Jump to content

Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…


Non

Recommended Posts

Dit le mec qui a fait ses études à l'IEP puis la Sorbonne, qui ne sont pas exactement moches.

 

À l'opposé, les Grandes Écoles qui ont été exilées dans des bâtiments construits avec tout le génie des années 70 (HEC, X, ESSEC, Supelec, Centrale) n'ont pas de problème de valorisation subjective de leurs élèves...

 

A la limite, j'ai envie de dire que le problème c'est pas que les bâtiments soient beaux, c'est qu'ils soient crades. Pour éviter le crade, faut éviter les associations gauchistes.

  • Yea 4
Link to comment
il y a 33 minutes, Bézoukhov a dit :

Dit le mec qui a fait ses études à l'IEP puis la Sorbonne, qui ne sont pas exactement moches.

Je ne me prononcerai pas pour la Sorbonne dont je n'ai vu que la façade (et encore, ce n'est pas tout Paris-I), mais pour ce qui est de Sciences-Po Paris, j'ai eu la chance d'y pénétrer quand j'étais plus jeune, jusque dans une salle de cours (j'y suivais mon grand-père). Je n'ai pas été impressionné, c'est le moins qu'on puisse dire. Alors oui il y a des coins du bâtiment qui ne sont pas désagréables, mais sache aussi que j'ai fait un tour récemment au Trinity College de Dublin qui, là, m'a clairement émerveillé. La comparaison n'est simplement plus possible, de loin.

 

il y a 41 minutes, Bézoukhov a dit :

A la limite, j'ai envie de dire que le problème c'est pas que les bâtiments soient beaux, c'est qu'ils soient crades. Pour éviter le crade, faut éviter les associations gauchistes.

Sur ce point-là nous nous rejoindrons. Mais c'est dommage que tu ne sembles pas sensible à la beauté. 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 4 minutes, Rincevent a dit :

Je ne me prononcerai pas pour la Sorbonne dont je n'ai vu que la façade (et encore, ce n'est pas tout Paris-I), mais pour ce qui est de Sciences-Po Paris, j'ai eu la chance d'y pénétrer quand j'étais plus jeune, jusque dans une salle de cours (j'y suivais mon grand-père).

 

Faut aussi se demander ce à quoi ça ressemblait dans les années 60. Je pense que Sc. Po. et la Sorbonne ont subi des rénovations assez miteuses dans certains bureaux.

 

Mais le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, le Liard, le Richelieu sont magnifiques. La Cour de la Sorbonne aussi. J'avais profité de mes deux passages pour m'y perdre. Par contre, oui, aujourd'hui il y a un côté vétuste. Et c'est dans une tradition architecturale qui n'est pas celle des monastères sur lesquels ont poussé Cambridge ou Trinity (et donc forcément où tu as moins de pelouses pour glander).

 

Après, vu notre système scolaire, on serait tout aussi légitimes à comparer Oxbridge à Louis le Grand, Henri IV, Hoche, qui ont tous de beaux cloîtres.

Link to comment
il y a 1 minute, Bézoukhov a dit :

Après, vu notre système scolaire, on serait tout aussi légitimes à comparer Oxbridge à Louis le Grand, Henri IV, Hoche, qui ont tous de beaux cloîtres.

En effet (et je n'ai pas eu la chance de passer par ces établissements). Disons que c'est dommage que la vague de déconcentration des grandes écoles, leur sortie de Paris intra-muros, ait eu lieu à une période où l'on méprisait si intensément le beau. De la même manière que Dauphine est activement laide (c'est la rançon d'avoir récupéré le bâtiment d'une organisation internationale, cette engeance qui marquent presque systématiquement leurs traces par des bâtiments hideux).

Link to comment
il y a 6 minutes, Rincevent a dit :

et je n'ai pas eu la chance de passer par ces établissements

 

Bon après, je viens de me rappeler qu'ils avaient fermé l'ancienne bibliothèque de Hoche, qui était sous coupole, pour la déplacer dans un nouveau bâtiment, qui n'a aucun intérêt.

 

il y a 6 minutes, Rincevent a dit :

où l'on méprisait si intensément le beau

 

Les dernières itérations sur Saclay sont un peu moins moches. Mais bon, c'est du standard. Le style international est globalement assez ennuyeux.

 

Au moins, le côté flashy du vieux bâtiment de Supelec avait un "truc".

Link to comment
il y a 6 minutes, Bézoukhov a dit :

Le style international est globalement assez ennuyeux.

