Jump to content

Recommended Posts

Ce qui me surprend le plus dans cette histoire de "réchauffement climatique", c'est le niveau de mensonge éhonté des media. On connaissait le parti pris du journal "Le Monde" mais les articles du Point sont hallucinants de mauvaise foi. Sur le Groenland notamment, il suffit d'aller mater quelques webcam pour s'apercevoir de la supercherie.

C'est la Pravda du climat, je ne trouve pas d'autres comparaisons plus adéquates. Mais pourquoi? Pour qui roulent ces journaux?

Link to comment

L'ère glaciaire c'était le bon vieux temps pour faire du ski.

N'empêche qu'il fait particulierement chaud (empirisme) où je suis pour un mois de janvier.

Dans l'hypothèse incongrue d'un rechauffement causé par l'homme, que faire?

Link to comment

L'ère glaciaire c'était le bon vieux temps pour faire du ski.

N'empêche qu'il fait particulierement chaud (empirisme) où je suis pour un mois de janvier.

Dans l'hypothèse incongrue d'un rechauffement causé par l'homme, que faire?

Salut

 

N'empêche il y a 50 ans il était fréquent de ne pas avoir de neige à Noël, on a fait des stations d'altitude et des canons à neige.

 

La technologie, c'est plus fort que toi.

Link to comment

Salut

 

N'empêche il y a 50 ans il était fréquent de ne pas avoir de neige à Noël, on a fait des stations d'altitude et des canons à neige.

 

La technologie, c'est plus fort que toi.

 

Oui je voyais des stats récemment et c'est loin d'être aussi dingue que ça, pour des dates plus anciennes que ce qu'on pourrait croire.

Puis bon, année de niño fort...

 

Link to comment

Les gens vont se rendre compte qu'un hiver plus chaud c'est une moins grosse facture de chauffage.

 

les couvertures c'est presque donné.

après les frileux...

le refroidissement planétaire c'est mieux, économie sur la crème solaire et les maillorts.

Link to comment

C'est pas vraiment du RC, mais je lisais ça dans Le Monde :

 

 

Vers la fin du XVIsiècle, l’arrivée de maladies virales comme la grippe ou la variole, apportées par les colons ­européens en Amérique, entraîne chez les populations autochtones, non immunisées, des mortalités considérables. En quelques décennies, quelque 50 millions d’Amérindiens périssent et, dans la foulée de ce désastre, des millions d’hectares de cultures sont abandonnés et rendus à la forêt. Pour croître, celle-ci pompe de grandes quantités de carbone dans l’atmosphère : les carottes de glaces prélevées au Groenland montrent bel et bien qu’autour de 1610 la concentration ­atmosphérique de CO2 baisse assez brusquement de 7 à 10 parties par million (ppm).

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/01/02/allons-nous-entrer-dans-l-anthropocene_4840896_3244.html

 

Mon bullshitometer a fait tilt. Disons que comme le CO2 est corrélé à la température, et qu'on est au début du petit âge glaciaire, je me demande si c'est pas un phénomène géologique classique (disons que ça me parait plus pertinent que la destruction des amérindiens comme explication...).

 

Edit : Stéphane Foucart... ils feraient mieux de mettre son nom au début de l'article ; ça me ferait gagner du temps.

Link to comment

C'est pas vraiment du RC, mais je lisais ça dans Le Monde :

 

 

Mon bullshitometer a fait tilt. Disons que comme le CO2 est corrélé à la température, et qu'on est au début du petit âge glaciaire, je me demande si c'est pas un phénomène géologique classique (disons que ça me parait plus pertinent que la destruction des amérindiens comme explication...).

 

Edit : Stéphane Foucart... ils feraient mieux de mettre son nom au début de l'article ; ça me ferait gagner du temps.

