Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Je suis en train de lire Les yeux grands fermés de Michèle Tribalat et elle dit que selon des études britanniques, c'est un mythe de croire que les migrants sont là pour combler des emplois dont les natifs ne veulent pas. En gros il existe des alternatives à la migration, un cultivateur ne sera jamais incité à investir dans des machines sur lesquelles des natifs mieux payés travailleraient. Autre exemple, si les immigrants qui tondent la pelouse des jardins dans les banlieues venaient à se faire rare, les particuliers auraient à trouver une autre solution pour s'adapter à la hausse des salaires induites par la rareté : faire tondre la pelouse moins souvent par des employés mieux payés, planter un herbe qui pousse moins vite, remplacer la pelouse par des cailloux ou un autre revêtement. Le Nord des états-unis c'est mécanisé beaucoup plus vite que le sud durant l'esclavage, car le Nord refusait d'utiliser cette main-d'œuvre pas cher et donc ils ont trouvé d'autres alternatives à l'esclavage.
  3. Yesterday
  4. Les empêcher pourrait bien être plus liberticide encore ; ça dépend, on juge au cas par cas, tout ça. Note bien que de nombreux libéraux pendant des décennies se sont attelés à défaire les accords tacites des communautés locales, avant de se rendre compte que ce n'était pas toujours une bonne idée (le zeiteist libéral à ce sujet a commencé à changer autour du moment où Elinor Ostrom a reçu son prix Nobel, parce qu'on s'est rendu compte qu'elle avait étudié de près des exemples de ce que Hayek avait théorisé de loin). Interdire aux troupeaux de paître n'importe comment dans le pré communal, ce n'est pas nécessairement beaucoup plus liberticide que de laisser tout le monde faire ni que de privatiser le pré, notamment sur le long terme (ça préserve le capital matériel local, et donc l'indépendance matérielle des locaux... et de leurs descendants). Maintenant si tu me parles d'abolir l'esclavage, oui, c'est une bonne chose dans l'absolu (et Acton avait tort sur ce point-là, pêchant par trop de localisme). Mais le choix n'est jamais celui-ci, entre esclavage ou non ; en supposant qu'on sache tout à l'avance, le choix est plutôt entre continuation de l'esclavage d'un côté (avec la possibilité qu'il évolue ou régresse), et guerre civile de l'autre (avec un ou deux millions de morts à la clé, des camps de prisonniers, et à terme l'extension des pouvoirs de l’État fédéral entre autres joyeusetés). Je comprends qu'on soit d'un côté ou de l'autre ; mais quiconque a une conscience ne peut choisir un côté qu'à regret. Je n'ai pas l'original sous la main, mais si j'en crois ce que tu en dis (et je te fais confiance, tu connais mieux le vieux Murray que moi), Rothbard a ici manifestement tort : si l'on pousse la sécession à fond, on trouve le foyer, i.e. les gens qui ont choisi d'habiter ensemble (et ce, par construction : si ils ont choisi d'habiter ensemble, c'est précisément l'inverse de la sécession). Ça peut être une personne seule, ou une poignée dans le cas d'une famille, ou davantage dans le cadre d'une vie en communauté (mais pas plus que le nombre de Dunbar, évidemment). L'individualisme méthodologique est un cadre d'analyse pertinent dans un tas de cas, mais quand on étudie les liens qui relient des êtres humains, il en faut plusieurs, des êtres humains (duh). Dit autrement, l'économie commence à 1, mais le droit commence à 2 (et la politique à 150+).
  5. Ce n'est pas la mentalité de la boîte, on staffe une grosse équipe en interne pour avoir toute la connaissance et monter tout nous meme.
  6. Tout à fait (et ce, que ce soit pour les interpréter en bien, comme r/The_Donald, ou en mal, comme la plupart des media... ouais, je les mets sur le même plan intellectuel, je crois qu'ils le méritent).
