Jump to content

Poutine et la Russie


Recommended Posts

Il y a 2 heures, fm06 a dit :

 

Au passage, je trouve que Numerama s'améliore. Je lis de plus en plus leurs articles. Il y a quelques années ils ajoutaient leurs commentaires bien pensants dégoulinants de morale à l'actualité qu'ils traitaient, certes comme tout le monde en France. Ces dernières années ils sont devenus plus neutres et pour un journal francophone eh bien c'est assez rare pour être remarquable. 🙂

Link to comment
  • 2 weeks later...

Tucker Carlson est en Russie et la rumeur d'une interview de Poutine se profile.

 

Les trumpistes les plus fervents sont aux anges, notamment car les démocrates sont pas super joyeux à cette perspective:

 

 

https://www.lefigaro.fr/international/on-verra-la-venue-a-moscou-du-journaliste-conservateur-americain-tucker-carlson-alimente-la-rumeur-d-une-interview-de-poutine-20240205

Link to comment
il y a 26 minutes, Marlenus a dit :

Tucker Carlson est en Russie et la rumeur d'une interview de Poutine se profile.

 

Les trumpistes les plus fervents sont aux anges, notamment car les démocrates sont pas super joyeux à cette perspective:

 

 

https://www.lefigaro.fr/international/on-verra-la-venue-a-moscou-du-journaliste-conservateur-americain-tucker-carlson-alimente-la-rumeur-d-une-interview-de-poutine-20240205

 

C'est super, il va pouvoir poser des questions sur Berezovky, Navalny, Prigojine et autres, n'est-ce pas ? Oh wait...

  • Haha 1
Link to comment

Bon, c'est sorti.

 

Bon Tucker Carlson c'est le genre de journaliste à servir la soupe à son interlocuteur visiblement.

Tu m'étonnes qu'il soit apprécié.

 

Sinon, j'aime bien l'idée exprimée par Poutine que l'Ukraine est un satellite des USA.

Que tout en Ukraine est contrôlé par la CIA.

Et que cela n'a pas l'air de gêner Carlson.

 

J'aime ce discours MAGA qui consiste à dire "Oui, c'est nul d'avoir des pays qui sont à notre solde."

 

 

 

Link to comment
il y a une heure, Marlenus a dit :

Tucker Carlson c'est le genre de journaliste à servir la soupe à son interlocuteur visiblement

 

J'en ai écouté un tiers, j'écouterai le reste plus tard. Je n'ai pas d'illusion sur le degré de préparation et de montage de cet interview. Mais je ne te rejoins pas. Nous savions déjà que Vladimir Putin est très dur en interview. Tucker Carlson est partiellement complaisant, ce "partiellement" est le mieux qu'on puisse avoir. Cet interview permet à Putin de déballer ses quatre vérités. Ce qui est certainement une bonne chose.

 

Un point à noter : l'interview dure deux heures et Putin ne cherche pas ses mots, démontre un savoir approfondi. Il n'est donc pas en trop mauvaise santé comme supposé au début de la guerre en Ukraine (ou bien il s'est remis), ni au bout du rouleau.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 41 minutes, Lameador a dit :

Sur la Pologne, c'est évident qu'il est sincère.

Il n'y a pas de russophones en Pologne.

 

Les russophones sont une excuses, le but est de restaurer la sphère d'influence soviétique d'une façon ou d'une autre. C'est d'ailleurs le sens de l'ultimatum envoyé par Poutine juste avant la guerre en Ukraine.

  • Yea 5
Link to comment
Il y a 3 heures, Marlenus a dit :

Bon, c'est sortie.

 

Bon Tucker Carlson c'est le genre de journaliste à servir la soupe à son interlocuteur visiblement.

Tu m'étonnes qu'il soit apprécié.

J'aime ce discours MAGA qui consiste à dire "Oui, c'est nul d'avoir des pays qui sont à notre solde."

 

Sans blague.


Mais ce qui semble le gêner encore moins c est qu’un pays indépendant soit contrôlé par Moscou. 


Il y a une vraie réminiscence de certains libertariens, sur le thème les US font de la merde dans le monde donc je préfère un dictateur anti libéral. 

 

Edited by Lexington
Citation plus complète
  • Yea 6
Link to comment
Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Un article ce matin sur le sujet...

Suis-je le seul à trouver l'article moyen ?

La première partie est intéressante, mais, pour la seconde, on dirait un article de libération.

  • Yea 3
Link to comment
46 minutes ago, Lexington said:

Sans blague.


Mais ce qui semble le gêner encore moins c est qu’un pays indépendant soit contrôlé par Moscou. 


