Jump to content

Kœnig : Un libéral dans la course présidentielle (sisi)


Recommended Posts

Il y a 10 heures, BirdyNamNam a dit :

?

Oooh, allons. :amourtoujours:

 

Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas aller les aider / les influencer / les pousser dans la bonne direction, bien au contraire, je salue ton geste. Je souligne juste que ça va être difficile, parce qu'ils ont les lubies de leur milieu.

Link to comment
Il y a 21 heures, Rincevent a dit :

Oooh, allons. :amourtoujours:

 

Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas aller les aider / les influencer / les pousser dans la bonne direction, bien au contraire, je salue ton geste. Je souligne juste que ça va être difficile, parce qu'ils ont les lubies de leur milieu.

Je sais bien que tu as raison.

Mais, si on ne s'engage pas dans ce genre d'actions, on va rester des clandestins, avec un idéal peaufiné par une belle érudition mais qui ne parle à personne.

Alors, bon, je vais faire l'impasse sur cette connerie (pour le moment) car, il faut bien se donner une chance, même infime. 

Link to comment
à l’instant, BirdyNamNam a dit :

Je sais bien que tu as raison.

Mais, si on ne s'engage pas dans ce genre d'actions, on va rester des clandestins, avec un idéal peaufiné par une belle érudition mais qui ne parle à personne.

Alors, bon, je vais faire l'impasse sur cette connerie (pour le moment) car, il faut bien se donner une chance, même infime. 

Et je t'y encourage. Très sérieusement.

Link to comment

Bof. Pour moi, ça ne sert à rien. Il n'aura pas ses signatures. Donc cet engagement dans la présidentielle n'est qu'un coup d'épée dans l'eau. 

 

Pour la défense des idées libérales, je pense que GK était beaucoup plus utile à la tête d'un think tank.

 

Et c'est bien dommage car je trouve qu'il a trouvé un bon thème fédérateur, qui peut intéresser au-delà des libéraux convaincus : la lutte contre l'excès de règles et de bureaucratie. Il aurait mieux fait d'en faire le fer de lance de son think tank.

Link to comment
Il y a 1 heure, Largo Winch a dit :

Bof. Pour moi, ça ne sert à rien. Il n'aura pas ses signatures. Donc cet engagement dans la présidentielle n'est qu'un coup d'épée dans l'eau. 

 

Pour la défense des idées libérales, je pense que GK était beaucoup plus utile à la tête d'un think tank.

 

Et c'est bien dommage car je trouve qu'il a trouvé un bon thème fédérateur, qui peut intéresser au-delà des libéraux convaincus : la lutte contre l'excès de règles et de bureaucratie. Il aurait mieux fait d'en faire le fer de lance de son think tank.


Plutôt d’accord, mais. C’est en essayant que l’on apprend. Là, je suis ébahi de la naïveté et du manque de préparation. Cependant, il aura appris pour la prochaine fois.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Largo Winch a dit :

Bof. Pour moi, ça ne sert à rien. Il n'aura pas ses signatures. Donc cet engagement dans la présidentielle n'est qu'un coup d'épée dans l'eau. 

 

Pour la défense des idées libérales, je pense que GK était beaucoup plus utile à la tête d'un think tank.

 

Et c'est bien dommage car je trouve qu'il a trouvé un bon thème fédérateur, qui peut intéresser au-delà des libéraux convaincus : la lutte contre l'excès de règles et de bureaucratie. Il aurait mieux fait d'en faire le fer de lance de son think tank.

Bien sûr qu'il n'aura pas ses signature. L'idée est d'être audible et de montrer que tout ne tourne pas autour du clivage classique qui ne veut rien dire. 

C'est le bon moment pour le faire. Une bonne partie de la population a pu constater concrètement ce que c'est que la spoliation de leurs droits, l'hypothèque faite sur l'avenir de leurs enfants.

Donc, mieux vaut essayer, sans illusions. 

Comme disait un collègue : qui ne tente rien.... ne tente rien. 

  • Yea 1
Link to comment

Alain Madelin et son parti Démocratie libérale, Edouard Fillias et le parti Alternative libérale, Aurélien Véron et le Parti libérale démocrate... voire Alexandre Jardin et son mouvement Bleu Blanc Zèbre et Rafik Smati et son parti Objectif France : je crois qu'on a suffisamment d'exemples dans l'histoire récente pour dire que la voie politicienne pour pousser les idées libérales est une voie sans issue.

