Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/24/20 in all areas

  1. 1 point
    Une nouvelle séance de papotage lors de ma balade canine, avec la même copine. La discussion est partie sur la geekerie, puis sur un ami commun qui s'est offert une Tesla. (d'ailleurs, existe-t-il une prime à l'acquisition ?) après de multiples achats en LOA de véhicules électriques. Je fais remarquer que les foyers qui profitent de la prime à l'acquisition d'un véhicule électrique ne sont pas les plus modestes, et d'ailleurs tout à fait capables de financer 100 % de cet achat, à l'inverse des plus modestes qui ne peuvent pas, malgré la prime, se payer ce type de voiture (jusque là elle opine) qui financent cette prime via leur impot. Et là elle est plus d'accord du tout et ne trouve pas ça anormal ! D'ailleurs, elle ne trouve pas qu'elle paie davantage d'impot (elle est pas imposable) et me reproche d'être obsédée par l'argent... Décidement, cet argent tombé du ciel, c'est magique. Il faudrait que chaque contribuable se voit forcé de filer direct du fric à un autre ménage nommément désigné afin qu'il se rende compte un peu de la réalité.
  2. 1 point
    Apparemment, la réputation de The Lancet est usurpée. C'est ce que j'ai compris en écoutant ce midi Philippe Froguel, médecin et chercheur, qui témoignait de pratiques de "review-proof" utilisées par The Lancet : publication d'articles sans tenir compte des reviews. Comme il a piqué ma curiosité, j'ai fait une rapide recherche google et je suis tombé sur cette autre interview de Philippe Froguel, qui ne dresse pas un portait reluisant de la recherche médicale : https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/hydroxychloroquine-je-ne-suis-pro-raoult-etude-publiee-the-lancet-c-est-merde-lance-pr-froguel-1834562.html
  3. 1 point
    Sur toute l'histoire chinoise tu as le China: A New History traduit chez Tallandier Histoire de la Chine. Des origines à nos jours de Fairbank et Goldman qui est bien. C'est le dernier livre de Fairbank qui est le grand spécialiste américain de la Chine. C'est un bouquin que j'aime bien même s'il est plutôt rapide et qu'il répète beaucoup ses autres livres parce qu'il prend un peu de temps pour polémiquer avec les autres historiens de la Chine ou les autres grandes thèses sur l'histoire chinoise. Il règle son compte à Wittfogel à un moment c'est sympa. Il a fait un crash course à Kissinger avant son voyage pour voir Mao. Tu trouveras plus d'éléments sur la formation des élites au début de sa Grande révolution chinoise ceci dit. Oui c'est passionnant à étudier. On commence à se préparer aux examens de la FP à 6 ans et pendant 7 ans : il s’agit d’apprendre par cœur les Quatre livres et les Cinq classiques (431k caractères). Maîtrise de la calligraphie requise pour passer l’examen du comté qui se déroule 2 ans sur 3 -> examen préfectoral -> examen de qualification (qu’1M de privilégiés possédaient dans les années 1830, dont 1/3 l’avaient acheté). Tao-kuang ou Daoguang, un gros con (qui règne jusqu’en 1850), vendit ces diplômes pour se faire de l’argent. Les examens pour devenir finalement fonctionnaire de l’empire (l’examen de qualification étant l’équivalent du bac mais à la mode des années où c'était un diplôme) se déroulaient dans des cellules séparées meublées de trois planches (étagère, bureau, chaise) et les 10k candidats apportaient leur nourriture, sac de couchage, pinceaux, encrier et papier vierge pour 3 jours et 2 nuits (sachant qu’on passait une journée à fouiller les candidats et à leur attribuer leur place). Taux de réussite : 1%. La composition en huit parties était leur dissertation. Il avait été adopté par les organisateurs des Ming en 1487 et se composait de 8 x 700 caractères portant sur des points délicats d’interprétation des classiques, des formes de colonies militaires, les méthodes de sélection des fonctionnaires et de la géographie ou encore la structure des 24 histoires (série d'annales dynastiques qui couvrent l'histoire de la Chine de 3000 av. J.