Jump to content

Recommended Posts

Quand je traine sur Twitter, je remarque que rien ne fait plus consensus chez les gros comptes écolos que la réduction drastique du transport aérien. Et effectivement, le réchauffement climatique, pris comme un problème sérieux, demande une réduction assez spectaculaire des gaz à effet de serre et l'avion decarboné, ça va être difficile (

Mais on peut s'interroger sur ce qui relève pour certains d'une véritable obsession sur ce secteur en particulier. De mémoire, le transport aérien représente 3% des émissions en CO2 par an. Il ne serait donc pas plus important de s'attaquer aux centrales à charbon, qu'on peut facilement remplacer ? Non, nous disent les écolos, car il est absolument inadmissible que des individus fassent exploser leur budget carbone pour ce qui relève du simple loisir.

 

Ce qui m'intéresse quelque part, ce sont les mécanismes qui amènent à cette conclusion, qui me semblent beaucoup plus révélateurs d'un mal plus profond. Il semble que ça va au-delà de la simple sphère Twitter et que ça devient une réelle question de société notamment en Suède ( https://en.m.wikipedia.org/wiki/Flight_shame mais bon, peut être que la Suède et Twitter sont deux univers assez poreux)

 

Qu'est-ce qui explique cette focalisation peut être excessive sur l'avion ? J'ai quelques idées. Le tourisme de masse et ces conséquences environnementales assez connues, mais teinté d'un certain mépris de classe curieusement. Un égalitarisme, on aime rappeler que la plupart des humains n'ont jamais pris l'avion donc c'est injuste que cette technologie soit utilisée principalement dans des pays développés. Chez certains, c'est aussi la foi du nouveau converti, un tel écolo a beaucoup pris l'avion auparavant mais convaincu des méfaits du réchauffement climatique cherche aujourd'hui à l'interdire à tout le monde etc.

 

Je ne me fais pas d'illusions, je pense que des mesures seront prises pour limiter le transport aérien et le conflit de notre dame des Landes était sans doute un avant goût à des mesures plus impactantes (ça aboutira sans doute sur un pass kilométrique ou des taxes plus simplement). Mais j'aurais bien aimé connaître le sentiment des membres du forum quant à ce phénomène.

 

Link to comment
Il y a 1 heure, Pegase a dit :

Mais j'aurais bien aimé connaître le sentiment des membres du forum quant à ce phénomène.

 

Rien de nouveau. Il s'agit toujours de l'extrême gauche repeinte en verte. L'avion est un outil du capitalisme; des échanges réduits et plus lents c'est un grand pas vers la décroissance.

C'est la même stratégie qui mise en oeuvre avec le nucléaire: une énergie abondante et bon marché, cela favorise le capital. La décroissance implique une réduction de la production d'énergie.

 

Nous l'avons dit et re-dit: ce "dérèglement climatique" est une fantastique aubaine pour la gauche autoritaire. Les "lendemains qui chantent" ayant fait long feu, il est manifestement plus efficace d'effrayer ou de culpabiliser les gens.

  • Yea 1
Link to comment

J'en pense qu'il y en a assez, plus d'avions, plus de nucléaire, plus de voitures thermiques (par contre comment on fait vu qu'actuellement même si on utilisait 100 % du lithium pour des batteries on ne parviendrait à produire que deux millions et demi de voitures électriques par an), bientôt plus le droit de faire des enfants. Si je tiens à vivre comme un survivaliste, je suis assez grand pour le faire tout seul, comme le dit Calembredaine le dérèglement climatique est la nouvelle lubie de la racaille gauchiste pour imposer à autrui son logiciel idéologique, on notera son acharnement sur l'Europe mais le blanc-seing accordé à l'Inde, à la Chine ou même aux États-Unis...

Link to comment

La haine de l’avion est dans le prolongement de la haine de l’automobile. Ces deux moyens de transport sont de formidables instruments de liberté individuelle. Le transport aérien ne dérangeait personne quand il était réservé à une petite caste fortunée. Depuis qu’ils est à la portée de toutes les bourses il dérange.

  • Yea 2
Link to comment

Chacune des haines ciblées sur tel ou tel instrument de liberté n'est jamais que la déclinaison de la haine générale pour l'individu libre.

à chaque fois, c'est présenté comme ayant des causes intrinsèques à l'instrument (trop polluant, trop cher, pas assez cher, etc), mais c'est en fait juste de l'emballage pour les idiots.

La cause racine est que pour asservir les individus, il faut méthodiquement leur ôter tous les moyens et marges de manoeuvre pour se rebeller.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...