Jump to content

Attaque du Hamas & répercussions


Recommended Posts

il y a 5 minutes, Moustachu a dit :

Même si c'est aux dépends de la survie de son Etat ? Et personne de censé pour lui dire stop ?

Bienvenue dans le drame de la politique politicienne.

 

Un bon régime est un régime qui aligne les intérêts des gouvernants avec ceux des gouvernés ; et ce n'est pas le cas en Israël. Certains diraient que ce n'est plus le cas mais que ça l'a été ; et je répondrai que le régime a été conçu originellement sur un malentendu, les travaillistes l'ayant pensé pour soumettre le centre et endiguer la droite, alors qu'à long terme c'étaient les religieux qu'il fallait juguler.

 

TL;DR : la proportionnelle, c'est vraiment de la merde.

Link to comment
19 minutes ago, Moustachu said:

 

Ceci dit, tu noteras ce que cette phrase a de terrible quand même. Apparemment la notion de white privilege tant moqué ici n'existe pas que dans la tête fêlé des wokes.

Ici ce n'est pas tant le white privilege que le passeport privilège.

 

C'est connut qu'il vaut mieux avoir le passeport d'un pays puissant que celui d'un "petit pays". Ton pays va plus s'activer pour te sauver ou gronder si tu es mort.

 

Si tu avais un passeport français à gaza, tu as eu des possibilités de partir:

https://www.ouest-france.fr/monde/gaza/gaza-paris-a-fait-evacuer-42-personnes-dont-des-collaborateurs-de-linstitut-francais-6b62ac3e-c9e2-11ee-bd89-65961cacb703

 

Je doute que tous soit "blanc".

 

 

 

 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 4 heures, Miss Liberty a dit :

Moralité : il y a certains sujets dont on ne peut tout compte fait pas parler sur un forum. 😳

 

Il y a 3 heures, fryer a dit :

 

Pas pour rien que ce sujet a longtemps été banni des discussions.

 

Comme l'avortement (et maintenant le covid et les vaccins etc.), les passions sont exarcerbées ; ce qui est souvent problématique dans le cadre d'échanges avec des xxTx peu habitués à ça.

 

 


Je continue à penser que l’on peut parler de tout ici. Et que les débats houleux et/ou pourris peuvent avoir lieu à propos de n’importe quoi, ça dépend des individus impliqués, de l’humeur de certains et de plein d’autres paramètres.

Il y a peu, ce fut un peu le drame sur un autre fil à propos des lois antitrust alors que ce n’est pas forcément le sujet auquel on penserait lorsqu’on l’imagine les sujets « tabous » sur le forum.

 

Ici, je pense qu’il est important d’éviter de trop penser au lieu d’où parlent les intervenants et qu’il est meilleur de s’intéresser au fond des propos.
Chose qui n’a pas été faite ces dernières pages et je sais que je porte une partie de responsabilité, aussi. 

Surtout que lorsque l’on parle de Palestine et d’Israël, d’où l’on parle n’est pas toujours pertinent. Un chrétien pourrait tout autant être plus « pro-Israël » que « pro-Palestine ». Pareil pour un gauchiste, un athée, un juif ou un musulman, ou autre.

Cela pourra vous étonner mais j’étais plutôt « pro-israélien » à une époque.

Mais les opinions changent en fonction des dynamiques et la dynamique dans la région indique une évolution vraiment inquiétante en Israël. Et à la fin, ce sont eux qui ont le plus gros pouvoir de destruction dans ce conflit, n’est-ce pas. D’où peut-être un focus plus aiguë sur ce qu’ils font.

 

 

Il y a 2 heures, Moustachu a dit :

 

Ceci dit, tu noteras ce que cette phrase a de terrible quand même. Apparemment la notion de white privilege tant moqué ici n'existe pas que dans la tête fêlé des wokes.

 

Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

Ici ce n'est pas tant le white privilege que le passeport privilège.

 

C'est connut qu'il vaut mieux avoir le passeport d'un pays puissant que celui d'un "petit pays". Ton pays va plus s'activer pour te sauver ou gronder si tu es mort.

 

Si tu avais un passeport français à gaza, tu as eu des possibilités de partir:

https://www.ouest-france.fr/monde/gaza/gaza-paris-a-fait-evacuer-42-personnes-dont-des-collaborateurs-de-linstitut-francais-6b62ac3e-c9e2-11ee-bd89-65961cacb703

 

Je doute que tous soit "blanc".

