Jump to content

Netflix désormais plus lourd en bourse que Disney.


Recommended Posts

il y a 22 minutes, Gilles a dit :
il y a 31 minutes, ttoinou a dit :

 

 

Chose heureuse, le principe du marteau n'étant évidemment pas couvrable par une telle propriété intellectuelle. Sauf que de l'autre côté, si les créateurs, en particulier les petits, ne peuvent pas protéger leurs inventions, ils peuvent directement mettre la clef sous la porte. je ne sais pas si beaucoup d'entre vous bossent dans l'innovation technique, mais perso j'en ai vu des mecs qui auraient pu se faire liquider à cause de ça. Par exemple le petit labo qui développe une nouvelle technique, et qui se fait copier directement par un plus gros que lui n'a juste aucune chance de survie.

 

Et sans les licences de taxi, le grand méchant Uber va mettre tout le monde au chômage. La concurrence c'est vraiment tropporible. 

 

Link to post
Share on other sites

Mozart, à 14 ans, avait retenu après deux écoutes le Misere de Allegri, qu'il s'est empressé de retranscrire et de diffuser, malgré l'interdiction formelle du Pape (les droits d'auteurs n'existaient pas encore). Questions à @Gilles : Mozart a-t-il volé la propriété du Pape ? Aurait-il été légitime de le punir pour cette raison ? (ne ce serait-il pas plutôt agit d'un usage de la force de la part de l'église pour garder le monopole sur le Misere ?) Si, à l'époque, on s'était doté des subterfuges légaux pour s'assurer que Mozart soit puni, aurait-on véritablement soutenu la création artistique ?

(en sachant que le Misere était déjà en train de se perdre, et qu'on l'aurait sans doute oublié sans Mozart)

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Tramp a dit :

 

Et sans les licences de taxi, le grand méchant Uber va mettre tout le monde au chômage. La concurrence c'est vraiment tropporible. 

 

 

Joli homme de paille. Un peu comme le coup du bénévolat, comme si t'étais infoutu de faire la différence entre empêcher les autres de faire ce qu'ils veulent et protéger sa propre création. 

 

Explique donc en quoi télécharger un film ou regarder du streaming revient à "prendre le fruit de son travail de force."

 

Je crois que le concept de force t'échappe complètement et donc que tu ne dois même pas appréhender un peu ce qu'est le liberalisme ou le socialisme.

 

T'as raison va, prends le fruit du travail de ceux qui le produisent contre leur gré, et c'est pas du tout fait à leur encontre. Tiens pareil pour les logiciels: après tout c'est comme pour un film: le mec qui développe un logiciel et le vend, tu le lui copies aussi sans le payer ? Et tout va bien dans le meilleur des mondes ?

Mais je comprends bien ta logique, t'inquiète pas. En fait les principes du libéralisme et du respect d'autrui disparaissent dès que tu peux en profiter pour ta petite personne.

 

Ton petit labo a de quoi chercher de nouvelles techniques (R&D sur plusieurs années donc) et payer les brevets ? C'est donc un moyen labo qui est capable d'investir, fait ses calculs pour savoir combien de temps ils auront de l'avance sur le gros labo, prends un risque etc... Faut donner des exemples pour en parler plus précisément

 

Presque personne ne peut empêcher les autres de copier, sans le brevet. Le labo qui développe une invention n'a aucun moyen d'empêcher les autres de le copier, et ce d'autant plus que l'espionnage industriel et technologique est chose très courante (si vous n'êtes pas dans le domaine vous n'imaginez même pas à quel point les attaques silencieuses là dessus sont courantes).

D'ailleurs pas besoin d'aller voir les Chinois ou les Russes pour ça. Je me souviens par exemple d'un mec qui développait une nouvelle technique laser, et qui voyait un autre labo pas loin dans la même ville récupérer d'une manière ou d'une autre les infos, le surveiller de très près. Sans brevet, si le mec sort son invention, il a à peine le temps de commencer à essayer de la commercialiser que le plus gros que lui la copie et lui prend le marché. Autant démissionner tout de suite.

 

Pour le reste, le logiciel est aussi un bon exemple: comme je disais plus haut, c'est comme pour les films après tout. Donc la boîte qui se casse le cul à développer un bon soft va se le voir copié et distribué gratos, et ce serait normal ? Donc basiquement, impossible de produire un travail et vouloir le vendre jusque parce que certains estiment que tant qu'ils peuvent copier une oeuvre, ils ont le droit de la partager...

