Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 06/14/18 in all areas

  1. 0 points
    Pour revenir aux sociaux democrates : Macron est le président le plus liberticide de la Ve et je n'ai pas l'impression que cela dérange son électorat, après tout, il fait cela sous des airs de modérés. Prenons la liberté de religion, derrière ses belles paroles, les pressions sur le "clergé" musulman continuent, le Ednat vient de sortir un guide qui n'interdit plus seulement les signes religieux mais tout ce qui peut faire penser au religieux (les robes trop longues, les bonnets etc) et l'Etat peut fermer administrativement des lieux de cultes. L'autre exemple du moment c'est le libre-échange où derriere son discours pseudo pro-libre echangiste, on a une politique protectionniste affligeante. Et pas un journaleux pour le mettre face à ses contradictions. Le pouvoir du en même temps. Je peux multiplier ca quasiment à l'infini. Bien sûr, le droitards trouvent qu'il ne l'est pas encore assez, alors le salut ne va pas venir d'eux.
  2. 0 points
    Mon plat pour épater les ricain(e)s c'est la ouiche lorraine... Et puis certains ne savent pas que tu peux faire du caramel en chauffant du sucre
  3. 0 points
  4. 0 points
    Suis prêt à jouer le jeu des bières
  5. 0 points
    Ça marche. Je te laisse faire la liste, je sais que c'est ta grande passion Je doute de ton libéralisme.
  6. 0 points
  7. 0 points
    il faut déterrer le fil abstémie... je suis à deux ans moins une semaine pile poill xD
  8. 0 points
  9. 0 points
    "Il ne faut pas critiquer les partis du gouvernement, sinon ça ferait le jeu des extrêmes". Je connais cette théorie...
  10. 0 points
    Bon, j'en viendrai jamais a bout de raconter le Japon, ca finira en roman de 300 pages. Allez hop: Dans l'ensemble, tout est generalement "bien pensé", la vie, les infrastructures, il y a plein de petites choses qui font qu'au final, les choses sont mieux, voire se dire "les mecs vivent en 3018 et on est des singes sous-developpes". Au hasard, le format des dates: YYYY-MM-DD (ohmygawdyes) Tourisme - meme si Tokyo est tres vaste et etalee, le reseau de metro est suffisamment bien fait pour se rendre un peu partout en moins d'une heure. A moins d'etre loin d'une station, si ton hotel est a Shinjuku (NO) et que tu veux aller voir le marche de Tsukiji (SE), tu en as pour 40 minutes max. Le choix de l'hotel peut donc se faire davantage sur l'ambiance du quartier, les restos ou on veut sortir le soir, plutot que de chercher quelque chose de super central. Transports - les transports sont d'excellente qualité par rapport aux standards occidentaux. Chauffeurs (taxis, bus, tram, train, metro) en gants blancs, les chauffeurs de bus ont une petite oreillette pour annoncer les stations. - les trains sont a l'heure. Comme quoi c'est possible. Youhou la SNCF, youhou Southern Railway, brulez bien en enfer. - aux heures de pointe, les gens poussent a bloc pour monter. La ou a Paris ou Londres les gens arreteraient de monter, a Tokyo une dizaine de personnes montent en plus. - la carte de metro Suica que tu crédites marche a Tokyo et a Kyoto. Comme si ton pass Navigo marchait aussi a Marseille. - on paye a la sortie du metro/bus/tram et non a la montée, parce qu'on paye en fonction du trajet que l'on fait. Logique. Il y a des bornes de recharge avant la sortie dans le metro pour ceux qui ont besoin de recharger. Dans les autocars, il y a des écrans pour dire combien tu dois payer en fonction de l'arret auquel tu es monté (en montant, tu dois prendre un ticket qui dit ou tu es monté). La machine ne prend que les pieces, mais te fait de la monnaie quand tu n'as que des billets. - les queues bien organisees sur les quais pour que les gens montent dans leur ordre d'arrivee sur les plateformes - les chauffeurs de bus, tram & co, les controleurs qui surveillent les portes dans les stations de métro, dès que tu passes devant ils sortent de leurs cabines pour te remercier de passer ton ticket. Haha le service, bisous le guichetier de la RATP. Les Japonais En relisant plusieurs posts de Filthy John a propos des Japonais, en arrivant de France on peut se demander si ils sont super serviables mais aussi super faux-cul (on peut avoir le meme sentiment dans une moindre mesure en arrivant en Angleterre). En fait, les apparences comptent mais aussi la société, le groupe, compte plus que l'individu. Ce qui fait qu'ils font des courbettes et te disent merci toutes les 30 secondes, mais