-C. à la dynastie des Ming au XVIIe siècle, constituée de 3213 volumes et d'environ 40 millions de caractères). Tout ceci ne servait rigoureusement à rien, faut-il seulement le préciser ? Un des gros axes des révolutionnaires est de foutre tout ça en l'air, de lire Darwin, d'enseigner la science dans des unis privées et d'aller faire un tour à l'étranger (surtout au Japon mais pas que). Les Chinois ont tout simplement inventé le principe de recrutement sur examens. Notons au passage qu'on n'a pas attendu la révolution pour critiquer ; l'un des cinq classiques du roman chinois, la Chronique indiscrète des mandarins de Wu Jingzi (1770) le fait déjà très bien. Mais le but des examens est plutôt une unification idéologique autours des principes confucéens (une "morale plus ou moins sans religion" en effet. Le chapitre à ce sujet de Fairbank dans le Fairbank et Goldman est bien). Le fameux Hong Xiuqan, chef des Taiping, était un recalé des examens mandarinaux, il l'avait carrément mauvaise. Oui mais la Chine a une tradition de pouvoir bien décentralisé, avec peu d'impôts à partir du XVIIIe, beaucoup de pouvoir dévolu aux vice-rois qui dominent certaines provinces, différents des gouverneurs provinciaux et tout ça ne se mélange pas. Pour donner un seul exemple, l'Etat n'a même pas le privilège de battre monnaie Pour les jésuites il s'agit dans le mandarinat de trouver le modèle d'un gouvernement de philosophes, le respect des lois, le despotisme éclairé. Au passage parce que j'y pense, les normes des examens sont fixées par l'Etat all right mais ce sont des académies privées qui les font préparer, les shuyuan. Dans un ouvrage de synthèse collectif très digne d'intérêt (La Chine au XXe siècle. D'une révolution à l'autre, Fayard, dirigé par MC Bergère, L Bianco et un inconnu du nom de Domes), l'article de PE Will sur le système de gouvernement impérial, la bureaucratie, la géographie, la démographie et cie fait une distinction helpful entre un système despotique (ce que la Chine n'est pas) et autocratique (là oui par contre) + il ne faut pas oublier que beaucoup de la centralisation qu'on observe dans l'histoire chinoise à partir de l'époque moderne est due aux Mandchous. Mais grosso modo ça reste impossible d'unifier ou de court-circuiter les circuits intermédiaires comme en France avec un Etat-nation ou je ne sais quoi parce que t'as 500Mhab dès la moitié du XIXe donc imagine un peu le nb de fonks qu'il faut pour fliquer tout ce petit monde, c'est totalement impossible à l'époque. Moyennant quoi y a pas beaucoup d'impôts, pas tellement de fonks (relativement à la population) et beaucoup de trucs qui sont pris en charge par les pékins locaux (npi).
  4. 1 point
  5. 1 point
    Perso, j'étais pro- confinement (dans la mesure où on était pas capable de tester en masse, politique que j'ai toujours pensé plus efficace). Aujourd'hui, si c'était à refaire au vu des données actuelles, je dirai plutôt non. Si j'avais les mêmes données, mais pour un nouveau virus...je ne sais pas trop. En fait, je suis passé par plusieurs phases : Phase 1 ou balec' : le virus est en chine comme le Sras à l'époque, très bien qu'il y reste. J'étais vaguement plus inquiet avec le confinement du Wuhan mais pas trop quand même. Phase 2 : le virus pénètre très rapidement en Italie. Je lis des articles de Philippe Lacoude ou des posts de H16, je suis vraiment inquiet. Concernant le nombre de cas, je pensais qu'on ne pouvait pas prévoir quand une épidémie s'arrêterait mais que potentiellement ceux-ci pouvaient être très nombreux. Pour la létalité, j'avais l'impression qu'elle pouvait être très élevée, notamment si on regardait les chiffres italiens. La combinaison des deux faisait que j'étais pro-confinement. Phase 3 : J'ai compris grâce à une vidéo de Raoult que la létalité était bien moindre que ce que l'on pensait parce qu'il y avait beaucoup plus de cas réels que de cas officiellement positif. En pratique, ça m'a quand même pas mal rassuré. Phase 4 : peu après la phase 3 est monté le thème de l'immunité de masse et des 70 % de la population qui devaient "forcément" être contaminé. Ce n'était pas évident pour moi au départ (j'avais ouvert un sujet sur la question), mais comme tout le monde semblait admettre cette notion... J'étais tout de même moins inquiet que dans la phase 2 mais le confinement restait à mon avis nécessaire. Phase 5 : Phase actuelle. J'ai commencé à penser sous l'influence des arguments de Raoult et avec les chiffres suédois que l'idée d'immunité de masse n'était pas si évidente. Du coup, si une nouvelle épidémie, survenait avec les mêmes données (létalité et vitesse de progression connues mais pic indéterminé) je ne sais pas trop ce que je penserais. Première difficulté : rapporter le degré de contrainte légitimé par l'"espérance" de mourir ou comparer coût économique et mortalité. Deuxième difficulté : D'un côté on ne peut pas attendre stupidement le franchissement du seuil car une épidémie peut aller très vite. Ce serait équivalent pour un piéton de décider de traverser une route en prenant en compte uniquement la distance des véhicules et d'ignorer leur vitesse. De l'autre les épidémies peuvent se terminer "sans explication" comme ici et on risquerait de confiner beaucoup trop tôt.