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Mégille a dit :

Mozart, à 14 ans, avait retenu après deux écoutes le Misere de Allegri, qu'il s'est empressé de retranscrire et de diffuser, malgré l'interdiction formelle du Pape (les droits d'auteurs n'existaient pas encore). Questions à @Gilles : Mozart a-t-il volé la propriété du Pape ? Aurait-il été légitime de le punir pour cette raison ? (ne ce serait-il pas plutôt agit d'un usage de la force de la part de l'église pour garder le monopole sur le Misere ?) Si, à l'époque, on s'était doté des subterfuges légaux pour s'assurer que Mozart soit puni, aurait-on véritablement soutenu la création artistique ?

(en sachant que le Misere était déjà en train de se perdre, et qu'on l'aurait sans doute oublié sans Mozart)

 

Le Misere d'Allegri n'ayant aucune raison d'être la propriété du Pape et n'étant pas sa création, avec les principes de propriété intellectuelle d'aujourd'hui, Mozart aurait eu encore moins de problèmes à l'utiliser vu que personne n'aurait pu ne serait-ce que tenter de le lui interdire.

Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Gilles a dit :

Joli homme de paille. Un peu comme le coup du bénévolat, comme si t'étais infoutu de faire la différence entre empêcher les autres de faire ce qu'ils veulent et protéger sa propre création

 

Protege ta ta creation autant que tu veux. Ne m'empêche pas d'utiliser mes yeux, mes oreilles et ma langue. 

 

il y a 8 minutes, Gilles a dit :

T'as raison va, prends le fruit du travail de ceux qui le produisent contre leur gré, et c'est pas du tout fait à leur encontre. Tiens pareil pour les logiciels: après tout c'est comme pour un film: le mec qui développe un logiciel et le vend, tu le lui copies aussi sans le payer ? Et tout va bien dans le meilleur des mondes ?

 

Exactement parce que copier n'est pas prendre. Deux mots différents avec deux concepts différents derrière.

il y a 8 minutes, Gilles a dit :

Pour le reste, le logiciel est aussi un bon exemple: comme je disais plus haut, c'est comme pour les films après tout. Donc la boîte qui se casse le cul à développer un bon soft va se le voir copié et distribué gratos, et ce serait normal ? Donc basiquement, impossible de produire un travail et vouloir le vendre jusque parce que certains estiment que tant qu'ils peuvent copier une oeuvre, ils ont le droit de la partager...

 

Ben oui c'est normal. C'est comme ça qu'on fait en cuisine ou dans la mode. Tu crois que Zara paie Lagerfeld quand ils copient ses créations ? Et ça empêche Channel de produire ?

Il est tout à fait possible de produire et de vendre. Le téléchargement n'a pas fait disparaitre le cinema et la musique, l'absence de brevet en cuisine la grande cuisine et l'absence de droit d'auteur dans la mode, les maisons de luxe. Tu vendras moins, moins cher et autrement.

 

Je t'ai bien compris : "le libéralisme, sauf si ca touche mon portefeuille."

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Gilles a dit :

 

Pour le reste, le logiciel est aussi un bon exemple: comme je disais plus haut, c'est comme pour les films après tout. Donc la boîte qui se casse le cul à développer un bon soft va se le voir copié et distribué gratos, et ce serait normal ? Donc basiquement, impossible de produire un travail et vouloir le vendre jusque parce que certains estiment que tant qu'ils peuvent copier une oeuvre, ils ont le droit de la partager...

Non j'en suis la preuve avec mon business. Le logiciel c'est dans notre débat côté copier coller qui ne détruit pas l'original + coûts de distribution infinitésimaux, par contre on peut (on doit même..) y associer un service :

Expliquer comment le logiciel fonctionne, faire sa promotion, résoudre des problèmes d'utilisation, corriger des bogues, être à l'écoute des clients, ajouter les fonctionnalitées les plus demandées, bref fournir un service après vente professionnel.

 

C'est aussi une forme de segmentation de marché : les russes et chinois piratent mon logiciel et s'en fichent de me contacter pour résoudre les problèmes (ils attendront la prochaine version). Les européens et américains ont des deadlines sérieuses et un vrai cash flow qui nécessite un support

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Gilles a dit :

 

Le Misere d'Allegri n'ayant aucune raison d'être la propriété du Pape et n'étant pas sa création, avec les principes de propriété intellectuelle d'aujourd'hui, Mozart aurait eu encore moins de problèmes à l'utiliser vu que personne n'aurait pu ne serait-ce que tenter de le lui interdire.

