Jump to content
Alchimi

Netflix désormais plus lourd en bourse que Disney.

Recommended Posts

Je me faisais aussi la réflexion, à ceux qui me disaient que ça sera le bordel sans la PI, je leur disais qu'on pouvait en quelque sorte en faire une version limitée avec les contrats. Mais elle est limitée justement, imaginons que je file a un pote un contenu protégé.

Avec les contrats, je trinque mais mon pote n'a rien.

Avec la PI, on trinque tous les 2.

 

Ensuite, on peut toujours imaginer que ça dégénère, du genre, que tous les contenus protégés se regroupent en partenariats devenant de plus en plus énormes. Si je prends un abonnement à Netflix, je renonce à diffuser et pirater tout ce que Netflix propose mais aussi tout ce que Disney propose ect. Et finalement le seul type safe c'est le pirate isolé du monde qui n'achète jamais rien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'acte de piraterie est liberhallal?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment ne pas faire de lien entre la vie de pirate et le libertarianisme ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne doit pas avoir la même définition de la piraterie.

 

Sinon j"adore Tramp qui dit que les films sont majoritairement de la merde pour après aller télécharger des films pour (j'imagine hein, je peux me tromper) les regarder.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Gilles a dit :

Du coup c'est pareil pour les inventions, dès que quelqu'un invente quelque chose, ça appartient à tout le monde ?

quelqu'un invente quelque chose

... et il invente avec quoi au fait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Bézoukhov a dit :

 

Fatalement, j'ai l'impression que tout débat sur la PI reviendra à ça. A la fin des fins, la PI réémergera dans un système contractuel à la con. Le débat libéral devient à ce moment la légitimité pour l'Etat à intervenir dans la sanction de ces contrats (en gros, la punition de celui qui a diffusé en cassant le contrat), en faisant porter le coût sur tous au lieu de le faire porter sur les seuls producteurs de PI.

Toutafé. D'ailleurs des instituts / associations comme la Free Software Foundation et cie poursuivent en justice ceux qui ne respectent pas les licences libres, cela me semble très liberhallal et la meilleure chose à faire (pointer du doigt avec des hall of shame n'est pas suffisant)

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Gilles a dit :

On se trouverait d'ailleurs exactement avec la même situation que celle qu'on obtient aujourd'hui avec les normes à foison. Et niveau innovation, le désastre: plus personne en dehors des grands groupes n'aurait intérêt à innover, puisque sitôt sortie l'innovation serait copiée avant de pouvoir la rentabiliser.

Il y a des dizaines de milliers de projets open sur github.

Des millions de forks qui copulent ensemble 24/7/365.

Aucun cas de développeur mort de faim rapporté (mais pas mal d'histoires de couilles en or).

(Fais toi rembourser ta boule de cristal.)

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Rübezahl said:

Il y a des dizaines de milliers de projets open sur github.

Des millions de forks qui copulent ensemble 24/7/365.

Aucun cas de développeur mort de faim rapporté (mais pas mal d'histoires de couilles en or).

(Fais toi rembourser ta boule de cristal.)

Ce serait quand même marrant que Gilles regarde 5 minutes une success story comme R...

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais enfin, vous ne vous rendez pas compte de la catastrophe à laquelle mènerait l'abolition des monopoles légaux sur l'exploitation d'idées : des cross-overs batman-spiderman ! Voulez vous vraiment vivre dans un monde où de telles choses seraient produites ?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Escondido a dit :

Ce serait quand même marrant que Gilles regarde 5 minutes une success story comme R...

En effet.

Mais faut lire l'histoire d'Android par exemple. Edifiante sur cette économie de l'open et ses impacts hénaurmes.

Et pas juste pour 3 geeks boutonneux dans une chambre d'ado.

 

Dans les projets que je suis, je pense que la dose d'open est de 95% ou 100%.

(J'écris 95% par précaution, mais de fait je ne vois pas où il y a du privatif).

Et pour tous ces projets, il y a une économie parfaitement florissante, où la question du privatif n'est même jamais évoquée.

 

Comme l'évoque ttoinou, il y a une ossature open/gratos construite par tous et pour tous,

et les externalités générées (cross fertilization débridée à bas coûts, tests pas chers) à partir de cette ossature sont bien plus grandes (ama 10x ou 100x ou +) que les coûts de l'ossature.

 

S'imaginer qu'il y aurait un quelconque bénef/intérêt à fermer tel ou tel morceau d'ossature, c'est passer complètement à coté de l'image globale.

