Jump to content

Recommended Posts

13 minutes ago, Lameador said:

Question complexe, posées aussi chez nous : le télétravail à temps partiel permet il de réduire la consommation et le budget de bureaux ? Si c'est tournant, oui. Si on impose la présence physique de tous Lundi, Mardi et Jeudi , pas tant que ça. La question mérite d'être posée, et il est possible que le télétravail 40% fasse accepter en contrepartie des bureaux plus compacts (discutons-en) ou des desks tournants (Vade retro fils de pute, 99% de retour négatif des employés ayant subi cet merde dont moi)

Dans le cas de PSA, c'est clairement l'objectif. Ils semblent chercher le bon compromis entre l'Ingéniérie et l'Immobilier. C'est bien aussi de rentrer dans une grande phase d'essais/erreurs au sein de sociétés majeurs. On va ce qui en émerge.

Quote

 

Les locaux qui seront conservés basculeront en flex-office, un dispositif où les salariés ne disposent plus de bureau attitré. Ce type d'organisation est déjà en vigueur sur les pôles tertiaires de Velizy et de Poissy en région parisienne, qui disposent chacun de 4.000 postes de travail environ pour héberger les 5.000 salariés qui s'y rendent à tour de rôle.

Du « flex office » tourné vers le travail en équipes

« Avec le projet « New Era of agility » , nous allons mettre l'accent sur la mise en place d'espaces plus collaboratifs, et modulables pour s'adapter à la taille des équipes, s'enthousiasme Xavier Chéreau. Lorsqu'on se rendra au bureau, ce sera pour travailler à plusieurs. Les espaces dédiés aux postes de travail individuels ne représenteront plus que 15 % de l'ensemble. » Une « zone témoin » destinée à illustrer ce concept a été présentée à un groupe de cadres dirigeants la semaine dernière. Quant au montant total des économies réalisées, le groupe estime qu'il relève du « secret des affaires. »

 

https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/teletravail-psa-mene-sa-revolution-dans-la-discretion-1247701

Link to comment
35 minutes ago, Marlenus said:

Ben justement.

A plusieurs reprises, dans des réunions, on a eu le droit à:  "Et ton avis untel?" avec comme réponse "Désolé j'étais au téléphone, quelle est la question?"

 

Alors peut-être que c'est une culture à apprendre que quand on ne te voit pas cela ne veut pas dire que tu ne dois pas écouter, mais j'ai quand même l'impression qu'être obligé d'assister à une réunion t'oblige un minimum à suivre. Et on voit de suite qui ne suit pas pour pouvoir le recadrer si besoin (ou l'ignorer si on s'en fout qu'il ne suive pas). En conf call, tu n'en as aucune idée.

 

Franchement, je ne suis pas un fan de la réunionite.

Mais quand il y a des décisions à prendre, j'aimerais que ceux qui la prennent le font en écoutant l'exposé du sujet. Là j'ai l'impression que depuis que l'on est en conf call, la moitié fait son ménage lors des sujets importants...

 

Que penses-tu de ma remarque sur Dany Boon et les webcams ? Elle n'était pas purement humoristique.

Link to comment
4 hours ago, Calembredaine said:

 

Mais les "liens" nécessaires, tu les crées à distance.

Je pense au contraire que moins tu vois les gens, mieux les opérations conjointes se déroulent. Cela évite les frictions, les confrontations d'égo, les croche-pattes.

Bien sûr il y a des gens qui ne supportent pas de rester seuls mais c'est un handicap et faire venir tout le monde au bureau pour satisfaire les handicapés, ça n'est pas très efficace comme méthode.

 

Pour ma part, je travaille à distance depuis 2012, non seulement je ne vois personne mais en plus j'évite le téléphone comme la peste. C'est chronophage au possible et rares sont les gens qui vont à l'essentiel, ils racontent leur vie et quand c'est pour acheter un truc à 3 euros, c'est agaçant...

 

1/ Considérer l'humain comme fondamentalement solitaire et considérer comme handicapés ceux qui ont besoin d'un lien social est quand même un sacré renversement de la biologie.