 

 

 

 


Le passeport est important mais un Mohamed américain qui se prend une balle dans la tête, ce n’est pas pareil qu’un Michael qui se prend un missile.

Surtout quand Mohamed a aussi un autre passeport.
Shireen Abu Akleh était aussi américaine lorsqu’elle s’est fait tuer par l’armée israélienne. 
Et il y a aussi d’autres moments où même un Blanc occidental se fera tuer et ça ne fera pas les gros titres, qu’importe le lieu ou les circonstances.

Il y a donc aussi une part aléatoire difficilement prévisible. Mais qui peut prédire les « modes » et « tendances »…

Link to comment
14 minutes ago, Johnnieboy said:

Le passeport est important mais un Mohamed américain qui se prend une balle dans la tête, ce n’est pas pareil qu’un Michael qui se prend un missile.

Surtout quand Mohamed a aussi un autre passeport.
Shireen Abu Akleh était aussi américaine lorsqu’elle s’est fait tuer par l’armée israélienne. 
Et il y a aussi d’autres moments où même un Blanc occidental se fera tuer et ça ne fera pas les gros titres, qu’importe le lieu ou les circonstances.

Il y a donc aussi une part aléatoire difficilement prévisible. Mais qui peut prédire les « modes » et « tendances »…

Oui, être blanc français t'expose à moins de problèmes avec la police chinoise qu'être noir français.

Cela a été montré.

 

Mais pour le coup des 7 humanitaires tués, je suis persuadé que le facteur important c'était la nationalité.

 

Link to comment
2 hours ago, Johnnieboy said:

 


Cela pourra vous étonner mais j’étais plutôt « pro-israélien » à une époque.

Mais les opinions changent en fonction des dynamiques et la dynamique dans la région indique une évolution vraiment inquiétante en Israël.

J'étais pour ma part particulièrement pro-israel avant cette guerre, j'ai émis des réserves ici lors des premiers jours de l'"opération spéciale" (pun intended) et je pense désormais que le gouvernement et l'état major Israéliens devraient être jugés pour crimes contre l'humanité. Comme quoi.

 

Cependant, effectivement, d'un côté comme de l'autre, le forum gagnerait à prendre de la distance face au sujet pour éviter des platitudes personnelles comme on en lit depuis quelques semaines.

  • Yea 11
Link to comment
3 hours ago, cedric.org said:

J'étais pour ma part particulièrement pro-israel avant cette guerre, j'ai émis des réserves ici lors des premiers jours de l'"opération spéciale" (pun intended) et je pense désormais que le gouvernement et l'état major Israéliens devraient être jugés pour crimes contre l'humanité. Comme quoi.

Même évolution...

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, Johnnieboy a dit :

Les renseignements américains disent que c'est une question de quand et pas de si

 

Moui... J'espère quand-même que ça va rester limité 🥴

Link to comment
1 hour ago, Johnnieboy said:


Les renseignements américains disent que c'est une question de quand et pas de si

Je me méfie des situations où les États-Unis ont décidé qu'un conflit était inéluctable. À chaque fois je ne peux pas m'empêcher de me demander s'ils ont l'intention de donner un petit coup de pouce "discret" pour être sûrs que ça éclate.

 

Ça doit être mon côté complotiste.

Link to comment
il y a 22 minutes, Miss Liberty a dit :

Je me méfie des situations où les États-Unis ont décidé qu'un conflit était inéluctable. À chaque fois je ne peux pas m'empêcher de me demander s'ils ont l'intention de donner un petit coup de pouce "discret" pour être sûrs que ça éclate.

 

Ça doit être mon côté complotiste.


Oui, je suis d’accord. Mais du coup, s’ils l’annoncent cela semble inévitable pour deux raisons.

 

C’est peut-être même un « bon coup » à jouer pour Biden avant l’élection.

Link to comment

Cela pue vraiment.

 

Une guerre entre une puissance nucléaire et une qui est prête à le devenir avec le soutien de puissances nucléaires.

Cela ne peut pas bien finir...

  • Yea 1
Link to comment

Le scénario optimiste peut aussi être une chute du régime iranien. Et je pense que l'Iran pourrait avoir une démocratie fonctionnelle. Car la chute du régime serait la fin du pouvoir religieux mais aussi de l'armée via la défaite militaire.

J'essaie de voir le potentiel bon côté des choses.

  • Yea 2
Link to comment

Ça, ça m’inquiète pas mal - non seulement localement mais aussi pour l’ effet domino possible. Si la région s’embrase et que les US sont très impliqués, les Européens un peu en Ukraine, certains peuvent se dire que c’est le moment ou jamais pour Taiwan.