Pour 5 sous récupérés en vente directe, c'est 95 sous perdus avec "ce qu'on ne voit pas".

 

Quand Le journal d'Anne Frank, Le petit Prince, Le vieil homme et la mer font l'objet de fermetures,

ça "profite" (je mets des guillemets car même ça c'est faux) à une poignée d'immondes éditeurs apothicaires rac ... de ch ... qui méritent le pal,

et ça pénalise des centaines de milliers de lecteurs,

lecteurs interdits de lecture et dont la productivité en retour ne sera pas alimentée par ces oeuvres.

 

P. Silberzahn a écrit un TB article sur CP : low-cost is at the hearth of capitalism.

De facto, l'open c'est bien cette logique, poussée à son asymptote.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Rübezahl a dit :

Mais faut lire l'histoire d'Android par exemple.

Backé par google qui avait un vrai plan pour faire rentrer de l'argent plutôt que le "tout est gratuit mais siouplé pensez aux donations"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Alchimi a dit :

On ne doit pas avoir la même définition de la piraterie.

 

Sinon j"adore Tramp qui dit que les films sont majoritairement de la merde pour après aller télécharger des films pour (j'imagine hein, je peux me tromper) les regarder.

 

Il n'y a pas de contradiction. Tous les films ne sont pas de la merde.

 

Note que je suis allé voir SW au cinéma et que les derniers films que j'ai téléchargé au cours de la dernière année sont : Rear Window (1954), the Birds (1963), North by Northwest (1959), the Searchers (1956), the Maltese Falcon (1941), It's à Wonderful Life (1946) et Casablanca (1942). 

 

Je vole le fruit du travail des morts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, cedric.og a dit :

c / faire du code privatif ne respecte à peu près aucune liberté. D'ailleurs on n'achète pas un logiciel mais une licence ultra-restrictive (bien que ce soit du coup liber-halal car étant en fait un contrat, c'est totalement con).

Pas compris de quelles libertés tu parles qui ne sont pas respectées

 

Je peux voir l'inconvénient des licences privatives mais le fait est que les libertés logicielles la plupart des utilisateurs (même des pros) s'en tamponnent le coquillard du moment que ça marche, et souvent les logiciels libres viennent avec très peu de support donc ne font pas l'unanimité chez les utilisateurs qui veulent du logiciel clé-en-main.

 

Mais c'est vrai que la tendance en ce moment est positive en direction du libre en tout cas dans mon domaine (codecs vidéos) : progressivement c'est un argument pour convertir les potentiels utilisateurs au projet en mode "apple / megabigcorp ne pourra pas interdire ce projet dans 10 ans et ça sera compatible partout potentiellement" (surtout qu'apple est bien méchant au niveau restriction des licences et interopérabilité) + les nouveaux codecs développés se font dans un pool libre de brevets (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_for_Open_Media et le prochain codec AV1)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Tramp a dit :

 les derniers films que j'ai téléchargé au cours de la dernière année sont : Rear Window (1954), the Birds (1963), North by Northwest (1959), the Searchers (1956), the Maltese Falcon (1941), It's à Wonderful Life (1946) et Casablanca (1942).

Bon ben si en ce moment t'es dans les classique comme ça je te conseille https://en.wikipedia.org/wiki/Only_Angels_Have_Wings

 

Sinon les vieux films comme ça il y a du boulot pour ceux qui font du remastering numérique des pellicules. Des sociétés sont spécialisées là dedans, Criterion Collection et Janus Films de mémoire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Domino a dit :

Je me faisais aussi la réflexion, à ceux qui me disaient que ça sera le bordel sans la PI, je leur disais qu'on pouvait en quelque sorte en faire une version limitée avec les contrats. Mais elle est limitée justement, imaginons que je file a un pote un contenu protégé.

Avec les contrats, je trinque mais mon pote n'a rien.

Avec la PI, on trinque tous les 2.

 

Ensuite, on peut toujours imaginer que ça dégénère, du genre, que tous les contenus protégés se regroupent en partenariats devenant de plus en plus énormes. Si je prends un abonnement à Netflix, je renonce à diffuser et pirater tout ce que Netflix propose mais aussi tout ce que Disney propose ect. Et finalement le seul type safe c'est le pirate isolé du monde qui n'achète jamais rien.

 

Ou alors les types se rendent comptent que ca ne sert à rien les contrats qui ne sont pas applicables et décident de faire des economies d'avocats.