  6. 1 point
    Donc l'UE elle-même (quoi que ça veuille dire) va s'endetter à hauteur de 500 milliards… ça me rappelle quelque chose... "L'important, ce qui compte essentiellement est que l'euro permet aux États de bénéficier de nouveaux crédits sans pour autant leur imposer de véritable discipline. Il va donc autoriser le développement au niveau européen d'un endettement sans précédent, jusqu'à ce que les limites extrêmes soient atteintes, comme cela s'est déjà passé au niveau national. Lorsque, à ce moment-là, au plus tard, le nouveau gouvernement central ne pourra plus obtenir de crédits, l'Europe n'aura plus d'autre choix que de revenir à l'inflation des soixante-dix. Tous ceux qui sont à la solde de l'État pourront développer tous les arguments qu'ils voudront en faveur de l'Union monétaire européenne, ils n'y changeront rien. L'euro conduit à l'inflation. Il ne fait que remplacer les cartels nationaux des profiteurs d'inflation par un cartel européen, et il met davantage d'obstacles aux efforts des citoyens européens qui voudraient se protéger contre l'emprise de ce super État." (pp.161-162) "La création de la BCE et de l'euro attire notre attention sur l'inévitabilité de deux phénomènes : d'une part la création et le déploiement d'un État providence européen ; d'autre part, la poursuite de l'endettement public, cette fois au nom de ce nouvel État central. Ils conduisent, à moyen ou long terme, à l'effondrement du système, soit par hyperinflation, soit par effondrement de l'État central tout puissant en raison de sa propre inefficience. Voilà ce que le futur nous réserve si aucun changement fondamental ne se produit : une nouvelle hyperinflation du type de celle de 1923 ou bien un nouvel empire soviétique." (pp.164-165) -Murray Rothbard, État, qu’as-tu fait de notre monnaie ?, Paris, janvier 2011 (1963 pour la première édition), www.institutcoppet.org, 192 pages.
  7. 0 points
  8. 0 points
    J'avais fait un projet d'étude avec André Aurengo ; sur les limites des études d'épidémiologie, il avait beaucoup de choses à dire, par exemple, si tu veux un truc un peu plus technique : https://www.pseudo-sciences.org/Les-pieges-de-l-epidemiologie (mais tu dois trouver d'autres trucs, il était assez médiatique à une époque) (et le gars a fait médecine après son diplôme d'ingé, donc il maîtrisait bien les maths et la médecine)
  9. 0 points
    Jancovici utilise un pseudo pour commenter dans le monde.
  10. 0 points
    Et Ghosn a été l'un des plus grands industriels des dernières années parce qu'il a construit beaucoup de voitures avec ses petites mimines. This. Et l'avantage de Raoult, c'est qu'il dit assez clairement qu'il pense que c'est de la merde. Il fait des pvalues parce que "il faut" en faire mais sans véritable effort. Enfin, si le mec est climatosceptique il y a une raison. Et je trouve très rigolo que les défenseurs de la "methode" se prennent les pieds dans le tapis. L'épidémiologie j'ai toujours eu l'impression que c'était des branleurs qui font des modèles niveau master _0_.