 

2/ Les liens n'existent pas réellement à distance. L'écrit ou la conf call ne véhiculent pas la qualité et quantité d'information nécessaire (communication non verbale d'un côté, information ou idée à l'improviste de l'autre) et donc limitent la compréhension d'autrui ainsi que l'empathie.

Je suis fondamentalement persuadé que la majorité des échecs en entreprise peuvent s'expliquer par un problème de communication entre deux équipes ou groupes qui ont arrêté de se parler convenablement, ce qui créé des incompréhensions, qui entrainent frictions et frustration puis rejet.

De plus, de mon expérience, favoriser la rencontre informelle permet d'échanger des idées qui n'auraient pas été échangé en remote, ce qui est extremement précieux à tout point de vues.

 

3 hours ago, L'affreux said:

 

Les discussions hors sujet ne sont plus couplées avec le café ou la clope. Mais si tu travailles en équipe, elles existent tout autant.

 

J'avoue que, après plusieurs expériences de télétravail à 100%, ce n'est pas vraiment mon ressenti, j'imagine que ça dépend de chaque boite.

 

2 hours ago, Fagotto said:

J'ai trouvé les revues techniques avec un  client plus efficaces sur Teams qu'en réel où c'est interminable de base, avec les pauses gouter qui durent des plombes. Moins de blablas et de questions débiles et de discussions latérales. Et pour le présentateur ça force à expliquer plus clairement je trouve et à anticiper plutôt s'improviser.

Apres on avait déjà rencontré les interlocuteurs en réel avant donc ça aide, et c'est moins pratique pour choper des infos en off.

 

Ah, ça oui, comme ça limite la communication, dans le cas du rapport fournisseurs/client, c'est grandement intéressant et oblige à aller droit au but.

 

1 hour ago, Waren said:

Dans la société de ma femme (Multinationale pharmaceutique), on leur demande de faire une pause télétravail où elles se retrouvent en équipe sur Jabber tous les jours à 10h00 pendant 10 minutes "à prendre un café virtuel". Là, autour d'un vrai café à la maison, elles parlent banalités et chiffons et pas du tout de boulot. Et je constate que cela prend plutôt bien.

Mais... n'est-ce pas monstrueusement anti-spontanéïté, sans compter la perte de concentration quasi-obligatoire liée à tout travail nécessitant une concentration profonde ?

1 hour ago, Lameador said:

Il est dommage que tu n'ai pas rebondi à ma remarque sur le geopay. Hors cas spécifique, le geopay fait partie du package "normalisation du télétravail".
 

Question complexe, posées aussi chez nous : le télétravail à temps partiel permet il de réduire la consommation et le budget de bureaux ? Si c'est tournant, oui. Si on impose la présence physique de tous Lundi, Mardi et Jeudi , pas tant que ça. La question mérite d'être posée, et il est possible que le télétravail 40% fasse accepter en contrepartie des bureaux plus compacts (discutons-en) ou des desks tournants (Vade retro fils de pute, 99% de retour négatif des employés ayant subi cet merde dont moi)

 

En réunion physique aussi : tu peux décliner. Blague à part, je comprends ton point, c'est l'équivalent du CC au mail. Il y a des confs call ou tu assistes, et aussi des confs calls ou tu te concentres sur les 5 minutes où tes points d'actions sont abordés. Ces confs calls te permettent d'enrichir le débat sur liborg.

1/ what is geopay?

2/ Cela peut grandement dépendre du choix du type de télétravail. Dans notre cas, par exemple, nous laissons le choix aux employés de s'organiser au sein de leur équipe pour le télétravail (pour tourner au bureau dans le cas d'équipes transverses, ou au contraire pour tous être la en même temps, par exemple), et les jours ne sont pas fixes. Dans un tel cas, il devient très difficile de supprimer des postes de travail étant donné qu'il peut arriver que 100% de la boite soit la une journée. C'est précisement ce qui m'a fait abandonner cette idée que j'avais d'optimiser le nombre de postes pour grandement économiser (bureaux au coeur de Paris...).

3/ Il m'est strictement impossible de me concentrer sérieusement sur autre chose si je suis en conf call.