réserveraient leurs vraies opinions derriere un masque qu'il ne sert à rien d'enlever parce que ca ne sert à rien de chercher le conflit. Mais ce qui m'a le plus frappé dans ca, c'est que les clients japonais sont souvent distants/taciturnes, limite méprisants. Ca contraste énormément avec le serveur qui se plie en quatre pour eux. Alors que les japonais sont généralement très courtois à l'étranger. Remarques en vrac - cash is king. Ce qui fait sens dans un pays qui se mange de la deflation depuis 30 ans. Deflation toujours, la vie ne coute pas si cher que ca, mis a part les hotels. Les restaurants coutent pas trop cher (genre un menu de sobas avec des tempura plus une biere, 15/20 euros par personne, meme pas), les transports ne sont pas hors de prix (250 yen/2 euros a peu pres pour un trajet a Tokyo en top-up). 700 yen (5 euros) une cannette de biere de 500ml au distributeur dans un refuge de haute montagne, c'est moins cher que dans un bar a Paris... - les distributeurs a tous les coins de rue. Boissons, clopes, piles memes. Certains distributeurs peuvent te servir la meme boisson froide ou chaude, tu as le choix. - le base-ball est au moins aussi, sinon largement plus populaire que le football, vu le nombre de retransmissions que j'ai vu en zappant de temps en temps a l'hotel. - les fils electriques partout. Rien d'enterré, j'imagine que c'est beaucoup plus facile de retablir le courant et les lignes telephoniques apres un tremblement de terre quand c'est juste des poteaux a replanter que quand c'est des tranchees a refaire. Ca gache un peu les photos de souvenir. - pas de baguettes dans les plateaux-repas du vol Tokyo-Pekin d'Air China. Western World > Asia. - so many hunchbacks. A force de se prosterner toutes les trente secondes pendant 50 ans, difficile de ne pas faire le lien. - ca fume encore pas mal, on peut toujours fumer dans les restaurants. Une fois on avait des fumeurs juste a coté de nous, mais on ne sentait pas la clope. Je n'ai pas trouvé de super systeme de ventilation pour aspirer les odeurs (on était dans un resto de yakitoris avec cuisine ouverte sur la salle...) mais du coup aucun probleme. Je ne me souviens pas avoir vu de cigarettes électroniques, meme si iQos a ses points de vente. - pas de poubelles dans les rues, pas de papiers par terre. La tragedie des biens communs peut aller se faire voir. Il faut dire que des les petites classes, les petits japonais apprennent a ranger et laver leurs classes (toilettes comprises). Ce qui semble fondamentalement changer le rapport aux ressources publiques. Aussi, culturellement, le bien public est considéré supérieur aux intérets personnels. - les pots de yaourt qui leur servent de voitures. J'y rentre une jambe au mieux. - les personnages de mangas/animes ne sont pas si caricaturaux que ca. Dans les traits comme dans les voix, surtout les voix, tomber sur des filles qui parlent normalement avec des voix super aigues. La section WTF - le pachinko, ce truc de fou: une salle de machines a sous avec des flippers verticaux. Le seul truc que vous controlez, c'est la vitesse de tir d'une multitude de petites billes en continu pour viser des trous et gagner davantage de petites billes. Les salles avec pignon sur rue font un barouf assourdissant. - a Kabukicho (red district de Shinjuku a Tokyo), tous les rabatteurs etaient noirs. Le seul endroit ou j'ai vu des noirs au Japon. - meme si j'etais prepare a en voir, le lolicon est quand-meme un truc badant. - aux pissotieres, j'ai un japonais (la cinquantaine) a cote de moi qui, apres avoir fini son affaire, a sorti un petit mouchoir de sa veste pour essuyer le materiel avant de tout remballer. - 2 juin, randonnee dans les montagnes entre Shin Otaka et Kamikochi, 2400m d'altitude, de la neige jusqu'aux hanches par endroits. Les toilettes japonaises Last but not least, le siege chauffant, le petit jet d'eau chaude qui te nettoie le pot d'echappement et (pas toujours, voire trop rarement) le jet d'air pour te secher tout le bas-de-caisse arriere. Les jets ne bougent pas, donc pour etre sur que ca nettoie bien tout, il faut un peu tortiller du fion sur le siege pour s'assurer que ca a bien tout nettoyé. J'imagine qu'ils doivent avoir des super techniques à force, parce que résultat le PQ est pas forcément de super qualité. La bouffe Bon le wagyu beef commence à avoir sa réputation à l'étranger, mais ce que j'ai découvert, c'est le fatty tuna. Extraordinaire. Mais il y a tellement à dire sur la bouffe au Japon...
