Jump to content

Écologie, développement Duracell & topinambours


Recommended Posts

il y a 13 minutes, Bézoukhov a dit :

Par contre je trouve toujours la discussion sur la désobéissance civile, ses limites et les motifs acceptables intéressante.


L’ironie d’utiliser la « désobéissance civile » pour exiger un État encore plus autoritaire serait marrante si elle n’était pas tragique. 
 

J’ai du mal à voir de la désobéissance civile dans ce qui est quasiment systématiquement des destructions de biens privés. 

  • Yea 3
Link to comment
il y a 28 minutes, Prouic a dit :

Je ne comprends pas que tu comprennes pas, au point ou je pense que c'est de l'hypocrisie:

1. Tu fais une liaison entre l'intersectionnalité écologique et indigène, et sait très bien que cet élement de langage est valorisé par les woke.

2. Rincevent et Cédric.org te le disent, te montrant que tu mixes le topic écologie , déjà douteux vu la raison du message du jour, avec le wokisme, mixant les luttes, en faisant genre de pas le voir.

3. excepté justement que t'as bien raison , si on considère que le shooteur à lui même mixé tout le package comme tu le fais. Mais si le constat est le bon, et on pourrait donc en faire quelque chose d'un point de vue échange sur le forum: c'est l'objectif qui ne l'est pas, te connaissant sur le SJW justement.

3. Tu te plains de t'être fait prendre et en appelle au bannissement du mot dont tout le monde a pourtant les bonnes clés de compréhension.

Au passage , tu joues donc à l'hypocrisie en disant que, non obstant que le tireur ait certainement eu ce mécanisme car il en marre de la gauchiserie globale et pas seulement de l'écologie (et on voit que les autres font de même avec leur smileys), on pourrait pas se permettre de faire ce genre d'amalgame ne connaissant pas les débiles du blocages.

 

 

Non, sincèrement, ton message me paraissait cryptique.

 

Si tu remontes le fil, mon premier message porte sur les conséquences de cet événement dans un contexte déjà violent pour les activistes écolos en Amérique centrale / du Sud. Rubezahl évoque les "écolos indigènes dans la forêt vierge", je ne comprends pas pourquoi et pose la question. Je me dis qu'il pense aux militants pour la défense des droits des indigènes qui se font également assassinés, je parle du rapprochement entre ces luttes politiques, en utilisant le terme intersectionnalité, mais je précise que ce n'est pas toujours le cas.

 

Non, je ne m’avancerai pas sur les motivations du tueur, si cela a un rapport avec les luttes indigènes au Panama, l'implication des communautés autochtones dans les manifestations et les blocages, ou l'écologie de manière générale : c'est un fait divers, le gars a peut-être un problème psy, etc.

Non, le propos de mon intervention initiale concernait les meurtres d’activistes écolos outre-Atlantique et leurs conséquences. Pas besoin de parler d'intersectionnalité, des luttes indigènes, etc. puisque je pointe le fait que ces gens sont tués parce que militants écolos (le fait que certaines victimes militaient pour les droits des indigènes comptait peut-être aussi mais ce n'est pas systématique).

Non, je ne me plains pas de "m'être fait prendre" : je suis bien au courant que le terme que j'ai utilisé allait faire grincer certains des dents, mais je pense qu'il convenait à mon propos. Par contre, si c'est interdit comme l'écriture inclusive et que je ne suis pas au courant, je me vois bien continuer de respecter les règles du forum. Je pourrais aussi m'en tenir à un fond et une forme qui fait l'unanimité, mais autant que je me taise si c'est juste pour balancer des évidences, non ?

Non, vous pouvez parfaitement faire l'amalgame avec ce qui se passe en Europe parce que ça se passe sur une autoroute et que ce sont des écolos. Personnellement, je pense que le contexte est différent parce que le niveau de violence n'est pas le même ici et que ça n'aura donc pas des répercussions équivalentes (cf. mon premier message).