 

"Qui ne tente rien...." : je ne dis pas qu'il ne faut rien tenter, je dis et je suis convaincu que la voie du parti politique est la plus mauvaise des options pour faire avancer nos idées.

  • Yea 2
  • Nay 1
Link to comment
il y a 13 minutes, Largo Winch a dit :

je suis convaincu que la voie du parti politique est la plus mauvaise des options

 

La voie du parti politique national, oui.

Il y a une stratégie qui consiste à obtenir des élus locaux qui défendront des idées, et surtout des actions libérales dans leur commune. Mais :

  1. Ca demande du boulot ingrat que personne ne veut faire ;
  2. Faut trouver les actions libérales positives qu'on peut faire à une échelle locale. Et c'est dur en France.
il y a 16 minutes, Largo Winch a dit :

je crois qu'on a suffisamment d'exemples dans l'histoire récente pour dire que la voie politicienne pour pousser les idées libérales est une voie sans issue.

 

C'est pire. Parce que le jour où les médias se rendent compte que vous n'êtes même pas capables de sortir les 500 signatures, vous avez tué votre crédibilité médiatique.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 9 minutes, Bézoukhov a dit :

 

C'est pire. Parce que le jour où les médias se rendent compte que vous n'êtes même pas capables de sortir les 500 signatures, vous avez tué votre crédibilité médiatique.

Ça peut aussi permettre de se faire connaitre via des passages auprès des media davantage grand public que des think tank plus ou moins confidentiels.

Peut-être que certains auront été attirés et seront allés y voir de plus près. La majorité des Français ne sait pas ce qu'est le libéralisme.

Sortir sa tête de dessous sa cape d'invisibilité n'est pas nécessairement inutile.

  • Yea 2
Link to comment

C'est l'inverse qui se passe. Des gens qui n'avaient pas accès aux grands médias comme Smati ne l'ont pas plus. Et Koenig qui y avait accès utilise juste ses réseaux habituels ; il suffit de voir ses apparitions média.

 

Si Koenig avait pris une approche Think tank : "SIMPLE note les programme des candidats", il faisait à peu près les mêmes couvertures et apparitions dans les journaux, et exerçait une vraie pression politique (a minima sur Macron / Pécresse).

  • Yea 5
Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

C'est pire. Parce que le jour où les médias se rendent compte que vous n'êtes même pas capables de sortir les 500 signatures, vous avez tué votre crédibilité médiatique.

Hum, je ne suis pas tout à fait d'accord. Il y a du positif. 

De 1, la démarche de Koenig est extraordinaire. Un politicien qui s'invite littéralement chez les gens pour écouter leurs problèmes pendant 6 mois, ça n'existe pas. Il y a une sincérité assez naïve que tu ne trouves pas chez les autres. D'ailleurs, il n'est même pas politicien : c'est un philosophe à la base. Il n'a pas grand chose à voir avec ces +130 de QI timbrés à la Macron animés par la soif de pouvoir. Koenig a une bonne tête bien faite qui a tendance à divaguer. Hier c'était la balade à cheval, demain ce sera les élections, et après-demain ce sera... l'expatriation en Birmanie et la conversion au bouddhisme radical.

De 2, c'est un excellent moyen de faire connaître nos idées, et de prouver que le libéralisme n'est pas une doctrine étrangère aux tracas habituels des petites gens. Les retombées médiatiques sont globalement positives.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 49 minutes, Bisounours a dit :

On parle tout de même davantage de lui dans la presse et certains media

 

Je ne dis pas que la déclaration n'a pas d'effet. Je dis qu'elle n'a pas beaucoup plus d'effet qu'un autre plan de communication qui s'appuierait sur les présidentielles.

 

il y a 3 minutes, poincaré a dit :

Un politicien qui s'invite littéralement chez les gens pour écouter leurs problèmes pendant 6 mois, ça n'existe pas.

 

C'est probablement aussi vieux que la politique démocratique, hein :D .

 

 

il y a 5 minutes, poincaré a dit :

De 2, c'est un excellent moyen de faire connaître nos idées, et de prouver que le libéralisme n'est pas une doctrine étrangère aux tracas habituels des petites gens. Les retombées médiatiques sont globalement positives.

 

Même réponse qu'à Bisounours ci-dessus ;) .

Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

C'est probablement aussi vieux que la politique démocratique, hein :D .

