Jump to content

Mélenchon, le Tout Petit Père des Peuples


Recommended Posts

il y a 6 minutes, Bisounours a dit :

Boaf, si on peut même pas traverser des zones d'infantilimse, alors....

 

La Taverne, voire même "Sports et loisirs", sont là pour ça, non ? Ici on est dans "Politique". La vie de la Cité est une chose sérieuse.

 

Si ça ne suffit pas, on peut demander au tribun @Ultimex d'ouvrir un forum pour les memes et les lolcats.

Link to comment

70 pages sur Merluchon, et tu penses qu'elles sont toutes de qualité et fines en analyse très sérieuses ? Je ne crois pas. Bien sûr la présomption d'innocence, et tout le tintouin, il n'empêche que c'est assez plaisant d'apprendre qu'une enquête est en cours à propos de supposés emplois fictifs. Un mec qui fait des leçons de morale et n'est pas avare en critiques du système ne devrait même pas être soupçonné ou enquêté ; et ça vaut pour Fillon. Et d'autres. C'est juste ce qui nous a fait rigoler. Un de plus à subir la suspicion. Mais tu as raison, dans le fond, c'est drôle, et triste à la fois. (là je serais tentée de poster un Droopy, mais non.)

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Bisounours a dit :

Un mec qui fait des leçons de morale et n'est pas avare en critiques du système ne devrait même pas être soupçonné ou enquêté

 

C'est une opinion que je vois gagner du terrain. Mais c'est impossible, en tout cas dans le contexte politique actuel, marqué par une judiciarisation croissante.

 

Imaginons par exemple que cette affaire soit un simple coup monté du FN (ou de n'importe qui d'autre) pour emmerder Mélenchon. Le calcul coût/avantage est franchement rentable: l'assistance FN qui porte l'accusation est un pion sacrifiable sans que cela importe beaucoup pour l'avenir (à la limite elle y gagne de la "célébrité" et un statut d'opposante farouche à la gÔche). Et écorner l'image d'un concurrent politique ("calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose") donne un pouce de chance en plus de le battre la prochaine fois.

 

Dans ces conditions, les affaires et les suspicions ne peuvent que se multiplier (surtout que ça donne du grain à moudre aux #journalistes-assis, toujours avides de bavardages improductifs).

 

Il faut garder la tête froide et laisser la justice travailler en silence. Et concentrer la lutte politique sur des faits avérés et des sujets proprement politiques.

 

Et si au bout du compte JLM était coupable (de ça ou autre), je serais le premier à le traiter d'escroc indigne et d'hypocrite moralisateur. Un peu de patience...

  • Yea 5
Link to comment
il y a 1 minute, Johnathan R. Razorback a dit :

C'est impossible

J'ai bien conscience que c'est quasiment mission impossible. Maintenant, avec la force des réseaux sociaux, l'information (et la désinformation) circule à deux cents à l'heure, et devient une arme terrible. Calomniez, et il en restera toujours quelque chose.( :lol: j'avais pas tout lu attentivement ta réponse et j'ai eu la même référence spontanée). Et là, j'ai l'image de Caïus Détritus...

Mais tu peux pas empêcher les petits ricanements idiots du fond de la classe. 

 

Link to comment
il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Maintenant, avec la force des réseaux sociaux, l'information (et la désinformation) circule à deux cents à l'heure, et devient une arme terrible.

 

On peut peut-être faire remonter cette nouvelle ère à l'affaire DSK. Au final il a échappé à la condamnation (même si la justice américaine fonctionne différemment, bon), mais les dégâts étaient irréversibles, politiquement parlant.

 

Je ne demande qu'on ne soit pas exigeants envers les hommes politiques, bien au contraire. Ils doivent de préférence être exemplaires. Mais échapper à la calomnie était déjà difficile dans les temps anciens ("Jaurès, agent de l'Allemagne !"), de nos jours on utilise des enquêtes judiciaires que la décence aurait autrefois laissé se dérouler jusqu'au procès (s'il a lieu), afin de nourrir la machine à buzzer et nuire à ses adversaires politiques.

Link to comment
Il y a 3 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

La Taverne, voire même "Sports et loisirs", sont là pour ça, non ? Ici on est dans "Politique". La vie de la Cité est une chose sérieuse.

 

Si ça ne suffit pas, on peut demander au tribun @Ultimex d'ouvrir un forum pour les memes et les lolcats.