 

Je passe sur les histoires de sodomie animale et de Hamas, j'ai compris que c'était du troll malgré la fatigue.

 

Par contre, la discussion sur la désobéissance civile, les sabotages, etc. m'intéresse (et la défense des droits des indigènes aussi, mais dans un autre topic alors).

Link to comment
9 hours ago, Bézoukhov said:

C'est pas une histoire de has been. C'est vraiment une question d'idéologie.

Oui enfin l'intersectionnalité ou la convergence des luttes, c'est un peu comme la prose de M. Jourdain, je ne connais personne qui milite qui ne la pratique pas à son échelle.

Libéraux inclus.

 

La différence c'est que certains le théorise d'autres non.

 

Link to comment

Peut être transpose-t-on un problème que l'on ne connaît pas. Quand on parle blocage, en Europe, on imagine cheveux bleu qui réclame la décroissance, les petits oiseaux, le chômage à vie et le droit à la pilosité, empêchant les personnes normalement constituées d'aller travailler, jusqu'à ce qu'un drame arrive à cause de quelqu'un ayant perdu son job et son sang froid à cause de ces gus.

Peut être est-ce différent à l'autre bout du monde, avec des revendications plus légitimes.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 7 minutes, Marlenus a dit :

L'intersectionnalité, ce n'est pas juste que des oppressions puissent être liées entre elles, mais que l'intersection des catégories-officiellement-opprimées créé des oppressions nouvelles qui depassent la somme des oppressions d'origine. Exemple : une femme juive n'est pas juste opprimée comme femme, plus opprimée comme juive : elle est aussi encore opprimée comme femme juive indépendamment des deux faisceaux d'oppression susmentionnés (parce qu'apparemment, préparer du gefilte fisch serait pire que d'avoir à le bouffer après, selon certaines).

Link to comment
Il y a 4 heures, cedric.org a dit :

Peut être transpose-t-on un problème que l'on ne connaît pas. Quand on parle blocage, en Europe, on imagine cheveux bleu qui réclame la décroissance, les petits oiseaux, le chômage à vie et le droit à la pilosité, empêchant les personnes normalement constituées d'aller travailler, jusqu'à ce qu'un drame arrive à cause de quelqu'un ayant perdu son job et son sang froid à cause de ces gus.

Peut être est-ce différent à l'autre bout du monde, avec des revendications plus légitimes.

 

Oui, je pense que c'est différent, même sans discuter de la légitimité des revendications sous un angle libéral.

 

Révélation

image.thumb.jpeg.69df8ef09f09dbbbee43dcd81ca0cfa8.jpeg5ab0224d97cef8d9ecd788561e063475bb8523e1.thumb.webp.9b98abcf9e3bbd25fb2929519267e2b1.webp

 

Trois semaines de blocages, c'est plus proche des bonnets rouges, des gilets jaunes ou de ce qui a pu se passer à Mayotte en début d'année. Le fait qu'il y a des indigènes impliqués ne me semble pas être un élément déterminant dans cette histoire. Par contre, l'historique des violences avec plusieurs centaines d'activistes écolos assassinés de l'autre côté de l'Atlantique, imho ça permet d'envisager les répercussions différemment d'un point de vue européen.

Link to comment
  • 2 weeks later...
il y a 9 minutes, fm06 a dit :

Je découvre un nouveau concept

Si je comprends bien :

quand les forêts étaient grillagées, elles étaient accessibles aux promeneurs mais bloquaient la circulation de la faune

maintenant qu'elles sont dégrillagées, les propriétaires sont autorisés à interdire l'accès à leur propriété (sous-entendu, ce n'était pas le cas avant ?)

 

Le plus simple : il faut pendre le marquis avec ses tripes !