Tu as peut-être raison. Mais si une propriété intellectuelle est une "propriété" au sens plein et entier du terme, alors, elle peut-être vendue, donnée, héritée, etc. A ce compte là, je ne vois pas pourquoi le Pape n'aurait pas pu en être l'heureux propriétaire. Mais tu défends peut-être une forme de "propriété" avec des modalités différentes ?

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Mégille a dit :

Tu as peut-être raison. Mais si une propriété intellectuelle est une "propriété" au sens plein et entier du terme, alors, elle peut-être vendue, donnée, héritée, etc. A ce compte là, je ne vois pas pourquoi le Pape n'aurait pas pu en être l'heureux propriétaire. Mais tu défends peut-être une forme de "propriété" avec des modalités différentes ?

 

Les détails peuvent effectivement être discuté, à mon goût les protections actuelles sont trop longues.

Maintenant on peut aussi étudier le point de vue: à partir du moment où on peut céder et vendre une propriété, pourquoi ne pourrait-on pas le faire avec une oeuvre créée ?

 

il y a 5 minutes, Tramp a dit :

Je t'ai bien compris : "le libéralisme, sauf si ca touche mon portefeuille."

 

C'set effectivement une maxime qui te va très bien,  le mec qui se prétend libéral mais n'hésite pas à profiter du fruit du travail des autres gratuitement dès qu'il peut en faire profiter sa petite personne.

 

il y a 6 minutes, ttoinou a dit :

Non j'en suis la preuve avec mon business. Le logiciel c'est dans notre débat côté copier coller qui ne détruit pas l'original + coûts de distribution infinitésimaux, par contre on peut (on doit même..) y associer un service :

Expliquer comment le logiciel fonctionne, faire sa promotion, résoudre des problèmes d'utilisation, corriger des bogues, être à l'écoute des clients, ajouter les fonctionnalitées les plus demandées, bref fournir un service après vente professionnel.

 

Tu fais ton business comme tu l'entends. Mais tout le monde n'a pas cette possibilité, nombre de logiciels n'ayant pas forcément besoin de services. Si demain tu fais un tel logiciel dont toute la valeur repose dans le principe de fonctionnement, tu n'auras d'autres choix que de le vendre. On peut par exemple parler des jeux, typiquement. On ne peut empêcher quiconque de s'inspirer du principe et essayer de l'imiter, c'est le jeu de la concurrence. Mais si demain une armée de petits Tramp vient et le distribue gratuitement, t'es mort.

Nombre d'éditeurs de jeux ont d'ailleurs fait cette erreur en ne protégeant pas assez leur oeuvre, ou en comptant sur le bon esprit des clients. Et puis une fois le logiciel rendu accessible gratuitement, boum, ils sont mort. Trop cool.

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Gilles a dit :

Sans brevet, si le mec sort son invention, il a à peine le temps de commencer à essayer de la commercialiser que le plus gros que lui la copie et lui prend le marché. Autant démissionner tout de suite.

 

Ou alors tu t'allies avec tes concurrents et tu partages les profits.

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Gilles a dit :

C'set effectivement une maxime qui te va très bien,  le mec qui se prétend libéral mais n'hésite pas à profiter du fruit du travail des autres gratuitement dès qu'il peut en faire profiter sa petite personne.

 

Ben oui, je suis pour la propriété privée et la liberté. Je suis pas pour la SACEM et les monopoles légaux qui m'empêchent de me servir de mes yeux et de mes oreilles.

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Tramp a dit :

 

Ou alors tu t'allies avec tes concurrents et tu partages les profits.

 

De toutes les blagues que tu as sorties sur ce sujet, celle-ci est définitivement la meilleure. :D

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Gilles a dit :

 

De toutes les blagues que tu as sorties sur ce sujet, celle-ci est définitivement la meilleure. :D

 

Je sais pas si tu connais un peu le monde des affaires mais ca s'appelle une joint venture.

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Tramp a dit :

 

Ben oui, je suis pour la propriété privée et la liberté. 