 

Notez qu'au final je suis grandement partisan d'un télétravail partiel, et qu'un télétravail total ne convient AMHA qu'à une minorité de la population. Personnellement, au bout de 3 jours à bosser chez moi sans personne autour, je commence à parler à mon mur et je deviens fou. Ce qui est trèèèès différent du confinement ou tout le reste de la famille était présent.

 

Malgré tout, de très belles boites sont construites autour du remote de manière totalement pérenne, Gitlab en tête, mais c'est encore différent d'une boîte qui a tout un legacy à transformer et qui a fait ça en 3 semaines au lieu de 3 ans et qui va le regretter dans 1 an. J'aimais beaucoup le modèle hybride offert par Mozilla par exemple : tu bosses d'où tu veux mais on a quand même une place attribuée à un bureau quelque part dans le monde si ça te fait plaisir.

  • Yea 5
Link to comment
37 minutes ago, Lameador said:

 

Que penses-tu de ma remarque sur Dany Boon et les webcams ? Elle n'était pas purement humoristique.

C'est une manière de contrer la dérive dont je parle.

 

Mais cela ne remplace pas les réunions en FtF.

Link to comment
il y a 13 minutes, cedric.org a dit :

 

1/ Considérer l'humain comme fondamentalement solitaire et considérer comme handicapés ceux qui ont besoin d'un lien social est quand même un sacré renversement de la biologie.

 

Nous parlons travail et pas relations amicales et c’est tout à fait différent.

 

Citation

 

2/ Les liens n'existent pas réellement à distance. L'écrit ou la conf call ne véhiculent pas la qualité et quantité d'information nécessaire (communication non verbale d'un côté, information ou idée à l'improviste de l'autre) et donc limitent la compréhension d'autrui ainsi que l'empathie.

 

On n’a pas besoin de liens affectifs quand on bosse à distance. Pas besoin d’empathie non plus. Ces liens sont par contre nécessaires quand on travaille sur les mêmes lieux et que l’on se voient quotidiennement pendant des heures. Sinon cela serait invivable, insupportable.

c’est pourquoi j’insiste sur le changement de paradigme. Copier notre mode de travail habituel quand on travaille à distance est une grosse erreur, cela ne peut pas fonctionner.

 

Citation

Je suis fondamentalement persuadé que la majorité des échecs en entreprise peuvent s'expliquer par un problème de communication entre deux équipes ou groupent qui ont arrêté de se parler convenablement, ce qui créé des incompréhensions, qui entrainent frictions et frustration puis rejet.

 

je suis entièrement d’accord avec cela.

 

Citation

De plus, de mon expérience, favoriser la rencontre informelle permet d'échanger des idées qui n'auraient pas été échangé en remote, ce qui est extremement précieux à tout point de vues.


J’ai longtemps cru cela mais au final, les idées qui sortent du lot et qui sont échangées pendant ces moments là, sont extrêmement marginales.

Link to comment
il y a 3 minutes, Calembredaine a dit :

J’ai longtemps cru cela mais au final, les idées qui sortent du lot et qui sont échangées pendant ces moments là, sont extrêmement marginales.

J'ai bien moins d'expérience que toi, mais rien que récemment les meilleurs idées sur la campagne de pub que j'ai menée venaient tout droit de l'apéro du vendredi soir.

Je rejoins @Largo Winch au final ça dépend des individus et du secteur. Techniquement je bosse en télétravail entre 60% et 80% du temps, mais c'est en présentiel que les bonds en avant (pun intended) se font.

  • Love 1
Link to comment

Cas pratique :

2 équipes de 5 personnes qui doivent travailler ensemble sur un projet. Les membre de chaque équipe sont relativement homogènes mais les deux équipes ont des savoir-faire très différents.

 

Dans le cas ou tu mets les 2 équipes dans un même lieu géographique ou chacun peut se croiser plusieurs fois par jour favorise grandement l'échange informel.

 

Maintenant met les dans deux bureaux séparés. Ils se parlent toujours lors du call quotidien, mais la communication fluide est rompue à part par écrit. C'est la où, à mon sens, petit à petit, tu comprends de moins en moins l'autre équipe, et que petit à petit les opinions divergent et la différence de besoin se creuse, jusqu'à blâmer l'autre équipe sur le refus de compréhension des vrais problèmes.