  11. 0 points
    Je dirais même plus, collabo. Voilà. Vouloir aider à faire fonctionner un système nuisible, c'est participer activement au mal et donc faire partie du problème.
  12. 0 points
    Des tranches de pain porc, tu peux mettre plein de beurre aussi. Et c'est un régal.
  13. 0 points
    Institute of Human Anatomy, une chaîne récente de vulgarisation en médecine avec une vraie valeur ajoutée : ils illustrent avec des vraies dissections. Trigger warning donc pour ceux qui craignent mais les vidéos sont fascinantes.
  14. 0 points
    J'ai vu des gens sur twitter appeler au boycott de Lancet. Oui les gars parce que vous êtes de tellement gros clients au quotidien, j'en suis sûr
  15. 0 points
  16. 0 points
    L'argent se prête à une confusion triviale, mais pourtant courante, entre sa matérialisation (eg biftons) qui est sans la moindre importance, et son utilité. L'utilité de l'argent, c'est de donner des capacités/potentialités à celui qui le possède. Capacité d'acheter des biens, des services. Plutôt que non-capacité à le faire. Bref, des marges de manoeuvre plutôt que pas de marges de manoeuvre. Bref, au final, de la liberté plutôt que pas de liberté. C'est pour cette raison basique que les socialos n'aiment pas que les autres qu'eux aient de l'argent. Et c'est pour cela que la pauvreté est absolument consubstantielle du socialisme. Quand on est pauvre, on a peu de marge de manoeuvre, on est à la merci. La pauvreté, c'est le moyen global le plus fiable pour attaquer les libertés. Sinon, pour revenir au post de Prouic, investir est un bonheur. Un bonheur qui ama s'apparente à la transmission de la vie. L'argent n'y est qu'un ingrédient, mais il est souvent utile.
  17. 0 points
    Je ne suis pas les aventures raoultiennes. Ça me saoule que le scientifique devienne un spectacle.
  18. 0 points
    parce que BB est en grande partie une histoire de power trip qui tourne mal et qu'elle incarne la force de l'ordre, mais pas l'Ordre Qui Civlise, plutôt l'ordre des contractuelles qui alignent les gens partis bosser et des bureaucrates de troisième zone qui t'emmerdent pour un tampon. Skyler est une caricature de witchy wife, et encore pire précisément parce qu'elle n'a pas tout à fait tort et qu'elle semble parfaitement sincère.
  19. 0 points
    Oui, moi c'est pareil, j'aime pas quand il n'y a rien à manger autour de l'os
  20. 0 points
    Bah oui, c'est un pionnier, influence énorme pour la musique électronique, et pas seulement. https://pitchfork.com/features/article/song-from-the-future-the-story-of-donna-summer-and-giorgio-moroders-i-feel-love/ (bon c'est pitchfork... mais ça liste bien tous les gens influencés par Moroder...)
  21. 0 points
  22. 0 points
    Le UK par exemple qui ne banni pas non plus le short selling quand ça va mal.
  23. 0 points
    Un polytechnicien. (Si la réalité le contredit, c'est la réalité qui a tort). Le mec a déjà réussi à inverser la causalité récession économique-production de pétrole par la force de son esprit. Il est capable de tout.
  24. 0 points
    Légèrement inférieures de 30%
  25. 0 points
    Du coup, j'apprends que Frank Riester est le président du groupe Agir "la droite constructive". Le "mais" arrive très vite n'est ce pas. Sinon côté écologie, ça parle science et économie circulaire. Côté société, ça parle système fiscal plus juste. C'est très bref, mais ça vend du rêve la droite constructiviste.
  26. 0 points
    Alors on va se calmer tout de suite, vous deux.
  27. 0 points
    On déteste les snipers pour les mêmes raisons dans les FPS, ces salauds de campeurs !
  28. 0 points
  29. 0 points
  30. 0 points
  31. 0 points
  32. 0 points
    Dixit le fabuliste moche. S'ils manquaient de combativité ils n'iraient pas buter des gens dans la rue.
