Jump to content

Ces phrases qui vous ont fait littéralement hérisser le poil 2


Mathieu_D

Recommended Posts

il y a 8 minutes, Mégille a dit :

Vu ses origines intellectuelles (Marx, Nietzsche et Aristote), Rand n'est pas vraiment un "cousin" du libéralisme. C'est plutôt un sosie bas de gamme venant d'un autre pays mais qui porte bien le costume. 

il me semblait qu'elle n'appréciait pas Nietzsche ?

Link to comment
il y a 26 minutes, BirdyNamNam a dit :

il me semblait qu'elle n'appréciait pas Nietzsche ?

Je la traite de marxiste et c'est ce qui pose problème ? :D

Elle est nietzschéenne quand elle écrit Fountainhead, puis elle s'en écarte avant d'écrire Atlas. Mais elle garde beaucoup de choses de Nietzsche : sa critique de l'altruisme, et avec elle, du christianisme, de l'égalitarisme et les bases de sa propre critique du socialisme, et la créativité artistique comme remède à ça (elle s'écarte tout au plus de Nietzsche ici en associant l'artiste à l'ingénieur et à l'entrepreneur plutôt qu'au guerrier, mais l'idée reste grosso modo la même). Bref, ce qu'il y a de plus important chez elle, et qui ne vient pas de Marx, vient de Nietzsche.

Elle s'écarte de Nietzsche en refusant son relativisme et son idéal de dépassement de l'humain, en préférant plutôt un bon vieux réalisme bien objectif, et un idéal d'accomplissement de la nature humaine, qu'elle trouve chez Aristote. Mais même si c'est un changement radical au niveau méta (ce qu'elle maîtrise le moins, de toute façon), c'est presque un point de détail concernant le plus gros de ses préoccupations.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Mégille a dit :

Vu ses origines intellectuelles (Marx, Nietzsche et Aristote), Rand n'est pas vraiment un "cousin" du libéralisme. C'est plutôt un sosie bas de gamme venant d'un autre pays mais qui porte bien le costume. 

On peut tout à fait être libéral et maximaliste en éthique.

 

Il y a 2 heures, BirdyNamNam a dit :

il me semblait qu'elle n'appréciait pas Nietzsche ?

Elle avait pas mal pris de Nietzsche dans sa jeunesse, avant que la fréquentation d'Isabel Paterson ne l'en purge.

Link to comment
il y a une heure, Rincevent a dit :

On peut tout à fait être libéral et maximaliste en éthique.

Elle n'est pas libérale + maximaliste en éthique, elle a seulement une éthique qui se trouve, presque fortuitement, épouser les formes du libéralisme, mais sans avoir de véritable théorie ni du droit naturel de l'individu, ni de la plus grande efficacité de l'économie de marché, ou alors, encore une fois, seulement de façon assez accidentelle et périphérique. C'est un ovni au sein de l'histoire du libéralisme.

Link to comment
il y a 11 minutes, Mégille a dit :

sans avoir de véritable théorie ni du droit naturel de l'individu

J'en serais fort étonné. (C'est elle qui a fait découvrir le jusnaturalisme à Rothbard).

 

il y a 12 minutes, Mégille a dit :

ni de la plus grande efficacité de l'économie de marché

Parce que ça ne l'intéresse pas. Elle défend le marché parce qu'elle considère qu'il permet à l'Homme de réaliser au mieux sa nature humaine, pas parce que c'est plus efficace (même si par ailleurs, elle en est convaincue). Quand tu construis un système (qu'il soit élégant, ou qu'il soit de bric et de broc), c'est au mieux du luxe, au pire de la perte de temps d'en profiter pour établir autre chose à côté dont tu ne penses pas avoir besoin. 

Link to comment
  • 5 weeks later...

