Jump to content
Astha

Gaspard Koenig

Recommended Posts

Dans un certain sens, la réussite du capitalisme est de permettre de se payer de pareils abrutis (en quantité industrielle aujourd'hui).

Dans un autre sens, ça fout quand même un peu les vers.

 

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas Koenig mais gee ration libre, une de ses nouvelles tete c'est gaveriaux, cette personne de basse qualité avait déjà défendu le fait qu'on pouvait parfaitement interdire le glypho et le condamner par la justice parce que les gens était contre 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle avait fait fort en 2 tweets :

 

 

 

Je n'ai pas 10 ans de philosophie derrière moi mais s'en remettre au consensus social pouvant s'exprimer par le vote ou une "vérité" judiciaire, je trouve ça dangereux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, NoName a dit :

Pas Koenig mais gee ration libre, une de ses nouvelles tete c'est gaveriaux, cette personne de basse qualité avait déjà défendu le fait qu'on pouvait parfaitement interdire le glypho et le condamner par la justice parce que les gens était contre 

 

Je ne pige pas pourquoi ils la gardent.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Zagor a dit :

Je ne pige pas pourquoi ils la gardent.

L'offre et la demande

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai ma petite idée. 

 

il y a 33 minutes, Zehlaie a dit :

 

Je n'ai pas 10 ans de philosophie derrière moi mais s'en remettre au consensus social pouvant s'exprimer par le vote ou une "vérité" judiciaire, je trouve ça dangereux.

Elle n'a pas croisé Popper une seule fois en dix ans, c'est dommage. Elle fait plus prog que lib. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Restless a dit :

J'ai ma petite idée. 

 

 Elle fait plus prog que lib. 

 

Un problème général chez génération libre (l'inverse existant aussi avec des think tank libéraux-conservateur). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Restless a dit :

Elle n'a pas croisé Popper une seule fois en dix ans, c'est dommage.

Si si elle le namedroppe dans les tweets

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, NoName a dit :

Pas Koenig mais gee ration libre, une de ses nouvelles tete c'est gaveriaux, cette personne de basse qualité avait déjà défendu le fait qu'on pouvait parfaitement interdire le glypho et le condamner par la justice parce que les gens était contre 

LMG est... particulière. Chacun de ses touites est une balle dans le pied de GL (et du libéralisme).

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle a l'air d'aimer se lire à première vue.

 

Il y a 5 heures, Rincevent a dit :

Chacun de ses touites est une balle dans le pied de GL (et du libéralisme).

Elle semble aller du particulier au général dans ses blabla, sans jamais aborder le chemin inverse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, Zagor said:

Je ne pige pas pourquoi ils la gardent.

 

15 hours ago, Restless said:

J'ai ma petite idée.

Des histoires de cul ? :popcorn:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Zehlaie a dit :

Je n'ai pas 10 ans de philosophie derrière moi mais s'en remettre au consensus social pouvant s'exprimer par le vote ou une "vérité" judiciaire, je trouve ça dangereux.

 

Cette malheureuse âme en détresse est victime de ce que Rand appelle "le recours à la mentalité du troupeau comme guide cognitif".

Du bon gros positivisme juridique bien gras.

 

Il faudrait lui dire que le terme de "vérité judiciaire" est exactement celui-ci qu'emploient les anti-dreyfusards à propos de la culpabilité de Dreyfus. "Nous ne saurons jamais si Dreyfus était innocent ou pas", disaient les gens comme Barrès ; donc le plus sage est de s'en tenir à l'autorité des institutions judiciaires et politiques.

 

L'étape juste au-dessus ce sont les grands procès de Moscou. Là aussi la "vérité institutionnelle" a parlé...

 

ça prouve une fois plus que le fait d'avoir un grade universitaire en philosophie est tout sauf un gage de pensée critique rationnelle.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont des questions intéressantes qui sont à mon avis résolues par une utilisation consistante de la notion de fiction juridique.

N'importe quelle décision juridique repose sur un raisonnement dont la base est constituée de faits plus ou moins impossibles à vérifier. La fiction juridique est alors une réinterprétation de la réalité pour la rendre non-ambigüe et pouvoir lui appliquer le raisonnement. Elle englobe la situation avant et après le jugement et doit être considérée comme vraie du point de vue de la société.

