Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 16/03/2019 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Si les lois en vigueur sont un piège à con pot de glu qui empêche de s'en libérer (et Attali déclare ouvertement que c'est délibérément fait exprès), alors il faut sortir en dénonçant unilatéralement les traités, sans "négociations". Je pense d'ailleurs que le RU (ce pays si intelligent, si machiavélien, si pragmatique) l'aurait fait si la classe politique n'était pas si imprégnée d'europhiles qui ont fait traîner le processus. L'UPR se revendique du gaullisme. Quitte à être gaulliste autant l'être jusqu'au bout:
  2. 1 point
    Il me semble qu'une collection de questions sur l'immigration ne précise qu'insuffisamment ce qui est en jeu. Il convient d'abord de se demander où se trouve exactement le débat, c'est-à-dire de problématiser. On peut également se demander pourquoi l'expression camusienne a eu un tel succès, ce qui nous amènera peu ou prou à la même problématique. Le succès immense de l'expression (rares sont les livres que personne ne lit mais dont le titre est connu aux quatre coins du globe), tient à deux choses : son aspect visuel, le mot "remplacement", et son aspect emphatique, le mot "grand". Le premier est assez simple à comprendre ; on ancre l'idée dans l'expérience personnelle et partagée par beaucoup : je connais cette place, avant on y croisait tel et tel ; maintenant, ils n'y sont plus, ils ont été remplacés. Le mot "grand", quant à lui, n'est pas qu'un élément de dramatisation, comme le pense @Fagotto. C'est un mot qui cherche à donner à ce phénomène migratoire visible une dimension historique. On dit : Grandes Invasions, Grande Guerre, Grandes Découvertes, Grand Échange (colombien). Le mot "grand" établit le "remplacement" comme un phénomène historique. En fait, la question qu'on pose, en des termes plus neutres, est la suivante : les migrations Sud-Nord du XXème/XXIème siècle sont-elles un évènement ? Au delà des arguties chiffrées, ça revient aussi à se demander ce qu'est un évènement. Et je crois bien que c'est la bonne question, parce que c'est là que le cœur du débat se joue. J'ai très rarement vu entamer des débats techniques sur tel ou tel argument drépanocytaire (*) ou des prénoms (**), mais bien des arguments qui s'articulent autour de cette notion d'évènement. En fait, l'opposition cherche à refuser le statut d'évènement via deux catégories d'arguments, qui se confondent souvent un peu : l'argument de la continuité, au sens où les migrations auraient toujours existé, auraient toujours été comparables, et où, dans la version la plus extrémiste, chacun est issu de migrant ; l'argument du dernier homme (et de la fin de l'Histoire) qui nie la notion d'évènement. L'Histoire est terminée ; ainsi, ce qui se passe aujourd'hui n'est que la marche naturelle et nécessaire du progrès. Je pense que cette question : les migrations Sud-Nord du XXème/XXIème siècle sont-elles un évènement ? a un véritable intérêt dans le débat, dans la mesure où elle ne cherche pas à définir des catégories bien/mal, et où elle n'est pas directement politique. Elle englobe chacune des questions précédentes, parce ce qu'on veut savoir, au fond, c'est à quel point ces migrations modifient la marche du monde. (*) J'ai cru comprendre, de la part de gens qui disent habituellement des choses intelligentes et honnêtes, que les questions méthodologiques étaient trop nombreuses pour avoir confiance en ces chiffres, mais n'ai pas plus exploré. (**) Comme je disais il y a trois jours, l'étude de Fourquet me fait remettre en question mon opinion initialement assez négative.
  3. 1 point
    Je ne fais pas l'autruche. Je pense que ces femmes devraient pouvoir décider le plus librement possible la manière dont elles se vêtissent. Ça implique que l'État ne décide pas à leur place si oui ou non elles peuvent couvrir leurs cheveux. Ce qu'il faut changer, c'est le jugement des hommes à l'encontre d'une femme qui déciderait de ne pas porter le voile. Je ne crois pas que l'État puisse modifier l'opinion ou le degré de tolérance des imbéciles par magie. Je compte sur l'activisme, l'entraide, la sororité, l'éducation, etc. Je paris sur les solutions qui ont fait leurs preuves et qui ont permis aux femmes de se libérer jusqu'à aujourd'hui. Je prône le libre choix pour toutes les femmes et j'arrive même à concevoir qu'elles ne sont pas toutes les mêmes, qu'elles n'ont pas toutes les mêmes envies, qu'elles ne sont pas toutes confrontées aux mêmes problèmes, aux mêmes pressions, etc. Une femme qui porte le voile ne réduit pas la liberté d'une femme qui n'en porte pas. Ou alors, il va falloir nous expliquer comment.