Ce n'est pas qu'elle me fait hérisser le poil, c'est que je ne comprends pas comment ceux qui la prononce ne se rendent pas compte qu'ils se tirent une balle dans le pied:

 

Quote

La mauvaise réputation du secteur [hôtellerie/restauration] ? C'est selon [ Pierre Nouchi, président de l'Umih Hauts-de-France] un faux procès qui n'a plus lieu d'être depuis longtemps : "[...}Le manque de personnel a permis une remise en question du secteur, notamment sur les salaires. On est largement au SMIC,

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/on-est-oblige-de-refuser-du-monde-parce-qu-on-n-a-pas-assez-de-personnel-quand-le-manque-de-saisonniers-penalise-l-hotellerie-et-la-restauration-2960312.html

 

Mon gars, je ne connais pas la réalité des salaires, mais si je lis que la remise en question des salaires vous a permis d'atteindre le SMIC, mon premier réflexe est de me dire que vu les français, tu ne vas pas améliorer la réputation de ton secteur.

 

 

  • Yea 1
  • Haha 2
Link to comment

C'est une typo et ils ont oublié "au dessus", non?

Sinon effectivement c'est pathétique.

 

Enfin, "on paye plus que le minimum!" c'est déjà pathétique, mais classique en France.

Link to comment

Ouais mais le minimum est très élevé. 
Pour 70% des établissements, les serveurs prennent le travail d’ados. 

Link to comment
8 hours ago, Tramp said:

Ouais mais le minimum est très élevé. 
Pour 70% des établissements, les serveurs prennent le travail d’ados. 

 

Quand tu as des personnes qui sont prête à recruter au SMIC, qui ne trouvent personne pour ce prix là, le problème mis en avant pour le secteur n'est pas que le SMIC soit trop haut.

Supprimer le SMIC serait une bonne chose, mais ne règlera absolument pas ce problème.

 

Le problème, qui est à mon sens réel, il est indiqué dans l'article.

Un job de 2 mois au SMIC dans une zone touristique, ben tu n'arrives pas à payer ton loyer.

 

Quote

Le plus gros frein à l'embauche des saisonniers est identifié depuis longtemps : difficile dans une station balnéaire ou touristique de trouver un logement qui n'engloutisse pas la plus grande partie du salaire mensuel. "Je pense en particulier à la côte, Le Touquet, où c'est vraiment impossible de se loger, où il faut aller à 15 km ou 20 km, raconte-t-il. La solution doit venir des collectivités locales. Il faut une volonté de leur part. Et le schéma est simple : sans saisonnier, pas de tourisme ; sans tourisme, pas d'économie touristique locale.[...]"On ne peut pas se loger dans des villes comme les nôtres l’été. Avant, ils pouvaient encore se loger dans les campings, mais aujourd’hui, ça n’est plus possible : tout se monnaye. Et pour les saisonniers, tout est très cher."

 

Link to comment
il y a 44 minutes, Marlenus a dit :

Un job de 2 mois au SMIC dans une zone touristique, ben tu n'arrives pas à payer ton loyer


Comment ils paient leur loyer sans bosser ? Ah oui, ils habitent à 15 km, l’horreur !!!

  • Yea 3
Link to comment
Just now, Tramp said:


Comment ils paient leur loyer sans bosser ?

En se logeant et bossant dans une autre ville, qui n'est pas envahie de touristes et qui donc a des prix délirants sur les logements pendant la période estivale.

 

Link to comment
59 minutes ago, Marlenus said:

 

Quand tu as des personnes qui sont prête à recruter au SMIC, qui ne trouvent personne pour ce prix là, le problème mis en avant pour le secteur n'est pas que le SMIC soit trop haut.

Supprimer le SMIC serait une bonne chose, mais ne règlera absolument pas ce problème.

 

Le problème, qui est à mon sens réel, il est indiqué dans l'article.

Un job de 2 mois au SMIC dans une zone touristique, ben tu n'arrives pas à payer ton loyer.