 

Link to comment
il y a une heure, Bisounours a dit :

Si je comprends bien :

quand les forêts étaient grillagées, elles étaient accessibles aux promeneurs mais bloquaient la circulation de la faune

maintenant qu'elles sont dégrillagées, les propriétaires sont autorisés à interdire l'accès à leur propriété (sous-entendu, ce n'était pas le cas avant ?)

 

Le plus simple : il faut pendre le marquis avec ses tripes !

 

 

Auparavant, tu pouvais déjà interdire aux gens d'accéder à ta forêt, en l'indiquant clairement sur des panneaux par exemple. Seulement, les conséquences pour ceux qui ne respectaient pas cette interdiction étaient totalement nulles (je n'ai pas connaissance de cas où la personne a été punie uniquement pour cette raison, ou alors pour des cas très particuliers comme une forêt directement accolée à ta maison, comme un grand jardin). Donc, les propriétaires ont préféré matérialiser très concrètement cette interdiction en installant des grillages ou en construisant des murs, comme les anciennes réserves de chasse. Mais dans l'immense majorité des cas, la possibilité de se promener dans une forêt privée est considérée comme un usage, au même titre que ramasser des champignons, des fleurs ou des bâtons.

 

Ce qui change aujourd'hui, c'est l'amende de classe 4 !

 

Bientôt les randonneurs se transformeront en ayant-droits comme les chasseurs et le problème sera réglé...

Link to comment
8 minutes ago, fm06 said:

Fastoche: il suffit que les promeneurs se fassent passer pour des animaux sauvages!

Non, mais ils peuvent chasser à main nues le ragondin ou la punaise de lit (espèce nuisible ne nécessitant donc pas de permis de chasse).

 

Link to comment
Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

 

Auparavant, tu pouvais déjà interdire aux gens d'accéder à ta forêt, en l'indiquant clairement sur des panneaux par exemple. Seulement, les conséquences pour ceux qui ne respectaient pas cette interdiction étaient totalement nulles (je n'ai pas connaissance de cas où la personne a été punie uniquement pour cette raison, ou alors pour des cas très particuliers comme une forêt directement accolée à ta maison, comme un grand jardin). Donc, les propriétaires ont préféré matérialiser très concrètement cette interdiction en installant des grillages ou en construisant des murs, comme les anciennes réserves de chasse. Mais dans l'immense majorité des cas, la possibilité de se promener dans une forêt privée est considérée comme un usage, au même titre que ramasser des champignons, des fleurs ou des bâtons.

 

Ce qui change aujourd'hui, c'est l'amende de classe 4 !

 

Bientôt les randonneurs se transformeront en ayant-droits comme les chasseurs et le problème sera réglé...


J’ai envie de dire : pas vu, pas pris. Une règle qui n’est pas applicable en pratique n’a pas de valeur. 
Evidemment, tant que tu n’empêches pas le propriétaire des lieux de jouir de son bien. 

Link to comment
Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

ramasser des champignons

 

J'vous jure que si un jour je suis propriétaire d'une forêt avec un coin à champignons, y a pas de droit d'usage qui tienne. Je déclare l'indépendance et je développe des missiles nucléaires balistiques.

 

Il y a 2 heures, Philiber Té a dit :

où la personne a été punie uniquement pour cette raison

 

La fois où y avait un taureau dans l'champ ? (enfin, moi, on m'a appris à pas passer les barrières parce que si tu te trouves face à un taureau, t'as du mal à pas passer pour un crétin). Déjà que fuir un troupeau de vaches, c'est galère, alors un taureau.

 

il y a 16 minutes, Tramp a dit :

J’ai envie de dire : pas vu, pas pris. Une règle qui n’est pas applicable en pratique n’a pas de valeur. 