 

Ca se dirait pas, vu que tu passes ton temps à réfuter la propriété des créateurs.

La SACEM j'en ai rien à foutre. Qu'elle crève. Mais même sans elle, les artistes ont le droit de vendre leur musique, c'est ça que t'as pas l'air de vouloir comprendre.

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Gilles a dit :

 

Ca se dirait pas, vu que tu passes ton temps à réfuter la propriété des créateurs.

La SACEM j'en ai rien à foutre. Qu'elle crève. Mais même sans elle, les artistes ont le droit de vendre leur musique, c'est ça que t'as pas l'air de vouloir comprendre.

 

Les createurs ne sont pas propriétaires de leur creation. La propriété n'existe que pour les objets physiques. Sauf dans une realite alternative. 

 

Ils les ont droit de vendre leur musique. Et j'ai le droit d'écouter ce que je veux.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
à l’instant, Tramp a dit :

 

Je sais pas si tu connais un peu le monde des affaires mais ca s'appelle une joint venture.

 

Je sais pas si tu connais un peu le monde de l'innovation technique, mais ça s'appelle un doux rêve de bisounours. Dans la vraie vie, l'espionnage technologique est plus que courant. Si t'as un concurrent proche apte à discuter tu peux tenter la joint-venture, mais t'en auras des milliers d'autres qui n'hésiteront pas à te piquer ton invention pour se la réapproprier. Et que ça soit dans le monde de la recherche ou ailleurs, par exemple tu as des exemples de financements participatifs où les mecs ont à peine bouclé leur financement que les Chinois ont déjà copié intégralement l'invention, la vendent 10 fois moins cher, et le mec est juste mort.

Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Gilles a dit :

Et que ça soit dans le monde de la recherche ou ailleurs, par exemple tu as des exemples de financements participatifs où les mecs ont à peine bouclé leur financement que les Chinois ont déjà copié intégralement l'invention, la vendent 10 fois moins cher, et le mec est juste mort.

 

La copie tue !

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Tramp a dit :

 

Les createurs ne sont pas propriétaires de leur creation. La propriété n'existe que pour les objets physiques. Sauf dans une realite alternative. 

 

Sauf que ça n'est valable que parce que la tehcnologie te permet de copier la musique à peu de frais. To nraisonnement ne repose sur rien d'autre que la facilité de ta petite personne à profiter du travail des autres.

 

Tu écoutes ce que tu veux, mais si demain tu veux écouter une musique créée par un groupe, si t'es intellectuellement honnête tu rémunères ce même groupe pour pouvoir le faire.

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Gilles a dit :

 

Sauf que ça n'est valable que parce que la tehcnologie te permet de copier la musique à peu de frais. To nraisonnement ne repose sur rien d'autre que la facilité de ta petite personne à profiter du travail des autres.

 

Tu écoutes ce que tu veux, mais si demain tu veux écouter une musique créée par un groupe, si t'es intellectuellement honnête tu rémunères ce même groupe pour pouvoir le faire.

 

Non, le fait que la propriété ne s'applique qu'aux choses physiques existait avant l'invention de l'imprimerie.

 

Je rémunère un groupe en allant à un concert. Quand ils travaillent pour de vrai.

 

C'est quand même bizarre, il n'a jamais été aussi facile de copier et il n'y a jamais eu autant d'innovation. Malgré les grands méchants chinois qui nous tuent !

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Gilles a dit :

Tu fais ton business comme tu l'entends. Mais tout le monde n'a pas cette possibilité, nombre de logiciels n'ayant pas forcément besoin de services. Si demain tu fais un tel logiciel dont toute la valeur repose dans le principe de fonctionnement, tu n'auras d'autres choix que de le vendre. On peut par exemple parler des jeux, typiquement. On ne peut empêcher quiconque de s'inspirer du principe et essayer de l'imiter, c'est le jeu de la concurrence. Mais si demain une armée de petits Tramp vient et le distribue gratuitement, t'es mort.

Faut vraiment que tu donnes des exemples concrets. L'industrie du jeux vidéo est plus florissante que le cinéma et croît très fortement. Presque la totalité des jeux vidéos sont piratables (oui même sur l'iphone à une époque on pouvait jailbreaker facilement l'OS et avoir tout gratuitement) et ceux qui ne le sont plus trop et qui se font des couilles en or massif sont ceux qui fournissent un service = pouvoir jouer en ligne (SaaS version jeux vidéo). Mais ceux qui font des JV à l'ancienne ne sont pas tous morts, il y a juste changement de business model dominant

 

Citation

Nombre d'éditeurs de jeux ont d'ailleurs fait cette erreur en ne protégeant pas assez leur oeuvre, ou en comptant sur le bon esprit des clients. Et puis une fois le logiciel rendu accessible gratuitement, boum, ils sont mort. Trop cool.