Là où cette brave Gaveriaux se trompe c'est quand elle veut opposer cet artifice aboutissant à une réalité qu'on pourrait qualifier de sociale avec la réalité scientifique qui se situe à un niveau plus fondamental. Dans fiction juridique il y a "fiction".

 

Disclaimer: mes opinions en philosophie du droit sont à considérer comme hérétiques et n'engagent que moi :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Restless a dit :

Elle a l'air d'aimer se lire à première vue.

Le ton global de ses interventions laisse penser à un petit, tout petit problème d'ego.

 

Il y a 13 heures, Lancelot a dit :

Des histoires de cul ? :popcorn:

Ou communautaires. Dans tous les cas, recruter des gens aux idées incompatibles avec celles défendues par un think-tank, et ce pour une raison qui ne devrait pas rentrer en ligne de compte, c'est une faute grave de leur part.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pardon si quelqu'un l'a posté ailleurs:

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/pourquoi-il-faut-dire-non-a-letat-facebook-1026564

Je ne suis pas très (euphémisme) convaincu. Et puis ce passage:

Bientôt, il deviendra impossible d'exister en société sans compte Facebook, comme j'y parviens encore. Le réseau social métamorphosé en entreprise-monde agrégera nos contacts, nos opinions, nos achats et nos revenus pour nous connaître intimement

Je ne sais pas, ça me semble un peu sur le déclin Facebook. Personnellement, je n'utilise que Messenger avec ma compagne et quelques amis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça fait un petit moment que c'est un truc de vieux Facebook.

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Carl Barks a dit :

Je ne sais pas, ça me semble un peu sur le déclin Facebook. Personnellement, je n'utilise que Messenger avec ma compagne et quelques amis.

C'est carrément sur le déclin. Facebook est entrain de devenir une plateforme de quadra / quinqua et plus :

https://www.pewresearch.org/fact-tank/2019/04/10/share-of-u-s-adults-using-social-media-including-facebook-is-mostly-unchanged-since-2018/
Ceci dit Zuckerberg se rattrape grâce à Instagram, racheté pour une bouchée de pain il y a 7 ans.


Gaspard ne comprend rien à internet et aux réseaux sociaux, ça lui fait peur, et du coup il écrit de la merde n'importe quoi dessus.

Il y a 10 ans tu trouvais le même genre d'article concernant Google.

 

Citation

 Le Global Coin signerait dans le même temps la fin des Etats-nations, déjà bien vacillants. Dans ses « Six Livres de la République », le penseur de l'Etat moderne Jean Bodin associait la souveraineté au monopole de la monnaie : « Quant au droit de battre monnaie, écrivait-il, il est de la même nature que la loi, et il n'y a que celui qui a puissance de faire la loi, qui puisse donner loi aux monnaies. En toute République bien ordonnée, seul le Prince souverain a cette puissance. » Ce n'est pas pour rien que le faux monnayage fut longtemps assimilé à un crime de lèse-majesté. Mais aujourd'hui, qui édicte sinon les lois, du moins les normes, s'agissant de la liberté d'expression, par exemple ? Facebook. Il serait donc assez logique qu'il batte monnaie à la place des gouvernements, qui s'effondreront d'eux-mêmes avec leur montagne de dettes libellées en monnaie de banque centrale. Global Coin pour Global Village.

 

Faut l'envoyer à une conférence de Voskuil, (https://www.youtube.com/watch?v=5cmPGBl88ig&list=WL&index=39&t=1s) histoire qu'il soit un peu moins à côté de la plaque.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Wayto a dit :

C'est carrément sur le déclin. Facebook est entrain de devenir une plateforme de quadra / quinqua et plus

 

Ah ouais. Carrément gériatrique ! Limite ehpad.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que Gaspare Koenig s'améliore avec le temps. 