  11. 0 points
    Je suis factuel. Je ne trolle pas. Tu ne réponds pas à ma question. Je sais bien ce que Mitterrand a fait économiquement jusqu'en 83. Mais je ne fais pas partie de ceux qui sont prêt à sacrifier les libertés fondamentales pour des baisses d'impôts pour reprendre une formule qui sert à qualifier les droitards.
  12. 0 points
    J'aime bien, je te suis sur ça.
  13. 0 points
    Certaines forumeurs certainement. Pas tous. Et pas du tout l’asso.
  14. 0 points
  15. 0 points
    Je finirais par m'engueuler exclusivement avec les autres contre-trolleurs parce que c'est plus intéressant
  16. 0 points
    "La violence qu'il a généré" loul ça mérite des baffes En tout cas chapeau pour ne pas arriver à appliquer la même formule à chaque ligne
  17. 0 points
    C’est à peu près ce que l’on dit en France, aussi
  18. 0 points
    Contrairement aux apparences, le mot le plus approximatif de la phrase est 'clairement'.
  19. 0 points
    Un nouveau nom pour les jeunes macroniens: les Petits Pédestres.
  20. 0 points
    J'ai un peu de mal à comprendre la hype autour de Grand Budapest hôtel, pourtant je l'ai vu au ciné. Idem, Orange mécanique excellent mais de là a le mettre dans son top 10 ? Dans mon top 10 je mettrais sûrement Old Boy, Mad Max Fury Road et Porco Rosso
  21. 0 points
    L'etude la bible c'est pour les protestants, les Catholiques sont passés au niveau intellectuel superieur.
  22. 0 points
    Non, c'est un annuaire des personnes à comémorer, pas à célébrer, et Maurras, l'un des personnages les plus importants de la période 20-40, a été supprimé pour la même raison debile que Celine. Apparemment le devoir de mémoire est sélectif et dans 10 ans, on se demandera qui était Pétain parce qu'il ne faudrait pas qu'il subsiste des tâches d'ombres et d'horreurs dans l'histoire de France. À part celles où l'auto-flagèlement est obligatoire même si on était pas du tout né.
  23. 0 points
  24. 0 points
    Difficile de choisir mais dans mon état du moment, la petite liste qui me vient par la tête (de nombreux films à revoir) Badlands (1973) Alien (1979) Lost in translation (2003) - j’aurai bien aimé pouvoir le vivre aussi tiens Breaking the waves (1996) Le cercle rouge (1970) Heat (1995) Mulholland Drive (2003) Rocky (1976) Ghost Dog (1999) La haine (1995) J'ai rien mis des 80's, comme quoi...
  25. 0 points
  26. 0 points
    Teaser : Pour info, une instance peertube pour les libéraux, libertariens, libertariens-geeks, marchands d'armes, etc, est en train de se monter. Pour l'instant ça se présente pas trop mal, mais il faut sans doute encore un peu de temps pour tout bien raccommoder. L'instance devrait être éclectique, mais quand même fortement orientée libéralisme (sous tous ses aspects). Qss infos sur peertube ici : https://opentruc.fr/wiki/Peertube
  27. 0 points
    Les polytechniciens sont sympas quand ils bossent pour toi. Faut juste éviter de leur filer des responsabilités.