 

Ah oui, s'il faut remonter à 1974 pour trouver le dernier exemple en date...

 

il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Même réponse qu'à Bisounours ci-dessus ;) .

Un libéral qui essaie et fait de la figuration, c'est toujours mieux qu'une note d'analyse dans un think tank dont tout le monde se moque.

  • Yea 1
  • Ancap 1
Link to comment
il y a 10 minutes, poincaré a dit :

Ah oui, s'il faut remonter à 1974 pour trouver le dernier exemple en date...

 

Si tu veux, c'est le principe même de la campagne de Marine Le Pen actuellement. Et c'est pour ça que les hommes politiques se font voir sur le marché depuis des années. L'idée des "marcheurs", c'était ça aussi.

 

Un candidat qui va chez les gens leur parler de leurs problèmes, c'est à peu près aussi original qu'un jambon beurre avec des cornichons.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Bézoukhov a dit :

 

 

Si Koenig avait pris une approche Think tank : "SIMPLE note les programme des candidats", il faisait à peu près les mêmes couvertures et apparitions dans les journaux, et exerçait une vraie pression politique (a minima sur Macron / Pécresse).

 

Ce que fait avec succès l'IFRAP :)

Link to comment
Il y a 4 heures, Largo Winch a dit :

je suis convaincu que la voie du parti politique est la plus mauvaise des options pour faire avancer nos idées.

 

Cela reste tout de même un belle tribune. Je suis d'ailleurs persuadé que GK s'est déclaré candidat uniquement pour avoir accès à cette tribune. Il ne cherche nullement à être élu.

Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Si tu veux, c'est le principe même de la campagne de Marine Le Pen actuellement. Et c'est pour ça que les hommes politiques se font voir sur le marché depuis des années. L'idée des "marcheurs", c'était ça aussi.

Un candidat qui va chez les gens leur parler de leurs problèmes, c'est à peu près aussi original qu'un jambon beurre avec des cornichons.

Il y a pourtant une différence entre vivre plusieurs jours chez M. et Mme Michu dans le fin fond de l'Aveyron et se rendre une fois par mois dans un village paumé de l'Isère avec sa ribambelle de marcheurs citadins "parce qu'on est en campagne électorale et qu'il faut bien qu'ils se rappellent de nous".

La première démarche est sincère ; l'autre est opportuniste.

Koenig est trop honnête pour faire de la politique.

  • Yea 2
Link to comment

Je trouve toujours sa candidature intéressante. La forme de son revenu universel, sous forme de crédit d'impôt, me le rend moins choquant (en fait, c'est l'impôt négatif à la Friedman ?). Je ne comprends toujours pas très bien (mais les sujets ont été peu abordés dans cette conférence ci) son histoire de droit des animaux et de protection des donnés (même en tant que végétarien utilisant duckduckgo), j'ose espérer qu'il s'agit de propositions cosmétiques pour ratisser un peu plus large.

Les coupures budgétaires et les réductions du nombre de fonctionnaires, la droite nous fait à chaque fois le coup de nous en promettre, et les libéraux tombent toujours dans le panneaux. Mais ce n'est pas plus mal de montrer à tous le monde que le libéralisme ne se limite pas à ça. Son projet portalis me semble encore plus irréaliste qu'un peu de rigueur budgétaire, mais ça a l'avantage d'introduire un sujet important dans le débat.

Quant à la taxe carbone... et bien, de tous les coercitions climatiques, ça reste la moins intrusive et la moins nocive. 

 

Ce serait merveilleux qu'il ait ses parrainages. Sinon, j'espère qu'il sera capable de présenter quelques personnes aux législatives.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 7 minutes, Mégille a dit :

(même en tant que végétarien utilisant duckduckgo)

Tu poses une bonne question. Est-ce qu'utiliser un moteur de recherche qui a dans son nom et son logo un animal ne serait pas une forme d'exploitation animalière, et donc in fine incompatible avec le véganisme ?

Link to comment
il y a 3 minutes, Rincevent a dit :

Tu poses une bonne question. Est-ce qu'utiliser un moteur de recherche qui a dans son nom et son logo un animal ne serait pas une forme d'exploitation animalière, et donc in fine incompatible avec le véganisme ?


Je ne t’apprends rien en disant que vegan (végétalien en français) et végétarien sont deux termes ayant des significations différentes.

Effectivement, exploitation animale et véganisme sont incompatibles, ce qui n’est pas le cas avec le terme végétarien.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...