Jump to content

Recommended Posts

Il y a 3 heures, Poly a dit :

Exemple : nombre de voitures familiales achetées = une fonction strictement croissante (f) du nombre d'enfants par femme.

Donc, nombre d'enfants par femme = f(-1) (nombre de voitures familiales achetées), donc, pour faire augmenter la population, il suffit de faire vendre des voitures familiales. C'est parti, j'ai résolu le problème de la démographie.

La faille est le "égal", il n'est qu'une implication, pas une équivalence que l'on peut renverser. C'est d'ailleurs par ce genre d'erreurs que Maynard aboutit à n'importe quoi dans sa Théorie Générale et ses autres textes.

 

Ce n'est pas plutôt l'inverse ? Enrichissement des familles -> moins d'enfants par femme & plus de voitures familiales achetées :jesaispo:

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Philiber Té a dit :

Ce n'est pas plutôt l'inverse ? Enrichissement des familles -> moins d'enfants par femme & plus de voitures familiales achetées :jesaispo:

D'où tu achèterais un monospace ou un break si tu as un enfant, voire pas du tout ? :jesaispo:

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

D'où tu achèterais un monospace ou un break si tu as un enfant, voire pas du tout ? :jesaispo:

 

Le confort et la possibilité d'avoir deux voitures plutôt qu'une ? :jesaispo:

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Philiber Té a dit :

Le confort et la possibilité d'avoir deux voitures plutôt qu'une ? :jesaispo:

Ce qui justifie le fait d'avoir deux voitures, mais pas que l'une des deux au moins soit une voiture familiale.

 

As-tu une idée des motivations des acheteurs d'automobile ? :lol:

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rincevent a dit :

Ce qui justifie le fait d'avoir deux voitures, mais pas que l'une des deux au moins soit une voiture familiale.

 

As-tu une idée des motivations des acheteurs d'automobile ? :lol:

 

Pour partir en vacances ? :jesaispo:

Ou alors, peut-être que les ventes de voitures familiales diminuent... et que tout ceci n'a pas grand chose à voir avec le réchauffement climatique.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, POE a dit :

 

Le nombre de voitures familiales est corrélé avec le nombre d'enfants par femme, c'est une relation statistique pas une loi physique ou bien je ne comprends pas l'exemple.

 

Effectivement, vous n'avez pas compris l'exemple. Le nombre d'enfants par femme augmente le nombre d'achats de voitures familiales (logique, on n'achète des voitures familiales que si on n'a une famille assez grande), je supprime toutes les nuances du type "oui, mais plus d'enfants implique moins de revenus, etc". L'implication est assez logique. On peut écrire une relation avec un égal, et si on inverse l'équation, on trouve un égal qui signifie l'implication dans l'autre sens, qui n'est pas, a priori, vraie.

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Poly a dit :

Le nombre d'enfants par femme augmente le nombre d'achats de voitures familiales (logique, on n'achète des voitures familiales que si on n'a une famille assez grande)

Ah, je suis content d'avoir compris ce qu'il y avait à comprendre. :lol:

Link to post
Share on other sites

:soddip:

 

(le problème avec la nouvelle plateforme, c'est que les gens utilisent 'achement moins d'émoticônes qu'aux heures glorieuses d'internet avant que les 92 n'arrivent)

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bézoukhov a dit :

(le problème avec la nouvelle plateforme, c'est que les gens utilisent 'achement moins d'émoticônes qu'aux heures glorieuses d'internet avant que les 92 n'arrivent)

Seuls les GenY savent utiliser les émoticônes, c'est un fait.

Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Mister_Bretzel said:

Chouette, du coup comme le monde est foutu on peut arrêter d'essayer de faire quelque chose ?

 

21 minutes ago, Bézoukhov said:

:soddip:

 

Ça Giotte sévère.

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, POE a dit :

 

Le nombre de voitures familiales est corrélé avec le nombre d'enfants par femme, c'est une relation statistique pas une loi physique ou bien je ne comprends pas l'exemple.

 

Il est corrélé, statistiquement, mais il correspond aussi à un raisonnement théorique qui confirme la causalité (si on a une famille nombreuse, donc plus d'enfants, a priori, on achète une voiture familiale avec une plus grande probabilité, c'est logique). Mais la causalité ne peut être renversée. C'est pour ça que les statistiques c'est bien, mais un raisonnement qualitatif est nécessaire pour les compléter.

Link to post
Share on other sites
17 hours ago, Poly said:

Non, c'est hors-sujet, je parle d'équations ayant un fondement autre que purement empirique et statistique (auquel cas la dichotomie corrélation/causalité joue beaucoup).