  28. 0 points
    " la taxe permettrait de réduire les externalités et de rationaliser les livraisons, incitant les e-commerçants à se rapprocher de leurs clients, ce qui pourrait constituer une occasion de reconversion de certaines friches commerciales de périphérie" Mais comment est-il possible de se tromper à ce point et de travailler directement pour l'essor toujours plus grand d'Ali Express qui n'en a strictement rien à foutre de tout ce binz administratif ??
  29. 0 points
    Tu sais que hors contexte, une telle phrase ferait super bizarre.
  30. 0 points
    Le point commun fort c'est surtout qu'historiquement les féministes radicales sont d'anciens marxistes qui ont changé de lutte. Je renvoie encore une fois à Erin Pizzey qui a vécu et qui raconte cette invasion transition.
  31. 0 points
    Je l'ai déjà dit et on s'est foutu de moi : un jour GK sera ministre (ou à défaut très haut fonctionnaire/proche d'un gouvernement). En attendant, ce forum s'est comporté avec lui comme les gamins qui jouent au foot dans une cours de récré se moque de l'intello de la classe. Et bien, je pense qu'on le paiera un jour : quand il sera à un poste clé, on n'existera pas plus (pas en tant que forum ou association hein, mais en tant que libéraux) et il sera sans doute entouré de "macronistes". C'est juste une occasion perdue pour nous.
  32. 0 points
    Est libéral ce qui vise à réduire le pouvoir de l'État, à instaurer l'égalité entre les individus. Ce que tu dis ne va pas à l'encontre du libéralisme mais ce n'est pas libéral pour autant. Sinon, les pommes, le jazz et les volets peints en bleu sont libéraux... Les féministes ont eu des idées libérales à une époque. Il en reste quelques unes. Ça suffit à réfuter ton hypothèse sur le féminisme forcément liberticide à terme.
  33. 0 points
    Pour le Bataclan, je pense en effet comme @Bisounours que si cette salle a tous les droits de programmer qui elle veut, elle a quand même eu une idée folle de programmer CE rappeur dans CETTE salle particulière. Si on avait pu avoir un débat moins hystérique sur la question, peut-être le Bataclan se serait-il ravisé en admettant un erreur de jugement de sa part (*). Mais maintenant, cette attitude semble impossible, car on aurait alors droit à : "Le Bataclan s'auto-censure sous la pression de l'extrême-droite, plus de liberté d'expression en France" etc. Il est difficile de trouver un précédent parfaitement analogue. On peut se rappeler que Gallimard a suspendu récemment (sans y renoncer pour la suite) sa publication des pamphlets antisémites de Céline. Et encore, on est très loin de la situation Médine / Bataclan. Pour ma part, je pense que Gallimard avait absolument tous les droits de faire cette publication sans avoir à s'en justifier autrement que ce qu'il comptait faire dans l'appareil critique (historique, littéraire) de la publication. Je pense plutôt à une autre affaire Céline, celle où le ministère de la Culture l'avait inclus dans sa liste des auteurs à célébrer nationalement en 2011 (cinquantenaire de sa mort). Une polémique a surgi, et Céline a été retiré de la liste. Ca paraissait plus justifié, car il ne s'agissait pas seulement de l'éditer, mais de le célébrer par la nation qui avait souffert des agissements nazi antisémites. Une chose est sûre, il est impossible d'aboutir à une solution intelligente quand le débat tourne à l'hystérie et à des concours de bites morales. C'est d'ailleurs pourquoi Antoine Gallimard a remballé provisoirement son projet : "La raison de cette suspension est simple : on ne construit rien de valable dans un incendie, on ne peut pas se faire entendre dans un amphithéâtre en ébullition." (*) Il y a peut-être aussi des questions de contrats. Je n'ai rien lu là-dessus, mais peut-être Médine est-il dans un package de spectacles qui tournent de salles en salles...