 

Concernant la différence travail / relations amicales, je ne suis pas sûr de réussir à faire la différence en terme d'empathie, qui est à mon sens fondamentale pour poursuivre un travail en équipe. Or crois-moi, je suis hautement professionnel lorsque je suis au travail, je ne confonds pas vraiment un collègue et un ami.

  • Yea 2
Link to comment

Apres, nous on bosse sur des projets avec des gens qui sont à Londres, Paris, Lisbonne, NYC, Hong Kong et donc on a quand même une bonne pratique des projets via téléphone. 
Mais d’expérience, rencontrer les gens en vrai, ça facilite les relations. J’ai quelques exemples de gens qui se comportaient comme d’authentiques connards - notamment des traders mais pas que - qui ont eu un comportement très différent après avoir bu un verre avec eux. 

  • Yea 3
Link to comment
il y a 1 minute, cedric.org a dit :

C'est la où, à mon sens, petit à petit, tu comprends de moins en moins l'autre équipe, et que petit à petit les opinions divergent et la différence de besoin se creuse, jusqu'à blâmer l'autre équipe sur le refus de compréhension des vrais problèmes.

Amen, 1000x amen. Bossé en remote avec un créatif sur ma campagne c'était l'horreur. C'est l'horreur en fait, jamais plus de la vie (si je le peux) je refais cela. Tu perds tellement de temps, de nuances, d'idées, de spontanéité. Concrètement, personne ne fait un call-conf de 5min parce qu'il a eu une idée à la con. Passer à ton bureau pour en discuter ? C'est bien plus probable.

  • Yea 1
Link to comment
7 minutes ago, Wayto said:

J'ai bien moins d'expérience que toi, mais rien que récemment les meilleurs idées sur la campagne de pub que j'ai menée venaient tout droit de l'apéro du vendredi soir.

Je rejoins @Largo Winch au final ça dépend des individus et du secteur. Techniquement je bosse en télétravail entre 60% et 80% du temps, mais c'est en présentiel que les bonds en avant (pun intended) se font.

C'est aussi l'expérience que j'ai eu dans 2 boulots différents : l'un pour favoriser la synchronicité au réfectoire, l'autre pour favoriser les montées en compétence entre deux équipes de la spécialité de l'autre équipe. Enorme succès dans les deux cas.

Certes, 2 n'est pas un nombre statistiquement significatif.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 2 minutes, Tramp a dit :

J’ai quelques exemples de gens qui se comportaient comme d’authentiques connards - notamment des traders mais pas que - qui ont eu un comportement très différent après avoir bu un verre avec eux. 


et vice versa.

Link to comment
5 minutes ago, Calembredaine said:

Le « brain storming » informel est en effet une technique très efficace. Cependant je ne suis pas persuadé que la majorité des gens puisse travailler comme cela.

C'est un peu en cela que j'adore le télétravail partiel. La moitié du temps chez toi à te concentrer pour faire des choses de fond sans être emmerdé sans cesse, et l'autre pour beaucoup plus d'échanges. J'y adapte peu à peu mes deux modes de fonctionnement en entreprise pour calquer, je trouve que c'est rudement efficace.

Link to comment

Non mais personne ne veut imposer le télétravail intégral pour tout le monde je pense (surtout que quasi tout le monde ici bosse dans des bureaux mais ce n'est pas le cas de toute la pop.), par contre le partiel va se généraliser et ça me semble plutôt positif (dans mon cas ça me fait du temps libre, mais pour la société en général je pense qu'on va aller dans cette direction, réduction de la perte de temps dans les transports, de la pression immobilière etc..., après faut faire attention ça peut-être détourné par certains qui pourrait penser que tu deviens dispo 7j/7 ).

Dans ma boite la majorité des employés en fait maintenant (c'est sur volontariat) et les managers ont vu que ça marche.

  • Yea 2
Link to comment

L'autre problème du remote, et je le vois clairement au bout de quelques mois, est l'implosion de la séparation pro / perso. Je reçois sans cesse des messages de chat après 19h jusqu'à 23h, alors que c'était tabou auparavant. Il va y avoir un sacré backlash à ce niveau chez nous je sens. Les founders sont trop contents de voir que tout le monde est connecté tout le temps, mais je trouve que c'est une fuite en avant dangereuse (dixit un mec qui fait ~50/60h mais qui essaye justement de ne pas trop le montrer aux équipes, paradoxalement).

