Jump to content

Révoltes paysannes (en France et en Europe)


Recommended Posts

Et sinon, bien sûr, la droite française nous explique que s'il y a du libre échange, c'est la faute des écologistes et des socialistes ! (si, si !)

Bellamy ne mange pas de ce pain-là, lui : il est bien évidemment hostile à l'économie libérale et au libre échange. 🤡

 

 

  • Haha 2
Link to comment

 @Largo Winch : je pense en partie comme toi, mais je crois que tu sous-estimes le pouvoir de nuisance de la clique qui dirige l'UE actuellement.

 

On voit depuis pratiquement deux semaines tous les professionnels de la récupération politicienne pour profiter du mouvement de colère des agriculteurs. Un peu comme pour les gilets jaunes qui n'avaient pas de représentants officiels/institutionnels, on assiste à une bataille de politiciens, syndicats, idéologues et bureaucrates pour s'en réapproprier l'esprit et en profiter pour faire du placement de produit.

 

On entend Mélenchon qui explique qu'en fait, le vrai ennemi des paysans, ce n'est pas Bruxelles ou l'inflation législative, mais le 'libre échange', Tondelier ou Mamère expliquer qu'écolos et agri sont alliés naturels (what ????), la CP chouiner contre le libéralisme qui produit trop de normes (hein), la grande distrib qui fait des marges etc. Il y a même Karine Lemarchand qui est venue pousser à la roue pour accuser le consommateur d'acheter de la merde et accuser la grande distribution de faire des promos. Etre pauvre, ça devrait être interdit. Chaque parasite vient placer son produit en ignorant plus ou moins les revendications réelles des types sur leurs tracteurs.

 

Dans tous les cas, ce sont des stratégies rhétoriques d'évitement : zi elephant in the room, c'est la réglementation étatique démentielle, la planification écologique et l'acceptation servile de tout ce qui se fait de pire en matière écologique à Bruxelles par une classe politique aux fraises.

 

Sur l'Europe par contre, je pense que tu sous estimes les effets attendus du green new deal et surtout de la stratégie farm to fork (merci Ursula) qui va pousser l'agriculture UE vers la décroissance et la destruction du monde agricole. Ces bureaucrates sont cinglés : ils sont en train d'organiser la disparition du secteur.

  • Yea 10
Link to comment
17 minutes ago, Largo Winch said:

Syndicalisme agricole français : l'alternative à la FNSEA c'est la Confédération paysanne, qui explique que la sur-règlemention est au service du libéralisme !

 

Alors pas uniquement.

 

Cela me donne l'occasion de donner un aperçu du paysage syndical agricole français:

 

1-La FNSEA. Le syndicat des "gros" agriculteurs, ceux qui ont plusieurs centaines d'Ha. Qui tiens à peu près tout dans le monde agricole et qui est un interlocuteur chouchouté par les politiques qui se sont succédé au pouvoir, notamment car leur force de nuisance et leur capacité financière sont très importante..

Son Patron est à la tête de 700Ha, mais aussi pleins de société:

Quote

Il est également nommé président du conseil d’administration d’Avril10, groupe industriel et financier de la filière française des huiles et protéines végétales.

Il est également directeur général de Biogaz du Multien, une entreprise de méthanisation11, administrateur de Saipol, leader français de la transformation de graines en huile et président du conseil d’administration de Sofiprotéol, qui finance des crédits aux agriculteurs. Il dirige ou administre une quinzaine d’entreprises, de holdings et de fermes2.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_Rousseau

 

 

La FNSEA avait négocié avec le gouvernement l'augmentation du gazole non routier, il n'était pas mécontent des accords de libre-échange vu que cela leur permet d'exporter, etc.

 

Ils font 55% aux élections professionnelles.

 

Ils n'étaient clairement pas à l'origine du mouvement mais ont été très bon pour le récupérer..

 

 

2- La Confédération Paysanne.


Les petites exploitation des gauchistes. C'était le syndicat de José Bové.

En général, c'est eux que tu va retrouver dans les agriculteurs que soutien la gauche radicale. 