Link to comment
Le 09/04/2024 à 10:58, Freezbee a dit :

L'écrivain Coleman Hughes était récemment invité chez Joe Rogan à livrer son point de vue sur la guerre Israël/Hamas :

 

 


Pour revenir là-dessus, je pense que chaque armée qui commet des crimes de guerre trouvera toujours une explication ou une excuse comme quoi elle est confrontée à une situation unique dans toute l’histoire de l’humanité.


Si ce n’est pas les tunnels de Gaza et les boucliers humains, ce sont les Vietcong sans uniforme indiscernables des civils, la jungle vietnamienne, la géographie afghane et le soutien de la population, la labyrinthe de la casbah d’Alger, etc.

À la fin, la question à se poser, c’est quand même : qu’est-ce qu’on fout là à massacrer tout le monde et à tout détruire ? La fin et les moyens sont-ils en accord ?

  • Yea 1
Link to comment
il y a 5 minutes, Jean_Karim a dit :

C'est qui ?

 

Une des nombreuses personnes qui font de l'OSINT sur les réseaux. En clair, il retweete ce qu'il trouve sur Telegram et ailleurs...

 

Citation

Simon Anderson owns the "OSINTdefender" account, which he registered in December 2021. On Discord, the administrator of the OSINTdefender server goes by the name Leanandice.

 

Simon Anderson was born on november 19, 1999. As per his LinkedIn profile, he resided in Georgia, USA, until May 2022. However, according to True People Search, only one Simon Anderson in that state was born in November. In 2015, he worked as a cafe manager in Fayetteville, Georgia. It seems that from 2016 to 2019, he underwent training to become a military officer.

 

In 2019, he joined the US Army, where he served as a radio frequency technician. Still, curiously, his profile mentions the US Air Force, also based in Fayetteville.

 

His LinkedIn indicates that he started studying at Georgia Military College in 2020. In May 2020, he began identifying as an advanced electronics and computer sciences specialist with the US Naval Forces stationed in Great Lakes, Illinois.

 

  • Yea 1
Link to comment

U.S. issues travel warning for Israel with Iran attack believed to be imminent and fear Gaza war could spread

 

Citation

Tel Aviv — Israel is bracing for a worst-case scenario that U.S. officials believe could materialize within just hours — the possibility of a direct attack on Israeli soil by Iran in retaliation for a strike almost two weeks ago that killed seven Iranian military officers. Iran has vowed to take revenge for Israel killing its commanders, who were hit by an April 1 strike on the Iranian embassy in Syria's capital.

 

Two U.S. officials told CBS News that a major Iranian attack against Israel was expected as soon as Friday, possibly to include more than 100 drones and dozens of missiles aimed at military targets inside the country. 

 

The officials said it would be challenging for the Israelis to defend against an attack of such a magnitude, and while they held out the possibility that the Iranians could opt for a smaller-scale attack to avoid a dramatic escalation, their retaliation was believed to be imminent.

 

Tehran has not indicated publicly how or when it will return fire — so it's unclear how far Iran's leaders will go. If they decide to carry out a direct attack on Israel, there's fear it could blow Israel's ongoing war against Iranian ally Hamas up into a much wider regional conflict.

 

With the Iranian retaliation expected at any time, the U.S. State Department on Thursday warned Americans in Israel not to travel outside major cities, which are better protected from incoming rocket fire by the country's Iron Dome missile defense system. The latest guidance noted that travel by U.S. government employees in Israel could be further restricted with little notice as things develop in the tinderbox region.

 

"Whoever harms us, we will harm them," Prime Minister Benjamin Netanyahu vowed Thursday as he visited troops at an Israel Defense Forces airbase. "We are prepared… both defensively and offensively."

 

Sima Shine, a security expert and former official with Israel's national intelligence agency Mossad, told CBS News it was a dangerous moment for the region, and the "most worried" she has been. She said anxiety over an all-out war was likely just as high "on both sides, in Israel and in Iran."

 

If Iran does chose to strike Israel directly, it could involve a complex missile and drone attack similar to the one Iranian forces launched against a Saudi oil facility in 2019.

 

"They will try to do it on the military or some military asset," Shine predicted. "But the question will be the damage. If there would be many injured people, killed or injured… I think it has the potential for a huge escalation."

 

Shine stressed, however, that she still believes neither side actually wants a regional conflict.