Le "=" peut être 1) une équivalence (cas favorable, ça marche, on peut faire des maths comme on veut),

2) une implication, auquel cas on ne peut pas inverser l'équation sans violer la causalité,

3) comme le disait Rincevent, les variables peuvent varier en même temps à cause d'une troisième.

 

Bref, il faut toujours se ramener à ce que ça donne "physiquement" (une explication qualitative en somme) pour voir qu'on n'ait pas des choses aberrantes et miraculeuses.

 

J'avais fait un raisonnement similaire appliqué à la balance commerciale

 

Quote

 

En termes macroéconomiques on peut représenter la situation courante par une équation sous la forme suivante :  

 

Y (PIB) + M (Importations) = C (Consommation) + I (Investissement) + X (Exportations)

 

Comme la forme mathématique permet de réorganiser l’équation de manière différente, on peut obtenir l’égalité Y – C – I = X- M, ce qui est exact si on garde en tête que cette équation ne fait que constater une situation qui s’est déjà produite. Il faut le garder à l’esprit car le mathématicien optimiste pourrait faire remarquer à ce stade qu’il suffirait de diminuer la valeur du M (importations) pour obtenir un Y plus élevé, à supposer que C et I demeurent constants. En effet, si on isole Y on peut poser Y = C + I + X – M , et ainsi posée l’équation laisserait penser que les importations (M) viennent rogner la valeur du Produit Intérieur Brut (Y). C’est pourtant faux, puisqu’une partie de ces produits et services importés ont contribué au processus de production intérieur en fournissant des inputs à prix plus faible que ne pouvait l’offrir le marché intérieur. L’autre partie a permis à des consommateurs de bénéficier de produits moins chers, meilleurs, ou simplement indisponibles localement. 

 

Si les consommateurs avaient dû renoncer à cette consommation importée ils auraient soit perdu en utilité (pour les produits introuvables localement ou de moins bonne qualité) ou bien ils auraient dû débourser plus d’argent pour obtenir la même utilité (pour les produits plus chers). Dans tous les cas l’argent qui n’est plus utilisé pour importer est nécessairement utilisé de manière sous-optimale : soit on se retrouve forcé de consommer moins puisque le local coûte plus cher (autrement nous n’aurions pas importé en premier lieu !), soit on sollicitera les capacités de production présentes localement pour satisfaire notre consommation, mais dans ce cas ces mêmes ressources ne pourront pas être simultanément affectées à la production exportée et la valeur totale réellement consommée dans le pays diminuera forcément. 

 

En d’autres termes, la constatation statique d’une situation comptable ne donne pas une idée juste de la dynamique qui a permis d’obtenir ce résultat, et on ne peut rien modifier dans la statique comptable qui n’aurait pas un impact sur tout le reste.

 

 


 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Axpoulpe a dit :

 

J'avais fait un raisonnement similaire appliqué à la balance commerciale

 

 


 

 

 

J"ai pensé à un autre truc en me douchant ce matin. Si on a une équation x+y=c+y, on pourrait en déduire que x=c et qu'on se fiche du y. Cela peut être une grave erreur, car le y peut agir comme catalyseur de l'égalité, et même la rendre possible, en étant consommé puis reconstitué à la fin. Bref, les mathématiques en économie, c'est puissant mais dangereux.

Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Poly a dit :

 

J"ai pensé à un autre truc en me douchant ce matin. Si on a une équation x+y=c+y, on pourrait en déduire que x=c et qu'on se fiche du y. Cela peut être une grave erreur, car le y peut agir comme catalyseur de l'égalité, et même la rendre possible, en étant consommé puis reconstitué à la fin. Bref, les mathématiques en économie, c'est puissant mais dangereux.

 

JCVD bonjour!

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bézoukhov a dit :

Toi, tu n'as jamais fait de maths après la seconde, non ?

 

Au contraire. J'en ai fait 5 ans après le bac pour l'instant, et ça risque de continuer.

Link to post
Share on other sites

https://www.mercurynews.com/2020/08/17/california-blackouts-expose-problems-in-states-transition-to-clean-energy/

 

Contexte: depuis quelques jours, grosse vague de chaleur en Californie. Plus assez de vent pour faire tourner l'éolien qui est fortement monté en puissance dans le mix énergétique de l'état. Résultat: une (pas énorme) pénurie d'électricité qui oblige les autorité à rationner l'électricité - pour limiter les dégâts ils organisent un turnover dans les secteurs qui subissent des coupures.

Link to post
Share on other sites
  • 5 weeks later...

Vidéo qui essaye de faire le lien entre l'éthique et le réchauffement climatique. Je laisse les gens plus calés que moi en philosophie morale nous dire ce qu'ils en pensent.