Vu le cirque qu'est la politique francaise, si, en plus, tu ne supporte pas que l'on ironise sur la situation, (surtout sur le fil dedié à Méluche!), je crains que tu n'ais pas fini de monter sur tes grands chevaux.

Link to comment
il y a 23 minutes, Alchimi a dit :

tu ne supporte pas que l'on ironise sur la situation

 

L'ironie implique une certaine finesse, une prise de distance vis-à-vis de ce qui est. J'aime beaucoup l'ironie. En l’occurrence je n'en ai pas vu ; j'ai mis en cause des démonstrations de (ré)jouissances ("c'est vraiment jouissif [sic]") qui sont au minimum prématurées et au pire bêtes et manichéennes.

 

De surcroît, la suspicion a priori et la croyance à la corruption intime de l'adversaire politique, c'est très jacobin...Ironie ironie...

  • Nay 1
Link to comment
il y a 3 minutes, Alchimi a dit :

Cite moi, précisément et avec la phrase en entier, l'endroit ou j'ai donné Mélenchon automatiquement coupable des faits dont il est accusé.

 

Je ne reproche pas uniquement cela, et tu n'as rien dit de tel. Mais ce n'était pas le cas d'autres intervenants, notamment l'auteur du "Mélenchon est corrompu, une bête vicieuse affligée de tous les défauts. Ce que l'on souhaite est qu'il soit condamné pour ses infractions". Mais peut-être était-il ironique comme Platon, va savoir.

Link to comment

De toute façon, il est accusé et il sera obligé de se défendre. Il sait très bien que quelque soit la véracité des faits, des accusations suivies d'une médiatisation ont politiquement plus de poids qu'une décision de justice. 

 

Il est donc obligé de réagir. 

Corbière, notre Maduro à nous — j'exagère volontairement, bien entendu —, nous fait le coup du bruit des bottes

Pas le plus efficace, un peu éculée comme technique. Le coup de FN = collaboration, c'est une lame bien trop émoussée. 

J'espère pour Mélenchon qu'il a plus d'un tour dans son sac.

 

Sinon, j'aimerais bien savoir si l'accusation de Sophie Montel était "impulsive" ou s'il y avait une stratégie politique derrière, menée par Philippot. On verra ça bientôt, j'imagine. 

Link to comment

Tu as nottamment cherry pické des morceaux de mes phrases, les dépouillant de leur contexte, pour illustrer tes propos et faire du procés d'intention, quand tu déboulais en plein thread faire ton petit redresseur de torts. Relis ce message, deuxième ligne: 

Il y a 12 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

L'ironie implique une certaine finesse, une prise de distance vis-à-vis de ce qui est. J'aime beaucoup l'ironie. En l’occurrence je n'en ai pas vu ; j'ai mis en cause des démonstrations de (ré)jouissances ("c'est vraiment jouissif [sic]") qui sont au minimum prématurées et au pire bêtes et manichéennes.

De surcroît, la suspicion a priori et la croyance à la corruption intime de l'adversaire politique, c'est très jacobin...Ironie ironie...

C'est exactement pour ça que je t'ai demandé de me citer précisément, ce que tu n'as logiquement pas été capable de faire.

j'ajoute que continuer ainsi à faire ton beau diable quand plusieurs personnes t'ont fait remarquer que 1) tu surinterprète et que 2) au bout d'un moment, personne ne t'as demandé expressément ton avis sur nos diverses opinions, deal with it; c'est faire son gio-débat.

Fin de cette "discussion" en ce qui me concerne.

Retour au sujet du thread: Meluche.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
il y a 4 minutes, Jukebox a dit :

 

Sinon, j'aimerais bien savoir si l'accusation de Sophie Montel était "impulsive" ou s'il y avait une stratégie politique derrière, menée par Philippot. On verra ça bientôt, j'imagine. 

Si un député en denonce un autre, en général, a minima, c'est bien pour poser des soucis, surtout quand il s'agit du camp adverse... Aprés, si on cherche à tout prix un prétexte, un possible écran de fumée pour masquer le FN est toujours possible. Mais bon, faudrait connaitre leurs petits papiers pour savoir précisément...

Link to comment

Etant donné que c'est Sophie Montel, je pense plutôt que c'est Philippot et non le FN derrière.