 

On est quand même d'accord que le propriétaire de la forêt à un droit opposable à mettre des pièges à loup ? ❤️

  • Love 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Bézoukhov a dit :

On est quand même d'accord que le propriétaire de la forêt à un droit opposable à mettre des pièges à loup ? ❤️


Et des grillages évidemment. Mais disons que trespasser une forêt, c’est pas pareil que trespasser un jardin ce qui n’est pas non plus la même chose qu’entrer par effraction dans une résidence. 
Mon point de vue c’est que c’est au propriétaire de faire le nécessaire pour exclure les gens (ie clôturer, patrouiller, avertir) etc. C’est pas aux gens de consulter le cadastre et que la bonne foi compte. Dans 99% des cas, il n’y a pas de dégradation, tu demandes au gars de partir (ou ça ne te gène pas qu’il soit là), il dit pardon je savais pas et tout s’arrête là. Évidemment, ça ne marche plus si les gens s’imaginent avoir un droit opposable à la promenade en forêt. 

  • Yea 2
Link to comment

Ben non, justement, le propriétaire n’a plus le droit de clôturer. Ou alors ce sont des clôtures qui permettent la “libre circulation des animaux sauvages. Elles sont posées 30 centimètres au-dessus de la surface du sol, leur hauteur est limitée à 1,20 mètre”

Les clôtures posées depuis moins de 30 ans doivent être détruites.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000047087031

Link to comment
Il y a 10 heures, Bézoukhov a dit :

 

J'vous jure que si un jour je suis propriétaire d'une forêt avec un coin à champignons, y a pas de droit d'usage qui tienne. Je déclare l'indépendance et je développe des missiles nucléaires balistiques.

 

 

Là, pour le coup, tu vas vraiment te retrouver avec un coin à champignon. 

  • Yea 1
  • Haha 5
Link to comment

 

Il y a 13 heures, Tramp a dit :


J’ai envie de dire : pas vu, pas pris. Une règle qui n’est pas applicable en pratique n’a pas de valeur. 
Evidemment, tant que tu n’empêches pas le propriétaire des lieux de jouir de son bien. 

Il y a 5 heures, fm06 a dit :

Ben non, justement, le propriétaire n’a plus le droit de clôturer. Ou alors ce sont des clôtures qui permettent la “libre circulation des animaux sauvages. Elles sont posées 30 centimètres au-dessus de la surface du sol, leur hauteur est limitée à 1,20 mètre”

Les clôtures posées depuis moins de 30 ans doivent être détruites.

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000047087031

 

Oui, après comme le montre fm06, l'objectif c'est pas tant d'empêcher les gens de rentrer que de garder le gibier dans sa parcelle. La loi contre l'engrillagement est un truc de chasseurs, l'amende de classe 4 c'est une petite surprise en plus pour tout le monde. Mais j'imagine qu'on peut argumenter que les randonneurs et les promeneurs effraient les animaux, et donc qu'il y a un préjudice, etc.

 

Il y a 13 heures, Bézoukhov a dit :

La fois où y avait un taureau dans l'champ ? (enfin, moi, on m'a appris à pas passer les barrières parce que si tu te trouves face à un taureau, t'as du mal à pas passer pour un crétin). Déjà que fuir un troupeau de vaches, c'est galère, alors un taureau.

 

On est quand même d'accord que le propriétaire de la forêt à un droit opposable à mettre des pièges à loup ? ❤️

 

J'ai déjà réfléchi à l'idée d'installer un taureau dans mes pâtures à chevaux, juste pour rigoler... mais j'ai trop peur qu'il se fasse abattre par ma faute !

 

Plus sérieusement, avec le droit de se balader en forêt se pose la question de la responsabilité en cas d'accident : si quelqu'un tombe dans un trou, s'il se fait attaquer par un animal ou si une branche lui tombe sur la tête, est-ce qu'on doit considérer que la victime s'y est aventurée à ses risques et périls ?

 

Link to comment

Pas à dire, ce gouvernement a le sens des priorités.

Entre le délire du bonus réparation textile, la proposition de loi sur la discrimination capillaire, le débat sur l'usage des tickets resto, la sécurité sociale alimentaire...

On ne sait que choisir.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...