 

La PI c'est : je construis un phare pour éclairer les bâteaux du coup tous les bâteaux qui passent dans le coin me doivent de l'argent, selon mes termes, sinon ils volent ma lumière. Du coup on va créer une police qui s'assure que chaque bâteau a bien payé. Et c'est le contribuable qui finance. 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
27 minutes ago, ttoinou said:

Pas compris de quelles libertés tu parles qui ne sont pas respectées

 

Je peux voir l'inconvénient des licences privatives mais le fait est que les libertés logicielles la plupart des utilisateurs (même des pros) s'en tamponnent le coquillard du moment que ça marche, et souvent les logiciels libres viennent avec très peu de support donc ne font pas l'unanimité chez les utilisateurs qui veulent du logiciel clé-en-main.

 

Mais c'est vrai que la tendance en ce moment est positive en direction du libre en tout cas dans mon domaine (codecs vidéos) : progressivement c'est un argument pour convertir les potentiels utilisateurs au projet en mode "apple / megabigcorp ne pourra pas interdire ce projet dans 10 ans et ça sera compatible partout potentiellement" (surtout qu'apple est bien méchant au niveau restriction des licences et interopérabilité) + les nouveaux codecs développés se font dans un pool libre de brevets (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_for_Open_Media et le prochain codec AV1)

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Free_Software_Definition#The_definition_and_the_Four_Freedoms

 

Je t'accorde que ce ne sont pas des libertés au sens premier du terme, mais pour moi ce sont des applications d'une simple logique libérale + logique tout court ou tu ne peux verrouiller de l'immatériel (sauf, comme dit plus haut, aux andouilles qui acceptent de signer un contrat).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, cedric.og a dit :

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Free_Software_Definition#The_definition_and_the_Four_Freedoms

 

Je t'accorde que ce ne sont pas des libertés au sens premier du terme, mais pour moi ce sont des applications d'une simple logique libérale + logique tout court ou tu ne peux verrouiller de l'immatériel (sauf, comme dit plus haut, aux andouilles qui acceptent de signer un contrat).

Effectivement on n'est pas sur un forum libriste alors ça ne coule pas de source que tu parlais des 4 libertés chéries de stallman.
Et puis "les andouilles" tu parles de 100% de la population.

Je ne vois pas ce qu'il y a de "logique" à demander (réclamer, je dirais même plus requérir !) le code source original (+ les étapes de compilation) du logiciel que tu achète

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Alchimi a dit :

L'acte de piraterie est liberhallal?

 

Selon pas mal de monde ici, apparemment oui.  Volons le travail des autres en toute joyeuseté, il n'y a aucun souci. Le respect des contrats, plus rien à foutre, c'est beau, si un mec vend un logiciel en demandant de ne pas le dupliquer, on le défonce par derrière, boum. :D 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, cedric.og a dit :

tout logiciel un peu sérieux necessite de l'intervention ou plus récemment un hébergement contre abonnement.

 

Certainement pas. Nombre de logiciels fournissent un service unique. Tu les installes sur ton PC, et c'est tout. 

Un jeu en solo par exemple, type World of goos. Aucun service à fournir avec, tu l'achètes comme tu achètes une voiture ou un objet fonctionnel: pour en profiter dans ton coin. Si le jeu se fait pirater, les créateurs sont morts, et ce serait normal ?

 

Et ça ne sert à rien d'utiliser le logiciel libre comme argument, ça n'a rien à voir avec la choucroute. C'est quelque chose de très bien, j'ai moi même pas mal été dans des communautés du LL (où je me battais pour expliquer que c'était liberhallal à desg ens qui croyaient que c'était communiste, d'ailleurs :) ), mais c'est totalement complémentaire de logiciels privatifs. Et surtout, chaque producteur a la liberté de choisir ce qu'il fait de son oeuvre, s'il veut partir sur un modèle libre ou fermé (c'est d'ailleurs un peu dingue de me retrouver à devoir dire une chose aussi basique sur ce forum, d'ailleurs).

 

Il y a 14 heures, h16 a dit :

 

La discussion vient de heurter l'inutile de plein fouet. Il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

En gros, tu bascules entre la situation actuelle et la situation idéale à ta convenance pour endormir toute logique.

Pénible.

Voilà.

Mais cette simple évidence est totalement impénétrable pour Gilles. Rideau.

 

Sauf qu'il ne s'agit pas d'idées mais de création.