Il propose dans son article sur les échos la création d'un compte temps qui servirait à la fois à la gestion du chômage et de la retraite. L'argumentaire déployé me semble être à la fois simple et plutôt efficace

 

Ça serait nickel s'il en profitait pas pour coller une ligne sur le revenu universel à la fin 

https://www.lesechos.fr/amp/1036934

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, NoName a dit :

compte temps qui servirait à la fois à la gestion du chômage et de la retraite

Que sappelerio assurance vie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu ses délires sur l'Ed Nat qui doit être un monopole, j'ai quand même posté un petit commentaire :

Quote

Ce compte temps universel est il amené à être géré par l'état, ou est-il soumis à concurrence ?
Il est sur une base volontaire : un point de libéralisme.
Doit-il être géré par un monopole public ? Merci de clarifier 😊

 

Et comme dit Tramp, l'assurance vie sait déjà faire ça. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

Que sappelerio assurance vie. 

Je connaît rien aux assurances vie.

il y a 52 minutes, Mister_Bretzel a dit :

Vu ses délires sur l'Ed Nat qui doit être un monopole

 

Justement, il me semble qu'il est un peu revenu de ça 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, NoName a dit :

Je connaît rien aux assurances vie.

 

Ben c’est ce que décris Koenig : tu mets de l’argent de côté et quand tu en a besoin, tu le retires. Et tu peux en sortir en rente viagère à la retraite. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tramp a dit :

 

Ben c’est ce que décris Koenig : tu mets de l’argent de côté et quand tu en a besoin, tu le retires. Et tu peux en sortir en rente viagère à la retraite. 

Ha bon ? 

 

Moi bêtement je croyais qu'une assurance vie c'était une assurance contre les décès impromptus 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, NoName a dit :

une assurance contre les décès impromptus

tu veux dire accidentels ? ben non, tous les décès naturels en fait :

 

Les 2 risques suivants sont exclus et rendent l'assurance sans effet :

  • Suicide de l'assuré au cours de la 1ère année du contrat
  • Bénéficiaire condamné pour avoir donné volontairement la mort à l'assuré ou au souscripteur (en général, le souscripteur est également l'assuré). Toutefois, si d'autres personnes ont été désignées comme bénéficiaires, elles peuvent percevoir le capital prévu au contrat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça c'est une assurance décès, pour pallier au risque de décès anticipé.

 

L'assurance-vie a pour but d'assurer contre le risque de vivre plus longtemps que prevu (mais bon, en France c'est devenu une structure fiscale d'épargne comme une autre).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans ce cas là j'ai du mal à voir pourquoi ça s'appelle une assurance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, NoName a dit :

Dans ce cas là j'ai du mal à voir pourquoi ça s'appelle une assurance.

 

 

Assurance vie et assurance décès : des objectifs différents

Il faut bien comprendre que les deux assurances sont différentes. Une assurance décès est un outil de prévoyance alors que l'assurance vie est un placement financier et qu'il y a une clause en cas de décès. L'assurance vie devient alors un produit d'épargne. La clause bénéficiaire de ce contrat peut servir à mettre à l'abri vos proches, mais ce n'est en aucun cas un véritable outil de prévoyance décès. Il s'agit davantage d'un produit de placement sur lequel déposer votre capital pour le faire fructifier.

Le but de l'assurance décès est de fournir un capital ou une rente à vos héritiers en cas de décès, et de les aider à subvenir à leurs besoins après cette lourde épreuve.

Le but de l'assurance vie est lui de vous constituer une épargne, et accessoirement de permettre à des proches identifiés de récupérer directement cette épargne si vous veniez à disparaître.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Tramp said:

 

Ben c’est ce que décris Koenig : tu mets de l’argent de côté et quand tu en a besoin, tu le retires. Et tu peux en sortir en rente viagère à la retraite. 

Un compte courant quoi (on peut aussi préférer un livret A ou tout autre truc).


Sauf pour la rente viagère qui est quasiment jamais rentable de toute façon.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/07/2019 à 10:51, NoName a dit :

Je trouve que Gaspare Koenig s'améliore avec le temps. 

Il propose dans son article sur les échos la création d'un compte temps qui servirait à la fois à la gestion du chômage et de la retraite. L'argumentaire déployé me semble être à la fois simple et plutôt efficace

 

Ça serait nickel s'il en profitait pas pour coller une ligne sur le revenu universel à la fin 

https://www.lesechos.fr/amp/1036934

 

 En vrai, j'aime bien l'idée. Mais bon, toutes ces idées d'équilibres sont déjà trop extrêmes pour les gens... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...