Il est ennuyeux dans les meilleurs cas (mettons, le Seagram Building) ; plus souvent, il est juste laid. Pas aussi intensément et délibérément laid que le brutalisme, mais laid quand même.

Link to comment

Je viens de finir Terre d´ébène d'Albert Londres et, bien formaté par mes lectures ici, je me suis demandé s'il n'y avait pas des sjw qui étaient triggered par le racisme de l'œuvre de ce grand journaliste.

Je n'ai rien trouvé sur le sujet, mis à part un article du journal JeuneAfrique, qui m'a fait très plaisir :

https://www.jeuneafrique.com/mag/457329/culture/journalisme-faut-il-relire-albert-londres/

Ça commençait difficilement :

Citation

Dans la préface du livre collectant les articles et paru pour la première fois en 1929, Albert Londres édicte une profession de foi devenue un classique : « Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. » Appliquons le précepte de Londres à Londres. Une des « plaies » de son point de vue journalistique se lit d’emblée dans le titre original de la chronique : « Quatre mois parmi nos Noirs d’Afrique ». « Nos » Noirs sont dépeints à coups de caricatures et de considérations portant le sceau du racisme d’une époque.

Mais en fait l'article est très pertinent :

Citation

Albert Londres n’est pas en avance sur son temps. C’est paradoxalement ce qui rend son texte d’autant plus puissant. Ce n’est pas un militant qui s’exprime, c’est un homme choqué par la violence du système colonial en branle devant lui.

Citation

On aurait pu espérer condamnation morale plus virulente, mais on se gardera de juger avec le recul de l’Histoire un reporter qui a remué les consciences de ses contemporains en provoquant, à l’instar d’André Gide avec son Voyage au Congo, un scandale retentissant.

 

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...
  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Cette petite vidéo franchement sympa montre les débuts d'un humoriste. Sa carrière a connu le succès, mais curieusement pas sur le sevice public.

 

 

  • Yea 1
Link to comment
24 minutes ago, Lameador said:

Cette petite vidéo franchement sympa montre les débuts d'un humoriste. Sa carrière a connu le succès, mais curieusement pas sur le sevice public.

 

Celui qui l'a fait pris sous son aile et l'a fait connaitre c'est Laurent Ruquier.

On a fait plus éloigné sur service public.

 

Link to comment
On 1/9/2024 at 5:48 PM, Marlenus said:

Celui qui l'a fait pris sous son aile et l'a fait connaitre c'est Laurent Ruquier.

 

Oui, Ruquier a même été son producteur de spectacle.

 

D'ailleurs j'aimerais que G. Proust retourne sur les planches. Ses spectacles, que j'ai vus sur PrimeVideo, étaient excellents et d'un tout autre niveau que ses chroniques radio actuelles assez médiocres...

  • Yea 3
Link to comment
8 minutes ago, Largo Winch said:

 

 

D'ailleurs j'aimerais que G. Proust retourne sur les planches. Ses spectacles, que j'ai vu sur PrimeVideo, étaient excellents et d'un tout autre niveau que ses chroniques radio actuelles assez médiocres...

J'avoue que je préfères aussi ses spectacles.

Mais cela vaut pour beaucoup d'humoristes sûrement car ils ont plus de temps pour bosser les textes.

 

Link to comment

A propos de l'Etat actionnaire par l'ami Nicolas Doze:

 

"L'Etat a vraiment vocation à s'effacer lorsque sa présence n'a aucun sens.  [...] L'Etat n'a rien à faire dans une activité devenue 100% concurrentielle.  Et l'Etat n'a non plus rien à faire dans un monopole naturel qui peut être une concession parfaitement gérée par le privé type autoroutes."

 

La réponse de Jean-Marc Daniel est assez jubilatoire aussi.

 

https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/good-morning-business/good-morning-business-vendredi-12-janvier_VN-202401120315.html

(vers 01:07:30)

 

 

Link to comment

Par exemple : dernier rapport de la cour des comptes.

L’Etat créé une société pour draguer les ports afin de ne pas dépendre des société privées « oligopolistiques » européennes qui pourraient augmenter leurs prix ! Résultat la société publique coûte 60% plus cher que les sociétés privées (sans compter les subventions), il faut recourir au privé de toute façon et quand c’est le cas, une fois sur deux il faut mettre fin au contrat à cause d’une menace de grève de la CGT et payer des indemnités 

 

Ce rapport est une étude de cas du cancer qui ronge la France. 
 

https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-groupement-dinteret-economique-dragages-ports

  • Contrepoints 3
Link to comment

Ils profitent de la forme la moins justifiée de la propriété intellectuelle : les droits TV des compétitions sportives. 
L’UEFA n’a pas inventé le football. 