 

Le Petit Âge Glaciaire commence au début du 14ème siècle. :icon_wink:

  • Yea 1
Link to comment

Je ne connais pas précisément cette histoire mais je sais que l'on retrouve des traces géologiques à grandes échelles de la déprise agricole de l'Antiquité tardive et du bas Moyen Âge, donc ça ne me parait pas surprenant. Après il faut voir l'intensité du phénomène et quels marqueurs ont étudient...

  • Yea 1
Link to comment

Je ne connais pas précisément cette histoire mais je sais que l'on retrouve des traces géologiques à grandes échelles de la déprise agricole de l'Antiquité tardive et du bas Moyen Âge, donc ça ne me parait pas surprenant. Après il faut voir l'intensité du phénomène et quels marqueurs ont étudient...

 

un rapport avec :

 

Dioclétien (284-305)

"les impôts étaient si lourds que les laboureurs désertèrent et les campagnes se changèrent en forêts."

Lactance, De la mort des persécuteurs, éd., trad., comm. J. Moreau, 2 vol., Paris, 1954 (Sources chrétiennes, 39).

" T 3 - VII, 1-5 ... Le nombre des parties prenantes en était arrivé à dépasser tellement celui des contribuables que les colons, voyant leurs ressources épuisées par l’énormité des impôts, abandonnaient leurs champs, qui retournaient à la forêt. Pour que le terreur fût partout, on morcela à l’infini les provinces, et voici que plusieurs gouverneurs et de multiples bureaux écrasent chaque pays, presque chaque cité : ce n’étaient que fonctionnaires des finances, magistrats et vicaires des préfets. Or, on voyait bien rarement ces hommes de justice occupés d’affaires civiles : ils n’étaient zélés qu’à condamner et à proscrire. Quant à saisir les biens, ils s’y appliquaient, je ne dirai pas souvent, mais perpétuellement, et ces saisies s’accompagnaient d’injustices révoltantes. Tout aussi intolérables étaient les exigences relatives à la fourniture des troupes. Cet empereur à l’insatiable cupidité ne voulait jamais voir diminuer ses trésors, mais il ne cessait d’amasser recettes et fonds extraordinaires, afin de conserver intactes les réserves qu’il accumulait. Comme ses diverses iniquités avaient tout fait enchérir considérablement, il s’efforça de fixer par une loi les prix des marchandises. Alors on vit, pour des articles infimes et de misérables denrées, le sang couler à flots. La crainte fit tout disparaître du marché, et la hausse des prix sévit plus gravement encore. Enfin, la loi tomba en désuétude par la seule force des choses, mais non sans avoir causé la mort de bien des gens."

 

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/encyc-1/l...

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/encyc-1/lactance.htm

 

 

" VII. — Dioclétien, mauvais empereur et auteur de nos souffrances, après avoir désolé l’empire, porta ses mains impies sur les serviteurs de Dieu. Son avarice et sa timidité faillirent perdre l’État. Il s’associa trois collègues et divisa l’empire en quatre parties, Il multiplia les armées, et chaque empereur mit sur pied plus de troupes qu’il n’y en avait lorsque tout n’obéissait qu’à un seul maître. On prenait alors plus qu’on ne donnait, les impôts étaient si lourds que les laboureurs désertèrent et les campagnes se changèrent en forêts. Les provinces ayant été subdivisées, chaque canton, presque chaque ville gémissait sous son gouverneur ou son intendant. On ne voyait que gens du fisc saisissant des biens abandonnés. Parmi tant de rapines, peu d’affaires civiles ; ce n’était que condamnations et proscriptions. Les continuels impôts sur toutes sortes de marchandises se levaient avec d’intolérables rigueurs. On acquittait avec moins de murmures l’impôt nécessaire à la subsistance des armées. L’insatiable avarice de Dioclétien ne pouvait se résoudre à la diminution de ses trésors ; de tous côtés il amassait de l’argent pour n’avoir pas à entamer son épargne. Il en résulta une extrême cherté et il promulgua alors un tarif des denrées ; mais la modicité du maximum occasionna beaucoup de meurtres, en sorte que l’on n’osa plus rien mettre en vente, ce qui redoubla encore la cherté. L’impossibilité de l’exécution annula le tarif, mais ce n’est qu’après qu’il eut coûté la vie à plusieurs. À tant de vices, Dioclétien joignait la folie des bâtiments. Les provinces avaient à fournir entrepreneurs, maçons, charrois et tout le nécessaire pour bâtir. Il se bâtit un palais, un cirque, un hôtel des monnaies, un arsenal ; il en éleva un autre pour sa femme, un autre pour sa fille. Tous ces bâtiments occupèrent la plus grande partie de Nicomédie, en sorte que l’on vit des troupes de bourgeois sortir avec leurs femmes et leurs enfants comme d’une ville conquise. Quand ces édifices, qui avaient ruiné les provinces, étaient achevés, s’ils n’étaient pas à son gré, il les faisait abattre et en commandait d’autres, au risque d’être encore démolis : ainsi sa manie ne connaissait pas de bornes. Mais quelle extravagance de vouloir égaler Nicomédie à la magnificence de Rome ? Je ne dis rien de ceux dont la richesse causa la perte. Cette violence est presque passée en coutume et l’usage l’autorise ; mais Dioclétien se signala en ce que sous lui une maison magnifique équivalait à l’arrêt de mort du propriétaire, comme s’il n’eût pu prendre le bien sans prendre la vie."