Il y a une vraie réminiscence de certains libertariens, sur le thème les US font de la merde dans le monde donc je préfère un dictateur anti libéral. 

 

C'est limite pire que ça, vu que la russie serait vue comme une gardienne des libertés contre les USA qui en seraient vu comme le fossoyeur.

 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 41 minutes, Lexington a dit :

Il y a une vraie réminiscence de certains libertariens, sur le thème les US font de la merde dans le monde donc je préfère un dictateur anti libéral. 

Le non sequitur détestable de la deuxième partie de la proposition n'exclut pas la véracité profonde de la première partie.

 

Au fond, il en va un peu des USA comme de Rome : une république libre peut vivre comme telle, mais elle mourra sous le poids de l'imperium qu'elle exerce sur d'autres nations, au point de devoir à un moment exercer le même imperium sur ses propres citoyens. Il ne peut y avoir de liberté durable sans indépendance, une indépendance comprise dans les deux sens.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 21 minutes, fm06 a dit :

Tu n'est pas seul.

Et cela ne concerne pas seulement cet article.

Il faut lire les commentaires sous celui-ci:

https://www.contrepoints.org/2024/02/04/470989-pour-un-traite-de-libre-echange-entre-lunion-europeenne-et-lindonesie#comments_container

 

... a oui, quand même...

Link to comment
Il y a 4 heures, Bisounours a dit :

Un article ce matin sur le sujet...

 

Il y a 2 heures, BirdyNamNam a dit :

Suis-je le seul à trouver l'article moyen ?

La première partie est intéressante, mais, pour la seconde, on dirait un article de libération.

Je le trouve très intéressant, mais sans doute pas pour les raisons qui étaient prévues. :lol:

 

Disons que je vois d'un regard amusé ceux qui blâment Poutine (à raison) de taper sur les journalistes qui ne lui plaisent pas, proposer de foutre en taule un journaliste qui ne leur plait pas. Mais sépapareÿ, hein, la liberté doit plier quand on a peur d'un septuagénaire à des milliers de kilomètres d'ici.

 

Il y a 4 heures, L'affreux a dit :

Un point à noter : l'interview dure deux heures et Putin ne cherche pas ses mots, démontre un savoir approfondi. Il n'est donc pas en trop mauvaise santé comme supposé au début de la guerre en Ukraine (ou bien il s'est remis), ni au bout du rouleau.

Ou alors il ne l'a jamais été et c'était de la propagande grossière dans laquelle beaucoup sont tombés par wishful thinking. Reste à regarder qui relayait alors goulûment cette désinformation, et se souvenir qu'il s'agit donc de sources non fiables (mais ça, c'est un boulot que personne ne fait jamais).

  • Yea 4
Link to comment
Il y a 6 heures, PABerryer a dit :

le but est de restaurer la sphère d'influence soviétique d'une façon ou d'une autre

Tiens, ça me rappelle vaguement une certaine sphère de co-prospérité...

Link to comment

J'ai tout écouté. Vladimir Poutine explique à l'aide de nombreux exemples que la Russie a un bon comportement, que l'Occident et le gouvernement ukrainien ont un mauvais comportement. Cet entretien donne l'impression qu'il croit réellement que c'est une description objective de la situation. Cela décrédibilise sa volonté affichée de négocier. Avec ce genre de personnage, les concessions sont à sens unique.

 

L'interview est longue. Voici des détails que j'ai relevés :

 

Poutine agite l'épouvantail de la chute de l'empire romain pour prédire que les USA suivront le même chemin mais à une vitesse accélérée.

 

Il y a aussi eu un couplet pro-régulation internationale sur l'IA et les technologies de Neuralink.

 

Il donne l'air d'être assez éloigné de la religion. Il dit "Dieu merci", mais pour le reste, plus Tucker Carlson creuse et plus ça sonne creux.

 

J'ajoute la mention des frontières des USA et d'autres arguments du parti conservateur, pour brosser les conservateurs américains dans le sens du poil.

  • Yea 1
Link to comment

Tucker Carlson est suffisamment con ou suffisamment intelligent pour adopter une position de naïveté totale, assez édifiante, souvent ridicule, face à la personne qu’il a choisie d’interviewer, que ce soit (vous vous souvenez?) le mec qui prétendait avoir enculé Obama à l’époque où il fumait la moquette et n’était pas avocat, ou que ce soit Poutine. C’est la rencontre parfaite et terrifiante entre l’attention span d’un toddler et la souplesse d’un courtisan. J’ai une certaine forme d’admiration réservée à Tucker Carlson 

  • Yea 3
Link to comment

Oui très décevante cette ITW. Je m’interroge sur le but de la manœuvre:
-Laisser Poutine exposer son point de vue et le rendre disponible à l'Ouest afin que chacun puisse s'en faire une idée sans passer par les filtres et moulinettes de nos media/gouvernements?  Dans ce cas c'est une très une bonne chose mais à ce compte là Carlson aurait du en Intro faire 2 minutes de disclaimer expliquant et assumant ce choix.
-Complaisance volontaire ou juste pas le niveau ?