  34. 0 points
    "La plus grande injustice est de traiter également les choses inégales." - Aristote
  35. 0 points
    Il n'y a pas de conservateurs en France. Le conservatisme est beaucoup plus embryonnaire que le libéralisme. Des comparaisons internationales du Pew Research Center ont montré par exemple que la France est l'un des pays les plus progressistes au monde. La plupart des gens qui se déclarent conservateurs ne le sont pas : ce sont le plus souvent des populistes étatistes (soit réactionnaires, soit xénophobes, soit nationalistes... ou un peu de tout ça à la fois). S'il s'agissait d'une stratégie d'alliance du libéralisme avec un vrai conservatisme, on pourrait en parler. Mais là il s'agit d'une volonté de marier la carpe et le lapin...
  36. 0 points
    M’en fiche je ne mange que de la viande.
  37. 0 points
    Tu ne pouvais pas mieux servir mon propos, @PABerryer Ce n'est pas en s'accoquinant avec les droitards que les libéraux seront écoutés. Effectivement l'audience d'un droitard comme Gave est nulle, contrairement à celle d'un Koenig qui préfère s'adresser aux soc-dem qu'aux droitards. Mais bon, tout le monde prend Koenig pour un con... Les libéraux ont toujours été des quiches en stratégie politique. 50 ans de stratégies ratées de l'aleps ne suffisent pas apparemment : la prétendue alliance du libéralisme avec le conservatisme n'a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais. Car les gens de droite qui s'affichent "conservateurs" ne le sont pas conservateurs, en fait. C'est une arnaque, ce sont juste des gens de droite étatistes et populistes, profondément anti-libéraux.
  38. 0 points
    Cela fait longtemps que ce que je lis sur gave ici se traduit par: "La vieillesse quelle déchéance."
  39. 0 points
    Je pense pas que ce soient des droitards, même si bon on a vu des trucs genre Riposte Laïque prendre ce chemin, là étant des militants plus formés voire pros je pense pas qu'ils iront jusque là. Par contre ça me parait une voie sans issue pour le libéralisme, pour rester poli. On parle d'un fan club de Valls qui se lance dans des batailles d'handicapés sur twitter autour de questions qui se rapportent à l'Islam à 99%, perso je vois pas ce qu'il y a à gagner là-dedans. On est plusieurs à l'avoir dénoncé.
  40. 0 points
    «Events like this build a supportive environment to help empower young women to put forward ideas, and feel their contribution is valued. By supporting them to feel at home with the editing process, and encouraging them to think about the remarkable women that are still in need of a Wikipedia biography, we can make a real difference.» Toute cette tribune est à côté de la plaque et d'un paternalisme décomplexé (mansplaining indeed ). Surtout, ça crée un lien de cause à effet entre deux sujets complètement distincts: peu de biographies de femmes car peu de rédactrices sur Wikipedia, paraît-il. On ne demande donc pas aux femmes de participer à Wikipedia sur les sujets qui les intéressent mais pour faire avancer la cause des femmes. J'ai l'impression que ça sous-entend que les femmes ont besoin d'une caution féministe pour s'intéresser à tel ou tel sujet parce que les pauvres petites ont besoin de pouvoir s'identifier et que ça touche leurs petites personnes (ça doit être ça l'empowerement). Accessoirement, il n'y a pas que des biographies sur Wikipedia ou des articles sur le féminisme mais des tas de sujets peu perméables au militantisme/clientélisme navrant. Possible même que ça intéresse des femmes (mais pas «les femmes»).
  41. 0 points
    Les deux problèmes sont distincts (d'ailleurs, le A ne passe pas exactement par là). Saint-Laz', c'est la signalisation qui a sauté ; le RER A, c'est un rail qui s'est cassé quelque part entre Auber et La Défense. Un rail cassé, quoi. Un truc en acier massif qui pèse peut-être 50 kilos par mètre posé, et qui a donc peut-être une section d'environ 60 cm². Il faut au moins des années sans aucun entretien pour qu'un tel rail casse, c'est dire l'état général des voies...
