Jump to content

Présidentielles 2022


Présidentielles 2022  

73 members have voted

  1. 1. A qui le trône ? (11 mars 2022)

    • Nathalie Arthaud
      0
    • Fabien Roussel
      0
    • Emmanuel Macron
      10
    • Jean Lassalle
      0
    • Marine Le Pen
      0
    • Éric Zemmour
      2
    • Jean-Luc Mélenchon
      0
    • Anne Hidalgo
      1
    • Yannick Jadot
      0
    • Valérie Pécresse
      0
    • Philippe Poutou
      0
    • Nicolas Dupont-Aignan.
      0

This poll is closed to new votes

  • Please sign in or register to vote in this poll.
  • Poll closed on 03/24/22 at 11:00 AM

Recommended Posts

11 hours ago, Vilfredo said:

Le Pen qui propose le rétablissement de la peine de mort et de gouverner sans le parlement c’est ça votre idée de la gauche?

 

Le gouvernement par voie référendaire n'est pas du tout un signe distinctif de la droite. 

 

D'ailleurs, la pratique populiste consistant à manipuler le vote de la populace sur tout et n'importe quel sujet par référendum en vue de déployer des mesures autoritaires est davantage pronée par LFI, ces dernières années (avec le RIC).

Link to comment
Il y a 12 heures, Marlenus a dit :

Et plus généralement sur ce qui est appelé le 1er empire colonial français (en gros du début de la colonisation jusqu'à Napoléon) je me garderais bien de notion de droite et de gauche.

Point taken, je pensais en effet au second empire colonial.

Link to comment

Ah ça m’étonnait, on sort une petite affaire de détournement de fonds sur MLP. Peut-être un signe qu’elle a ses chances. 
tout cela est très intéressant. Pendant ce temps, les immenses casseroles de Macron restent dans le néant médiatique. Il ne faudrait pas faire de l’ombre à l’homme choisi par les Dieux et touché par la Grâce.

Link to comment

L'écart se creuse entre Macron et MLP selon les sondages. Ça me semble plié.  Il n'y aura pas de mauvaise surprise : la social-démocratie sortira comme toujours grande gagnante et triomphante face au populisme. 

 

Je ne suis pas sûr que ce sera la même chanson en 2027 après 5 années supplémentaires de macronisme. Mais Macron s'en fout, il aura terminé ses deux mandats...

Link to comment
il y a 14 minutes, Largo Winch a dit :

Mais Macron s'en fout, il aura terminé ses deux mandats...

Qui te dit qu'il n'en veut que deux ? :lol:

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment
il y a 43 minutes, Largo Winch a dit :

L'écart se creuse entre Macron et MLP selon les sondages. Ça me semble plié.  Il n'y aura pas de mauvaise surprise : la social-démocratie sortira comme toujours grande gagnante et triomphante face au populisme. 

 

Je ne suis pas sûr que ce sera la même chanson en 2027 après 5 années supplémentaires de macronisme. Mais Macron s'en fout, il aura terminé ses deux mandats...

 

Tu pourrais donner quelques sources stp. 

Link to comment
il y a 5 minutes, Loi a dit :

 

Tu pourrais donner quelques sources stp. 

 

Une autre indication que Le Pen va perdre, c'est cette prise de position de Charles Gave (qui mise immanquablement sur le mauvais cheval) :

 

 

  • Haha 5
Link to comment
13 minutes ago, Freezbee said:

Une autre indication que Le Pen va perdre, c'est cette prise de position de Charles Gave (qui mise immanquablement sur le mauvais cheval)

Mais est-ce que le PLD soutient Macron ? Ça équilibrerait.

  • Yea 1
  • Haha 3
Link to comment
Il y a 20 heures, Largo Winch a dit :

La thèse d'une droitisation de la société française est la tarte-à-la-crème des commentateurs politiques de ces dernières années.

Ce que démontre plutôt cette élection est que la France reste encore et plus que jamais bien ancrée à gauche.

 

Si on regarde les résultats du premier tour :

  • la droite radicale (Z+NDA) ne représente que 9,2%
  • la droite centriste (Pécresse+Lassalle) se réduit à un piteux 7,9%
  • la seule droite qui sauve les meubles est le RN ; or c'est uniquement en proposant un programme socialiste et en tenant un discours gauchiste que cette droite nationaliste a pu obtenir un score correct (MLP) : 23,1%

On voit donc que les idées de droite ne font plus du tout recette. Seules les idées xénophobes ont un certain succès, idées que l'on classe àmha injustement à droite, la preuve étant que c'est lorsqu'elles sont associées à du socialisme qu'elles fonctionnent.

