Jump to content

Devenir du Parti Républicain Américain


Recommended Posts

Ce qui m'étonne est que le Brésil et de façon générale les autres pays à la constitution pourtant calquée sur celles des USA (généralement, tous les pays d'Amérique latine) n'ont la plupart du temps pas du tout ce bipartisme. Est-ce dû à d'autres paramètres qui n'ont pas été imités ? (modes de scrutin ?) Ou bien à la simple existence de ces deux gros partis, à l'histoire longue, et de leur pouvoir actuel de facto ?

Link to comment

La narration selon laquelle les contestataires sont simplement des méchants non-respectueux de la démocratie, l'état de droit, etc, me semble (comme toutes les narrations de gauche) plutôt simplette.

Plein de pays ont fréquemment des élections avec des résultats serrés. Si on couple ça avec des soupçons quant à la sincérité des élections, on ne peut, inévitablement, qu'avoir de temps en temps ce genre d'événements.

Link to comment
20 minutes ago, Rübezahl said:

La narration selon laquelle les contestataires sont simplement des méchants non-respectueux de la démocratie, l'état de droit, etc, me semble (comme toutes les narrations de gauche) plutôt simplette.

Plein de pays ont fréquemment des élections avec des résultats serrés. Si on couple ça avec des soupçons quand à la sincérité des élections, on ne peut, inévitablement, qu'avoir de temps en temps ce genre d'événements.

Oui enfin Bush VS Gore s'est joué à 537 voix, on a pas vu les débordements qu'il y a eu en 2020/2021.

 

 

Link to comment
33 minutes ago, Johnnieboy said:


Narration simplette de ta part, tu m'excuseras.

Ben explique ce qui te gêne.

 

Je voulais juste montrer que tu peux avoir une élection qui se joue à vraiment rien (cela se joue clairement à moins de voix que la défaite de Trump ou de Bolsonaro), qui est contesté devant les tribunaux, avec des gros soupçons de partisanisme dans le résultat final, qui n'entraine pas de d'invasion des lieux de pouvoir.

 

IMO, les débordements, quand il y en a, doivent énormément à la personnalité des perdants pour ne pas dire tout.

 

Link to comment
il y a 6 minutes, Marlenus a dit :

Ben explique ce qui te gêne.

 

Je voulais juste montrer que tu peux avoir une élection qui se joue à vraiment rien (cela se joue clairement à moins de voix que la défaite de Trump ou de Bolsonaro), qui est contesté devant les tribunaux, avec des gros soupçons de partisanisme dans le résultat final, qui n'entraine pas de d'invasion des lieux de pouvoir.

 

IMO, les débordements, quand il y en a, doivent énormément à la personnalité des perdants pour ne pas dire tout.

 


Ce n’est pas toi que je taquinais avec ce message ;)

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 4 heures, Mégille a dit :

Ce qui m'étonne est que le Brésil et de façon générale les autres pays à la constitution pourtant calquée sur celles des USA (généralement, tous les pays d'Amérique latine) n'ont la plupart du temps pas du tout ce bipartisme. Est-ce dû à d'autres paramètres qui n'ont pas été imités ? (modes de scrutin ?) Ou bien à la simple existence de ces deux gros partis, à l'histoire longue, et de leur pouvoir actuel de facto ?

Mode de scrutin, avant toute chose ; et aussi la rigidification des règles électorales progressivement obtenue par l'accord des deux partis. Imagine un peu que cet article de en:WP n'a pas de traduction en français : https://en.wikipedia.org/wiki/Political_machine

Link to comment
  • 3 weeks later...
  • 4 weeks later...

Pour ceux que ça intéresse, les derniers sondages sur la primaire GOP 2024.

 

Trump reste devant. Moins mais devant.

 

Ca reste des sondages pour une primaire donc très peu fiables.


Et dans le même temps, au fur et à mesure que Desantis tient un discours de plus en plus à droite sur les sujets de société et étonnamment interventionniste, les libertariens s'en écartent https://edition.cnn.com/2023/02/19/politics/ron-desantis-conservatives-florida-2024/index.html

Link to comment
  • 3 months later...
Il y a 10 heures, Tramp a dit :

La loi sur les gazinieres, le combat du siècle : Henry, Washington, Jefferson et Hamilton doivent se retourner dans leur tombe. 
 

https://www.reuters.com/world/us/us-house-republicans-aim-defend-gas-stove-owners-freedoms-2023-06-06/

 

Je me répète mais je vous trouve un peu dur pour le coup. C'est juste un rappel des Freedom Caucus & co à McCarthy, en prenant en otage un sujet à la con, qu'il dépend de lui. On se retrouve dans une situation bâtarde jusqu'en 2024, résultante de l'incapacité du GOP à avoir une majorité claire. Et ce n'est pas qu'un peu la faute de Trump.