 

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

On dirait un nouveau remake de The Thing

Permafrost : la nouvelle bombe à virus

Citation

Les sols gelés du Grand Nord constituent un formidable réfrigérateur à bactéries et à virus. Dont certains, vieux de dizaines de milliers d'années, pourraient être réactivés et libérés à la faveur du réchauffement climatique et de l'exploitation industrielle, en Sibérie notamment.

Aussi ici: https://www.igs.cnrs-mrs.fr/actualite/le-billet-sciences-sur-france-info-le-14-juin-2020-la-fonte-de-larctique-une-bombe-a-retardement-pour-la-planete/

Meanwhile

Rate of mass loss from the Greenland Ice Sheet will exceed Holocene values this century

Ma question: y a-t-il une dynamique différente de fonte au Groenland et en Arctique ou en Sibérie par exemple? Les mêmes risques existent-ils au Groenland? Comme je suppose que oui est-ce que quelqu'un peut essayer de m'expliquer ça like I'm five? Et plus généralement des avis éclairés sur le scénario Carpenter?

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

On aurait du s'en douter qu'ils n'allaient pas tarder à lier risque climatique et risque sanitaire. Double hit combo.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

quasiment tous les scénarios de films de SF sont reproposés/recyclés pour ceux qui voudraient bien en bouffer.

Entre la cuisson infernale avec le méthane relâché, les microbes du permafrost,

les trouilleux du monde entier ont de quoi s'occuper jusqu'à leur mort.

Link to post
Share on other sites
14 hours ago, Boz said:

On aurait du s'en douter qu'ils n'allaient pas tarder à lier risque climatique et risque sanitaire. Double hit combo.

Je ne sais pas dire si c'est un risque élevé mais ça fait longtemps que ce retour potentiel de vieux virus est évoqué. 

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Voilà deux fois en quelques jours que je tombe sur des textes qui pointent Contrepoints comme propagateur de "fausse science":

Jean-Marc Lévy-Leblond interviewé par l'Humanité . La lettre ouverte anonyme qui traine Samuele Furfari dans la boue.

Coincidence? Je ne sais pas.

L'audience de Contrepoints commence à déranger?

  • Love 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Vilfredo Pareto
      Je crée un sujet pour arrêter de polluer le fil des images pas fun mais cool. Un excellent article de Shellenberger dans Forbes résume un peu le gouffre entre les faits et l'hystérie médiatique : https://www.forbes.com/sites/michaelshellenberger/2019/08/26/why-everything-they-say-about-the-amazon-including-that-its-the-lungs-of-the-world-is-wrong.
      Ce passage est noteworthy :
      Outre ce qu'on sait déjà (ces feux sont pour l'instant dans la moyenne des 15 dernières années, ne sont pas tous criminels (en fait "people forget that there are legitimate reasons for small farmers to use controlled burns to knock back insects and pests." selon Nepstad, cité par Shellenberger), n'ont pas seulement lieu en Amazonie et ne sont pas nécessairement liés à la déforestation, par ailleurs en net recul depuis le début des années 2000), je propose également que nous discutions sur ce fil des causes plausibles de ces feux (la sous-productivité de l'agriculture brésilienne par exemple*) et de leur lien avec la climate variability de l'Amazonie (v. lien frontiersin.org ci-dessous) @Philiber Té je crois que c'est ce dont tu voulais discuter. C'est l'occasion pour chacun de participer à la collecte d'articles au fur et à mesure que la situation évolue (Bolsonaro a envoyé l'armée) et à ceux qui parmi nous sont le plus au fait des débats scientifiques sur le réchauffement de discuter/partager leurs analyses de cet événement précis.
       
      * food for thought : https://www.icv.org.br/novo-campo-program-2/
      https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/feart.2018.00228/full
      https://globalforestatlas.yale.edu/amazon/land-use/cattle-ranching
      et surtout https://www.mdpi.com/2071-1050/10/4/1301/htm
    • By FabriceM
      L'Australie fait face à une énorme vague de chaleur.
      La demande en électricité explose, notamment pour faire tourner les climatiseurs.
      Problème, la production ne suit pas et des coupures tournantes sont en place et ont déjà touché 90 000 habitants*.
       
      *1 http://www.adelaidenow.com.au/news/south-australia/sa-power-crisis-will-there-be-more-blackouts/news-story/82f848efbc42455b9d7c4e1487b04fa5?nk=ea7883841d0b2ba93781d572d98b9fae-1486676862
      *2  http://www.9news.com.au/national/2017/02/08/20/12/blackout-leaves-at-least-40000-people-without-power-in-south-australia
       
      A l'origine de tout ça, la dépendance à l'énergie éolienne que s'est infligée le sud de l’Australie. Avec une production réelle égale à 7% de la production nominale, ce "trou" dans la production est, je cite, "au cœur du problème".
×
×
  • Create New...