 

Au total, en prenant une acception très large de la droite, celle-ci ne représente plus que 40,2% des électeurs.

 

Pendant ce temps, l'extrême-gauche française (Mélenchon+Coco+Trotskistes) représente 25,7%

 

L'autre tarte-à-la-crème des commentateurs de gauche est de dire que la social-démocratie n'est plus représentée en France, en ne regardant que le résultat du PS. Quelle blague ! Si Macron ne semble pas avoir de corpus idéologique construit, le resultat de sa gouvernance "en-même-temps" est de déboucher sur une politique clairement sociale-démocrate. D'ailleurs tous les anciens électeurs de la "gauche de gouvernement" s'y retrouvent bien et votent sans complexe pour EM.

En réalité, la social-démocratie est bien la principale force politique française (EM+Hidalgo+Jadot) : 34,1%

 

Au final, on obtient

  • une droite/extrême-droite à 17,1%
  • un socialisme nationaliste à 23,1%
  • une social-démocratie à 34,1%
  • une extrême gauche à 25,7%

Ma conclusion, à rebours des idées reçues, est qu'il y a une forte gauchisation de la société française depuis au moins une décennie.

 

 

Si par "droite" tu veux dire "libéralisme économique", alors effectivement, elle a perdu est n'est plus où que ce soit... Ceci dit, vu l'histoire aussi bien de la droite que du libéralisme économique, je ne suis pas sûr que cette identification soit pertinente. Elle l'a peut-être été à partir de l'époque Reagan-Tatcher, mais on a fermé cette parenthèse dans l'histoire de la droite, c'est tout. Et en terme de jeu d'alliance et de prise de position, même si c'est de façon opportuniste, la macronie elle-même est plutôt de droite depuis quelques années, vu que les ministres de Macron passent maintenant leur temps essentiellement à s'attaquer publiquement à des proxies soit de la gauche, soit de l'islam, soit des deux (wokisme, séparatisme, islamo-gauchisme...). Je doute qu'il reste quoi que ce soit de l'échiquier politique en dessous de ce niveau superficiel d'analyse, et si on s'arrête là, il apparaît effectivement que la droite gagne, en terme de popularité.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 16 minutes, Lancelot a dit :

Mais est-ce que le PLD soutient Macron ? Ça équilibrerait.

Un peu comme une tartine attachée sur le dos d'un chat.

Link to comment
14 minutes ago, Lancelot said:

Mais est-ce que le PLD soutient Macron ? Ça équilibrerait.

 

30 minutes ago, Freezbee said:

 

Une autre indication que Le Pen va perdre, c'est cette prise de position de Charles Gave (qui mise immanquablement sur le mauvais cheval) :

 

 

Quote

Egon: J’ai oublié de vous faire une recommandation essentielle.

Peter: Quoi ?

Egon: Ne jamais croiser les effluves.

Peter: Pourquoi ?

Egon: Ce serait mal !

Peter: Le bien le mal, tous ces trucs là c’est un peu flou pour moi heu, tu veux dire quoi par « mal » ?

Egon: Hé bien, imagine que toute forme de vie sur terre meurt instantanément et que chaque molécule de ton corps explose à la vitesse de la lumière.

Raymond: Inversion complète de la charge des protons…

Peter: Ah bon et ça c’est mal ? D’accord. Ah oui, c’est capital comme tuyau.

 

Link to comment

 

il y a 7 minutes, Bézoukhov a dit :

 

Y a encore 0.01% de chances de voir sortir une sex tape.

Ah oui, ça manque,  d'autant quelle aurait la justice aux fesses au sujet d'un détournement de fonds européens... il tombe bien ce scoop. Il me rappelle cette affaire relative à un autre concurrent de Micron, non ?

 

https://www.leparisien.fr/faits-divers/la-justice-saisie-apres-un-rapport-accusant-marine-le-pen-de-detournement-de-fonds-europeens-16-04-2022-7QI2JBDVEZFWHBCUP7ERWJTOBE.php

 

 

Link to comment
il y a 21 minutes, Bisounours a dit :

 

Ah oui, ça manque,  d'autant quelle aurait la justice aux fesses au sujet d'un détournement de fonds européens... il tombe bien ce scoop. Il me rappelle cette affaire relative à un autre concurrent de Micron, non ?