 

Le 05/01/2023 à 18:09, Lexington a dit :

 

Si tu parles de l'élection du speaker, je te trouve un peu dur sur l'incompétence. Ce que font les hardliners là en refusant McCarthy pour obtenir des concessions, c'est de la politique à deux balles mais cohérente/efficace sur le court terme au moins. Et c'est permis par le fait que le GOP a été infoutu d'avoir une majorité solide, certes. Mais j'ai pas trop de doute qu'ils sauront faire passer leurs votes de manière disciplinée une fois l'élection du speaker réglée.

 

Par contre, amusant de voir que maintenant même Newsmax est du côté des "raisonnables" : "Newsmax host John Cardillo added, apparently without a shred of irony: “Lindell needs to go away. He’s being interviewed by a guy he funds, on his own network, spewing lunatic conspiracy theories. “"

 

L'article parle des procès qui continuent, celui de Dominion contre Fox News va être intéressant au vu des dernières évolutions https://www.theguardian.com/media/2022/dec/11/rupert-murdoch-fox-dominion-lawsuit-deposition Il y en a toujours en cours contre Giuliani, Sydney Powell, Newsmax, Lindell, et j'en oublie surement un paquet

 

Sur le même sujet, bon article de David Boaz cette semaine.

Link to comment
Il y a 14 heures, Lexington a dit :

Et ce n'est pas qu'un peu la faute de Trump.

 

Ce n'est pas la faute de Trump. C'est un phénomène social partout en Occident qui fait qu'une partie des électeurs traditionnellement de droite ont perdu toute confiance en l'establishment de droite et font confiance à tous ceux qui le défient.

  • Yea 2
Link to comment
6 hours ago, Bézoukhov said:

 

Ce n'est pas la faute de Trump. C'est un phénomène social partout en Occident qui fait qu'une partie des électeurs traditionnellement de droite ont perdu toute confiance en l'establishment de droite et font confiance à tous ceux qui le défient.

Partout c'est vite dit.

Dans pas mal de pays oui.

Mais je ne vois pas ce phénomène en Océanie par exemple ou même au Canada;

Hors d'Europe, j'ai l'impression que ce phénomène est l'exception plus que la règle.

Et en europe cela dépend beaucoup des pays (le parti conservateur UK a des difficulté mais je ne vois pas qui va le remplacer par exemple).

 

 

Mon analyse c'est que quand cela arrive c'est que là où l'anticommunisme et le capitalisme permettait de faire un liant suffisant entre le centre-droit et la droite "dure" pour avoir un parti de droite traditionnel fort cela n'est plus le cas pour les nouveaux ennemis que sont l'immigration, l'islam et le wokisme.

 

Surtout que certains finalement commencent à penser que le communisme c'est pas si mal sur certains points et que finalement le capitalisme c'est peut-être pas si cool que ça. Que le protectionnisme à tout crin vaut mieux que le libre échange.

Et puis finalement, les cocos, cela reste de gros conservateurs sur les moeurs.

Pas mal de parti de droite ont du mal à revenir sur ça et qu'ils se font donc bouffer par ceux qui ont opéré ce changement d'idée.

 

 

 

Ce qu'à réussit Trump c'est de voir ce changement (même si il y a des particularités US), d'avoir été le premier à l'incarner et à aller chercher les ouvriers déclassé pour changer le parti républicain.

Et c'est maintenant gagné sur ce point.

Le problème c'est que sa personnalité a fait qu'au lieu d'unir les républicains, il les a divisé.

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Il y a 14 heures, Bézoukhov a dit :

 

Ce n'est pas la faute de Trump. C'est un phénomène social partout en Occident qui fait qu'une partie des électeurs traditionnellement de droite ont perdu toute confiance en l'establishment de droite et font confiance à tous ceux qui le défient.

Je parlais du résultat des midterms. Largement la faute de son incapacité à lacher l'affaire de 2020 et se focaliser sur l'économie

Link to comment
  • 4 weeks later...
  • 2 months later...