  7. BOn on verra bien. Visiblement, il a promis le meilleur des deals aux palestiniens. Donc on verra si c'est un c.. où un mec qui a vraiment trouvé la solution pour résoudre le problème. Il sait que la guerre avec l'Iran c'est de la m... et que seul un POTUS c.. peut y mener. Qu'au contraire super négociateur va avoir le meilleur deal possible dessus (voir ses tweets sur le sujet d'avant la présidence). Donc, si cela se finit avec Khameney et lui bras dessus bras dessous ou avec des problèmes.
  8. "Arretez de vous battre les gars, vous avez tous tors !" Après, on en revient à une différence fondamentale : Trump ne l'a pas volé son argent, (que je sache, vu ses méthodes bully) tout le monde est d'accord là dessus. Ca n'empêche pas que je trouve minable de le respecter juste parce qu'il a gagné plus de fric. @Neomatix a raison là dessus, je n'y connais rien en finance, et si ça se trouve, Trump est un génie du commerce. Je trouve par contre super triste d'avoir du respect pour ce genre d'individu. Surtout quand des gens essayent d'utiliser ses "accomplissements" comme une justification des horreurs qu'il dit et commet. "4d chess tu peux pas test" etc etc. Héritier multi millionnaire d'une boite d'immobilier à succès, il a acheté plus de baraques, a un moment ou l'immobilier américain état en plein boom, fait de la pub sur son nom comme le plus vulgaire des rappeurs, s'est fait faire des prêts quand il a fait des investissements ratés par les copains, et ensuite il a réussi à avoir un des jobs les plus difficile à chopper de la planète. J'ai l'impression que le fait de penser Trump intelligent c'est une manière de se dédouaner : "non mais je n'ai pas pu me faire avoir par un idiot, il faut qu'il soit super intelligent" Pour en revenir à ce qu'on disait, Trump est probablement au courant que la Lune n'orbite pas autour de Mars. Ca ne change rien au fait qu'il passe son temps à raconter (et depuis qu'il est président, faire) des conneries et qu'essayer d'interpréter les bêtises qu'un des mecs les plus riche de la planète raconte, gratuitement, c'est un peu comme aller nettoyer les chiottes d'un prince saoudien bénévolement : tu peux si tu veux, mais pourquoi ?
  9. J'avais cru comprendre que c'était plus le jiu jitsu brésilien qui était en bisbille avec la FFJJJ. Et je les vois mal aller vers le MMQ vu comment ils sont conservateurs, et vu à quel point le MMA d'aujourd'hui est loin du judo.
  10. L’autorégulation à la Française : « faites ce qu’on vous dit de faire ou on vous forcera à le faire »
  11. Déja posté? https://news.un.org/en/story/2019/06/1040731 Hate speech ‘on notice’ as UN chief launches new plan to ‘identify, prevent and confront’ growing scourge "Hate speech not only attacks human rights norms and principles, it also undermines social cohesion, erodes shared values and lays the foundation for violence – setting back the cause of peace, stability, sustainable development and the fulfillment of human rights for all." Guterres
  12. Si tout le monde met son argent à la banque sans y toucher, personne n’investit et personne ne gagne d’argent. C’est une chose d’accumuler de l’argent passivement, s’en est une autre de faire grossir un business. Il y a beaucoup plus de risque (qui en plus n’est pas rémunéré).
  13. Napoléon Bonaparte fut la première "mascotte" de Nintendo
  14. Oui j'ai voulu editer mais ça a planté, je voulais dire que plusieurs banques lui avaient fait crédit de près d'un milliard de dollars pour sauver certaines de ses boites de la faillite. Rien à voir avec la Fed, tu as raison. cf ce que je disais au dessus. C'est un moyen bully de forcer les banques à restructurer la dette ? Des banques qui font facilement des prêts à un magnat de l'immobilier grâce à qui ? Wouaw. Juste 400 millions, et il a réussi à faire tout ça ? Il me semblait avoir lu sur contrepoints qu'il aurait mieux fait de laisser la thune à la banque sans y toucher, et que s'il l'avait fait il serait bien plus riche aujourd'hui. Mais je ne doute pas, comme les trumpistes le racontent en permanence, que c'est un magnifique self made man. Pourtant, personne ne fait l'effort de transformer les bêtises que je raconte en truc très intelligents. C'est pas juste !