 

https://www.leparisien.fr/faits-divers/la-justice-saisie-apres-un-rapport-accusant-marine-le-pen-de-detournement-de-fonds-europeens-16-04-2022-7QI2JBDVEZFWHBCUP7ERWJTOBE.php

 

 

 

Au fait on a toujours pas retrouvé les millions gagnés par Macron lors de son passage chez Rothschild and Co?

Link to comment
2 hours ago, Freezbee said:

 

Une autre indication que Le Pen va perdre, c'est cette prise de position de Charles Gave (qui mise immanquablement sur le mauvais cheval) :

 

 

Charles Gave aurait été à l’aise avec les pacifistes gauchistes des années 30 qui devinrent collaborationnistes et en faveur d’une paix désarmé avec l’Allemagne hitlérienne.

 

  • Yea 2
Link to comment
3 hours ago, Mégille said:

 

Si par "droite" tu veux dire "libéralisme économique", alors effectivement, elle a perdu est n'est plus où que ce soit... Ceci dit, vu l'histoire aussi bien de la droite que du libéralisme économique, je ne suis pas sûr que cette identification soit pertinente. Elle l'a peut-être été à partir de l'époque Reagan-Tatcher, mais on a fermé cette parenthèse dans l'histoire de la droite, c'est tout. 

 

Non, non, je pensais plutôt aux thèmes de la droite classique qui parvenaient à imprimer dans la société française : l'ordre, la sécurité, la valeur travail, le mérite, l'épargne, la préservation des traditions françaises, la famille, l'équilibre des comptes publics, la construction de champions nationaux, etc.

Tous ces thèmes ne font plus recette aujourd'hui.

C'est comme si la droite n'avait plus qu'une seule idée à vendre : la préservation de l'identité française, pour le dire chastement, ou la chasse aux noirs-et-aux-arabes (mais surtout les arabes) pour le dire plus prosaïquement.

 

 

Quote

Et en terme de jeu d'alliance et de prise de position, même si c'est de façon opportuniste, la macronie elle-même est plutôt de droite depuis quelques années, vu que les ministres de Macron passent maintenant leur temps essentiellement à s'attaquer publiquement à des proxies soit de la gauche, soit de l'islam, soit des deux (wokisme, séparatisme, islamo-gauchisme...).

 

Ce que tu décris là n'est pas du tout propre à la droite, bien au contraire. Une Caroline Fourest par exemple est autant remontée contre l'islamo-gauchisme que les gens de droite, si ce n'est plus.

C'est même une ligne de fracture classique au sein de la gauche entre, pour faire simple, la gauche de gouvernement (dans les faits, ce qu'on devrait nommer "social-démocratie") et la gauche radicale. Dans le temps, on avait eu la deuxième gauche face à la gauche marxiste. On a aujourd'hui la social-démocratie contre ces mouvements radicaux (wokisme, islamo-gauchisme, etc.).

 

La macronie s'inscrit dans cette tradiction de gauche de gouvernement qui prend ses distances avec les mouvements radicaux. Et àmha, ce n'est pas une question de posture pour faire un clin d'oeil à la droite. Macron a fait partie du gouvernement de Hollande : il a bien pu mesurer comment les "frondeurs" ont sappé systématiquement toutes les politiques social-démocrates qu'il tentait de mettre en place alors qu'il était ministre de l'économie. Jusqu'à empêcher Hollande de se présenter pour un second mandat. Contrairement à Hollande, Macron a su en tirer les leçons, d'où sa volonté de prendre le pouvoir en montant son propre parti politique débarrassé des frondeurs, c'est-à-dire en coupant tout lien avec la gauche radicale. Et aujourd'hui, àmha, il reste très attentif à ce que sa Macronie ne soit pas contaminée par de nouveaux frondeurs...

Link to comment

On trouve des exceptions partout. De toute façon je me demande si le clivage gauche droite est pertinent ici. Peut-être que c'est plus quelque chose comme cynisme vs idéologie (pas au sens péjoratif). Macron gagne parce qu'il est "pragmatique": il fait ce qui "marche". Il reprend des idées à tout le monde, il n'est contre rien "sur le principe". Le Pen, ce n'est pas la grande rigueur théorique, mais on ne va pas lui faire dire que l'immigration est une richesse, qu'il faut baisser les salaires et embaucher moins de flics.