Ils vont soutenir Cédric Herrou par exemple

 

Ils font 20%

 

 

3- La Coordination Rurale.

 

Les petites exploitation non gauchistes.

Plutôt de droite souverainiste et protectionniste si on veut vraiment leur mettre une étiquette.

Ils font 21%, soit 2ème syndicat.

 

Les autres syndicats ne pèsent pas ou alors très localement.

 

 

Avec ces 3 syndicats on a 3 visions assez incompatible de l'agriculture.

 

  • Yea 1
  • Post de référence 1
Link to comment

@F. mas Ah non, non, on est pleinement en phase. Je ne sous-estime rien du tout : comme je le disais plus haut, le débat public (mené par les médias, politiques, syndicats...) tentent de détourner l'attention du vrai problème, la sur-règlementation (et tu as raison de préciser : la sur-réglementation "écologiste") pour trouver un bouc-émissaire : les accords de libre-échange.

 

Mais attention, je pense que c'est toi qui sous-estime une dimension : à cette catastrophique bureaucratie bruxelloise, la France ajoute sa propre couche franco-franchouillarde de bureaucratie nationale, rendant l'agriculture française nettement moins compétitive que celle d'autres pays de l'UE, soumis aux mêmes normes européennes.

 

Bref, s'il y a bien un problème européen, la politique française aggrave encore le bousin, et cela arrange le gouvernement français de laisser croire que tous les problèmes ne viennent que de l'extérieur (UE, accord de libre échange).

  • Yea 8
Link to comment
2 hours ago, Tramp said:

Pour pouvoir appliquer des normes anti-pollution, il faut bien pouvoir identifier d’où vient l’origine de la pollution. Il n’y a pas de difficultés majeures ici. 

Euh... si.  Pour prouver que ma rhinite chronique est causée par les centrales au charbon allemandes (si c'est le cas), il y a du travail.

 

2 hours ago, Tramp said:

De la même façon qu’on le fait quand tu perds un membre suite à un accident de voiture.

La responsabilité du chauffard dans le décès du piéton fauché est assez facile à établir.  Pour les petites particules diffuses venues d'ailleurs c'est une autre histoire.

 

2 hours ago, Tramp said:

Et ils ont droit de perdre au tribunal. 

Il n'y a pas que les tribunaux dans la vie.

 

Lorsque je serai mort d'une bronchite causée (peut-être) par la pollution des centrales au charbon allemandes (ou polonaises, ou indiennes, ou chinoises), mes descendants auront autre chose à faire qu'ester en justice pour obtenir (peut-être) des dommages-intérêts.

 

 

 

Link to comment
13 minutes ago, Largo Winch said:

et tu as raison de préciser : la sur-réglementation "écologiste"

Attention, l'écologie est loin d'être le seul prétexte à la sur-réglementation.  Le protectionnisme se nourrit de tout ce qu'il peut.

  • Yea 1
Link to comment

Consternation des journalistes de LCI (Ruth Elkrief, François Lenglet et David Pujadas) suite aux propositions de la droite : "Pourquoi ne pas essayer de résoudre les problèmes par le marché plutôt que par l'intervention de l'Etat ?"

 

 

  • Yea 5
Link to comment
il y a 32 minutes, fm06 a dit :

Euh... si.  Pour prouver que ma rhinite chronique est causée par les centrales au charbon allemandes (si c'est le cas), il y a du travail.


Et si ça ne vaut pas le coût, c’est que ce n’est pas si grave. C’est comme ça qu’on balance les intérêts des uns et des autres. 
 

il y a 32 minutes, fm06 a dit :

Lorsque je serai mort d'une bronchite causée (peut-être) par la pollution des centrales au charbon allemandes (ou polonaises, ou indiennes, ou chinoises), mes descendants auront autre chose à faire qu'ester en justice pour obtenir (peut-être) des dommages-intérêts.


On sera tous mort peut-être à cause quelque chose un jour. 
Cet argument pourrait marcher si tu défendais 0 pollution atmosphérique. 
Il y a des compromis à faire et je ne vois pas en quoi le marchandage politique et bureaucratique seraient mieux adaptés. 