  42. 0 points
    1): C'est là où il faut être adulte et accepter la part de tragique de la réalité. Si je me donne à fond pour mon entreprise, je risque d'être attractif et de couler mes concurrents les moins efficients... Ne serait-il pas donc pas meilleur de rester "moyen" ? Et au besoin, que le sage législateur mette une limite aux passions mercantiles débridées ? "-Madame la maréchale, y-a-t-il quelque bien dans ce monde-ci qui soit sans inconvénient ? -Aucun. -Et quelque mal qui soit sans avantage ? -Aucun ? -Qu'appelez-vous donc mal ou bien ? -Le mal, ce sera ce qui a plus d’inconvénients que d'avantages ; et le bien au contraire ce qui a plus d'avantages que d'inconvénients." -Denis Diderot, Entretien d'un philosophe avec la maréchale de ***, 1777, in Le Neveu de Rameau et autres textes, Le Livre de poche, coll. classique de poche, 2002, 317 pages, p.237. 2): Je doute qu'il y ait quelques biens que ce soit qui procurent le bonheur automatiquement / de façon nécessaire (mais je serais évidemment intéressé par toute opinion contraire). Par exemple, on peut être heureux parce qu'on a recroisé un vieil ami, mais ça n'a rien d'automatique. Dès lors, si on est conséquentialiste, la bonté des choses bonnes se légitime avant tout de manière probabiliste. S'agissant des libertés individuelles, il me semble tout à fait défendable de dire qu'elles favorisent toujours le bonheur individuel (c.a.d: on a toujours davantage de chances d'être heureux lorsqu'on est libre que lorsqu'on ne l'est pas. Ce qui me semble assez facile à démontrer via le seul examen des souffrances engendrées par la perte de liberté. Ou du moins ça prouverait aisément la thèse renversée: on a moins de chances d'être heureux dans la servitude. Mais c'est un bon point de départ). 3): Très juste. Ce sont des champions de la culpabilisation (Nietzsche dirait que le socialisme est le descendant du judéo-christianisme...). D'une manière générale je dirais qu'il ne faut pas se contenter de montrer que le collectivisme est inefficace / immoral. Il ne faut pas seulement montrer que l'argumentation de l'adversaire est viciée ou inexistante, ni qu'elle masque des intentions tyranniques, la volonté de vivre au crochet d'autrui, etc. Il faut aussi montrer que la liberté est bonne, épanouissante -et pas seulement se définir contre quelque chose. Et de ce point de vue les romans de Ayn Rand sont exemplaires.
  43. 0 points
    Globalement d'accord. Vers une société sans état est le livre qui m'a rendu anarcap, et une de mes références essentielles. Je pense que l'un des grands éléments du livre est de comprendre le raisonnement de Friedman où il prend en compte les réactions de la population à une deicision, la réaction à la réaction, etc... La vraie "trouvaille" de Friedman je pense, c'est le polyjuridisme qui permet au final beaucoup plus de réalisme et moins de problèmes que le DN généralisé et unique à la rorhbard
  44. 0 points
    Sachant qu'en pratique obtenir l'égalité de fait nécessite de sacrifier l'égalité de droit, ou dit moins élégamment d'adopter sciemment une politique discriminatoire sexiste, raciste etc. Pas d'égalité pour les ennemis de l'égalité. Quand j'en arrive à ce point dans les discussions avec des féministes la réponse est "oui mais c'est nécessaire dans un premier temps sinon les choses ne bougeront jamais parce que nous sommes trop ancrés dans le système".
  45. 0 points
    Deuxième idée qui revient beaucoup et que je ne comprend pas non plus. D'abord si les free lunch ça existe, 99% de notre richesse provient du travail, des découvertes et des investissements de nos ancêtres dont on profite gratuitement. On profite aussi de l’expérience de nos aînés, de nos interactions avec les autres etc., et tout ça gratuitement aussi. Et bien sur on profite gratuitement de la société, qui multiplie gratuitement ce qu'on gagne avec notre travail. Mais surtout en quoi c'est un problème en soi que quelque chose soit gratuit ? Si ça ne cause de tort a personne évidemment.
  46. 0 points
    Ça reviens beaucoup cette idée "sans PI alors les films/musiques/oeuvres ne serait pas rentable". Je comprend pas cet argument, qu'est ce qu'on en a a faire du point de vu du droit qu'une activité soit rentable ou pas ?
  47. 0 points
  48. 0 points
  49. 0 points
  50. 0 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...