Nombre d'éditeurs de jeux vidéo se concentrent inutilement sur une protection logicielle sophistiquée au lieu de convaincre les utilisateurs de devenir des clients. Note : TOUS les logiciels sont piratables si on s'en donne les moyens (il faut qu'il plaise, le fait d'apparaître sur pirate bay c'est une bonne nouvelle ton produit plaît)

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Gilles a dit :

Dans la vraie vie, l'espionnage technologique est plus que courant. Si t'as un concurrent proche apte à discuter tu peux tenter la joint-venture, mais t'en auras des milliers d'autres qui n'hésiteront pas à te piquer ton invention pour se la réapproprier.

C'est ce dont on parle ici : les idées ne sont plus physiques une fois exprimées, donc non protégeables / vendables.

Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, ttoinou a dit :

Faut vraiment que tu donnes des exemples concrets. L'industrie du jeux vidéo est plus florissante que le cinéma et croît très fortement. Presque la totalité des jeux vidéos sont piratables (oui même sur l'iphone à une époque on pouvait jailbreaker facilement l'OS et avoir tout gratuitement) et ceux qui ne le sont plus trop et qui se font des couilles en or massif sont ceux qui fournissent un service = pouvoir jouer en ligne (SaaS version jeux vidéo). Mais ceux qui font des JV à l'ancienne ne sont pas tous morts, il y a juste changement de business model dominant

 

Evidemment qu'il y en a qui s'en sortent. Encore heureux, d'ailleurs. Mais ça n'empêche pas nombre d'éditeurs de perdre beaucoup d'argent quand leur logiciel est piraté. Dans le domaine des jeux, un des exemples célèbres est par exemple World of Goo, les mecs ayant insuffisamment sécurisé leur jeu se le sont fait pirater à grande échelle et on fait faillite malgré un prix de vente faible (5€ de mémoire).

Sur les autres logiciels, il y en a également beaucoup dont l'intérêt ne réside que dans le fonctionnel, et dont les créateurs verraient leur commerce brisé s'ils étaient piratés. Tu trouverais ça normal?

 

il y a 14 minutes, ttoinou a dit :

C'est ce dont on parle ici : les idées ne sont plus physiques une fois exprimées, donc non protégeables / vendables.

 

Et au final tu coules toutes les petites structures, seuls les gros ayant les moyens de se défendre ou de piller les autres. Oligopoles en vue, c'est un peu moyen niveau libre concurrence, non ? On se trouverait d'ailleurs exactement avec la même situation que celle qu'on obtient aujourd'hui avec les normes à foison. Et niveau innovation, le désastre: plus personne en dehors des grands groupes n'aurait intérêt à innover, puisque sitôt sortie l'innovation serait copiée avant de pouvoir la rentabiliser.

Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Gilles a dit :

Oligopoles en vue, c'est un peu moyen niveau libre concurrence, non ?

 

Ca ne dit rien sur la concurrence.

 

il y a 7 minutes, Gilles a dit :

Et niveau innovation, le désastre: plus personne en dehors des grands groupes n'aurait intérêt à innover, puisque sitôt sortie l'innovation serait copiée avant de pouvoir la rentabiliser

 

Parce qu'il suffit d'un claquement de doigt pour copier, mettre en production, faire la publicité et assurer la distribution. On voit la facilité avec laquelle Musk arrive à sortir des voitures de ses usines.

Les gens iraient innover au sein des grands groupes. Au lieu de le faire à côté pour essayer de récupérer des millions grâce au monopole légal conféré par le brevet qu'ils vont revendre au grand groupe de toute façon. 

Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Gilles a dit :

Et au final tu coules toutes les petites structures, seuls les gros ayant les moyens de se défendre ou de piller les autres. Oligopoles en vue, c'est un peu moyen niveau libre concurrence, non ?

Je dis une évidence sur ce forum (comme l'a fait h16 avec moi..) mais la concurrence n'est qu'une conséquence du respect de la propriété physique que l'on promulgue ici, pas un but en soi.

