Jump to content

Guerre en Ukraine : Impacts dans le reste du monde


Recommended Posts

il y a 4 minutes, PABerryer a dit :

La vassalisation en cours de la Russie par la Chine n'est pas une bonne nouvelle.

 

À ce propos, est-il certain que les USA sont responsables de la destruction de Nord Stream ? Et dans le cas contraire, la Chine est-elle une candidate possible ?

Link to comment
Il y a 4 heures, L'affreux a dit :

À ce propos, est-il certain que les USA sont responsables de la destruction de Nord Stream ? Et dans le cas contraire, la Chine est-elle une candidate possible ?

J'ai entendu une thèse selon laquelle ce serait le Royaume-Uni, et la cause "réelle" de la démission de Liz Truss. Ça me semble assez peu crédible, mais toujours plus que la thèse selon laquelle ce seraient les Russes ; ou que la Chine, dont je ne vois pas bien quel intérêt elle aurait à intervenir directement à l'autre bout du monde en sabotant un actif russe.

 

Donc toujours pas de certitude (et on n'en aura sans doute pas avant quelques années), mais des hypothèses plus ou moins crédibles, et la Chine ne me semble pas faire partie du haut du panier.

Link to comment
21 hours ago, PABerryer said:

La vassalisation en cours de la Russie par la Chine n'est pas une bonne nouvelle.

Cela dépend pour qui.

 

C'est une très bonne chose pour la Chine.

C'est une très bonne chose pour ceux qui veulent un recul de la puissance des USA et de l'occident en général dans le monde.

C'est une très bonne chose pour ceux qui veulent que les USA arrêtent de faire jouer leur puissance dans le monde et se concentrent sur ce qui se passe chez eux.

 

Et cela fait pas mal de monde, même aux USA.

 

Par contre c'est une mauvaise chose pour les voisins de la Chine et de la Russie qui aiment leur indépendance.

C'est une mauvaise chose pour les idées libérales (mais bon, ça c'est selon ma vision des idées libérales).

Et une mauvaise chose pour ceux qui préfèrent les USA au duo Chine/Russie.

 

Et je me pose la question de savoir si c'est une mauvaise chose pour les Russes.

Si cela peut leur faire admettre qu'ils sont devenu une puissance de 2nd ordre, c'est bien.

Mais, généralement faut du temps pour admettre que l'on était une puissance de 1er ordre et que l'on a été rétrogradé (voir la France et l'UK).

  • Yea 2
Link to comment

Les coffres russes se vident à vitesse grand V quand tu regardes les chiffres officiels (source WSJ) :

  • Le fonds souverain a baissé de 15% depuis l'invasion de l'Ukraine et représente désormais 7% du PIB
  • Le déficit public des deux premiers mois de 2023 fait la totalité de la cible annuelle
  • Le pétrole russe se vend 40% moins cher que le reste et les revenus des hydrocarbures sont en baisse de 50% vs 2022.
  • Multiplication des versements "spontanés" des grosses entreprises
Link to comment
3 hours ago, Marlenus said:

 

Mais, généralement faut du temps pour admettre que l'on était une puissance de 1er ordre et que l'on a été rétrogradé (voir la France et l'UK).

Ou un évènement externe : pour la France et le UK, je pense que cela était clair en 1956 (voire en 40 pour la France : pas souvent qu’une unique campagne militaire efface plusieurs siècles d’histoire militaire dans l’imaginaire collectif), et que 15 ans plus tôt “puissance de premier ordre” n’était pas forcément totalement faux.

 

Pour le reste, je souscris.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 10 heures, Lexington a dit :

Les coffres russes se vident à vitesse grand V quand tu regardes les chiffres officiels (source WSJ) :

 

Ben du point de vue macro, ça veut dire qu'ils tiennent sans trop de problème encore deux ans à ce rythme. C'est à dire un rythme où ils ne sont pas en économie de guerre.

 

Ça semble pas déconnant vs. ce que disait le Carnegie il y a un mois.

Link to comment
Il y a 8 heures, Bézoukhov a dit :

 

Ben du point de vue macro, ça veut dire qu'ils tiennent sans trop de problème encore deux ans à ce rythme. C'est à dire un rythme où ils ne sont pas en économie de guerre.

 

Ça semble pas déconnant vs. ce que disait le Carnegie il y a un mois.

Avec des revenus qui baissent, une économie qui se dirige vers la récession et des coûts qui ne cessent d'augmenter ?

Link to comment
Il y a 5 heures, Bézoukhov a dit :

https://carnegieendowment.org/politika/89009

 

De ce que l'on sait, ils ont les ressources pour tenir au moins deux ans sans que la population ne le ressente trop.

 

Mais ça n'est pas vraiment une surprise.

 

Si tout reste as is. Mais même Carnegie le dit, on en sait trop rien, et y a des gros risques. L'article est bien en tout cas, thanks

 

Citation

The Russian economy is entering 2023 stronger than expected thanks to high oil and gas prices in the first half of 2022, and the swift pivot of Russian energy suppliers to Asian markets. Hard currency inflows resulting from the favorable situation on energy markets combined with the lack of a need for borrowing enabled the government to avoid any spending cuts.