Demain je fais un logiciel qui analyse les huîtres à partir de photos. Je le vends aux producteurs d'huîtres. Cool.

Après-demain, un mec se dit que mon idée est très bonne, il développe son propre logiciel qui fait la même chose. S'il fait mieux, il me nique, c'est le jeu de la concurrence >  tout va bien.

Si au lieu de ça le mec ne développe pas son logiciel mais craque le mien pour vendre mon propre travail à son bénéfice, c'est de la piraterie, je suis floué, il m'a volé mon travail.

 

Vous êtes vraiment infoutus de comprendre une différence aussi simple ou quoi ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, cedric.og a dit :

c / faire du code privatif ne respecte à peu près aucune liberté.

... et de plus ne se gêne souvent absolument pas pour être fondé largement sur de l'open.

Des fois c'est de l'open 100% repompé avec tentative de poser un brevet dessus ... puis des prétentions à exclusivité.

 

Bref, je me sers copieusement dans le milieu (ce qui est normal, pas de souci là)

... mais ensuite je fais comme si mes idées avaient émergé du néant et méritaient à ce titre protection etc.

 

Ce qu'il faut voir aussi c'est qu'il aurait peut-être pu y avoir une certaine gradualité,

avec en effet de la PI pendant un temps raisonnable,

mais à force de partir depuis 50 ans systématiquement du coté +infini, des droits d'auteurs > 80 ans,

ben on arrive à un retour de manivelle avec des oeuvres piratés avant la sortie.

Bravo les législateurs, bravo les croonies.

 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Gilles a dit :

Si le jeu se fait pirater, les créateurs sont morts, et ce serait normal ?

 

Je ne sais pas si tu sais ce que le mot "mort" veut dire.

 

il y a 7 minutes, Gilles a dit :

Si au lieu de ça le mec ne développe pas son logiciel mais craque le mien pour vendre mon propre travail à son bénéfice, c'est de la piraterie, je suis floué, il m'a volé mon travail.

 

Il ne t'a pas volé ton travail. On ne peut pas voler du travail. On ne peut voler que des choses.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Tramp a dit :

 

Il ne t'a pas volé ton travail. On ne peut pas voler du travail. On ne peut voler que des choses.

 

 

Il a volé la "chose" fruit du travail, un moment faut arrêter de jouer sur les mots hein. Si une boîte met toute son énergie à faire un logiciel qu'elle ne peut pas vendre parce qu'un petit Tramp l'a piraté et le propose gratuitement, oui, elle est morte. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Gilles a dit :

Il a volé la "chose" fruit du travail, un moment faut arrêter de jouer sur les mots hein.

 

Un logiciel n'est pas une chose, c'est une suite de 1 et de 0. La seule chose qu'on peut voler c'est le support physique qui l'héberge. 

C'est toi qui joue sur les mots en entretenant la confusion pour nous faire acheter des vessies en disant que ce sont des lanternes.

 

J'ai un spot devant chez moi qui éclaire mon entrée la nuit quand il y a du mouvement. Je n'ai donné à personne l'autorisation d'en profiter et pourtant, il éclaire aussi les passants. Est-ce qu'ils me volent mon électricité, qui pour le coup, me coûte vraiment de l'argent ?

 

il y a 6 minutes, Gilles a dit :

Si une boîte met toute son énergie à faire un logiciel qu'elle ne peut pas vendre parce qu'un petit Tramp l'a piraté et le propose gratuitement, oui, elle est morte. 

 

Quelle trouve donc un meilleur business model.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Tramp a dit :

Quelle trouve donc un meilleur business model.

 

"Salauds de capitalistes, qu'ils me filent leur travail sans contrepartie et qu'ils viennent pas se plaindre!"

 

Résultat de recherche d'images pour "obama you didnt do that"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, comme apparemment tu refuses obstinément de communiquer en Français communément parlé, ça sert à rien de continuer. Continues de vivre avec tes propres définitions dans ta réalité alternative si ça permet à ton ego de supporter ton étatisme.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 24 minutes, Tramp a dit :

J'ai un spot devant chez moi qui éclaire mon entrée la nuit quand il y a du mouvement. Je n'ai donné à personne l'autorisation d'en profiter et pourtant, il éclaire aussi les passants. Est-ce qu'ils me volent mon électricité, qui pour le coup, me coûte vraiment de l'argent ?

 

Tu as toi choisi ce système et il n’aide pas les passants, il leur envoie un message de dissuasion de pénétrer sur ta propriété. 