  4. 1 point
    La pression sociale n'est pas une oppression politique. Elle peut être extrêmement désagréable au quotidien mais tu dois alors te souvenir que tu utilises toi aussi de l'influence sociale tous les jours de ta vie pour promouvoir les choses ou comportements que tu juges positifs. Donc les réactionnaires religieux ont droit à la même liberté que toi. Si ces femmes sont réellement menacées et forcées de se voiler, c'est un problème de sécurité (et on peut tout à fait soutenir que la répartition de la police n'est pas adéquate sur le territoire et/ou qu'il faudrait plus d'agents de police pour assurer à tous les citoyens une égale sécurité). Sinon, c'est de la pression sociale, peut-être condamnable pour des raisons éthiques spécifiques lorsqu'elle s'exerce au service de certaines idées, mais politiquement tolérable. Les femmes qui n'en peuvent plus n'ont qu'à monter des collectifs de protestation, ou quitter le quartier. Si elles ne sont pas menacées, elles ont toujours d'autres choix possibles que se voiler. Mais dans tout choix il y a un prix à payer.
  5. 1 point
    Pourquoi ça ? Si ton objectif est de lutter contre l'islam, effectivement tu n'as aucun intérêt à dénoncer les amalgames ou l'islamophobie. Par contre, si tu veux que les gens continuent de vivre en bonne intelligence, c'est plus que nécessaire. Des musulmans luttent déjà contre l'islamisme ou la radicalisation de leurs congénères. Les amalgames occultent totalement cette réalité, on fait peser des soupçons sur des gens qui n'ont rien à se reprocher et sont tout autant opposés au terrorisme. L'islamophobie participe à ce phénomène en diffusant l'idée que l'islam est par essence un danger et qu'il faut le contenir ou même l'éradiquer. Je ne vois pas comment on pourrait justifier d'un point de vue libéral une restriction des libertés de tous les musulmans. Je viens de parcourir le thread et il y a plusieurs réponses argumentées et intéressantes qui trainent également sur twitter (notamment sur les données, l'aspect subjectif de la perception, etc.). Il me semble que l'aspect conspirationniste s'articule autour de deux idées : - les politiques sont coupables et complices - les immigrants viennent sciemment s'installer en France pour chasser les français de certains territoires Je ne suis pas sûr que la plupart des gens qui reconnaissent la théorie du grand remplacement comme quelque chose de valide, contestent vraiment ces deux points. Ce qui me fait dire ça, c'est que le "constat" du grand remplacement s'accompagne généralement d'une critique du vivre-ensemble, du politiquement correct, etc. Le changement de population n'est pas perçu comme neutre, il s'agit d'un phénomène négatif et qui ferait donc l'objet d'un tabou : c'est un mal dont il ne faut pas parler car les politiques ne veulent pas voir la réalité en face, ou voir leur impuissance ou leur indifférence dévoilées (au choix suivant les interlocuteurs*). L'argument du vocabulaire me parait assez limité quand même. L'idée qu'il y a des nouveaux arrivants n'est pas nouvelle, que la population change non plus. L'expression "grand remplacement" ne vient pas seule, il y a tout un discours autour (et des colporteurs qui ont des objectifs bien précis). Les gens ne se résignent pas simplement à utiliser des termes faute de mieux, ils ont aussi trouvé un concept qui colle avec leur vision des choses. En l'occurrence, ils ne font pas seulement une distinction entre les individus suivant leur origine ou leur culture, il y a également un jugement de valeurs. Pour eux, les nouveaux arrivants ont un mode différent ET néfaste. Le "remplacement", c'est aussi la perte de quelque chose qu'on déplore (sa culture, sa tranquillité, son voisinage, etc.), pas un changement tolérée et bien vu. Sur le fait qu'on ne parlait pas de ce sujet avant : je n'y crois pas du tout ! L'immigration, le mode de vie des étrangers, le "bruit et l'odeur", etc. ce ne sont pas du tout des sujets nouveaux. D'autant que la xénophobie n'a pas besoin de faits pour se développer : il y a une très large part de fantasme** qui est alimentée entre autres par des discours d'extrême droite qui ne datent pas d'hier. * Et là je n'évoque pas les théories conspirationnistes pur-jus autour du complot mondialiste et de la destruction des peuples. Et pas besoin d'aller dans les "recoins sombres de l'internet", on les trouve facilement sur twitter / facebook chez une partie de l'extrême droite. ** Le mot peur revient constamment pour souligner aussi que même si on démontrait par A + B qu'il n'y a pas de changement, il s'agit d'une vision irrationnelle et incontrôlé de la situation. On a le droit au même refrain avec le "sentiment d'insécurité" ou le monde qui va soit disant de mal en pis. Je ne sais plus s'il y a un topic sur le voile sur ce forum, mais je suis sur que tout ça a déjà été débattu 1000 fois ici, donc je n'ai pas très envie de recommencer une énième fois. On peut trouve plein d'exemples de comportements qui relèvent d'une vision misogyne de la femme. Si personne n'est forcé de les adopter, tu ne peux pas contraindre les gens à les abandonner. Je suis féministe : je considère que les femmes doivent être capable de choisir ce qui est bon pour elles, je n'irais pas décider à leur place, je les invite juste à réfléchir à la manière dont la société les influence (et je les soutiens lorsqu'elles veulent changer les choses). Si tu reconnais à l'État la légitimité de dévoiler les femmes car elles n'ont pas choisi librement selon toi, alors tu t'exposes à ce que l'État contrôle d'autres aspects de la vie des femmes. Je passe les autres arguments, parce que vraiment pas de motivation à me répéter ici. Exposer ses convictions religieuses, cela fait parti de la liberté d'expression il me semble. Cela te dérange car tu as un problème avec l'islam. Je t'aurais bien invitée à discuter avec des femmes voilées mais...
  6. 1 point
    J'y ai pas mal réfléchi dans la journée du fait du thread de Géraldine Woessner sur twitter. Le concept de grand remplacement en tant que tel n'est pas conspirationniste, car la plupart des gens ne l'entendent pas comme ça. C'est quand Renaud Camus commence à parler de remplacisme qu'il tombe dans le conspirationnisme, et si un concept précède l'autre, le second me semble presque inconnu (personne n'a lu le livre de Renaud Camus, non ?). Quand les gens disent "grand remplacement", de quoi parlent-t-ils ? D'un ensemble d'impressions qui les pousse à se demander si l'Occident n'est pas face à une vague migratoire qu'on aurait pas vu depuis mille ans (*). Et ces phénomènes migratoires modernes, les gens n'ont aucun autre mot que "grand remplacement" pour les désigner, alors ils utilisent ce que le monde intellectuel leur fournit. L'absence d'un mot concurrent sur le marché des idées fait que ce sera ce mot qui gagnera, et qui définira le discours, parce que, bien qu'imprécis et exagéré, la formule est forte, et seule. Si il n'y a pas de mot concurrent, c'est justement parce que "avant", ça ne discutait pas vraiment. Il est très pratique pour certains de refuser de nommer les choses, pour faire penser qu'elles n'existent pas, ou qu'elles n'ont aucune spécificité. Mais quand la réalité devient trop forte, quand les provinciaux prennent le RER B (**), quand ils se baladent dans tel quartier et qu'ils voient qu'un pourcentage matériel de la population française est issue de l'immigration, quels mots peuvent-t-ils mettre sur la réalité ? "Diversité" ? La possibilité de discuter plus largement, elle me semble assez récente, et encore : c'est le bouquin de Stephen Smith, le bouquin de Fourquet (***). Enfin, tout ça pour dire que si tu comptes mener une bataille des idées sans nommer les choses ça va être dur. Mais je suppose que tu en es conscient toi-même, parce que quand tu utilises "islamophobie", qui est connoté intellectuellement, tu choisis d'utiliser le mot qui convient à ton idéologie, et pas son concurrent, qui appuie plus sur l'individualité des victimes/cibles qui est "anti-musulman". (*) Il faut aller dans des recoins sombres de l'internet pour trouver le discours conspirationniste comme quoi ce serait voulu par je-sais-plus-quel-européiste-des-années-30. (**) Petit moment d'humour noir, mais si le CDG Express avait été mis en activité en 2017, il n'y aurait peut-être pas eu Christchurch _o_. (***) Bon, d'ailleurs, je suis toujours sur le cul de voir qu'il trouve des chiffres équivalents à ceux de fdesouche que je pensais, il y a un ou deux ans, être pleins de biais méthodologiques. Je n'ai pas plus creusé, mais le mec qui y va de sa crédibilité professionnelle là-dessus, ça m'interroge un peu :/.
