Jump to content

Recommended Posts

Il y a plein d'articles passionnants, et d'implications sur le sujet. Les contours du monde post-covid semblent s'esquisser. Celà me semble un trend setter

 

https://www.zerohedge.com/personal-finance/microsoft-allows-employees-permanently-work-home

 

En gros, dans le futur on s'achemine vers :

  • télétravail jusqu'à 40% au choix du salarié
  • télétravail supérieur à discrétion discrétionnaire du manager, avec à mon avis quelques futurs procès structurants de la part de mamans déboutées (et un décrochage des pays qui, tels la France ou la Californie, les soutiendront)
  • geopay (et donc refus du digital nomadism), autant pour des raisons de coût que de cohésion d'équipe et/ou d'équité perçue. Sujet méritant un débat à lui tout seul, mais qui me parait fondamental dans l'acceptation mainstream du télétravail.

 

  • Love 1
Link to post
Share on other sites

Dans ma boite, pas de baisse de productivité durant le confinement (ie 100% télétravail), voire même augmentation dans certains départements (parce que les gens font plus d'heures au final), ça faisait déjà plusieurs années que c'était implémenté sans problèmes particuliers (1 ou 2j/semaine).

Perso je suis à 2j/semaine c'est cool.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Cela fait une vingtaine d'années que je fais du télétravail, y compris avec des modems 56K, le réseau étant mon métier. Pour vous dire, dès 1997, avec ma boite d'alors, on expérimentait déjà cela pour des raisons d'astreinte et aussi pour pouvoir intervenir plus facilement à distance. C'était le glorieux temps de PCAnywhere, pour les anciens qui l'ont connu.

 

J'ai toujours été convaincu que c'était une bonne chose et qu'effectivement la productivité s'en trouvait améliorer. J'ai longtemps fait mercredi et vendredi, c'était un très bon rythme. 

 

Dans ma mission actuelle, j'ai fait le choix d'aller juste le matin et cela me convient très bien. Cela permet de parler et de prendre le café avec les collègues, un moment essentiel dans la vie professionnelle qui manque cruellement si vous êtes en permanence en télétravail.

Avec ma femme, nous commençons aussi à nous poser la question de faire du télétravail carrément depuis l'Asie du Sud-Est, la fibre arrivant dans le logement que nous possédons là-bas.

 

Par contre, je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne chose pour tout le monde; et surtout mettre 5 jours par semaine, comme chez Peugeot par exemple est une hérésie qu'ils vont payer fort cher.

Si dans l'ensemble, 80% des gens que je côtoie s'y sont plutôt bien accommodé, j'estime qu'il y a quand même 20% qui travaillent beaucoup moins, voir même qui ont complètement décroché.

  • Yea 5
Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Waren said:

surtout mettre 5 jours par semaine, comme chez Peugeot par exemple est une hérésie qu'ils vont payer fort cher.

PSA n'est pas sur ce modèle. Ils veulent garder au moins un ou deux jours de travail sur site ensemble. Dans leur cas, il est intéressant de noter que c'est le même directeur en charge des RH et de l'immobilier. 

 

Chez nous ça se passe bien deux jours sur site mais j'attends de voir quand il faudra intégrer des nouveaux, en particulier des stagiaires ou débutants. 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Waren a dit :

PCAnywhere, pour les anciens qui l'ont connu.

 

diaaaaaaaable je viens de me rappeler que ça existait - lol !

 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Il y aussi une question d'assurance qui va se poser (c'est un des freins dans ma boite). Ensuite, même si je suis plutôt dans la team introverti, je considère qu'il reste important d'entretenir des liens avec son équipe au boulot. Il est clair qu'il va y avoir une réorganisation du mode de travail et que le télétravail va, justement, augmenter mais il faudra faire attention à trouver un bon équilibre.

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Waren said:

Cela fait une vingtaine d'années que je fais du télétravail, y compris avec des modems 56K, le réseau étant mon métier. Pour vous dire, dès 1997, avec ma boite d'alors, on expérimentait déjà cela pour des raisons d'astreinte et aussi pour pouvoir intervenir plus facilement à distance. C'était le glorieux temps de PCAnywhere, pour les anciens qui l'ont connu.

 

je me souviens des journées de mon père il y a fort longtempts:

- debout à 6h du matin

- direction librairie 1 pour les journaux (j'avais droit à Air et Couscous et un magazine de JV) et 4 paquet de B&H gold

- Direction librairie 2 pour aller acheter Zaman

- Petit déjeuner et lecture des journaux au café.

- retour à la maison et redaction de l'article jusqu'à 14h

- faxing à la rédac et puis discussin avec le Rédac Chef.