U.S. "really trying to avoid war"

The U.S. sent a senior general to Israel this week to coordinate with the close American ally on any response it might make to an Iranian attack and, speaking Friday on "CBS Mornings," America's top military officer said, "we're really trying to avoid war."

 

"This is part of the dialogue that I have with my counterparts within the region, to include the Israeli chief of defense, who I talked to yesterday," said Joint Chiefs chairman Gen. Charles Q. Brown, Jr., adding that the U.S. military was "doing things not only to prevent a war, but at the same time, one of my primary things is to make sure all the forces in the region are protected."

 

"My role, as the chairman of the joint chiefs, is to plan and prepare," Brown said. "That's one thing we do very well."

 

The dilemma for Iran, said Israeli expert Shine, is to figure out how to deliver its promised response to Israel's attack in Syria, but in a way that does not lead to further escalation. Likewise, Shine said Israel could choose to show restraint when it responds to whatever Iran eventually does.

 

If either side gets the balance wrong, the consequences for the region, and even the world, could be dire.

 

Link to comment

Au fait, ca dérange personne dans la communauté internationale qu’Israel balance des bombes sur une ambassade ? Apparemment Israël ne se sent tenu par aucune convention internationale même les plus basiques. 

  • Yea 7
Link to comment
Il y a 9 heures, Tramp a dit :

Au fait, ca dérange personne dans la communauté internationale qu’Israel balance des bombes sur une ambassade ? Apparemment Israël ne se sent tenu par aucune convention internationale même les plus basiques. 

 

1 - D'abord une remarque : l'Iran n'est pas connu pour s'être montré très respectueux des ambassades étrangères 😉

 

2 - Une ambassade ou un consulat ne sont pas censés servir de Q.G. à des militaires. Si ces derniers ont bel et bien établi leurs quartiers dans un consulat afin d'y diriger des opérations militaires, je ne vois pas pourquoi ils n'en feraient pas du même coup une cible légitime.

 

L'attaque a permis d'éliminer des membre de la Quds Force (j'ignore comment on traduit cela en français), qui est un peu l'équivalent du COS en France ou de JSOC aux US. Autrement dit, les forces spéciales du corps des gardiens de la révolution.

 

3 - J'ai lu quelque part qu'il ne s'agissait pas du consulat lui-même, mais plutôt d'un bâtiment situé juste à côté (dépendant du consulat). Je ne retrouve plus la source.

  • Yea 1
Link to comment

Un article de la semaine dernière sur l'attaque :


Iranian official accuses US of giving Israel ‘green light’ to attack consulate in Syria

 

syria-iran-tensions-67705.jpg

Syrian President Bashar Assad (right) welcomes Iranian Foreign Minister Hossein Amirabdollahian before their meeting in Damascus, Syria, on April 8, 2024. | Syrian Presidency Telegram page via AP

 

Citation

DAMASCUS, Syria — Iran’s foreign minister Monday accused the United States of giving Israel the “green light” for a strike on its consulate building in Syria that killed seven Iranian military officials including two generals.

 

Hossein Amirabdollahian reiterated Tehran’s vows that it will respond to the attack, widely blamed on Israel, that appeared to signify an escalation of Israel’s targeting of military officials from Iran, which supports militant groups fighting Israel in Gaza, and along its border with Lebanon.

 

Hezbollah leader Hassan Nasrallah in an address Monday reiterated the Iran-backed group’s support for a Tehran military response to the attack that killed Gen. Mohammad Reza Zahedi, a senior military official in the Iranian Revolutionary Guard’s Quds Force, and worsened fears of the war spiraling into the rest of the Middle East.

 

Since the war in Gaza began six months ago, clashes have increased between Israel and Lebanon’s Hezbollah. Hamas, which rules Gaza and attacked Israel on Oct. 7, is also backed by Iran, as well as an umbrella group of Iraqi militias targeting U.S. military bases and positions in Syria and Iraq.

Though Israel has regularly conducted strikes targeting Iranian military officials and allies, Zahedi’s death was the most significant blow for Tehran since a U.S. drone targeted and killed Quds Force chief Gen. Qassem Soleimani in 2020 in Baghdad.

 

“I’d like to say with a very loud voice from here in Damascus that America has a responsibility in what happened and must be held responsible,” Amirabdollahian told reporters in Damascus during a visit where he met his Syrian counterpart, Faisal Mekdad, who condemned both the strike and Israel’s offensive in Gaza. Amirabdollahian also met President Bashar Assad, with whom he discussed Gaza and the wider situation in the region, a statement from Assad’s office said.

