Jump to content

Venezuela : l'autre grande réussite du socialisme


Recommended Posts

Dans ce cas-là comment expliquez-vous que des politiciens français comme Mélenchon(leader du Parti de gauche) ait pleuré au moment de la mort de Chavez:

C'est à ça qu'on reconnait un idéologue, pardi!

Ça fait 15 ans que le mec passe son temps à chanter les louanges du grand révolutionnaire, comme échec politique c'est quand même assez grossier.

Ensuite il faut encore considérer le fait que dans sa tête d'idéologue anti-libérale, admettre s'être planté sur Chavez sert l'intérêt des libéraux prêts à en finir avec le marxisme et le socialisme.

Si je le prenais pour un cynique, je dirais sans doute un truc du genre :

Sa cause lui semblant plus grande que le sort du peuple vénézuélien, il est prêt à la défendre contre le peuple s'il le faut.

 

Mais je pense plutôt qu'il est juste très crédule, obsédé par les promesses du régime chaviste, il a gobé tout rond sa propagande.

Link to comment

C'est à ça qu'on reconnait un idéologue, pardi!

Ça fait 15 ans que le mec passe son temps à chanter les louanges du grand révolutionnaire, comme échec politique c'est quand même assez grossier.

Ensuite il faut encore considérer le fait que dans sa tête d'idéologue anti-libérale, admettre s'être planté sur Chavez sert l'intérêt des libéraux prêts à en finir avec le marxisme et le socialisme.

Si je le prenais pour un cynique, je dirais sans doute un truc du genre :

Sa cause lui semblant plus grande que le sort du peuple vénézuélien, il est prêt à la défendre contre le peuple s'il le faut.

 

Mais je pense plutôt qu'il est juste très crédule, obsédé par les promesses du régime chaviste, il a gobé tout rond sa propagande.

Oui mais le problème en France c'est qu'il est difficile de convaincre les gens sur le caractère néfaste pour l'économie et les droits humains du Marxisme et du socialisme.

Par exemple quand un policier arrête un immigré clandestin et le parque avec d'autres immigrés clandestins dans un avion en direction de son pays d'origine,cela choque énormément l'opinion publique.

Mais par contre quand un gouvernement surtaxe un millionaire ou un milliardaire,et impose à 90% son salaire voire nationalise ses usines,tous le monde en France trouve cela normal. Les français détestent les gens trop riche,ils estiment que cet argent ne le sert à rien si ce n'est que c'est que de la luxure. Les français trouve normal que les gens vivent le plus modestement possible.

 

Ce que je veux dire c'est que l'Etat sécuritaire aux yeux des français est horrible et que l'Etat providence aux yeux des français c'est cool.

Link to comment

 

Dans cette vidéo, Chavez s'appuie sur les christianisme pour justifier le marxisme et que toute sa politique est en conformité avec l'enseignement du Christ. Il explique que le libéralisme doit être condamné et rejeté car celui-ci serait anti-chrétien. :icon_rolleyes:

On peut voir dans cette vidéo Maduro,son successeur applaudir.

Il reproche aux démocraties libérale occidentale d'avoir trahi le message du Christ.

 

Link to comment
  • 2 weeks later...

Dans la presse de droite américaine,on désigne clairement le régime Chaviste(que Maduro son successeur a maintenu) comme une kleptocratie,on y parle notamment de l'enrichissement de membres de la famille de Chavez alors que le pays s'appauvrit de plus en plus:

 

http://www.powerlineblog.com/archives/2015/08/socialism-the-most-corrupt-path-to-great-wealth.php

Les commentateurs du site défendent ouvertement les principes du libéralisme classique et montrent que l'échec du régime Chaviste est que ces principes ont été bafoués.

 

Dans la presse de droite française(Figaro),les journalistes sont obligés de nuancer leur critique du régime Chaviste en mettant en avant les bienfaits des politiques sociales de Chavez:

 

http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/05/01003-20130305ARTFIG00675-hugo-chavez-la-fin-d-un-provocateur.php

 

Les commentateurs de l'article pour certains prennent la défense d'Hugo Chavez et de son héritage et se font les relais de la propagande du régime.

 

Une différence de traitement de l'information qui illustre bien la gauchisation de la droite et du centre-droit en France.

 

Link to comment

 

Venezuela says the deployment of its troops near the border it shares with Guyana – which triggered serious concern in Georgetown – is “an operational deployment exercise”.

Defense Minister Vladimir Padrino Lopez said yesterday that Venezuela was conducting military exercises in the eastern part of the country “because we are really preparing ourselves”, according to French news agency AFP.

He did not specify exactly what the country was preparing for.

The minister’s comments came after Guyana’s president David Granger expressed concern that the mobilization of Venezuelan ground and naval troops and equipment was “an extraordinary escalation of Venezuelan military activity in eastern Venezuela”.