 

 

Quote

Si dans l'ensemble, 80% des gens que je côtoie s'y sont plutôt bien accommodé, j'estime qu'il y a quand même 20% qui travaillent beaucoup moins, voir même qui ont complètement décroché.

Ca doit être dur pour les nouvelles recrues qui n'ont pas les contacts en interne ou le mentoring qui va bien avec.

Link to post
Share on other sites

Dans ma boite pré-covid, tu faisais 3 jours max de télétravail si tu le demandais.


La différence qui arrive c'est que jusqu'à présent il y avait des métiers autorisés, maintenant on est passé aux métiers interdits.

 

 

 

Suis très moyennement convaincu à titre personnel.

Bon, déjà ce n'est clairement pas pour moi.

Je fais parti de ceux qui aiment faire une coupure entre monde travail et monde perso.

 

Ensuite, une part non négligeable de mon job est fait de relationnel. Et franchement, la COVID m'a bien montré que les échanges par téléphone étaient beaucoup moins efficace, surtout à plusieurs.

 

Et j'ai essayé la télémédecine, c'est bien pour les trous perdus et les trucs bénins, mais franchement, je reste de la team, je veux un médecin en face de moi.

 

L'avantage c'est que je suis un vioque.
Donc le temps que cela soit généralisé, je serais en retraite. :D

  • Yea 3
Link to post
Share on other sites

Je préfère aller au travail. Chez moi j’ai pas envie de bosser. Et puis c’est vachement moins confortable. Je préfère avoir l’option de ne pas venir de temps en temps (genre les jours fériés quand je n’ai pas de transports).

Et c’est la galère d’intégrer des nouveaux. 

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, PABerryer a dit :

je considère qu'il reste important d'entretenir des liens avec son équipe au boulot. 

 

Mais les "liens" nécessaires, tu les crées à distance.

Je pense au contraire que moins tu vois les gens, mieux les opérations conjointes se déroulent. Cela évite les frictions, les confrontations d'égo, les croche-pattes.

Bien sûr il y a des gens qui ne supportent pas de rester seuls mais c'est un handicap et faire venir tout le monde au bureau pour satisfaire les handicapés, ça n'est pas très efficace comme méthode.

 

Pour ma part, je travaille à distance depuis 2012, non seulement je ne vois personne mais en plus j'évite le téléphone comme la peste. C'est chronophage au possible et rares sont les gens qui vont à l'essentiel, ils racontent leur vie et quand c'est pour acheter un truc à 3 euros, c'est agaçant...

 

Mon seul échec, c'est le management à distance de développeurs indiens: des escrocs.

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Calembredaine a dit :

Mais les "liens" nécessaires, tu les crées à distance.

Non c'est pas pareil. Tu peux pas aller prendre une pinte avec des collègues inopinément après le travail. Tu ne peux pas faire une blague en passant, discuter 5 minutes à la machine à café.

La motivation n'est pas la même, l'énergie non plus. On est des êtres sociables (enfin la majorité d'entre nous) qu'on le veuille ou non. Ici les espaces de coworking marchent du feu de dieu, et c'est pas à cause de leur connexion internet. Si la solitude est un facteur aggravant de dépression et de suicide ce n'est pas pour rien.
Perso les réunions IRL sont 10x fois plus productive que les réunions zoom. Puis la prise de parole est différente également, donc on peut louper des trucs qu'on ne louperait pas IRL. Globalement les échanges sont plus limités online qu'IRL. C'est probablement très bien pour certains, mais pour la majorité ? Je suis sûr que non.

 

il y a 13 minutes, Calembredaine a dit :

Bien sûr il y a des gens qui ne supportent pas de rester seuls mais c'est un handicap et faire venir tout le monde au bureau pour satisfaire les handicapés, ça n'est pas très efficace comme méthode.

J'ai oublié le nom scientifique, mais je crois qu'on s'appelle ça des êtres humains :D.

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites

C’est plus dur d’animer un conf call où on ne voit pas les gens qu’une réunion. 

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Wayto a dit :

J'ai oublié le nom scientifique, mais je crois qu'on s'appelle ça des êtres humains :D.

 

Les introvertis parlent aux extravertis :D

 

Et encore, j'ai beau être fortement du côte introverti, je ne me verrais pas être en télé-travail pur et vivre seul sur les 6 derniers mois.

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Introverti n’est pas synonyme d’asocial. Et être asocial est un handicap. 

  • Yea 2
  • Love 2
Link to post
Share on other sites

Énième avatar d'une mode managériale qui va agiter le monde professionnel, mais qui sera sans lendemain. Un peu comme la mode de l'open-space il y a une quinzaine d'années.