 

The Iranian foreign minister, who earlier that day inaugurated the opening of a new consular section in a nearby building, justified his claims by saying that Washington and “two European countries” did not condemn the attack on the diplomatic building.

 

He said that failure to condemn the attack “indicates that Washington had given the green light to Israel to commit this crime.”

 

The Biden administration has insisted that it had no advance knowledge of the airstrike. Washington is Israel’s vital military ally.

 

Israel, which rarely acknowledges strikes against Iranian targets, said it had no comment on the strike in the Syrian capital. However, Pentagon spokeswoman Sabrina Singh said last week that the U.S. has assessed Israel was responsible.

 

Initially after the strikes, Iranian state media said Zahedi led the Quds Force in Lebanon and Syria until 2016.

 

Then, in a public address Monday, Hezbollah leader Hassan Nasrallah said Zahedi was a key figure for the Lebanese group, and had three four-year stints in the tiny Mediterranean country.

 

Nasrallah, like Syria, and other key allies of Tehran, have said they remain committed to backing Iran.

 

“It’s a natural right for Iran. It’s natural for the Islamic Republic to conduct this response (to the consulate attack),” Nasrallah said.

 

Nasrallah said Zahedi’s first involvement was until 2002, overseeing Israel’s withdrawal from southern Lebanon, and helping Hezbollah scale up.

 

Zahedi’s second term covered some of the fiercest fighting in Syria’s uprising turned civil war, where Tehran and Russia played a key role in backing Assad against opposition forces. Zahedi’s final stint began in 2020 and ended when he was killed.

 

Hezbollah militants and Israeli troops have clashed along the tense Lebanon-Israel border since Oct. 8, the day after the Hamas attack on southern Israel.

 

The Hezbollah leader said that the moment the clashes began, Zahedi reportedly wanted to join Hezbollah militants on the front line but wasn’t permitted to do so.

 

Earlier Monday, Israeli airstrikes over southern Lebanon killed Ali Ahmad Hussein, an elite commander of Hezbollah’s secretive Radwan Force. Hezbollah announced Hussein’s death, but did not give any details on the circumstances or his role with the group in line with how it makes public the deaths of its members.

 

The killing of Hussein, one of the most senior militants slain thus far, came ahead of the Iranian foreign minister’s visit to Syria.

Israel considers Hezbollah its most serious immediate threat, estimating it has some 150,000 rockets and missiles, including precision-guided missiles that can hit anywhere in Israel. The group, which has thousands of battle-hardened fighters who participated in Syria’s 12-year conflict, also has different types of military drones.

 

In January, Israeli jets struck and killed another elite Hezbollah commander from the Radwan Force, Wissam al-Tawil, who fought with the group for decades and took part in some of its biggest battles.

 

Hezbollah says it will stop firing rockets once a ceasefire is reached in the Gaza Strip that would end the Israel-Hamas war. Israeli officials have been demanding that the Radwan Force withdraw from the border area in order for tens of thousands of displaced Israelis to return home.

Washington and Paris have been scrambling to find a diplomatic resolution to halt the fighting along the Lebanon-Israel border, hoping to prevent a new all-out war between Hezbollah and Israel since a month-long war in the summer of 2006.

 

The risk of war spreading to Lebanon has worsened existing political tensions within the country between Hezbollah and their most vocal opponent, the nationalist Christian Lebanese Forces party.

 

Matters worsened Monday when the Lebanese military announced the death of a Lebanese Forces local official who had been kidnapped a day earlier in northern Lebanon. The Lebanese Army said they detained three Syrians accused in the kidnapping and killing of Pascale Suleiman as they tried to steal his car.

 

The Lebanese Forces party cast doubt on the army’s findings, saying they believed it was a political assassination.

 

Nasrallah in his speech slammed members of the Christian party and allies who had accused Hezbollah of being involved in the kidnapping. calling it “baseless” and dangerous rhetoric.

 

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Rübezahl a dit :

 

Ces rapports sont fréquents, et ce n'est même pas le dernier. Ils font toujours état de plus de 33 000 décès, dont plus de 21 000 ont été vérifiés.
Cependant, il y a eu au moins un changement de langage à la fin du mois de mars ; les plus de 11 000 personnes non identifiées par leur base de données étaient auparavant considérées comme "enregistrées par des sources médiatiques fiables en raison d'un manque de communication" avec divers hôpitaux.
En revanche, les statistiques (femmes, enfants, etc.) ont toujours fait référence exclusivement aux personnes identifiées.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...