 

http://homepage.mac.com/thm72/ortho... (semble mort)

  • Yea 1
Link to comment

 

Ces petits billets font du bien, mais pour les tendances de température, ce serait quand même indispensable de noter que les relevés RSS ne sont pas la référence principale des réchaufistes (que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons)

Edited by FabriceM
Link to comment

Un article intéressant. D'après des nouveaux résultats de modélisation, la Terre est passée juste à côté d'un basculement vers un nouvel âge glaciaire, dans la période précédant la révolution industrielle.

 

Par ailleurs, ces analyses suggèrent que même un niveau modérée d'émissions de CO2 protégerait la  Terre contre un nouvel épisode de glaciation pendant 100 000 ans, une durée inhabituellement longue, du jamais vu depuis au moins 1 million d'années.

 

Pauvre de nous :)

 

Edit : J'arrive après la bataille, il y a déjà un article sur WUWT et ça a déjà fait les gros titres de la presse anglophone.

http://wattsupwiththat.com/2016/01/13/this-just-in-ice-age-postponed-due-to-global-warming/

 

Et tant qu'à éditer, un article sur les signaux indiquant que nous avons probablement passé le pic de l'épisode el nino actuel, qui sera finalement d'ampleur moindre que celui de 97-98.

http://wattsupwiththat.com/2016/01/12/january-2016-enso-update-it-appears-the-el-nino-has-peaked/

 

 

 

Edited by FabriceM
Link to comment

Un article intéressant. D'après des nouveaux résultats de modélisation, la Terre est passée juste à côté d'un basculement vers un nouvel âge glaciaire, dans la période précédant la révolution industrielle.

 

Par ailleurs, ces analyses suggèrent que même un niveau modérée d'émissions de CO2 protégerait la  Terre contre un nouvel épisode de glaciation pendant 100 000 ans, une durée inhabituellement longue, du jamais vu depuis au moins 1 million d'années.

 

Pauvre de nous :)

 

Edit : J'arrive après la bataille, il y a déjà un article sur WUWT et ça a déjà fait les gros titres de la presse anglophone.

http://wattsupwiththat.com/2016/01/13/this-just-in-ice-age-postponed-due-to-global-warming/

 

Et tant qu'à éditer, un article sur les signaux indiquant que nous avons probablement passé le pic de l'épisode el nino actuel, qui sera finalement d'ampleur moindre que celui de 97-98.

http://wattsupwiththat.com/2016/01/12/january-2016-enso-update-it-appears-the-el-nino-has-peaked/

 

tumblr_o0yl18sj5u1u43t86o1_540.gif

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...