What Explains Educational Polarization Among White Voters?

 

Citation

Over the past 40 years of American politics, college-educated white voters have defected from the Republican Party, while the white working class has become a reliable source of Republican support

[...]

I find that both economic and cultural issues have contributed to the observed realignment. College-educated white voters have become increasingly liberal on economic issues since the mid-2000s; college educated voters now express more liberal views than working class voters on every issue domain. Over the same time period, cultural issues have become more important for the voting decisions of the working class. The increasing weight placed on non-economic issues means that the conservative cultural attitudes of white working class voters translate to Republican support at a higher rate than in the past. Together, these findings suggest a nuanced role for economic and cultural issues in structuring political coalitions. Educational realignment has deep roots across issue domains, suggesting that the new coalitions are likely to be stable into the foreseeable future.

 

Les universités sont plus liberals qu'avant ou les Blancs républicains ne vont plus à l'université ?

Link to comment
  • 2 weeks later...

La guerre entre Trumpiste et non-Trumpiste continue au PR.

 

Gaetz a lancé une procédure de destitution contre McCarthy:

 

https://www.huffingtonpost.fr/international/video/kevin-mccarthy-chef-republicain-de-la-chambre-des-representants-cible-d-une-motion-de-destitution-par-un-elu-trumpiste_223896.html

 

 

Je me faisais la réflexion que si Trump a fait son 1er mandat avec l'etablishment du PR, est-ce que ce sera le cas lors de son possible second mandat?

 

En gros, si il ne va pas y avoir un remplacement des McCarthy par des Gaetz, MTG, etc.

 

Trump décidant de gouverner uniquement avec des soutiens où la loyauté prime avant tout.

Et pour le coup, je ne sais pas ce que cela donner pour l'avenir du PR si cela arrive. 

Link to comment
il y a une heure, Marlenus a dit :

La guerre entre Trumpiste et non-Trumpiste continue au PR.

 

Gaetz a lancé une procédure de destitution contre McCarthy:

 

https://www.huffingtonpost.fr/international/video/kevin-mccarthy-chef-republicain-de-la-chambre-des-representants-cible-d-une-motion-de-destitution-par-un-elu-trumpiste_223896.html

 

Je me faisais la réflexion que si Trump a fait son 1er mandat avec l'etablishment du PR, est-ce que ce sera le cas lors de son possible second mandat?

 

En gros, si il ne va pas y avoir un remplacement des McCarthy par des Gaetz, MTG, etc.

 

Trump décidant de gouverner uniquement avec des soutiens où la loyauté prime avant tout.

Et pour le coup, je ne sais pas ce que cela donner pour l'avenir du PR si cela arrive. 

 

L'establishment GOP n'a jamais été un grand fan de Trump (et Trump a déjà largement gouverné avec des random guys, par défaut). L'establishment GOP défend ce qu'ils pensent être l'intérêt du parti, donc le leur. On parle de McCarthy ici mais tu as le même sujet avec McConnell, qui, au delà du fait qu'il freeze en interview pendant une minute tous les quatre matins, est bien plus reaganien que trumpiste et joue régulièrement contre Trump.

 

L'establishment GOP semble ne pas croire à ses chances avec Trump, mais ne dira probablement rien avant l'élection, comme ils n'avaient quasiment rien dit en 2020-2021 lors de l'invasion du Capitole et des tentatives de Trump de rester au pouvoir malgré sa défaite.

 

Je suis assez surpris du choc frontal là perso. Si McCarthy va en frontal contre les trumpistes alors que ce n'était pas le cas en 2022, c'est probablement parce qu'il pense que se recentrer (ou ne pas encore plus se droitiser) est la meilleure voie pour gagner les élections en 2024.

Link to comment

S'ils voulaient mettre Trump de côté, il fallait le faire après les mid-terms de 2022 quand ses candidats s'étaient largement plantés et que DeSantis était à son plus haut médiatique. Aujourd'hui, le seul scénario où il n'est pas le candidat républicain serait un problème grave de santé.

 

Et même si ça peut sembler bizarre, la direction populiste du parti fait que Trump est quasiment le candidat le plus modéré. Dans les débats, c'est la course à qui sera le plus extrême sur les drogues (ça parle de guerre ouverte avec le Mexique), l'immigration (supprimer le droit du sol), l'avortement, les vaccins (Trump qui défend Operation Warp Speed en se faisant huer, c'est quand même ubuesque) ou le racisme (Trump qui attaque DeSantis sur les nouveaux programmes scolaires de Floride qui présentent les côtés positifs de l'esclavage - il en vient à reprendre les arguments pourris de la gauche contre ses opposants !)