  7. 1 point
    Google doc de coordination pour les traductions: https://docs.google.com/spreadsheet/ccc?key=0AghBwvkIquj6dHVkM0VYYW9YNVBfNGdMUXYzMFVxTGc&hl=en_US
  8. 1 point
    Si tout se passe bien, on devrait aussi avoir le support des emojis standards dans pas longtemps.
  9. 1 point
    https://www.tmlewin.co.uk/shirts/non-iron-shirts/ https://www.ctshirts.com/fr/chemises-homme/sans-repassage/ Des dizaines d'heures par an économisées, you're welcome.
  10. 1 point
    bof. Ces delires me font moins reagir depuis que j'ai vu toutes les feministes autour de moi laisser tomber leur discours a la con pour devenir des mamans middle-class, specialement lorsqu'il y a des petites filles, qui sont instoppables dans leurs desirs de conformisme. Il suffit de passer un peu de temps avec un tas de femmes/meres pour se rendre compte qu'elles sont de passionnees architectes de leur propre malheur entre elles. Ce qui m'avait toujours frappe avec les feministes, c'est leur incapacite a analyser et decrire correctement les motivations masculines, pourtant tres simples a comprendre.J'avais lu un article dans lequel une journaliste feministe moins nulle que les autres avait decide de se meler, en se grimant, a un groupe d'homme travaillant sur un chantier.La demoiselle s'attendait a -des conversations sexistes qui objectifient les femmes, rire gras a l'appui -une tension constante de bras-de-fer pour prouver qui est le male alpha Evidemment elle n'a rien vu de tout ca, et a juste decouvert un ensemble de contraintes qu'elle n'avait meme pas imagine, en particulier le fait que des gens qui sont physiquement aptes a se foutre sur la gueule n'en font rien, et sont plus civils.Peu de gossip, pas de jeux psychologiques a la con. J'etais content de voir que ca lui avait ouvert les yeux, et pas surpris du decalage de ses prejuges avec la realite.
  11. 0 point
    Il faut poster des citations facebook profondes c'est ça ?
  12. 0 point
    Ca ne change pas essentiellement la donne. La preuve, ceux qui ne peuvent pas emigrer legalement emigrent dans des conditions encore plus rudes que le simple voyage en bateau d'Europe en Amerique. A vrai dire, les moyens actuels devraient diminuer l'emigration definitive tant il serait simple, si les Etats ne s'en melaient pas, de faire des A/R jusqu'a son pays d'origine et y retourner une fois assez d'argent amasse.
  13. 0 point
    DEUS VULT !!! J'avais aussi vu un autre Nolan qui m'avait fait immédiatement penser à toi, toujours dans le même coin :
  14. 0 point
    Le sujet est-il donc : les tensions dans les sociétés multiculturelles ?
  15. 0 point
    Les gens sont assez grands pour décider eux-même s'ils doivent "investir" ou non. Il n'y a pas à décider pour eux, ni chercher à les "inciter" surtout en appauvrissant toute la population par l'inflation. Pourquoi diverges-tu? N'est-ce pas exactement mon propos? Une inflation bénéfique? C'est comme de la glace bouillante, ça n'existe pas. Quant à la déflation, il ne faut rien exagérer, il est nécessaire de dépenser son pognon pour vivre et nécessaire d'investir pour en gagner davantage. Quant au crédit, c'est une question d'adaptation. On peut très bien imaginer un système de taux négatifs par exemple. L'essentiel et de laisser le marché s'adapter et ne pas chercher à le "réguler", le forcer, le contraindre, etc. Avec les cryptos, on va vivre une période de changements profonds, j'ai hâte!