Il y aura ses laudateurs et ses contempteurs. Les uns expliqueront que "c'est l'avenir du travail", les autres expliqueront que "c'est la destruction de l'essence du travail".

 

Amha, la vérité est toute banale et je prédis que les études scientifiques qui ne manqueront pas de porter le sujet (je constate déjà l'emballement des chercheurs en management...) ne feront que confirmer de bonnes vieilles connaissances que l'on a sur l'organisation du travail.

Le télétravail accroît la productivité et la qualité dans certaines circonstances de travail. Il obère la productivité et la qualité dans d'autres circonstances. De même on "re-découvrira" qu'il convient à certaines personnes mais pas du tout à d'autres. Bref tout n'est affaire que de contingence.

 

Après une mode passagère et une utilisation exagérée et inadaptée, on reviendra à la raison, et le télétravail ne sera adopté qu'aux situations professionnelles auxquelles il convient... puis on s'adonnera à une nouvelle mode...

 

Next >

  • Yea 9
Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Largo Winch a dit :

Énième avatar d'une mode managériale qui va agiter le monde professionnel, mais qui sera sans lendemain. Un peu comme la mode de l'open-space il y a une quinzaine d'années.

[...]

Après une mode passagère et une utilisation exagérée et inadaptée, on reviendra à la raison, et le télétravail ne sera adopté qu'aux situations professionnelles auxquelles il convient... puis on s'adonnera à une nouvelle mode...

J'aimerais bien que la mode de l'open-space reflue un jour, pour tout te dire...

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Sekonda a dit :

j'attends de voir quand il faudra intégrer des nouveaux, en particulier des stagiaires ou débutants. 

 

Je travaille à distance à 100% depuis 5 ans. Il y a 4 ans on avait recruté un débutant qui sortait de l'école. Si l'équipe est organisée pour travailler à distance, alors ça se passera bien. Travailler avec un écran partagé sur skype et aussi facile que si on se déplace physiquement vers le poste de travail du débutant.

  • Yea 1
  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Wayto a dit :

Tu ne peux pas faire une blague en passant, discuter 5 minutes à la machine à café.

 

Les discussions hors sujet ne sont plus couplées avec le café ou la clope. Mais si tu travailles en équipe, elles existent tout autant.

  • Yea 2
  • Confused 1
Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Tramp a dit :

C’est plus dur d’animer un conf call où on ne voit pas les gens qu’une réunion. 

 

Probablement. Je déteste les 2. Au moins, lors d'une conf call, on peut couper le micro, baisser le volume et faire autre chose.

  • Yea 4
Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Rincevent a dit :

J'aimerais bien que la mode de l'open-space reflue un jour, pour tout te dire...

 

En plus de 27 années de carrière, je considère que l'open-space est sans doute la pire des inventions que je n'ai eu à supporter. Au début de ma carrière, j'avais un bureau à moi tout seul, alors que je n'étais qu'un simple petit tech qui pissait du C et du Cobol 8-9 heures par jour. "Parce qu'il faut du calme pour écrire des choses que personne ne comprend" (Dixit). Et je prie de croire que je bossais, tellement j'avais peur de mal faire le job. 

Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, L'affreux said:

 

Je travaille à distance à 100% depuis 5 ans. Il y a 4 ans on avait recruté un débutant qui sortait de l'école. Si l'équipe est organisée pour travailler à distance, alors ça se passera bien. Travailler avec un écran partagé sur skype et aussi facile que si on se déplace physiquement vers le poste de travail du débutant.

C'est sans doute faisable mais je continue à penser qu'il est plus long de bâtir une relation de confiance ainsi. En même temps, je ne doute pas qu'on va s'adapter et apprendre à faire avec. 

Link to post
Share on other sites

J'ai trouvé les revues techniques avec un  client plus efficaces sur Teams qu'en réel où c'est interminable de base, avec les pauses gouter qui durent des plombes. Moins de blablas et de questions débiles et de discussions latérales. Et pour le présentateur ça force à expliquer plus clairement je trouve et à anticiper plutôt s'improviser.

Apres on avait déjà rencontré les interlocuteurs en réel avant donc ça aide, et c'est moins pratique pour choper des infos en off.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wayto a dit :

Non c'est pas pareil. Tu peux pas aller prendre une pinte avec des collègues inopinément après le travail. Tu ne peux pas faire une blague en passant, discuter 5 minutes à la machine à café.