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 18 heures, Adrian a dit :

 

 

Tout cela n'augure rien de très bon, surtout pour le GOP 😕

 

Je vois que les Démocrates n'ont pas essayé de le sauver alors que c'était une vague piste, j'en déduis qu'ils sont très heureux de la situation

Link to comment
il y a 16 minutes, Lexington a dit :

Je vois que les Démocrates n'ont pas essayé de le sauver alors que c'était une vague piste, j'en déduis qu'ils sont très heureux de la situation

 

Je ne me souviens plus de la deadline exacte, mais le budget actuel expire mi-Novembre et l'instabilité actuelle augmente les chances d'un shutdown qui sera vu comme causé par les Républicains.

 

A noter que plusieurs Reps républicains ont nominé Trump pour le poste.

  • Huh ? 1
Link to comment
Le 03/10/2023 à 17:35, Cthulhu a dit :

les vaccins (Trump qui défend Operation Warp Speed en se faisant huer, c'est quand même ubuesque)

 

C'est assez fascinant que les fans de Trump (et le mot "fan" est faible, Trump semble être une sorte de figure messianique pour bon nombre d'entre eux) l'aient défendu et continuent à le défendre bec et ongles dans toutes les bêtises et contradictions qu'il a pu raconter au fil des années, mais se focalisent sur Operation Warp Speed comme la seule et unique occurrence où leur leader suprême aurait eu tort.

Link to comment
Il y a 1 heure, Extremo a dit :

C'est assez fascinant que les fans de Trump (et le mot "fan" est faible, Trump semble être une sorte de figure messianique pour bon nombre d'entre eux) l'aient défendu et continuent à le défendre bec et ongles dans toutes les bêtises et contradictions qu'il a pu raconter au fil des années, mais se focalisent sur Operation Warp Speed comme la seule et unique occurrence où leur leader suprême aurait eu tort.

 

C'est d'autant plus dommage que même si l'on pense que le vaccin est inefficace, ça aurait pu servir de base pour une réforme de la FDA au niveau des délais.

 

Après la nomination des 3 juges de la SCOTUS, je pense que OWS est le plus grand succès de l'administration Trump.

  • Yea 1
Link to comment
4 hours ago, Extremo said:

 

C'est assez fascinant que les fans de Trump (et le mot "fan" est faible, Trump semble être une sorte de figure messianique pour bon nombre d'entre eux) l'aient défendu et continuent à le défendre bec et ongles dans toutes les bêtises et contradictions qu'il a pu raconter au fil des années, mais se focalisent sur Operation Warp Speed comme la seule et unique occurrence où leur leader suprême aurait eu tort.

C'est d'ailleurs un truc qui ne cesse de m'étonner.

 

Mes complotistes anti-vax font parti des gens que tu décris.

Mais quand tu es dans l'idée que la vaccination est un complot pour détruire le monde blanc et le grand remplacer (je résume mais c'est leur théorie), je ne comprends pas que l'on puisse être un croyant envers Trump vu ce qu'il a fait.

Maintenant, c'est à ce genre d'incohérence que je vois que l'amour de Trump n'a rien de rationnel.

Trump est adulé pour ce qu'il représente, pas pour ce qu'il fait réellement.

 

Et c'est là où je vais relire Etoile du Matin de Gemmell...

Link to comment
Il y a 7 heures, Marlenus a dit :

Maintenant, c'est à ce genre d'incohérence que je vois que l'amour de Trump n'a rien de rationnel.

Trump est adulé pour ce qu'il représente, pas pour ce qu'il fait réellement.

Comme la plupart des leaders politiques charismatiques.

Link to comment
  • 3 weeks later...

Cela a l'air d'être toujours la mer.. au parti républicain pour le poste de speaker:

 

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/au-congres-americain-le-candidat-des-republicains-comme-speaker-jette-deja-l-eponge_224889.html

 

 

Heureusement pour eux les démocrates ont aussi des gros problèmes actuellement (les musulmans qui peuvent faire basculer certains swing state apprécient pas vraiment la politique de Biden sur le conflit au proche orient).

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...