 

 

 

L'autre problème, c'est que à cause des charges sociales, on a progressivmeent interdit les avantages en nature, tels que l'accès à un dortoir. Parce qu'un job payé 70% du SMIC avec accès à un dortoir propre sur place (et donc sans transport ni essence), ça trouverait des volontaires à la pelle.

  • Yea 2
Link to comment
Just now, Lameador said:

 

L'autr eproblème, c'estq ue à cause des charges sociales, on a progressivmeent interdit les avantages en nature, tels que l'accès à un dortoir. PArce qu'un job payé 70% du SMIC avec acès à un dortoir propre sur place (et donc sans transport ni esence), ça trouverait des volontaires à la paelle.

 

A vérifier, mais en tout cas, pour vignerons, j'ai clairement plus entendu parler des problèmes de normes pour loger les saisonniers que les problèmes de charges sociales.

Mon grand-père avait un dortoir pour ses vendangeurs, sauf que maintenant il ne pourrait plus le leur mettre à disposition. Pas assez de m² par personne, sans doute pas super niveau énergétique, etc.

 

Dans l'article un des hôteliers a des employés car il leur réserve des chambres.

Et clairement il parle de la difficulté de trouver des logements, pas des charges sociales.


D'ailleurs, dans la suite de la citation que j'ai mise plus haut, le gars dis qu'il y a pleins d'avantages en nature.

 

 

 

  • Yea 2
Link to comment
2 minutes ago, Lameador said:

 

L'autre problème, c'est que à cause des charges sociales, on a progressivmeent interdit les avantages en nature, tels que l'accès à un dortoir. Parce qu'un job payé 70% du SMIC avec acès à un dortoir propre sur place (et donc sans transport ni essence), ça trouverait des volontaires à la pelle.

Et encore plus en comptant le fait que ce dortoir serait dans une zone touristique prisée. Les lycéens et étudiants s'arracheraient ces postes, qui seraient vu comme des "vacances travail".

 

18 minutes ago, Tramp said:

Comment ils paient leur loyer sans bosser ? Ah oui, ils habitent à 15 km, l’horreur !!!

Qui a envie/besoin d'un job de 2 mois au smic? Pas les adultes avec permis et voiture.

  • Yea 1
Link to comment
3 minutes ago, Marlenus said:

 

A vérifier, mais en tout cas, pour vignerons, j'ai clairement plus entendu parler des problèmes de normes pour loger les saisonniers que les problèmes de charges sociales.

Mon grand-père avait un dortoir pour ses vendangeurs, sauf que maintenant il ne pourrait plus le leur mettre à disposition. Pas assez de m² par personne, sans doute pas super niveau énergétique, etc.

 

Disons que la voracité du fisc pour recouvrer des charges sociales a rendu le droit du travail beaucoup plus tatillon sur tous le sujets de type avantages en nature (et notamment le logement des saisonniers).

Et ce d'autant plus qu'on pourrait parfaitement accepter qu'un travail soit "logé" et payé 30% de moins que le SMIC. De façon générale, le code du travail a flingué de nombreux emplois type maid logée chez l'habitant  (a coute 2000AED / mois à Dubai, soit 500€, avec un droit du tavail léger mais réel et des droits sociaux pour l'employé)

Link to comment
17 minutes ago, Marlenus said:

A vérifier, mais en tout cas, pour vignerons, j'ai clairement plus entendu parler des problèmes de normes pour loger les saisonniers que les problèmes de charges sociales.

 

Idem.  Les viticulteurs que je connais avaient un bâtiment spécial pour les vendangeurs.  Le bâtiment n'est plus aux normes.  Ils ont renoncé à les loger.

  • Sad 1
Link to comment
il y a 46 minutes, Tramp a dit :


Comment ils paient leur loyer sans bosser ? Ah oui, ils habitent à 15 km, l’horreur !!!

Je ne suis pas certaine que même à cette distance, ils trouvent un logement provisoire pour la saison. Les smicards qui vivent à l'année dans des zones touristiques ont déjà du mal à se loger.