  16. 0 point
    Parlant de médias, j'ai repéré cet extrait audio de la station CHOI Radio-X de Québec où ils ont interviewé Gilles-William Goldnadel, qui analyse la montée du discours islamo-gauchiste dans les médias du monde entier et le discours en question est bien avant la tragédie de Christchurch. https://radiox.com/contenu/chroniqueur-du-figaro-les-islamo-gauchistes-sont-des-terroristes-intellectuels-une-névrose
  17. 0 point
    Si c’était que les français blancs le problème ! Je trouve que la France attire des immigrés qui globalement lui ressemble. On parle beaucoup de ces doubles-nationaux qui crachent sur la France. Mais cracher sur la France et les Français est un sport national. Cf quelques lignes au-dessus. Les Algériens sont probablement ceux qui leur ressemblent le plus d’ailleurs. Leur maladie du drapeau algérien partout est le pendant de la maladie bretonne. C’est pour ça qu’ils s’aiment pas, le reflet n’est pas beau.
  18. 0 point
    Tu es allé combien de fois en Afrique ?
  19. 0 point
    L’usage de l’armée de terre contre la population française... Vous avez dit président le plus liberticide ? Dans la pratique ça veut dire quoi ? Ouverture du feu si on s’approche trop d’un bâtiment officiel ?
  20. 0 point
    L'ecologie ne souhaite pas la mise en commun des moyens de production. En soi, ca lui est indifferent. L'ecologie est etatiste car l'etatisme est le logiciel archi-dominant, c'est tout. On peut tout a fait etre liberal et etre sensible aux problematiques ecologiques. Sauf que l'on proposera des solutions probablement differentes. Je parlais des terroristes des vingt dernieres annes de facon plus globale. Apres, il faudrait definir loser. Selon moi, etre un terroriste, c'est deja etre un loser. Mais, apparemment, la plupart avaient un travail et n'etaient pas des marginaux. Du coup, si eux sont des losers, une grande partie de la population l'est aussi. Pourtant, tous les losers ne passent pas a l'action terroriste, ce n'est donc pas une explication suffisante.
  21. 0 point
    Perso je pense qu'on peut s'interroger sur la responsabilité de l'Islam, ou au moins de certaines de ces interprétations dans le terrorisme, ou même plus généralement dans la situation des sociétés musulmanes en général. Mais y a déjà plein de sujets là-dessus sur ce forum. De la même manière on peut s'interrgoger sur l'influence des penseurs 'droitards' ou extrême-droitards dans le terrorisme tel que revendiqué en NZ, ou sur d'autres phénomènes. Ce topic parait idoine pour ça, ce n'est pas le seul, mais à chaque fois ce genre de topics ne reste jamais longtemps sur les droitards, certains les faisant dériver sur les fautes de l'Islam ou les SJW, on se demande bien pourquoi..
  22. 0 point
    Vous mentez tellement, c'est ahurissant. Vous vivez dans un monde imaginaire. Et vous comparez des choses incomparables. Dans les faits, il existe un milliard de musulmans pacifiques (dont un million detenus dans des camps en Chine mais c'est pas grave). Tandis que l'aboutissement logique de l'ideologie derriere le Grand Remplacement est forcement meurtriere et violente. On ne peut pas deplacer des populations sans tuer des individus au prealable.
  23. 0 point
    On se pose aussi la question des causes idéologiques ou sociales du djihadisme. Il y a eu tout un débat ici même où j'ai expliqué que la position qui consiste à expliquer le phénomène à partir d'un texte religieux supposé être ontologiquement violent n'était pas satisfaisante. Certains m'ont répondu que les facteurs sociaux n'étaient pas significatifs, etc. En outre les deux réflexions sont liées: il faut bien commencer par déterminer les origines des violences pour essayer de neutraliser les causes et par suite d' "éradiquer" le phénomène.
  24. 0 point
    Ces liberaux qui ne veulent pas contraindre les gens via l'état, ces libéraux traitres
  25. 0 point
    Fais gaffe, certains serveurs se font pas mal de thunes, je crois.
  26. 0 point
    Façon subtile et gentille de dire que les gens sont en moyenne cons comme des balais, ce qui est globalement exact.
  27. 0 point
    Et tu cherches notre pardon, notre absolution, c'est ça ? Eh bien ne compte pas dessus.