  • Yea 1
Link to comment
4 hours ago, Freezbee said:

 

Une autre indication que Le Pen va perdre, c'est cette prise de position de Charles Gave (qui mise immanquablement sur le mauvais cheval) :

 

 

 

1 hour ago, Tremendo said:

Charles Gave aurait été à l’aise avec les pacifistes gauchistes des années 30 qui devinrent collaborationnistes et en faveur d’une paix désarmé avec l’Allemagne hitlérienne.

 

 

 

Link to comment
il y a 13 minutes, Vilfredo a dit :

Macron gagne parce qu'il est "pragmatique": il fait ce qui "marche". Il reprend des idées à tout le monde, il n'est contre rien "sur le principe".

 

C'est vrai que Macron est le plus pragmatique des candidats mais on en a aussi encore plus l'impression parce son l'idéologie est dominante donc il n'a pas besoin de l'expliquer : social-démocratie, union-européisme, bisounoursisme, atlantisme etc. Alors que ses adversaires doivent s'expliquer en permanence et perdent leur temps à ces bêtises

Link to comment
il y a 17 minutes, Vilfredo a dit :

embaucher moins de flics

 

Tu as pas vu le truc fabuleux ou Darmanin dit a Bardella ? Ah mais vous au Rassemblement National faites des économies sur la police. Bardella : Wut ? Wut ? Darmanin : ben si dans vos économies, vous dites que vous faites des économies sur la sécurité après avoir viré les clandos.

 

Wut ?

Wut ?

 

Je sais toujours pas quoi en penser.

Link to comment
4 hours ago, Largo Winch said:

 

Non, non, je pensais plutôt aux thèmes de la droite classique qui parvenaient à imprimer dans la société française : l'ordre, la sécurité, la valeur travail, le mérite, l'épargne, la préservation des traditions françaises, la famille, l'équilibre des comptes publics, la construction de champions nationaux, etc.

Tous ces thèmes ne font plus recette aujourd'hui.

C'est comme si la droite n'avait plus qu'une seule idée à vendre : la préservation de l'identité française, pour le dire chastement, ou la chasse aux noirs-et-aux-arabes (mais surtout les arabes) pour le dire plus prosaïquement.

Est-ce une cause ou une conséquence ? Est-ce parce que cela n'intéresse plus les français qu'on ne vote plus pour cela, ou est-ce parce que plus personne ne défend ces valeurs conservatrices que personne ne vote pour ? On voit malgré tout que les municipales continuent d'être portées à droite en dehors des grandes villes, la où l'offre politique est peut être moins hors sol qu'au niveau national.

Je me garderais bien d'être prétentieux au point de dire que je connais la réponse. Je noterai simplement qu'un Fillon, représentant parfait des valeurs que tu décris, était parti favori en 2017 avant son implosion en vol (so much pour sa valeur travail et mérite, n'est ce pas). Rien de tels pour les conservateurs à se mettre sous la dent en 2022.

Au final et au dela de cette question, je pense qu'il n'est pas si prétentieux que ça de dire que la caste politique nationale est totalement hors sol, en perte totale d'adequation, et ne se rend plus compte de ce que veulent les français (et en particulier les conservateurs qui par nature même vont fermer leur gueule et retourner bosser, au contraire d'autres. Dans notre monde, ils n'existent donc pas).

Link to comment

Tiens j'ai entendu que la mauvaise prestation de MLP au débat de 2017 était due, en partie, à une intox des conseillers de Macron.

 

Après le premier tour, Macron fait passer le message qu'il veut bien débattre avec MLP si le débat est apaisée, entre gens de la bonne société quoi.

Mais que si cela tourne au pugilat, il quitterai le débat en plein milieu.

 

Là les conseillers de MLP se disent: Banco!!. On va le faire quitter le débat et ce sera gagné donc on va tout faire pour cela.

 

Bien entendu Macron n'a jamais eu l'idée de quitter le débat, son but étant de passer pour le raisonnable.

 

On sait ce qu'il s'est passé.

 

 

Link to comment

Mouais... j'ai lu aussi cette "explication" quelque part mais j'ai vraiment du mal à y croire. Quel candidat qui a réussi à parvenir au second tour prendrait le risque de quitter le plateau d'un débat aussi crucial, franchement ?... Les conseillers de MLP ne pouvaient pas le croire non plus une minute. Ça ne me semble pas crédible pour deux sous...

  • Yea 2
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...