 

Edit : yeah je sais je suis trop cool avec mes termes english, c'est vraiment top fashion.

  • Yea 1
  • Haha 1
Link to comment

@cedric.org je suis indépendant donc c'est différent, mais je dis clairement à mes clients que je check mes emails et messages 3 fois par jour (9h, 13h et 17h). Tout ce qui est envoyé après cela est traité le lendemain (normalement ?).

Mon associé fait cela, et franchement c'est une très bonne idée qui fonctionne du feu de dieu. A voir en entreprise cela dit.

  • Yea 1
Link to comment

J’ignore quasiment tous les messages de mes collaborateurs qui ne sont pas sur les outils de travail, en particulier hors des heures de travail. Et je n’ai pas mes mails sur mon tel pro. Et personne n’a mon numéro pro. Bon ça  faudra que ça change à un moment. 
 

Y a des gens qui utilisent Symphony ici ?

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 9 heures, Wayto a dit :

Concrètement, personne ne fait un call-conf de 5min parce qu'il a eu une idée à la con.

 

Si tu parles d'appels à 2, si justement. Lorsque le travail est mal défini et qu'on cherche des idées, en phase de conception, ça arrive tout le temps. Si tu bosses en tandem avec quelqu'un, tu peux aussi choisir simplement de ne pas raccrocher : ça donne concrètement des blancs d'une demi heure durant lesquels chacun avance de son côté. Ça ne pose aucun problème.

Link to comment
4 hours ago, Rincevent said:

J'aimerais bien que la mode de l'open-space reflue un jour, pour tout te dire...

Aucune chance vu le prix de l'immobilier et que même les tops managers préfèrent maintenant être en Open Space et avoir une salle de réunion en plus.

  • Yea 3
Link to comment
17 minutes ago, Wayto said:

@cedric.org je suis indépendant donc c'est différent, mais je dis clairement à mes clients que je check mes emails et messages 3 fois par jour (9h, 13h et 17h). Tout ce qui est envoyé après cela est traité le lendemain (normalement ?).

Mon associé fait cela, et franchement c'est une très bonne idée qui fonctionne du feu de dieu. A voir en entreprise cela dit.

Hm il y a clairement en entreprise un énorme problème de synchronicité avec des outils prévus pour être asynchrones. Le nombre de fois où j'ai vu un manager s'énerver car quelqu'un ne répondait pas sur le chat en moins de 10 minutes est incroyable. Je me souviens lorsque j'ai monté ma première équipe, j'ai même mis en place le contraire des office hours : deux fois deux heures dans la journée certains jours de la semaine ou il est interdit de répondre au chat ou même de discuter dans l'open space. C'était un peu extrême mais ça marchait plutôt bien.

 

Mon poste (responsable d'une équipe transverse en plus d'un pseudo c-level) est clairement à part, je dois parler à toutes les équipes chaque jour de manière informelle... Mais ce n'est pas un cas normal.

Link to comment
41 minutes ago, Tramp said:

Ça existe des gens qui sont pire IRL ?

Perso je suis largement pire IRL. Online quand on me prend la tête je vais prendre un thé puis je répond. Je n’ai pas ce luxe quand c’est en tête à tête.

Link to comment
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

la moitié fait son ménage lors des sujets importants...

 

C'est donc que le sujet n'est pas important.

 

il y a 53 minutes, Mathieu_D a dit :

Aucune chance vu le prix de l'immobilier et que même les tops managers préfèrent maintenant être en Open Space et avoir une salle de réunion en plus.

 

:( Je sens que dans dix ans, mon critère va être d'avoir un bureau fermé :D

Link to comment
Il y a 2 heures, cedric.org a dit :

C'est un peu en cela que j'adore le télétravail partiel. La moitié du temps chez toi à te concentrer pour faire des choses de fond sans être emmerdé sans cesse, 

Ah, si seulement...

  • Sad 1
Link to comment

Le travail 100% à distance d'un membre de l'équipe lorsque le reste de l'équipe est physiquement dans un même lieu ça ne fonctionne pas. J'ai testé il y a 15 ans, c'était un échec.