  • Yea 1
Link to comment

Tout ça montre la faiblesse des institutions françaises entre :

- un exécutif dont la bureaucratie autiste est incapable de mener correctement des études d’impact avant d’empiler les règles 

- un législatif qui empile les lois sans soucis de cohérence et de compréhension à la demande de l’exécutif autiste. 

- une société civile inexistante ou complètement noyautée 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 6 minutes, Tramp a dit :

- un exécutif dont la bureaucratie autiste est incapable de mener correctement des études d’impact avant d’empiler les règles 

Je crois que ça va plus loin. Plus encore qu'incapables de le faire, ils n'ont aucune envie de le faire. Au mieux, c'est parce qu'ils ont Raison, puisqu'ils sont bardés de diplômes et de concours, donc ils ne peuvent pas avoir tort ; or, mener des études d'impact, c'est déjà douter. Au pire, c'est que le but de l'empilement de règles est tout autre que leur but affiché (par exemple emmerder la cible des règles, ou favoriser le copain qui travaille dans telle branche concurrente, ou même simplement justifier l'existence de son service) ; auquel cas, à quoi bon mesurer un impact qui n'est pas celui qui était recherché ?

  • Yea 2
Link to comment
55 minutes ago, Tramp said:

- une société civile inexistante ou complètement noyautée 

 

Voire demandeuse.  L'empilement des normes fournit du grain à moudre à beaucoup de monde.

Link to comment

 

Les agriculteurs bloquent le passage du camion étranger, forcent le conducteur à ouvrir son camion sous les yeux des gendarmes, veulent monter dedans mais le conducteur s'interpose et ils en viennent presque aux mains avant que le gendarme n'intervienne.

  • Sad 1
  • Ancap 1
Link to comment
il y a une heure, fm06 a dit :

C'est derrière un paywall ; mais ai-je déjà dit tout le bien que je pensais de Sylvie Brunel ?

Link to comment
On 1/29/2024 at 8:38 PM, Marlenus said:

1-La FNSEA [...] qui est un interlocuteur chouchouté par les politiques

 

C'est assez révélateur:

 

Quote

La FNSEA « inquiète de la venue de différents cortèges de la Coordination rurale », d’après le renseignement territorial

D’après une note du service de renseignement territorial datée de mercredi 31 janvier, que Le Monde a pu consulter, la FNSEA se montrait « très inquiète de la venue de différents cortèges de la Coordination rurale ».

Selon le document, le syndicat majoritaire redoute qu’il y ait un « risque que certains de ses militants de ses propres troupes les rejoignent pour des actions plus musclées ». La note évoque également des « pressions » de la FNSEA sur « les pouvoirs publics pour que ces convois soient stoppés ».

 

 

 

Pour info, les agriculteurs arrêtés à Rungis étaient de la coordination rurale.

 

  • Yea 1
Link to comment
2 hours ago, Marlenus said:

C'est assez révélateur:

Pour info, les agriculteurs arrêtés à Rungis étaient de la coordination rurale.

 

J'ai lu sur le site X un truc comme quoi le gouvernement avait fixé 3 lignes rouges

 

1-Rungis

2-Paris intra-muros

3-lesaéroports Orly/Roissy

 

Et il fait respecter les lignes rouges

Link to comment

Un édito qui va dans le sens de ce que je disais plus haut : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/crise-agricole-et-libre-echange-le-faux-proces-2073164

"Crise agricole et libre-échange : le faux procès
L'accord Mercosur est le nouvel épouvantail brandi par le monde agricole, qui a pourtant bénéficié des précédents traités. Le vrai problème est le manque de compétitivité de l'agriculture française."

  • Yea 1
Link to comment

L’économie administrée comme solution au problème. Formidable. 
La France est aussi le pays formidable où le gouvernement peut dénoncer durement avec force envolées lyrique sa politique d’il y a 3 mois comme s’il n’avait rien à voir avec elle. 

  • Yea 5
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...