  28. 0 point
    La critique est aisée. Maintenant, j'aimerais bien que les experts de ce fil expliquent : - ce que le ministre de l'Intérieur devrait faire pour faire cesser la casse, très concrètement (merci de nous épargner les lapalissades du genre "il faut arrêter les casseurs") - ce que le Premier ministre devrait annoncer comme mesures susceptibles de faire cesser le mouvement des GJ Attentions, en posant ces questions, je présuppose deux hypothèses hardies : - les libéraux de ce forum ne considèrent pas que l'usage de la violence pour arriver à ses fins est légitime (ce n'était pas évident pour tout le monde au début de ce fil...) - les libéraux de ce forum ont conscience que mettre en place des mesures libérales (fortes coupes dans les dépenses de l'Etat pour amorcer des baisses d'impôts) sont impensables dans le contexte actuel Personnellement, je trouve la situation totalement ingérable. Je ne vois vraiment pas ce qu'il faudrait faire.
  29. 0 point
    Parce que tu en as envoyé trop par le passé, je suppose. Chacun a un quota, tu l'as à peu près atteint.
  30. 0 point
    Franchement, une niche comme le Pinel, c'est pas une niche. Mon avis : n'y vas pas.
  31. 0 point
    Un peu plus fasciste qu'éco quand même. Un tout petit peu.
  32. 0 point
    Tu as les Rougon Macquart, 20 tomes. C'est indig... C'est du Zola disons.
  33. 0 point
  34. 0 point
    Je suis en pls tellement je suis triggered... Qu'on fasse de Cp un safe space rapidos pour que je puisse faire de la pate à modeler pour conjurer l'esprit des haters ! Sinon merci aux lecteurs bienveillants !
  35. 0 point
    Évite de lire les commentaires, c'est partout la même chose. Et le constat amer et triste en les lisant est récurrent.
  36. 0 point
    Les casseurs ont oublié de remplir le CERFA prévenant la préfecture de leurs éventuels méfaits, tout s’explique ! Ça ne faisait que la 18ème fois d’affilée, la préfecture ne pouvait pas se douter.
  37. 0 point
    Animateur, directeur de centre de loisir, facteur. Y a comme un pattern. Et pour ça il faudrait des techniques policières que tu traiterais probablement de violentes.
  38. 0 point
    Sur les réseaux sociaux, même son de cloche: discours en mode lutte des classes et profondément anti-capitaliste. Ceci dit, j'ai du mal à savoir s'il n'y a pas des gens d’extrême droite qui partage cette vision: je me pose vraiment la question de savoir comment ils voient les evénements d'aujourd'hui? Je me pose aussi la question de comment ça va finir. Le problème c'est que ça peut très mal finir: peu de gens avaient prévu les printemps arabes et de comment allait évoluer Maidan. Le problème c'est que la France est dans l'UE donc si ça commence à partir en couille sévère ca deviendra un problème majeur. Je reste persuadé que le Brexit et l'Italie sont des problèmes mineurs comparés à la situation française qui dépasse la manière de gouverner de Macron: c'est tout le système français qui est gangrené. Je ne suis même pas sur qu'une therapie de choc comme en Europe de l'est fonctionne: le socialisme politique était rejeté à la chute de l'URSS alors que tout le monde est pro-socialiste (à degré divers) en France.
  39. 0 point
    je savais que t'étais qu'un poseur
  40. 0 point
    Soylent green, c'est le best écolo du recyclage. Rien ne se perd, tout se transforme
  41. 0 point
    Charmante amie, il va falloir cesser de dire n’importe quoi si vous voulez faire de vieux os en ces lieux. Si quelqu’un tente de te déplacer physiquement contre ton gré, tu y résistes. Et l’agression est telle (rappelons que les déplacements de populations peuvent représenter un crime contre l’humanité) que tu devrais avoir le droit d’y résister violemment. Tu crois qu’ils vont réagir comment, les agents de l’Etat face, à ceux qui résisteraient aux déplacements ? Y’a des exemples au cours de l’Histoire, tu sais.