  • Yea 1
Link to comment
On 1/19/2024 at 9:14 PM, Tramp said:

Ils profitent de la forme la moins justifiée de la propriété intellectuelle : les droits TV des compétitions sportives. 
L’UEFA n’a pas inventé le football. 

 

Si je comprends bien:

faire payer l'accès à un stade pour voir un match, c'est OK.

faire payer l'accès à une chaine TV pour voir un match c'est pas OK ?

 

Link to comment
il y a 9 minutes, Solomos a dit :

Si je comprends bien:

faire payer l'accès à un stade pour voir un match, c'est OK.

faire payer l'accès à une chaine TV pour voir un match c'est pas OK ?

J'imagine que la réponse va tenir quelque part dans le fait que la matérialité de la place de stade en fait un bien fortement rival (un type assis à une place empêche un autre d'occuper cette même place), tandis que l'accès à une chaîne de télévision est un bien très faiblement rival (le fait que je regarde la télé n'empêche pas mon voisin de regarder la télé). Évidemment, j'exclus de mon analyse les phénomènes de congestion, ainsi que le coût de production de la retransmission (dont le coût marginal n'est pas nécessairement nul, puisque les bits immatériels et non rivaux transitent tout de même par des canaux tout à fait matériels et d'une capacité finie, donc rivaux). Et surtout, le prix réellement obtenu dépend sans doute davantage de la forte excluabilité de la retransmission, plutôt que de sa nature plus ou moins rivale (coucou les Ostrom).

 

Mais je laisse @Tramp répondre.

Link to comment

Je pense que le problème vient de ce que la TV s'enrichie surtout sur les droits de diffusion, qui reviennent à un monopole artificiel (comme toute propriété intellectuelle), contrairement au nombre limité de places physiques dans le stade. 

Link to comment

Faire payer à la TV c’est ok. Autant tu peux lier vente de billet et interdiction de capturer les images de la rencontre ou dans le cas d’une chaîne payante de faire de la rediffusion. Là où ça devient philosophiquement compliqué c’est d’interdire à une autre TV de diffuser en léger différé de 3 secondes quand l’original est en clair (ça n’a pas besoin d’arriver pour que ça ait une conséquence sur la valeur des droits TV, il suffit que ce soit possible).

Au moins les artistes créent une œuvre originale, donc on peut essayer d’argumenter sur ce terrain. 

L’explosion des droits TV est en partie une rente qui a été capturée par les joueurs et entraîneurs et la bureaucratie des organisations sportives qui agissent en monopoles plus ou moins protégés. 
Il y a aussi un fort déversement d’argent public. Que ce soit Bein par exemple mais aussi en France, tu as France TV qui paie beaucoup que ce soit Roland Garros, les JO ou le Tour de France. Je ne serais pas surpris qu’en Chine et en Inde aussi ce soit beaucoup d’argent public qui vient acheter des compétitions occidentales. 

Link to comment
Le 19/01/2024 à 21:14, Tramp a dit :

Ils profitent de la forme la moins justifiée de la propriété intellectuelle : les droits TV des compétitions sportives. 
L’UEFA n’a pas inventé le football. 


En même temps en France, tout le monde vie d’une rente réglementaire quelconque _o_

  • Ancap 1
Link to comment
12 hours ago, Tramp said:

Là où ça devient philosophiquement compliqué c’est d’interdire à une autre TV de diffuser en léger différé de 3 secondes quand l’original est en clair (ça n’a pas besoin d’arriver pour que ça ait une conséquence sur la valeur des droits TV, il suffit que ce soit possible).

 

Pourquoi le fait que l'original soit en clair change-t-il quelque chose ?

( soit dit en passant, dans le cas Mbappé ce sont des chaînes payantes donc pas "en clair" )

Le spectateur n'est pas propriétaire du contenu qu'il regarde, c'est défini dans le contrat d'utilisation.

 

C'est pareil quand tu achète un bouquin, tu n'as pas le droit de le copier et de le revendre.

Et ni l'auteur ni l'éditeur n'ont inventé quoi que ce soit,

ils ont juste créé un contenu qui ne t'appartient pas.

 

L'UEFA a une position dominante qui commence tout juste à être concurrencée par les ligues américaines ou saoudiennes, mais c'est une autre question.

Pas sûr que la fin de cette dominance se traduise par un baisse significative de la rémunération des joueurs.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...