Not all of these factors will apply in 2023, however. The energy markets already look very different: no price records are expected this year; the West has embargoed Russian oil and petrochemicals; and pipeline gas exports are at a low. At home, the overall uncertainty is affecting consumer demand. In some sectors, salaries are growing at an exponential rate, yet despite surges in consumer spending, it doesn’t yet look confident or adapted to the new market structure.

There is also the prospect of further risks from sanctions. Most possible restrictions have already been introduced, but some sanctions, such as the embargo on petrochemicals, have yet to be reflected in the financial data. In addition, Russia is currently managing to get essential microchips and other technology via Turkey and China with the help of proxy companies. Whether it will continue to do so depends on what export controls Western countries apply to these products.

Nor have the external economic risks to export revenues disappeared. Sanctions have exacerbated the fragmentation of the markets that took place during the pandemic, and transactions in reserve currencies are getting more and more difficult, despite businesses increasingly turning to alternative currencies. Here, too, there could be problems: for example, if exporters move over to alternatives faster than importers do. Previously, such ebbs and flows were evened out by inflows of capital. Russia’s closed capital account means that’s no longer an option.

The Russian economy’s adaptation to the new reality is far from over. The reduction in export revenues and restoration of imports will put pressure on the ruble’s exchange rate. Regressive import substitution remains the most likely prospect for the Russian economy: when imported components reach the end of their lifespan, they will be replaced by less advanced alternatives. Many manufacturing enterprises have already adopted this practice. Slowly but surely, the sanctions noose is tightening.

 

Link to comment
Il y a 7 heures, Lexington a dit :

Si tout reste as is. Mais même Carnegie le dit, on en sait trop rien, et y a des gros risques. L'article est bien en tout cas, thanks

 

Bon, on en restera donc au fait que les sanctions, ça fera p'têt mal un jour. On sait pas trop. Mais c'est sûrement utile à un truc :D .

 

Il y a 8 heures, Tremendo a dit :

Ca rappelle les non-alignes durant la guerre froide, ca fera pschitt aussi.

Tu rassembles pas des pays instables, aux economies fragiles , aux interets si divergents dans une alliance qui se pretend solide avec comme unique interet convergent: "ouin ouin les americains sont mechants".

 

Ils ont un gros intérêt convergent qui est de faire reconnaître des zones d'influences géographique dans l'ordre diplomatique mondial. C'est pour ça que c'est surtout des pays un peu gros. Ce qu'on appelle des puissances régionales.

Link to comment
Il y a 8 heures, Bézoukhov a dit :

 

Bon, on en restera donc au fait que les sanctions, ça fera p'têt mal un jour. On sait pas trop. Mais c'est sûrement utile à un truc :D .

 

Les sanctions font mal. Mais sur un pays préparé c'est plus long puisqu'il peut masquer ça.

 

Mais quand même quel scandale qu'il ait fallu en arriver là pour que les européens intègrent qu'il ne faut pas dépendre massivement d'un partenaire non fiable pour un sujet aussi essentiel que l'énergie...

Link to comment
3 hours ago, Lexington said:

 

Mais quand même quel scandale qu'il ait fallu en arriver là pour que les européens intègrent qu'il ne faut pas dépendre massivement d'un partenaire non fiable pour un sujet aussi essentiel que l'énergie...

Une des raisons principales de mon amour éternel des écolos allemands et, surtout, français, ainsi que de leur chefs d’État veules.

 

Même pas sûr que cela change fondamentalement - une politique énergétique, c’est 30 ans, et ce n’est pas vraiment l’horizon politique des démocraties européennes.

Link to comment
il y a 8 minutes, MXI a dit :

Une des raisons principales de mon amour éternel des écolos allemands et, surtout, français, ainsi que de leur chefs d’État veules.

 

Même pas sûr que cela change fondamentalement - une politique énergétique, c’est 30 ans, et ce n’est pas vraiment l’horizon politique des démocraties européennes.

 

Il y a 3 heures, Lexington a dit :

 

Les sanctions font mal. Mais sur un pays préparé c'est plus long puisqu'il peut masquer ça.

 

Mais quand même quel scandale qu'il ait fallu en arriver là pour que les européens intègrent qu'il ne faut pas dépendre massivement d'un partenaire non fiable pour un sujet aussi essentiel que l'énergie...


Je n'ai pas l'impression que les Allemands aient tant percuté que cela, en effet. S'ils pouvaient, ils achèteraient encore du gaz russe. 

  • Yea 2
Link to comment
il y a 6 minutes, Lugaxker a dit :

Pour moi, il faudrait même créer une sous-catégorie « Guerre mondiale » dans laquelle seraient traités les sujets géopolitiques du moment, la guerre en Ukraine et la séparation monétaire en faisant partie.


Allons, nous n'y sommes pas encore. Aurais-tu voulu un sujet Guerre Mondiale pendant les décennies de Guerre Froide ? On était pourtant dans une situation plus tendue.

Link to comment
il y a 2 minutes, Johnnieboy a dit :

Allons, nous n'y sommes pas encore. Aurais-tu voulu un sujet Guerre Mondiale pendant les décennies de Guerre Froide ? On était pourtant dans une situation plus tendue.