La motivation n'est pas la même, l'énergie non plus. On est des êtres sociables (enfin la majorité d'entre nous) qu'on le veuille ou non. Ici les espaces de coworking marchent du feu de dieu, et c'est pas à cause de leur connexion internet. Si la solitude est un facteur aggravant de dépression et de suicide ce n'est pas pour rien.
Perso les réunions IRL sont 10x fois plus productive que les réunions zoom. Puis la prise de parole est différente également, donc on peut louper des trucs qu'on ne louperait pas IRL. Globalement les échanges sont plus limités online qu'IRL. C'est probablement très bien pour certains, mais pour la majorité ? Je suis sûr que non.

 

J'ai oublié le nom scientifique, mais je crois qu'on s'appelle ça des êtres humains :D.


tu veux absolument singer ce qui se fait en entreprise pour un travail à distance. Il faut changer de paradigme. Il est impératif d’adapter sa façon de travailler.

la machine à café, les blagues en passant, la discute, se sont des soupapes permettant d’évacuer le stress généré par la promiscuité au travail. Quand on travaille à distance cela n’a plus lieu d’être. Certaines personnes ressentent un manque et ont besoin d’un peu plus de temps pour s’adapter.

Le temps perdu en « discute » au bureau est hallucinant. C’est pourquoi beaucoup de gens détestent les « open spaces » et préfèrent des bureaux fermés pour travailler efficacement. Franchement, les bonjours du matin qui durent 1/4 d’heure où chacun raconte son passage préféré du match de foot de la veille, les discussions politiques, les harangues du délégué syndical, les blagues vaseuses du brailleur, qui peut supporter cela sereinement au quotidien?

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Arrêtez avec votre one size fits all. 
Je trouve que les communications via Skype font d’ailleurs beaucoup plus flicage que des échanges informels sur le floor. 

  • Yea 7
Link to post
Share on other sites

Dans la société de ma femme (Multinationale pharmaceutique), on leur demande de faire une pause télétravail où elles se retrouvent en équipe sur Jabber tous les jours à 10h00 pendant 10 minutes "à prendre un café virtuel". Là, autour d'un vrai café à la maison, elles parlent banalités et chiffons et pas du tout de boulot. Et je constate que cela prend plutôt bien.

  • Love 1
  • Confused 1
Link to post
Share on other sites

J'avais cité la position de Microsoft car elle me semble médiane, pétrie de retours d'expérience, imprégnée de culture high tech et proche de mes convictions et observations.

 

Merci messieurs pour la qualité et l'intérêt de vos réponses, intéressantes même si très couillues.

 

Quote

J'ai toujours été convaincu que c'était une bonne chose et qu'effectivement la productivité s'en trouvait améliorer. J'ai longtemps fait mercredi et vendredi, c'était un très bon rythme. 

 

Oui, mais attention au vendredi. certains managers, confrontés à des publics plus moins spécifiques, désapprouvent.

 

Quote

Dans ma mission actuelle, j'ai fait le choix d'aller juste le matin et cela me convient très bien. Cela permet de parler et de prendre le café avec les collègues, un moment essentiel dans la vie professionnelle qui manque cruellement si vous êtes en permanence en télétravail.

Avec ma femme, nous commençons aussi à nous poser la question de faire du télétravail carrément depuis l'Asie du Sud-Est, la fibre arrivant dans le logement que nous possédons là-bas.

 

Il est dommage que tu n'ai pas rebondi à ma remarque sur le geopay. Hors cas spécifique, le geopay fait partie du package "normalisation du télétravail".

 

Quote

 

Par contre, je ne suis pas convaincu que ce soit une bonne chose pour tout le monde; et surtout mettre 5 jours par semaine, comme chez Peugeot par exemple est une hérésie qu'ils vont payer fort cher.

 

Certes. Tu parles de 20% de réfractaires, mais je doute qu'il y ait plus de 20% de gens capables de fonctionner efficacement sur le long terme en télétravail intégral.

 

Quote

Si dans l'ensemble, 80% des gens que je côtoie s'y sont plutôt bien accommodé, j'estime qu'il y a quand même 20% qui travaillent beaucoup moins, voir même qui ont complètement décroché.

 

La gestion de ces 20% est une problématique spécifique. Une connaissance RH a des retours et l'expérience anglo-saxonne de solutions darwiniennes visant à réduire ce pourcentage, mais pas très compatibles avec le droit du travail européen. Le type qui ne répond pas au tel, se fait rappeler 30minutes plus tard sur le chemin de l'école ou il allait chercher son gosse et est informé de son licenciement, avec comme note optimiste "this way, you will have more time to take care of your chldren").