Tu paies une dissuasion non un éclairage. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Neuron a dit :

 

 

Tu as toi choisi ce système et il n’aide pas les passants, il leur envoie un message de dissuasion de pénétrer sur ta propriété. 

Tu paies une dissuasion non un éclairage. 

 

J'avais justement besoin d'un médium capable de lire dans l'esprit des gens à plusieurs milliers de km.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Tramp a dit :

J'ai un spot devant chez moi qui éclaire mon entrée la nuit quand il y a du mouvement. Je n'ai donné à personne l'autorisation d'en profiter et pourtant, il éclaire aussi les passants. Est-ce qu'ils me volent mon électricité, qui pour le coup, me coûte vraiment de l'argent ?

 

 

Ca fait 15 fois que tu tentes de genre de comparaison débile, 15 fois que t'es infoutu de comprendre la différence entre d'un côté une personne qui propose bénévolement de partager les fruits de son travail avec les autres, et de l'autre côté le fait de prendre de force le fruit du travail de la personne contre son avis. Et après c'est moi qui parle pas français :D 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous êtes en train de refaire le débat sur la propriété intellectuelle donc ? c'est un peu la même chose que le copyright, je crois.

Les libéraux ne semblent pas d'accord sur cette notion de toute façon. Si on ne peut être propriétaire que d'un chose palpable, évidemment, c'est plus simple. On peut défendre son bien soi même, alors que pour une création de l'esprit, faut de la loi. Et ça, ça doit chatouiller certains

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Gilles a dit :

 

Ca fait 15 fois que tu tentes de genre de comparaison débile, 15 fois que t'es infoutu de comprendre la différence entre d'un côté une personne qui propose bénévolement de partager les fruits de son travail avec les autres, et de l'autre côté le fait de prendre de force le fruit du travail de la personne contre son avis. Et après c'est moi qui parle pas français :D 

 

Je ne propose pas bénévolement aux autres d'utiliser mon spot. Je l'ai mis pour moi. Et tous les passants me coûtent cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Rincevent
      Ça se passe dans l'autre sens. Obliger les participants à réagir en 140 ou même 280 caractères, c'est un puissant facteur de neuneuisation. Alors que si on avait eu des voitures volantes...
    • By Nigel
      Bon, je continue de réfléchir à un moyen de "gagner". 
       
      Intuitivement, on a tendance à penser que le succès populaire précède l'apparition médiatique. Or j'entends de plus en plus de gens affirmant le contraire. L'apparition médiatique permet le succès populaire. 
       
       On l'a vu avec l'alt-right, ils n'étaient rien avant que Clinton et tout les grands médias parlent d'eux pour discréditer Trump. Non seulement la mise en avant de leurs idées permet une plus grande diffusion, mais la polarisation habituelle des débats politiques a fait que beaucoup de gens ont commencé à les défendre juste par passion anti-Clinton et en défense de Trump. 
       
       Partant de là, faudrait-il donc chercher à passer à la télé ? Est-ce que CP a déjà eu des propositions dans ce sens ? Par exemple, ça doit pas être bien dur de passer sur BFM Business non ? Ca marche pas trop mal pour Koenig non ? On le voit partout. Alors que bon, c'est pas ouf conceptuellement. 
       
       Vos avis ? 
    • By vincponcet
      http://online.wsj.com/article/SB1221396888…=fox_australian
      Bank of America achète merrill lynch : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      Lehman brother est en faillite : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
      AIG (le plus gros assureur du monde) est en recherche de cash (plus que sa capitalisation boursière ) et demande un pret d'urgence de la fed de 40 milliards : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home / http://dealbook.blogs.nytimes.com/2008/09/…e/index.html?hp
      Un groupe des 10 plus grandes banques montent un fond de 70 milliards pour assurer la liquidité du marché, avec le soutien de la Fed qui acceptera n'importe quoi comme collatéral, y compris des actions : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home /
      http://online.wsj.com/article/SB1221439393…=fox_australian
      washington mutual est dans la panade avec son énorme stock de Alt-A mortgage et option-ARM : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home
    • By Bastiat
      Benjamin Dormann : “La presse française est 10 fois plus subventionnée qu’ailleurs en Europe”
      http://www.enquete-debat.fr/archives/benjamin-dormann-la-presse-francaise-est-10-fois-plus-subventionnee-quailleurs-en-europe-44871/

×
×
  • Create New...