  15. A ne peut pas être non-A. Une coutume locale liberticide n’est pas la marque ni l’effet de la liberté. Une agression peut être l’effet de la liberté. Quand c’est systématique, c’est que ce n’est plus la liberté. Que le localisme permette de promouvoir la liberté n’indique rien sur la compatibilité d’une coutume locale avec la liberté. C’est faire la confusion entre être libre et être libre du pouvoir central. On connaît la fameuse citation de Rothbard : si on pousse la sécession à fond, le localisme ultime c’est l’individu (coucou Rand au passage) et sa propriété et les coutumes locales passent au second plan.
  16. Exactement, ça n'en fait pas non plus un débile profond, mais on voit qu'il a pas tellement changé depuis le temps. J'imagine que ça doit lui suffire, et si on se met à sa place 5 minutes; il a de son point de vue réussi une carrière formidable en s'exprimant comme ça, pourquoi changer.
  17. Hihi. C'est rigolo comme ses méthodes de négociation viennent presque en ligne directe des gros bourrins de l'immobilier.
  18. 1) C'est Fed comme Federal Reserve, pas FED, ce n'est pas un acronyme 2) La Fed ne sauve les placements de personne : c'est une banque centrale, pas un tribunal de commerce 3) Donald Trump n'a jamais été en situation de faillite personnelle. Ses entreprises ont été plusieurs fois placées en chapter 11 mais c'est assez courant dans l'immobilier pour gagner du pouvoir face à ses créanciers pour restructurer sa dette (la contrepartie est que plus personne ne veut lui prêter). 4) Trump a reçu $413m de son père au total (en $ de 2018). Sa fortune s'élève aujourd'hui à $2.8-3.1bn. Il a donc multiplié "l'argent de papa" par 7. Manifestement ce n'est pas le seul.
  19. " You are a mover, you are a doer, If you could make america perfect, how would you do it ? Well, I think that American is a country that, has a tremendous, tremendous potential, I think that, much like the mind, america is using much less of its potential, I fell that this country, with the proper leadership, this country could become what it once was, and I hope, and certainly hope, that it's going to be, heu, what it should be." C'est comique de voir des gens basher les élèves de l'ENS et leurs profs/correcteurs trouver que cet individu était capable, "à l'époque ou il ne se cachait pas" d'avoir une pensée construite. Après le mec raconte de la merde sur un sujet dont il ne connait manifestement rien, genre les otages en Iran, tiens ça ressemble à quelque chose. Par contre l'intervieweuse est grandiose, elle me fait penser à une amie psychologue pour gosses de riches en bas âge, à reprendre les fins de phrases sur le même ton en espérant que le gamin se rende compte par lui même qu'il raconte n'importe quoi.
  20. On en a déjà parlé il y a plus de deux ans... (Y a Sargon of Akkad dans le public )
  21. Son discours, son vocabulaire et sa syntaxe sont similaires. Simplement, sa voix et son ton sont plus posés
  22. On parle donc bien d'une époque où on peut se préparer avant toute intervention en public. Par rapport à maintenant, je me demande lesquelles (d'interventions) sont les plus représentatives de l'individu qui les commet. Parce que j'ai déjà vu sur youtube des interventions de trump à l'époque ou il ne voulait pas encore faire de la politique. Bah il ne parait pas spécialement plus brillant que maintenant.
  23. Ben franchement j'ai écouté une interview de lui dans les années 80-90 chez Larry King, il parlait déjà de façon assez basique.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...