 

Le travail en équipe 100% à distance peut fonctionner. Le mode de travail que je connais et qui marche : une équipe de 3 à 5 personnes, des heures de travail respectées durant lesquelles n'importe qui peut appeler n'importe qui sans prévenir, la vaste majorité des appels se font à 2 et sans rendez-vous, les 2 qui s'appellent ajoutent un troisième en cours de route au besoin. Jusqu'à 3 dans l'appel c'est facile. Tout le monde doit être équipé d'un bon micro. Assez vite l'appel Skype devient en quelque sorte naturel. Il n'est pas plus difficile d'appeler pour poser une question ou proposer une idée que de se déplacer vers un poste de travail. Les discussions hors sujets (l'équivalent des pauses café) chez nous arrivent spontanément le plus souvent juste après avoir réglé le problème qui a provoqué l'appel, surtout quand le problème était difficile, ça permet de souffler. Mais le matin au premier appel ça peut arriver avant, puisqu'on commence par s'enquérir par politesse.

 

Concernant la tentation pour la hiérarchie d'empiéter sur la vie privée, je n'ai pas eu le problème. Concernant la séparation entre les vies professionnelles et privées, si on travaille de chez soi, c'est plus simple quand on a une pièce à part qui sert de bureau, d'autant plus si on a des enfants. Globalement la vie de famille y gagne, en tout cas chez moi. Même si je ne suis pas disponible pour les enfants quand je travaille, ça me permet d'être présent dans les moments qui comptent, soit parce que l'événement exceptionnel est prévu et alors j'avertis à l'avance que je prends une pause de 2 heures. Soit parce qu'une catastrophe est arrivée et alors je décroche du boulot et suis déjà sur place.

 

Du point de vue professionnel, le gros avantage que je vois, c'est que je suis toujours en forme. En France les transports en commun me pompent de l'énergie. Et, surtout, chez moi je fais de petites siestes à midi ce qui me permet d'avoir la même pêche l'après-midi que le matin.

  • Yea 3
Link to comment
7 hours ago, Bézoukhov said:

 

C'est donc que le sujet n'est pas important.

C'est surtout qu'ils pensent que les autres peuvent décider à leur place.

 

Moi j'ai pas de problèmes avec ça.

Sauf que dans ce cas tu n'as rien à faire là et tu nous fais pas ch... quand on prend une décision sans que tu ais put donner ton avis...

 

Surtout que ce sont les mêmes pour t'expliquer pourquoi cela n'a pas marché, si cela ne marche pas...

Link to comment
Il y a 11 heures, cedric.org a dit :

Le nombre de fois où j'ai vu un manager s'énerver car quelqu'un ne répondait pas sur le chat en moins de 10 minutes est incroyable.

 

Oui, c'est insupportable. J'ai également bossé avec un quelqu'un qui m'appelait sans arrêt et qui s'énervait quand je ne répondais pas dans la seconde. J'ai eu la petite musique de Skype en horreur. Application supprimée.

Nous ne bossons plus ensemble.

  • Haha 1
Link to comment

Dans le cadre de mon boulot j'ai eu connaissance du projet d'une entreprise de passer l'ensemble de passer tous ses effectifs en télétravail avec un jour ou deux sur site par mois. Il s'agit d'une activité proche du centre d'appel, mal payée, avec beaucoup de turn-over et des salariés qui ont généralement beaucoup de temps de transport. Évidemment, les salariés seraient plutôt favorables selon un sondage interne mais ça arrange surtout l'entreprise qui a décidé de ne pas investir dans des salariés qui la quitteront de toute manière et de faire de sacrées économies immobilières. Pourquoi pas mais je me pose la question de l'intérêt de l'entreprise à perdre le contrôle des conditions de réalisation de l'activité. Le lieu de travail a le mérite d'offrir à tous les mêmes conditions d'exercice. Avec un télétravail qui serait obligatoire comme dans ce cas-ci, il y aurait de sacrés perdants. Comment on fait concrètement pour garder la même productivité quand on a un petit deux pièces et que son conjoint est en télétravail ou fait de la garde d'enfants ? 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...