 

il y a 18 minutes, Gilles a dit :

Evidemment qu'il y en a qui s'en sortent. Encore heureux, d'ailleurs. Mais ça n'empêche pas nombre d'éditeurs de perdre beaucoup d'argent quand leur logiciel est piraté.

Si le piratage a remplacé un acte d'achat, ce qui n'est pas tout le temps le cas.

il y a 18 minutes, Gilles a dit :

Dans le domaine des jeux, un des exemples célèbres est par exemple World of Goo, les mecs ayant insuffisamment sécurisé leur jeu se le sont fait pirater à grande échelle et on fait faillite malgré un prix de vente faible (5€ de mémoire).

Je ne trouve aucune info sur cela ( http://2dboy.com/https://fr.wikipedia.org/wiki/World_of_Goo ) et ils ont continué à faire des jeux vidéo donc ils ont l'air bien passionnés.

Mais merci pour l'info je m'en vais de ce pas le pirater :icon_volatilize:

il y a 18 minutes, Gilles a dit :

Sur les autres logiciels, il y en a également beaucoup dont l'intérêt ne réside que dans le fonctionnel, et dont les créateurs verraient leur commerce brisé s'ils étaient piratés. Tu trouverais ça normal?

Oui.

Je dois avoir au minimum 10 pirates pour un client.

Rien ne me dis que je ne vais pas mettre clé sous la porte dans 6 mois, mais les gros bénéfices en valent la chandelle.

il y a 10 minutes, Gilles a dit :

On se trouverait d'ailleurs exactement avec la même situation que celle qu'on obtient aujourd'hui avec les normes à foison. Et niveau innovation, le désastre: plus personne en dehors des grands groupes n'aurait intérêt à innover, puisque sitôt sortie l'innovation serait copiée avant de pouvoir la rentabiliser.

Les grosse boîtes sont quand même pas mal à la ramasse, prennent du temps pour leur décisions, sont souvent peu efficaces. Je ne partage pas tes peurs. D'ailleurs dans ton exemple World of Goo a été fait par 2 personnes qui ont quittés Electronic Arts pour lancer leur propre projet

Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Gilles said:

 

Joli homme de paille. Un peu comme le coup du bénévolat, comme si t'étais infoutu de faire la différence entre empêcher les autres de faire ce qu'ils veulent et protéger sa propre création. 

 

 

T'as raison va, prends le fruit du travail de ceux qui le produisent contre leur gré, et c'est pas du tout fait à leur encontre. Tiens pareil pour les logiciels: après tout c'est comme pour un film: le mec qui développe un logiciel et le vend, tu le lui copies aussi sans le payer ? Et tout va bien dans le meilleur des mondes ?

Mais je comprends bien ta logique, t'inquiète pas. En fait les principes du libéralisme et du respect d'autrui disparaissent dès que tu peux en profiter pour ta petite personne.

 

 

Presque personne ne peut empêcher les autres de copier, sans le brevet. Le labo qui développe une invention n'a aucun moyen d'empêcher les autres de le copier, et ce d'autant plus que l'espionnage industriel et technologique est chose très courante (si vous n'êtes pas dans le domaine vous n'imaginez même pas à quel point les attaques silencieuses là dessus sont courantes).

D'ailleurs pas besoin d'aller voir les Chinois ou les Russes pour ça. Je me souviens par exemple d'un mec qui développait une nouvelle technique laser, et qui voyait un autre labo pas loin dans la même ville récupérer d'une manière ou d'une autre les infos, le surveiller de très près. Sans brevet, si le mec sort son invention, il a à peine le temps de commencer à essayer de la commercialiser que le plus gros que lui la copie et lui prend le marché. Autant démissionner tout de suite.

 

Pour le reste, le logiciel est aussi un bon exemple: comme je disais plus haut, c'est comme pour les films après tout. Donc la boîte qui se casse le cul à développer un bon soft va se le voir copié et distribué gratos, et ce serait normal ? Donc basiquement, impossible de produire un travail et vouloir le vendre jusque parce que certains estiment que tant qu'ils peuvent copier une oeuvre, ils ont le droit de la partager...