  33. 0 points
  34. 0 points
    Fukuyama est socdem, et il est plutôt du côté de l'administration (il estime même dans son livre que le développement d'une administration moderne est une étape nécessaire à la création de la démocratie représentative, car elle permet l'effacement des modes de socialisation par défaut de l'individu > le népotisme, le clientélisme, etc). Seulement c'est un type intelligent qui fait des analyses très documentées en particulier en histoire et en économie, et qui ne prend pas trop ses adversaires (en particulier les libéraux) pour des nuls ou des imbéciles. J'ai relu récemment un passage de son livre sur l'ordre politique qui critiquait la vision de Hayek du développement de la common law britannique qui est tout à fait juste à mon avis.
  35. 0 points
    Il y a une suite de 5 (ou plus ?) MOOC sur l'Histoire chinoise sur edX, donné par Harvard. Ils sont vachement bons, je les recommande (si c'est pour se familiariser au sujet, et pas forcément faire de la recherche dessus, quoi). Le seul hic c'est qu'ils avaient prévu de finir par un éloge de Taïwan, et pour finir, quelque chose ou quelqu'un les a fait changer d'avis, visiblement. Le lien du premier cours : https://courses.edx.org/courses/HarvardX/SW12x/2013_SOND/course/ Je les ai suivit il y a longtemps (à leur sorti) ils en ont peut-être fait d'autres maintenant. La Chine a effectivement un modèle étatique centralisé et bureaucratique de longue date, et ça a été découvert en Europe au début de l'époque moderne. Mais je ne suis pas sûr que ce soit véritablement une influence, il me semble que la bureaucratie apparaît assez spontanément dès que l'on une organisation hiérarchique. En France, en toute rigueur, ça a commencé dès Philippe Auguste avec les baillis et les prévôts.
  36. 0 points
    Je me suis remis à Kingmaker et avec le mod call of the wild qui a été bien enrichi depuis quelques temps je me rend compte que je me remet à mon travers dans les JDR. Passer plus temps à faire des persos mini-maxé qu'à jouer... Là avec toutes les classes, dons, races, traits, etc. supplémentaires apporté par le mod, je sens que je ne vais pas me rendre compte que le confinement est fini...
  37. 0 points
    désolé mais mon "expertise" ne concerne que l'Europe et le sud du Rio Bravo 😕.
  38. 0 points
    Nan mais Giraud vous vous flagellez là ! Il fait partie de ces gens qui confondent assez souvent leur brillante carrière universitaire à des fins politiques, fortement écologistes ici, où qu'il utilise comme argument d'autorité. Homme peut-être brillant, mais qui a un but non scientifique ce qui lui ôte toute objectivité à mon gout. ENS, ENSAE, X puis CNRS, EEP, quant chez Calyon pour finir conseiller chez Nicolas Hulot et du Shift Project. Bon chacun sa vie 😕 C'est curieux ces mecs qui bouffent au râtelier de la finance pour cracher dessus une fois leur carrière faite, c'est un peu facile je trouve.
  39. 0 points
    Il ne va pas assez loin. Sans humains on n'émet plus aucun CO2. Problème réglé.
  40. 0 points
  41. 0 points
    Pour info, cette photo a été prise à Hawaii : https://zingnews.vn/ngam-con-duong-cao-toc-ngoan-muc-o-hawaii-post392156.html Je pensais que je n'aimais pas du tout le brutalisme (j'ai en tête l'image de l'ambassade Russie, beurk), mais ces quelques photos m'ont fait changer d'avis (en fait, ça va mieux quand le bâtiment est intégré dans la nature) :
  42. 0 points
    Ce ne serait pas la première fois que le Lancet usurperait sa réputation (je pense à la nutrition).
  43. 0 points
    Globalement tous les hobbys de nerds (sport, bricolage, jeu, collection...).
  44. 0 points
    c'est là que tu te rends compte de la catastrophe que constitue la disparition des lieux de sociabiité Men Only (qui ne soient ni des bars ni des clubs à nichons) ça te donne aussi une idée du genre de discussion qu'il y a dans les lieux de sociabilité féminins
  45. 0 points
  46. 0 points
  47. 0 points
  48. 0 points
  49. 0 points
    Vu le contexte, je pense que c'est une bonne chose. Il est important de savoir allouer ses ressources quand on en a peu. Il aura 44 ans pour la prochaine élection, il est jeune.
  50. 0 points
    Heureusement qu'il y a topinambour dans le titre :
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...