positionnement de ces limites, on sais que l'IA ne peut pas devenir omnisciente, ok, mais ce n'est pas super fonctionnel comme définition :D

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...