Concernant le logiciel, la boîte qui développe profite de la mise à disposition du code source car les développeurs concurrents peuvent améliorer l'invention.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gilles a dit :

 

Ah oui c'est vrai pardon, l'argent pousse sur les arbres, j'avais oublié. Ca ne dérangerait pas du tout les investisseurs d'un film de ne pas gagner d'argent avec sa diffusion.

Comme un gigantesque service public, en fait, Free lunch for all? Du coup c'est pareil pour les inventions, dès que quelqu'un invente quelque chose, ça appartient à tout le monde ?

 

La discussion vient de heurter l'inutile de plein fouet. Il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

En gros, tu bascules entre la situation actuelle et la situation idéale à ta convenance pour endormir toute logique.

Pénible.

il y a une heure, ttoinou a dit :

C'est ce dont on parle ici : les idées ne sont plus physiques une fois exprimées, donc non protégeables / vendables.

Voilà.

Mais cette simple évidence est totalement impénétrable pour Gilles. Rideau.

Link to post
Share on other sites
On 25/05/2018 at 8:52 AM, NicolasB said:

Intéressante information. Mais comment ça va évoluer dans le futur? Les anciens vont surement s'adapter et proposer mieux...

Les anciens, par nature même, sont incapables de se remettre suffisamment en question pour tellement pivoter au point de couler un nouveau. Sauf par erreur. Car ils ne vivent tour simplement pas dans le même monde. Cest structurel. Pour bien connaître le monde de la télévision, tout le monde à compris le danger netflix, tout le monde sait que c'est un risque existentiel, mais personne ne changera jamais au point de tout risquer pour changer. L'aversion du risque fait qu'il est toujours plus facile de couler tranquillement de sa belle mort plutôt que de jouer au kakou. Quand bien même ils essayent, comme ils ne vivent pas dans le même monde, ils sont dans l'incapacité la plus totale de répliquer correctement car ils n'arrivent même pas à penser en dehors du cadre.

 

8 hours ago, Tramp said:

 

Désolé mais je ne paies pas quand je regarde la TV ou que j'écoutes la radio. Je ne vais pas me forcer à payer pour regarder du streaming. S'ils veulent me faire payer, ils n'ont qu'à trouver un meilleur business model.

Je ne sais pas pour toi mais moi je suis abonné de force à France télévisions !

 

4 hours ago, Gilles said:

je ne sais pas si beaucoup d'entre vous bossent dans l'innovation technique, mais perso j'en ai vu des mecs qui auraient pu se faire liquider à cause de ça. Par exemple le petit labo qui développe une nouvelle technique, et qui se fait copier directement par un plus gros que lui n'a juste aucune chance de survie.

Un peu comme l'intégralité de l'économie numérique en fait ? Ah non j'oubliais : pas aux US grâce aux... Brevets logiciels, merveille dont tu vas devoir me prouver l'utilité à part pour verrouiller les rentes... Aux gros.

 

3 hours ago, Gilles said:

T'as raison va, prends le fruit du travail de ceux qui le produisent contre leur gré, et c'est pas du tout fait à leur encontre. Tiens pareil pour les logiciels: après tout c'est comme pour un film: le mec qui développe un logiciel et le vend, tu le lui copies aussi sans le payer ? Et tout va bien dans le meilleur des mondes ?


[...]

 

Pour le reste, le logiciel est aussi un bon exemple: comme je disais plus haut, c'est comme pour les films après tout. Donc la boîte qui se casse le cul à développer un bon soft va se le voir copié et distribué gratos, et ce serait normal ? Donc basiquement, impossible de produire un travail et vouloir le vendre jusque parce que certains estiment que tant qu'ils peuvent copier une oeuvre, ils ont le droit de la partager...

1/ tu ne prends rien au producteur, sauf preuve du contraire. Économie de la rareté, économie de l'abondance, toussa...

2/ c'est marrant que tu en parles, j'ai développé et vendu du logiciel libre pendant des années dans le passé. Et j'en ai retenu plusieurs choses : a/ une idée seule ne vaut rien. Le mec qui monte sa start-up super secrète sans dévoiler sa techno est en général un charlatan ou un incompétent et ne vaut même pas la perte de temps induite par une discussion avec lui (autre expérience apprise à force de croiser des centaines de start-up) B/ si ton seul génie c'est d'avoir eu l'idée et de l'avoir implémentée en premier, c'est bidon. Si par contre tu peux prouver que tu es le meilleur, la c'est jackpot. On appelle ça du service: tout logiciel un peu sérieux necessite de l'intervention ou plus récemment un hébergement contre abonnement. c / faire du code privatif ne respecte à peu près aucune liberté. D'ailleurs on n'achète pas un logiciel mais une licence ultra-restrictive (bien que ce soit du coup liber-halal car étant en fait un contrat, c'est totalement con). Je t'invite à regarder l'histoire du logiciel, c'est très éclairant de voir comment le logiciel privatif sans code source a fini par arriver, majoritairement pour verrouiller une rente par des gens techniquement moins bons que les autres. D/ c'est rentable.