  • Yea 1
Link to comment
1 minute ago, Bisounours said:

Je ne suis pas certaine que même à cette distance, ils trouvent un logement provisoire pour la saison. Les smicards qui vivent à l'année dans des zones touristiques ont déjà du mal à se loger.

Mon frère qui n'était pas smicard (il était à plus de 2k€ net à l'époque), quand il bossait dans le sud de la Corse, il lui était impossible trouver un logement de juin à septembre.

Il n'y avait pas de locations à l'année et à partir de l'été les prix étaient délirants.

Durant cette période, il était réduit à la débrouille.

 

Et il était véhiculé (comme tous les Corses), donc 15km n'aurait pas été un problème.

  • Yea 1
Link to comment

Dans certaines villes, plus ou moins touristiques (mais pas seulement) beaucoup de propriétaires donnent la priorité à la location de courte durée, type airbnb.

C'est devenu un réel problème pour se loger, et même à distance, puisque les ménages à faibles revenus résident à distance de leur lieu de travail. Alors, les saisonniers...

Nous savons bien que beaucoup de propriétaires seraient disposés à mettre leur bien en location à l'année s'ils n'étaient pas autant emmerdés, (taxes, dpe, expulsion impossible etc.), quitte à gagner moins d'argent. Mais d'autres préfèreront quand même la location touristique.

Il manque aussi cruellement de logements et de nouvelles constructions.

Donc ces deux facteurs réunis participent à cette pénurie qui touchent les travailleurs saisonniers et les petits revenus.

Et la France n'est pas le seul pays où c'est devenu compliqué de se loger. (Portugal, Espagne...)

 

  • Yea 2
Link to comment
13 minutes ago, Marlenus said:

Mon frère qui n'était pas smicard (il était à plus de 2k€ net à l'époque), quand il bossait dans le sud de la Corse, il lui était impossible trouver un logement de juin à septembre.

Il n'y avait pas de locations à l'année et à partir de l'été les prix étaient délirants.

Durant cette période, il était réduit à la débrouille.

 

Et il était véhiculé (comme tous les Corses), donc 15km n'aurait pas été un problème.

This

 

Quand des gens sur le terrain avec les pieds dans la m... disent que tel aspect de leur quotidien est un problème (en l'occurrence le logement en zone touristique) il faut les croire.

Link to comment

Je ne comprends pas cette vision du problème de logement des saisonniers. 

Si le patron veut un employé, il paye, il prévoit un logement et il répercute le coût sur le tarif demandé aux clients.

Si les clients trouvent cela trop cher, ils vont ailleurs. La Corrèze, c'est très bien aussi.

D'ailleurs l'argument de distance me fait sourire, 15 km, à Paris c'est souvent très supérieur.

Link to comment

A moyen terme peut être. A court terme ta capacité immobilière, en terme d’hôtellerie / restauration, elle n’est pas en Corrèze.

 

Ce qui est frustrant c’est que tu as la capacité et les clients mais pas la main d’œuvre ou bien tu as la capacité et la main d’œuvre mais pas les clients (parce que trop cher).

Link to comment
Le 26/04/2024 à 08:36, Marlenus a dit :

"Je pense en particulier à la côte, Le Touquet, où c'est vraiment impossible de se loger, où il faut aller à 15 km ou 20 km, raconte-t-il. 

Les saisonniers au Touquet c'est aussi les enfants de familles qui y ont une résidence secondaire. Ça résoud le problème du logement.

  • Haha 1
Link to comment
Le 26/04/2024 à 09:34, Lameador a dit :

 

L'autre problème, c'est que à cause des charges sociales, on a progressivmeent interdit les avantages en nature, tels que l'accès à un dortoir. Parce qu'un job payé 70% du SMIC avec accès à un dortoir propre sur place (et donc sans transport ni essence), ça trouverait des volontaires à la pelle.