La guerre froide constituait une « troisième guerre mondiale » oui. Tout indique qu'on se dirige vers un affrontement mondialisé entre deux blocs d'États, les étapes préparatoires se multipliant : c'est à ça que je fais référence. Mais peu importe le nom en réalité, ça fait juste un joli titre.

Link to comment

En tout cas la Russie officialise que l'Occident est son ennemi et désormais sa politique étrangère sera en ce sens:

 

Quote

Selon son chef de la diplomatie, Sergueï Lavrov, le nouveau document relève « la nature existentielle des menaces (...) créées par les actions des pays inamicaux », qualifiant les États-Unis d’« instigateur principal et chef d’orchestre de la ligne antirusse ». « De façon générale, la politique de l’Occident visant à affaiblir la Russie par tous les moyens est caractérisée comme une guerre hybride d’un nouveau genre », a-t-il ajouté.

Le pays se fixe comme « priorité » d’éliminer la « domination » des États-Unis et des Occidentaux tout en se décrivant comme une « civilisation » défenseure des russophones. « La Russie entend accorder une attention prioritaire à l’élimination des vestiges de la domination des États-Unis et d’autres États hostiles dans les affaires mondiales », peut-on lire dans ce document publié sur le site du Kremlin.

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/guerre-en-ukraine-poutine-presente-la-nouvelle-doctrine-de-la-russie_215996.html

 

On verra ce que cela donnera avec la Chine et l'Inde;

Bonne chance mon gars, surtout si tu penses être en mesure de négocier d'égal à égal.

Link to comment

Dans les prisonniers libérés Wagner, pour l'instant "seulement" 20 ont commis un crime depuis qu'ils ont été libéré. C'est un bon ratio

 

https://www.easternherald.com/2023/03/30/prigozhin-commented-on-the-new-crimes-of-ex-pmc-prisoner-wagner/

 

 

Quote

According to Prigozhin, cases of repeated crimes are extremely rare. Of the several thousand prisoner-recruits of the PMC “Wagner” after the battles at the front, only 20 people went down the slippery slope. The percentage is really very low

 

Link to comment

La Finlande est maintenant officiellement part de l'OTAN. Si le but réel de la guerre était de maintenir l'OTAN à distance des frontières Russes, c'est une défaite cuisante.

 

Donc je suppose que les Russes n'ont plus qu'à rentrer chez eux? /s

Link to comment
Il y a 2 heures, Jensen a dit :

La Finlande est maintenant officiellement part de l'OTAN. Si le but réel de la guerre était de maintenir l'OTAN à distance des frontières Russes, c'est une défaite cuisante.

 

Donc je suppose que les Russes n'ont plus qu'à rentrer chez eux? /s

Poutine se montre digne de la tradition soviétique en ayant obtenu des résultats contraires à son intention… 

Link to comment

Lula dit que l'Ukraine doit renoncer à la Crimée et que comme ça il y aura la paix:

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/lula-veut-que-l-ukraine-renonce-a-la-crimee-pour-mettre-fin-a-la-guerre_216273.html

 


Je trouve cela assez lunaire comme déclaration.

Outre l'aspect on récompense l'agresseur, qui se fait mais ne se déclare normalement pas trop, le truc c'est que l'Ukraine avait de facto renoncé à la Crimée depuis 2014.

Pas de jure, ok, mais de facto oui.

 

Clairement, je ne vois pas Poutine, actuellement, accepter une paix antebellum avec juste la modification que l'on reconnaisse son annexion.

A minima il veut le Donbass, et je dis bien à minima.

 

Alors il y a peut-être du billard à 3 bandes que je ne vois pas là dedans.

 

  • Yea 1
Link to comment
1 hour ago, Marlenus said:

Lula dit que l'Ukraine doit renoncer à la Crimée et que comme ça il y aura la paix:

https://www.huffingtonpost.fr/international/article/lula-veut-que-l-ukraine-renonce-a-la-crimee-pour-mettre-fin-a-la-guerre_216273.html

 


Je trouve cela assez lunaire comme déclaration.

Outre l'aspect on récompense l'agresseur, qui se fait mais ne se déclare normalement pas trop, le truc c'est que l'Ukraine avait de facto renoncé à la Crimée depuis 2014.

Pas de jure, ok, mais de facto oui.

 

Clairement, je ne vois pas Poutine, actuellement, accepter une paix antebellum avec juste la modification que l'on reconnaisse son annexion.

A minima il veut le Donbass, et je dis bien à minima.

 

Alors il y a peut-être du billard à 3 bandes que je ne vois pas là dedans.

 

 

Je l'interprête plutot comme un alignement sur une position occidentale pro-Ukraine raisonnable qui se revient à dire aux Ukrainiens :"les gars si vous revenez aux frontières de janvier 2022, faudra pas trop pousser. La Crimée c'est un peu trop demander".

Je pense que ce que les ukrainiens peuvent espérer, et vraiment dans le meilleur des cas, c'est une Crimée démilitarisée mais russe.

 

 

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...