 

Philippot ne cache plus ses envies d'ailleurs et ses divergences de fond avec le FN. Contrairement à une Marion Le Pen (même si elle s'est temporairement retirée de la vie politique), il peut très facilement puiser dans le réservoir électoral de Jean-Luc Mélenchon. Faire chanceler Mélenchon est peut-être l'étape 1 de sa rupture avec le FN. 

Link to comment

 Mélenchon a répondu, avec beaucoup de fautes... 

 

Citation

LA DENONCIATION CALOMNIEUSE EST (aussi) UN DÉLIT.

Une personne membre du FN, elle-même mise en examen, faisait des dénonciations pour accuser d’autres de ce qui lui était reproché. C’est la technique du ventilateur à bouillasse ! Mais elles restaient sans effet. Le FN a donc fait depuis des «dénonciations complémentaires». La méthode de la dénonciation est un grand classique de l’extrême droite et sa forme suprême de courage. Au cas précis, cela aura pourtant suffi à déclencher une « enquête préliminaire » sur une dizaine de députés européens parmi lesquels Yannick Jadot, Patrick le Hyaric et combien d’autres. Dont moi. Un gros gibier ! J’ai donc droit à une place particulière sur le pilori médiatique habituel où tout le monde est montré comme coupable avant d’avoir eu le temps d’ouvrir la bouche. Je veux rappeller que je ne suis nullement mis en examen ! Je fais juste l’objet d’une « dénonciation complémentaire ». C’est le moment de dire qu’une dénonciation sans fondement est une dénonciation calomnieuse. C’est un délit. Il va donc en cuire à cette personne ! Comme à tous ceux qui auront relayé ladite dénonciation calomnieuse. Je me prépare donc à porter plainte à mon tour pour dénonciation calomnieuse contre cette militante du FN et ses complices.

Ce qui est pénible à cet instant, c’est évidemment que je comprends parfaitement le rôle de diversion que cette accusation joue dans le contexte où «la France insoumise» est lancée de toutes ses forces dans une bataille contre le gouvernement et ses mesures emblématiques. Inexistant dans la bataille, le FN cherche de la lumière dans les prétoires et les medias. Mais ce qui me blesse le plus profondément c’est que les noms de mes assistants soient cités. Et seulement les miens ! Ce qui souligne la hargne particulière dont je fais l’objet. Sans autre forme de procès (si j’ose dire) les voici jetés en pâture sans respect pour eux, leur famille, les problèmes personnels qu’ils affrontent peut-être et du seul fait qu’ils ont travaillé pour moi et obéi scrupuleusement aux ordres que je leur ai donnés, conformément à la subordination que comporte tout contrat de travail. Ceci me conduit à préciser les points suivants, non pour la meute, ni pour me justifier devant une accusation dont je récuse le principe même, mais pour vous, mes chers lecteurs.

1) Je suis en toute hypothèse seul et unique responsable des tâches et travaux que mes assistants ont accomplis. 2) Croire qu’ils aient eu le loisir d’avoir d’autres activités et que leur poste auprès de moi soit fictif, c’est ne rien connaître ni savoir de mon travail et de ma façon de l’effectuer. 3) J’affirme qu’aucun d’entre eux n’a jamais consacré aucun temps de travail payé par le Parlement européen, sous quelque forme que ce soit, pour une activité au Parti de gauche, au Front de Gauche ou à « la France insoumise ». À l’inverse, ce que je déplore, ils ont dû renoncer à toutes les activités bénévoles de leur engagement politique car le travail qu’ils accomplissaient pour moi ne leur en laissait aucun temps disponible. En effet, les tâches à assumer pour me permettre de remplir mon rôle de député, tel que je l’entends, sont extrêmement envahissantes. Si bien que je peux dire que leur militantisme a consisté à travailler davantage d’heures et avec davantage d’intensité que ne le prévoyait leur contrat de travail.