 

2 hours ago, ttoinou said:

Les pirates me font la morale ! On aura tout vu

 

/!\ https://gameofbay.org/torrent/13380102/World_of_Goo_(2.1.0.2)_(GOG) /!\

 

 

J'ai téléchargé ce jeu à l'époque. J'en suis tombé tellement amoureux que je l'ai "acheté" sans jamais avoir installé la version achetée. S'ils avaient eu un Patreon à l'époque je leur aurait sans doute filé 30 balles.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Note que les entités qui font de l'espionnage industriel le font déjà avec cette soit disante protection qu'est le brevet. Alors je ne suis pas certain de la pertinence de l'argumentation a ce sujet.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, cedric.og a dit :

bien que ce soit du coup liber-halal car étant en fait un contrat, c'est totalement con

 

Fatalement, j'ai l'impression que tout débat sur la PI reviendra à ça. A la fin des fins, la PI réémergera dans un système contractuel à la con. Le débat libéral devient à ce moment la légitimité pour l'Etat à intervenir dans la sanction de ces contrats (en gros, la punition de celui qui a diffusé en cassant le contrat), en faisant porter le coût sur tous au lieu de le faire porter sur les seuls producteurs de PI.

Link to post
Share on other sites

Ce qui n'auront fait aucun contrat ne seront tenu à rien. Possibilité illimité d'utiliser Mickey et Star Wars pour vendre sans enrichir Disney. 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Rincevent
      Ça se passe dans l'autre sens. Obliger les participants à réagir en 140 ou même 280 caractères, c'est un puissant facteur de neuneuisation. Alors que si on avait eu des voitures volantes...
    • By Nigel
      Bon, je continue de réfléchir à un moyen de "gagner". 
       
      Intuitivement, on a tendance à penser que le succès populaire précède l'apparition médiatique. Or j'entends de plus en plus de gens affirmant le contraire. L'apparition médiatique permet le succès populaire. 
       
       On l'a vu avec l'alt-right, ils n'étaient rien avant que Clinton et tout les grands médias parlent d'eux pour discréditer Trump. Non seulement la mise en avant de leurs idées permet une plus grande diffusion, mais la polarisation habituelle des débats politiques a fait que beaucoup de gens ont commencé à les défendre juste par passion anti-Clinton et en défense de Trump. 
       
       Partant de là, faudrait-il donc chercher à passer à la télé ? Est-ce que CP a déjà eu des propositions dans ce sens ? Par exemple, ça doit pas être bien dur de passer sur BFM Business non ? Ca marche pas trop mal pour Koenig non ? On le voit partout. Alors que bon, c'est pas ouf conceptuellement. 
       
       Vos avis ? 
    • By vincponcet
      http://online.wsj.com/article/SB1221396888…=fox_australian
      Bank of America achète merrill lynch : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      Lehman brother est en faillite : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      AIG (le plus gros assureur du monde) est en recherche de cash (plus que sa capitalisation boursière ) et demande un pret d'urgence de la fed de 40 milliards : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home / http://dealbook.blogs.nytimes.com/2008/09/…e/index.html?hp
      Un groupe des 10 plus grandes banques montent un fond de 70 milliards pour assurer la liquidité du marché, avec le soutien de la Fed qui acceptera n'importe quoi comme collatéral, y compris des actions : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home /
      http://online.wsj.com/article/SB1221439393…=fox_australian
      washington mutual est dans la panade avec son énorme stock de Alt-A mortgage et option-ARM : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
    • By Bastiat
      Benjamin Dormann : “La presse française est 10 fois plus subventionnée qu’ailleurs en Europe”
      http://www.enquete-debat.fr/archives/benjamin-dormann-la-presse-francaise-est-10-fois-plus-subventionnee-quailleurs-en-europe-44871/

×
×
  • Create New...