 

4 hours ago, Sekonda said:

PSA n'est pas sur ce modèle. Ils veulent garder au moins un ou deux jours de travail sur site ensemble. Dans leur cas, il est intéressant de noter que c'est le même directeur en charge des RH et de l'immobilier. Chez nous ça se passe bien deux jours sur site mais j'attends de voir quand il faudra intégrer des nouveaux, en particulier des stagiaires ou débutants. 

 

Question complexe, posées aussi chez nous : le télétravail à temps partiel permet il de réduire la consommation et le budget de bureaux ? Si c'est tournant, oui. Si on impose la présence physique de tous Lundi, Mardi et Jeudi , pas tant que ça. La question mérite d'être posée, et il est possible que le télétravail 40% fasse accepter en contrepartie des bureaux plus compacts (discutons-en) ou des desks tournants (Vade retro fils de pute, 99% de retour négatif des employés ayant subi cet merde dont moi)

 

3 hours ago, Marlenus said:

Dans ma boite pré-covid, tu faisais 3 jours max de télétravail si tu le demandais.


La différence qui arrive c'est que jusqu'à présent il y avait des métiers autorisés, maintenant on est passé aux métiers interdits.

 

Suis très moyennement convaincu à titre personnel.

Bon, déjà ce n'est clairement pas pour moi.

Je fais parti de ceux qui aiment faire une coupure entre monde travail et monde perso.

 

Ensuite, une part non négligeable de mon job est fait de relationnel. Et franchement, la COVID m'a bien montré que les échanges par téléphone étaient beaucoup moins efficace, surtout à plusieurs.

 

Ton point de vue est intéressant.

 

Quote

 

Et j'ai essayé la télémédecine, c'est bien pour les trous perdus et les trucs bénins, mais franchement, je reste de la team, je veux un médecin en face de moi.

 

La moitié de mes consultations médicales tournent autours de symptômes grippaux et d'arrêts de travail. Faute de congés maladie déclaratifs, la télémédecine me semblerait appropriée pour ça.

 

3 hours ago, Tramp said:

Je préfère aller au travail. Chez moi j’ai pas envie de bosser. Et puis c’est vachement moins confortable. Je préfère avoir l’option de ne pas venir de temps en temps (genre les jours fériés quand je n’ai pas de transports).

Et c’est la galère d’intégrer des nouveaux. 

 

Le point sur l'intégration des nouveaux est à mon avis un gros problème, constaté au détriment de nos pauvres stagiaires 2020. A l'inverse, @Laffreux qui semble confiant sur le sujet me paraît avoir un très fort biais de sélection.

 

2 hours ago, Tramp said:

C’est plus dur d’animer un conf call où on ne voit pas les gens qu’une réunion. 

 

Certaines règles doivent être définies, normalisées, standardisées. Certains codes culturels aussi. Pour un certain nombre (et un certain type) de réunions, la webcam et le dress code de Dany Boon doivent être imposées. 

 

image.jpeg.ffc49f7821b01ff731934ff6f9c9e8ba.jpeg

 

1 hour ago, L'affreux said:

 

Probablement. Je déteste les 2. Au moins, lors d'une conf call, on peut couper le micro, baisser le volume et faire autre chose.

 

En réunion physique aussi : tu peux décliner. Blague à part, je comprends ton point, c'est l'équivalent du CC au mail. Il y a des confs call ou tu assistes, et aussi des confs calls ou tu te concentres sur les 5 minutes où tes points d'actions sont abordés. Ces confs calls te permettent d'enrichir le débat sur liborg.

  • Yea 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
1 hour ago, L'affreux said:

 

Probablement. Je déteste les 2. Au moins, lors d'une conf call, on peut couper le micro, baisser le volume et faire autre chose.

Ben justement.

A plusieurs reprises, dans des réunions, on a eu le droit à:  "Et ton avis untel?" avec comme réponse "Désolé j'étais au téléphone, quelle est la question?"

 

Alors peut-être que c'est une culture à apprendre que quand on ne te voit pas cela ne veut pas dire que tu ne dois pas écouter, mais j'ai quand même l'impression qu'être obligé d'assister à une réunion t'oblige un minimum à suivre. Et on voit de suite qui ne suit pas pour pouvoir le recadrer si besoin (ou l'ignorer si on s'en fout qu'il ne suive pas).

 

En conf call, tu n'en as aucune idée.

 

Franchement, je ne suis pas un fan de la réunionite.

Mais quand il y a des décisions à prendre, j'aimerais que ceux qui la prennent le font en écoutant l'exposé du sujet. Là j'ai l'impression que depuis que l'on est en conf call, la moitié fait son ménage lors des sujets importants...

 

 

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...