Par exemple j’expliquais tous mes votes par écrit. Ces textes ont été édités sur mon blog européen. Il y en a des milliers. Ce seul exemple montre quelle était la nécessité de se documenter sur chacun d’entre eux et de produire des fiches qui me permettent de déterminer personnellement chacun de mes votes puisque je ne suivais aucune consigne de vote de mon groupe sans vérification. L’énorme matériel intellectuel ainsi brassé consistait à entreprendre des recherches, à recueillir les avis de tous ceux que nous consultions, à opérer des synthèses utilisables par moi puis par tous ceux qui militaient avec moi et reprenaient les arguments que j’utilisais. Un autre exemple est celui de ma participation personnelle à d’innombrables mobilisations sociales en relation avec les politiques européennes. Croit-on que j’y sois arrivé les mains dans les poches ? L’aurais-je pu d’ailleurs ? J’étais aussitôt interpellé, où que j’aille, par les journalistes qui se trouvaient sur place et souvent, il m’est arrivé de devoir prendre la parole. Pense-t-on que rien de tout cela ne se prépare minutieusement ? Un autre exemple enfin est celui de mes interventions médiatiques et de leur préparation de sorte que la cohérence soit maintenue en toute circonstance entre mes positions de député européen et le commentaire d’actualité que j’étais conduit à faire. Et ainsi de suite.

Dans de telles conditions il n’y avait aucune place de temps pour faire quoi que ce soit d’autre que de m’aider à tenir mon rôle. Je n’entre pas davantage dans les détails. Je me contente de dire mon écœurement et mon dégoût pour tous ceux qui se font les relais d’une accusation sans fondement venue de l'extrême droite, si flétrissante pour des gens qui ne peuvent se défendre. Le pilori médiatique est une infamie contre laquelle aucun de nous ne peut rien. Sinon garder toujours en mémoire quelle fonction politique il remplit.

JLM

 

Link to comment
Il y a 20 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

 

La Taverne, voire même "Sports et loisirs", sont là pour ça, non ? Ici on est dans "Politique". La vie de la Cité est une chose sérieuse.

 

Si ça ne suffit pas, on peut demander au tribun @Ultimex d'ouvrir un forum pour les memes et les lolcats.

 

La politique, c'est la poursuite de la guerre par d'autres moyens. Si une cible se trouve sur un ennemi, il faut tirer.

La seule raison de se retenir, c'est d'éviter de passer pour des cons à tirer sur quelqu'un d'innocent.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 5 minutes, Johnnieboy a dit :

 

La politique, c'est la poursuite de la guerre par d'autres moyens. Si une cible se trouve sur un ennemi, il faut tirer.

La seule raison de se retenir, c'est d'éviter de passer pour des cons à tirer sur quelqu'un d'innocent.

 

Exactement. L'attaque ad hominem est beaucoup plus efficace que le débat d'idées. Il faut savoir le faire avec tact, mais quand c'est bien fait, c'est superbement efficace.

Link to comment
il y a 1 minute, Johnnieboy a dit :

La politique, c'est la poursuite de la guerre par d'autres moyens.

 

Je ne suis pas d'accord avec ce renversement de Clausewitz (ce qui, par voie de conséquence, fait que je ne suis pas schmitien). La politique et la guerre sont substantiellement différentes*. Dans la politique on "lutte" contre des adversaires. En guerre on tue son ennemi.

 

*Ce qui ne veut pas dire qu'elles n'ont pas certains points communs, comme la conflictualité.

Link to comment
il y a 45 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Je ne suis pas d'accord avec ce renversement de Clausewitz (ce qui, par voie de conséquence, fait que je ne suis pas schmitien). La politique et la guerre sont substantiellement différentes*. Dans la politique on "lutte" contre des adversaires. En guerre on tue son ennemi.

 

*Ce qui ne veut pas dire qu'elles n'ont pas certains points communs, comme la conflictualité.

 

 

Idéalement, on le tue politiquement, son ennemi. Fillon, par exemple, est quasiment mort politiquement. La différence entre la guerre et la politique, c'est que dans ce dernier monde, on peut ressusciter.

  • Yea 3
Link to comment

J'adore le

 

En effet, les tâches à assumer pour me permettre de remplir mon rôle de député, tel que je l’entends, sont extrêmement envahissantes. Si bien que je peux dire que leur militantisme a consisté à travailler davantage d’heures et avec davantage d’intensité que ne le prévoyait leur contrat de travail.

 

Les heures sup' que je demande ne sont pas payées. C'est du militantisme.

 

 

Je ne dit pas sa réaction si un patron faisait pareil...

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 18 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

Je ne reproche pas uniquement cela, et tu n'as rien dit de tel. Mais ce n'était pas le cas d'autres intervenants, notamment l'auteur du "Mélenchon est corrompu, une bête vicieuse affligée de tous les défauts. Ce que l'on souhaite est qu'il soit condamné pour ses infractions". Mais peut-être était-il ironique comme Platon, va savoir.

Oui, moi. Et je n'étais pas ironique.