 

Et la généralisation de la CB et son impact sur les pourboires non déclarés.

Link to comment

Après, il faut savoir que les pourboires ne sont pas fiscalisés en ce moment.

De plus, même lorsque les clients payent par carte, le pourboire est très souvent laissé en espèces. En tout cas de mon expérience.

Link to comment
8 hours ago, calypso13 said:

Après, il faut savoir que les pourboires ne sont pas fiscalisés en ce moment.

De plus, même lorsque les clients payent par carte, le pourboire est très souvent laissé en espèces. En tout cas de mon expérience.

Je n'ai (malheureusement) plus de liquide sur moi. J'ai du mal à trouver des pièces pour les petites souris...

  • Yea 1
Link to comment

Voici la réalité des salaires dans le secteur HCR (salaire moyen par type d'emploi pour le dernier trimestre 2023, évolution par rapport à 2022, évolution par rapport au 3e trimestre) :

 

Pour les emplois les moins qualifiés, on peut voir que les niveaux de salaire sont au-dessus du Smic et que les évolutions ont été notables depuis 1 an  :

  • employé polyvalent : +19%
  • commis de cuisine : +12%
  • plongeur : +9%
  • pizzaiolo : +6%
  • commis de bar : +4%

 

À titre de comparaison, l'Etat, qui a également des soucis de recutements dans l'Education nationale, paye moins bien ses enseignants débutants qu'un pizzaïolo.

 

556298049_Salaires2023HCR-1.thumb.jpg.3540acbc117ceb9d0f6543f7d32f7ab9.jpg

259086684_Salaires2023HCR-2.thumb.jpg.c01daef68c959c508de6f31cca713369.jpg

427738439_Salaires2023HCR-3.thumb.jpg.51ca16309e20eb066ca0bd7a67251c4c.jpg

Source : https://www.extracadabra.com/blog/articles/nouvelle-grille-salaire-restauration

Link to comment
1 hour ago, Largo Winch said:

À titre de comparaison, l'Etat, qui a également des soucis de recutements dans l'Education nationale, paye moins bien ses enseignants débutants qu'un pizzaïolo.

 

 

Ma mère a bossé dans l'HR, plus précisément dans un resto sur la plage ouvert pendant la période estivale.

 

La personne la mieux payée, et de loin même devant le chef, c'était le pizzaïolo.

 

Un bon pizzaïolo c'est une mine d'or et ils le savent.

 

  • Yea 3
Link to comment
Quote

Tout cela coûterait énormément d’argent. Est-ce que vous avez débuté un chiffrage de ces mesures ?

 

La sécurité n’est plus une option mais une obligation. Aujourd’hui, pour 1 000 euros d’argent public dépensés par l’État, à peine 15 sont consacrés à la sécurité. C’est ridicule. Il faut faire des économies là où l’argent public ne sert à rien pour le recentrer sur ce qu’attendent les Français.

 

Ciotti au JDD:

https://www.lejdd.fr/politique/exclusif-lavertissement-deric-ciotti-emmanuel-macron-sans-retour-de-lautorite-la-france-est-foutue-144816

 

 

Sur le fond, que l'on se concentre sur le régalien, et notamment mettre un pourcentage du budget plus important à la sécurité, 100% pour.

 

Mais quand un politique commence à dire: "Il faut faire des économies là où l’argent public ne sert à rien" sans aucune précision, tu sais qu'il y aura 0 économies sauf sur des trucs symboliques.

 

 

  • Yea 2
Link to comment

Cheminement personnel en 3 étapes :

Étape 1 : "Le wokisme ne représente personne en France"

Étape 2 (vous êtes ici) :

 

Étape 3 : tout cramer.

 

Je précise que l'étape 3 fait référence à un célèbre feuilleton français et n'est pas un appel à la violence mais un appel à un recentrage des institutions centenaires. 🌻

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...