-Accord pre-ITW avec le Kremlin avec sujets à ne pas aborder ? (d'ailleurs sait-on qui à fait la captation des images? le Kremlin ou l'equipe de Carlson?)

Ferghane plus haut est assez décevant aussi avec son "Les prétendus patriotes ou l'éternel parti de l'étranger." car dans le cadre US, ça sous-entend qu'ils ont des intérêt autres qu'humanitaires en Ukraine. Tiens donc ? Et dans le cadre européen et particulièrement français, le camp d'en face peut aussi être vu comme un parti de l’étranger (EU et USA) mais je comprends d'où parle Ferghane avec sa vision Ouest-Collectif contre les Barbares.
 

Il y a 16 heures, L'affreux a dit :

J'ai tout écouté. Vladimir Poutine explique à l'aide de nombreux exemples que la Russie a un bon comportement, que l'Occident et le gouvernement ukrainien ont un mauvais comportement. Cet entretien donne l'impression qu'il croit réellement que c'est une description objective de la situation. Cela décrédibilise sa volonté affichée de négocier. Avec ce genre de personnage, les concessions sont à sens unique.


  C'est vraiment sur ça que l'ITW est la plus décevante: Il faut monter d'un cran / sortir le nez du guidon :La Russie (si tant est que Poutine croit à ce qu'il dit) et l'UE (si tant est que ses dirigeants croient à ce qu'ils disent) ne parlent pas de la même chose du tout, sont dans des timeframes différentes, et partent de prémisses quasi orthogonaux  ... C'est sur la base de la base qu'il fallait pousser la discussion, il en serait peut etre sorti qque chose de plus intéressant. Poutine à un moment aussi secoue (à raison) beaucoup la mythologie* Centre/Est européenne. Carlson avait l'occasion de déconstruire un peu la mythologie russe à ce moment.
 
(* Par mythologie j'entends, les espèces de mythes fondateurs souvent très éloignés de la réalité permettant à une société de ne pas se mettre sur la gueule en interne, et s'entendre avec ses voisins malgré les cadavres dans le placard).
 

  • Haha 1
Link to comment
20 minutes ago, Salim32 said:

Oui très décevante cette ITW. Je m’interroge sur le but de la manœuvre:
-Laisser Poutine exposer son point de vue et le rendre disponible à l'Ouest afin que chacun puisse s'en faire une idée sans passer par les filtres et moulinettes de nos media/gouvernements?  Dans ce cas c'est une très une bonne chose mais à ce compte là Carlson aurait du en Intro faire 2 minutes de disclaimer expliquant et assumant ce choix.
-Complaisance volontaire ou juste pas le niveau ?

-Accord pre-ITW avec le Kremlin avec sujets à ne pas aborder ? (d'ailleurs sait-on qui à fait la captation des images? le Kremlin ou l'equipe de Carlson?)
 

Dans mon idée, c'est totalement volontaire de Tucker Carlson, le but étant de montrer que la paix est possible.

Que c'est Biden et les faucons républicains les faiseurs de guerre, mais que Poutine veut négocier.

Donc si Trump revient, il suffira de se mettre à la table des négociations et la paix reviendra.

Biden c'est la guerre.

 

D'ailleurs ma newsletter pro-Trump est dithyrambique sur cette interview, voici le titre:

Quote

Vladimir Poutine redonne ses lettres de noblesse à la Politique et Tucker Carlson redore le blason miteux et terni du Journalisme

 

Je pense réellement que le but c'est de montrer que la paix est possible, ce que tout le monde veut, il suffit de négocier avec Poutine, d'ailleurs lui le veut.

 

Pour moi, c'est quelques chose de profondément ancré chez certaines personnes, et leur but c'est d'essayer de le démontrer au monde.

Que Carlson en soit persuadé, je le pense sincèrement.

 

Donc je le pense sincère dans sa démarche.

Pas spécialement complaisant pour être complaisant, mais pour faire avancer cette thèse.

 

 

 

 

  • Yea 3
Link to comment

Ok merci pour ces info c'est une bonne piste. C'est la première fois que je vois Carlson mener une ITW (ou tout court) donc difficile de le situer au delà des ses acquaintances politiques connues.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...