Cependant, je ne pense pas que la soumission de la morale aux règles de droit soit tolérable. Je fais attention à ne pas exposer l'asso à des poursuite pour propos calomnieux mais ça s'arrête là.

Lorsqu'on tente d'appliquer à la morale une règle purement légale, il faut au moins que cette dernière tienne la route voire réponde aux mêmes exigences de cohérence que les autres règles morales. Ainsi, quand cette règle empêche d'accuser d'infraction tous ceux qui n'ont pas été condamnés pour icelles (comme je l'ai écrit ça comprend, entre autres, DSK et Sarko mais aussi Woerth, Pinochet et des millions d'autres), on peut considérer qu'elle n'est pas juste.

 

Mélenchon passe son temps à prôner des mesures clientélistes, à soutenir des régimes de copinage bien malsains (les syndicats, entre autres), et a environ autant de considération pour l'argent public qu'un milliardaire russe pour ses putes estivales (un politicien comme un autre, me direz-vous). Cet homme est aujourd'hui visé par une enquête de recours à des emplois fictifs. Dans le cadre de cette accusation, ses actions ne jouent pas en sa faveur. Maintenant s'il est innocent des infractions dont on l'accuse tant mieux : je ne souhaite que la condamnation des infractions qu'il a commises.

 

TL;DR : la présomption d'innocence comme règle morale ne nous demanderait pas non plus de faire semblant d'être cons : Méluche est un politicien comme les autres.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Neomatix a dit :

quand cette règle empêche d'accuser d'infraction tous ceux qui n'ont pas été condamnés pour icelles (comme je l'ai écrit ça comprend, entre autres, DSK et Sarko mais aussi Woerth, Pinochet et des millions d'autres), on peut considérer qu'elle n'est pas juste.

 

Je suis d'accord, mais uniquement quand il y a des raisons de valables de penser qu'untel est coupable et/ou que la justice est déficiente. Pour le moment, rien ne prouve que Mélenchon soit corrompu et ce n'est guère sain de le souhaiter.

 

Ensuite Mélenchon est certainement dispendieux de l'argent public (et on peut tout à fait attaquer ses positions politiques, ou son soutien à des gouvernements socialistes), mais c'est son programme politique. Il ne s'en sert pas pour se faire construire une villa (comme son modèle Castro...). Il n'y a pas d'enrichissement personnel connu. C'est important de faire la différence entre le public et le privé.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 10 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Pour le moment, rien ne prouve que Mélenchon soit corrompu et ce n'est guère sain de le souhaiter.

Encore une fois : je ne souhaite pas qu'il soit corrompu. En revanche j'estime qu'il y a, d'une manière générale, suffisamment de cohérence entre ses paroles et ses actes pour qu'on puisse penser qu'il est capable de se servir de pognon public pour, selon lui, se battre pour le peuple.

il y a 10 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

Ensuite Mélenchon est certainement dispendieux de l'argent public (et on peut tout à fait attaquer ses positions politiques, ou son soutien à des gouvernements socialistes), mais c'est son programme politique. Il ne s'en sert pas pour se faire construire une villa (comme son modèle Castro...). Il n'y a pas d'enrichissement personnel connu. C'est important de faire la différence entre le public et le privé.

En l’occurrence ce ne serait pas de l'enrichissement personnel mais celui de son parti, de son combat. Pour lui la différence est grande.

Link to comment
14 hours ago, Nigel said:

 

 Il s'agite visiblement sur le sujet... 

 

 Ah et on apprend avec Jean-Luc que le réchauffement climatique peut mener à une glaciation de la planète. C'est bien. 

 

36 minutes de Mélenchon...

Je sais qu'il est important de connaître les positions/arguments de nos adversaires mais 36 minutes de Mélenchon, c'est quand même un peu masochiste, non ? 

Link to comment
Il y a 14 heures, Nigel a dit :

 Ah et on apprend avec Jean-Luc que le réchauffement climatique peut mener à une glaciation de la planète. C'est bien. 

maxresdefault.jpg

 

Le pire c'est que malgré tout je trouve ce film très regardable.

 

Link to comment

Si on met de coté toute prétention ""scientifique"", et qu'on prend ça pour ce que c'est, de la science fiction (avec beaucoup de fiction et peu de science!) the day after tomorrow est tout à fait plaisant pour une soirée film catastrophe. Beaucoup moins demeuré que 2012.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...