The development comes amid longstanding border disputes between the South American neighbours.

Since the 19th Century, Venezuela has been laying claim to the vast mineral-rich area of jungle west of the Essequibo River, which accounts for about 40 per cent of Guyana’s territory. Venezuela has also extended its maritime claims after a subsidiary of Exxon Mobil Corp. announced it had made a significant oil discovery about 193 kilometres off Guyana.

Against that background, Granger reacted to the deployment of Venezuela troops, saying that he felt that Venezuela “is treading a dangerous course at this point in time, and rather than seeking a peaceful resolution of the matter, Venezuela seems to be pursuing a very offensive and aggressive course”.

In a statement issued later in the day, the Guyana government said it was “concerned about the unannounced and unexplained build-up of military forces close to Guyana’s border and waters”.

It also urged Guyanese citizens close to the border with Venezuela to be alert to this development and further them urged to remain within the boundaries of Guyana.

“Guyanese are urged to only utilize legal ports of entry into and out of the Bolivarian Republic of Venezuela if they must travel to or from that neighbouring state,” the statement added, as it also urged Guyanese to “remain calm as the Government of Guyana continues to monitor this situation and will provide updates if and when it becomes necessary”.

Guyana said it remains committed to the principle of peaceful co-existence of states, as is enshrined in the Charter of the United Nations, and would regard any act that is not consistent with that principle as a breach of international law that will result in serious consequences.

 

Link to comment
  • 2 weeks later...

 

Caracas homemaker Anny Valero scoured three state-run supermarkets one recent afternoon but failed to find meat, chicken, milk, rice or pasta. The final insult came when she tried to buy three cans of sardines and was ordered to put one back due to food rationing. Heading home nearly empty-handed, she grumbled: “This is a disaster.”A growing number of Venezuelans share her dismay. Amid food shortages, galloping crime and inflation that could top 150% this year, polls show swelling support for the country’s political opposition which could win a majority in the Dec. 6 legislative elections.

http://time.com/4061641/socialists-venezuela-maduro/

 

 

The governor of the Venezuelan state of Bolívar has some advice for dealing with the widespread shortage of food across the country. Can’t find eggs at your local Venezuelan grocery store? Why not try fried rocks instead?

According to Andrés Bello Catholic University, the cost of basic food needs for an average family in Ciudad Guayana, Bolívar, increased by 18.79 percent in August. The university estimates that a family must now earn 44,963 Bs. (US$54.63) per month to satisfy their food requirements, roughly six times the monthly minimum wage.

 

Venezuela is home to the world’s highest inflation. The annual cost of living is increasing at a rate of 633 percent, according to the Cato Institute’s Troubled Currencies Project.

http://panampost.com/panam-staff/2015/10/02/venezuelan-governor-suggests-eating-fried-rocks-amid-shortages/

 

Link to comment

 

Au Venezuela, la santé publique, fierté de Chavez, est victime de la crise

Sous le soleil de midi, Emilia Lares, 72 ans, fait la queue depuis quarante minutes, devant la pharmacie de la place d’Altamira, dans l’est résidentiel de Caracas. « Mes réserves d’insuline s’épuisent », explique-t-elle, angoissée. Tous ses amis malades sont dans le même état, « qu’ils souffrent d’hypertension, de problèmes cardiaques ou de cancer ».

Sa voisine âgée de 24 ans s’inquiète, elle, pour sa pilule « de plus en plus difficile à dénicher ». Les préservatifs ont depuis longtemps disparu des rayons. Selon la Fédération pharmaceutique vénézuélienne, le déficit de médicaments atteint 70 % des besoins du pays. Le secteur santé est au bord du coma.

A l’autre bout de Caracas, dans le quartier populaire de Coche, Geomar, 19 ans, se remet de son opération. A l’aube, ce samedi-là, il s’est présenté au service des urgences avec deux balles de 9 mm logées dans la cuisse droite. « L’ambulance qui aurait dû l’emmener vers un hôpital mieux équipé a tardé pendant cinq heures. Il a fallu amputer », raconte l’interne, Efraim Vega.

L’hôpital de Coche résume à lui seul la crise de la santé publique au Venezuela. La façade de béton bleu est maculée de fientes de pigeon. Les coupures d’eau sont fréquentes. Le service de médecine interne a fermé, la pédiatrie et la toxicologie – « pourtant essentielle ici », souligne le docteur Vega – fonctionnent au ralenti. Seules la chirurgie et la traumatologie tournent à plein régime. Ou presque. Les médecins manquent. Tout manque.

« C’est une médecine de guerre que je pratique...

 

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2015/10/07/au-venezuela-la-sante-publique-s-ecroule_4784038_3222.html#CzP2xjBRkdHJAeyA.99

 

"Victime de la crise"

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...