  42. 0 point
    Bien essayé. Mais ta comparaison aurait du sens si elle était "si ce gars représente les gens qu'il cite (l'extrême droite) alors les islamistes représentent fidèlement, nonpas les musulmans mais les djihadistes extrémistes" . Parce que alt right qui passe a l'action ne pretends pas représenter mes blancs ou les occidentaux, mais seulement les extrémistes (les fascistes, expressément ici). Et dans ce cas, et bien, c'est tout a fait juste. Pour les deux. Faire une vidéo de ralliement de 1min ou faire un manifeste de 100 pages n'est pas du tout la meme démarche Plutot contre la liberté des conneries de s'exprimer dans un forum privé.
  43. 0 point
    Pour moi ces gens la sont des racistes de gauche puisque ils sont socialiste et totalitaire, mais oui je suis d'accord, par contre c'est clairement pas une extrême droite actions française ou catho réac
  44. 0 point
    Je trouve assez dingue de nier la responsabilité du terroriste, et d'accuser un idéologue, ce type d'excuse rappel ceux qui veulent interdire des livres et la liberté d'expressions "si on autorise Mein Kamp cela vas influencer les gens donc interdisons le na" comme si les gens n'étais pas les seuls responsables de ceux à quoi il adhère. Les intellectuels et journaliste français adorent dire que c'est de la faute des idéologues français qu'il n'aiment pas si il y a des crimes dans le monde De Villier accusait Robespierre et les révolutionnaires d'avoir influencer et inspirer le Stalinisme (à cause de la terreur) ce qui est débile, au bout du compte c'est la France qui est responsable de toute les conneries des autres, non merci pour cette posture repentante. Même si le type connaît camus (si tant est que ceux soit le cas ? Car les problème de natalité sont plus ouvertement aborder au usa par exemple) il n'est pas responsable. Ensuite c'est idiot de dire que la remigrations c'est le meurtre, c'est une solutions qui se veut en théorie non violente (même si sont applications l'entraînerait sans doute, si c'est massif en tout cas), quand les pieds noire ont été "re-migrer" vers la France c'étais au contraire pour leurs éviter d'être tués sur place, c'était une solutions non violente même si cela fut un déchirement pour eux. Ensuite ce qui me semble intéressent c'est que les extrémistes des deux camp joue d'une certaines manière contre leurs camps. Les terroriste musulmans ne vont pas donner envie au payse d’accueil d'accepter plus d’accommodement à leurs religions, ce que les islamiste non terroriste veulent. Et les terroriste d’extrême droite ne vont pas donner envie de porter aux urnes un président de droite et de réguler immigrations musulmane car les gens pourraient avoir peurs que ce type d’individus représente ce que tout les gens de droites souhaite secrètement et donc que ce type d’attentat se multiplie. Sinon on voie que le type ne représente pas l’extrême droite classique: il dit ne pas être antisémite, ne pas croire dans les leader de droite, ne pas être conservateur, venir de la gauche, ramener la race à l'écologie, Bref .. on assiste à la naissance d'une "extrême droite new adge"
  45. 0 point
    https://mobile.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/quand-le-changement-climatique-attaque-la-sante-mentale-et-si-votre-depression-etait-de-l-eco-anxiete_3220571.html#xtref=acc_dir
  46. 0 point
    Il est émouvant, et m'a fait penser au Psaume 130 (votre De Profundis, numéroté CXXIX dans la Vulgate), que nous chantons à Kippour, lors de l'office du Souvenir, sur un air particulièrement poignant. Il n'est pas impossible que je place un peu de la liturgie de la Convocation d'Automne sur ce fil quand j'aurai un peu de temps, tiens.
  47. 0 point
    Star Wars, c'est un chouette renouveau de la Fantasy. Après, perso, je préfère la science-fiction.
  48. 0 point
    Ce qui fut le cas. Et sans barrière économique entre la France, l'Allemagne l'Italie, la Pologne, l'Autriche... Après, peut-être que les Panzer étaient de trop, ça je dis pas.
  49. 0 point
    Trois films de Gregg Araki en trois jours. À la limite de ne sortir plus sans lunettes noires.
  50. 0 point
    Je suis triste pour les Nuits Deboutistes. Malgré leurs grandes ambitions, exprimées avec force gestes rigolos, calendriers marrants & idées lolesques, ils n'ont pas réussi à mobiliser autant et aussi vite qu'une bande de gens normaux, qui se sont organisés à l'arrache par internet. Que ce doit être rageant !
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
×
×
  • Créer...