Jump to content

Immobilier


Nick de Cusa

Recommended Posts

"on" ? Non. Tu. Une pénurie, c'est une insuffisance notoire, par définition. Il n'y a pas insuffisance. Donc, pas pénurie. Simple. Clair. Net.

Non.

Dans 99% des cas quand on parle pénurie, on parle pénurie locale.

Quand on parle de pénurie d'essence suite à une grève des transporteurs, on sait tous que si on va à Ryad, on en trouvera.

Link to comment

Non.

Dans 99% des cas quand on parle pénurie, on parle pénurie locale.

Quand on parle de pénurie d'essence suite à une grève des transporteurs, on sait tous que si on va à Ryad, on en trouvera.

Et là, nous rentrons dans la deuxième phase marlenus : j'ai tort, alors je vais tordre la définition des mots pour avoir raison.

Mais voilà. Ici, les gens connaissent la définition des mots et ne se laissent pas faire.

Quand on veut dire pénurie locale, on emploie deux mots : pénurie et locale. Sinon, quand on dit pénurie, on veut dire pénurie.

Pipoteur.

Link to comment

Et là, nous rentrons dans la deuxième phase marlenus : j'ai tort, alors je vais tordre la définition des mots pour avoir raison.

Mais voilà. Ici, les gens connaissent la définition des mots et ne se laissent pas faire.

Quand on veut dire pénurie locale, on emploie deux mots : pénurie et locale. Sinon, quand on dit pénurie, on veut dire pénurie.

Pipoteur.

Je suis assez d'accord avec Marlenus pourtant.

C'est la sécheresse en France, ce ne l'est pas au Québec.

Il me semble bien que l'on puisse parler de pénurie d'eau, non ?

La pénurie est forcément locale.

En exagérant au possible, si un jour on manque d'hélium, ça ne servira à rien de se dire qu'il représente pourtant 4% des atomes de l'univers…

Link to comment

Je sais pas chez vous mais ici à Montpellier, je ne vois pas de pénurie, ni de bulle, juste une offre qui ne correspond pas trop à la demande. Avec des taux d'intérêts qui montent et des banques frileuses, le marché est tendu.

Mais c'est fréquent en immobilier, et évidemment toutes les contraintes légales n'aident en rien…

Link to comment
Le constructeur de maison indien qui va faire trembler tout le secteur de l'immobilier en France (notaires, agences immobilières, promoteurs, constructeurs, entrepreneurs de maçonnerie etc….). :w00t: :w00t:

http://news.oneindia…00-aid0102.html

Le monde a actuellement au moins deux bienfaiteurs : Richard Quadragénaire Branson, et Ratan Tata.

Link to comment

Recentrons le débat sur la bubulle :)

The Economist vient de sortir un classement des pays où la bulle immobilière est la plus marquée. On est sur le podium. Trop forts.

http://www.economist.com/node/18925999?story_id=18925999

Je ne comprends toujours pas la pertinence de leur méthodologie: le ratio prix d'achat/loyer peut baisser ou monter au dessus de sa moyenne historique, sans que cela soit signe d'une bulle spéculative. Le loyer ne se finance pas à crédit, mais l'achat si, et les conditions de ce financement varient énormément. La variation par rapport à la moyenne ne veut rien dire en elle même

Link to comment

juste une offre qui ne correspond pas trop à la demande.

A Montauban, c'est plein de T5 disponibles. Le hic, c'est que personne n'en veut et les gogos auxquels l'on a conseillé d'investir leurs économies dans un plan Sellier ont leurs yeux pour pleurer.

A Toulouse, à côté du Mirail, c'est plein de bureaux d'entreprises vides qui attendent depuis des années des locataires.

Link to comment
  • 1 month later...
Guest rogermila

La nouvelle règle d'imposition des plus-values immobilières annoncée par F.Fillon est applicable dès demain, pour éviter un krach immobilier.

les explications de "la tribune"

La mesure sur la fiscalité immobilière annoncée ce mercredi va énormément changer la donne.

Elle était prévue pour le projet de loi de finances 2012 et l'énorme risque était de voir les investisseurs locatifs et les détenteurs de résidences secondaires se précipiter pour vendre leur bien afin de profiter de l'exonération jusqu'au 31 décembre. 9 millions de résidences secondaires, 3 millions de bien locatifs… de quoi créer un krach immobilier !

Voilà pourquoi le gouvernement a décidé de faire appliquer cette mesure pour les compromis ou promesse de vente signés après le 24 août 2011.

Commençons par rappeler que, jusqu'ici, le principe est le suivant : au bout de 5 années de détention, un abattement est offert au rythme de 10% par an. Au bout de 10 ans, on arrive à 100%. Le bien est donc exonéré d'impôt sur la plus value au bout de 15 années.

Si le propriétaire vend avant, il applique l'abattement (10% au bout de 6 ans, 20% au bout de 7 ans etc.) puis doit s'acquitter d'une fiscalité sur la plus value égale à 31,3% (19% d'impôt sur le revenu + 12,3% de prélèvements sociaux).

La nouvelle règle est plus simple : le propriétaire pourra déduire des plus values, au moment de la revente, le montant cumulé de l'inflation depuis l'année d'acquisition du bien.

lus précisement, il augmentera le prix d'acquisition de la valeur de l'inflation et fera la différence avec le prix de vente pour déterminer sa plus value déclarable. Par ailleurs, une autre mesure Fillon augmente les prélèvements sociaux, qui passeront de 12,3% à 13,5%. Le taux d'imposition sur la plus value, prélèvements sociaux inclus, passeront donc de 31.3% à 32.5%.

Rapide calcul pour un propriétaire détenant un bien (hors résidence principale) depuis 15 ans, qu'il a acheté l'équivalent de 100.000 euros et qui vaut aujourd'hui 200.000 euros. S'il a signé son compromis (ou promesse) de vente le 23 août ou même ce mercredi, il ne paiera aucun impôt sur la plus value.

S'il signe le compromis à partir de demain (jeudi 25 août), il paiera en revanche des impôts.

Car : entre 1997 et 2011 l'inflation cumulée (en tenant compte des prévisions d'inflation) a atteint 25,4%. On considère donc qu'il a acheté son appartement non pas 100.000 euros mais 125.400 euros. La plus value n'est donc plus de 100.000 euros mais de 74.600 euros.

Cette plus value de 74.600 euros sera donc taxée au taux de 32,5% et il devra s'acquitter de 24.245 euros d'impôts.

http://www.latribune.fr/vos-finances/impots/fiscalite/20110824trib000644310/fiscalite-immobiliere-les-gagnants-et-les-perdants-de-la-mesure-fillon.html

Link to comment

Eh oui. C'est ce qu'on appelle Insécurité Fiscale.

Des milliers de Français viennent de se faire sodomiser cette nuit en pensant pouvoir attendre jusqu'en décembre.

Notons que ça n'empêchera pas l'éclatement de la bulle (par l'inflation ou la dégringolade, on verra bien).

Link to comment

Notons que ça n'empêchera pas l'éclatement de la bulle (par l'inflation ou la dégringolade, on verra bien).

Oui tiens, l'augmentation de cette taxe va faire renoncer un certain nombre de gens à la vente de leur résidence secondaire, ce qui va alimenter encore la bulle.

Link to comment

A présent, soit tu achètes rapidement un bien pas trop cher cash et n'en parlons plus, soit tu convertis une partie sensible en avoirs physiques. :mrgreen:

Acheter de l'immobilier cash, en cas d'inflation franche c'est dommage, en cas de déflation c'est balot (il vaut mieux etre long cash), en cas de stagflation je ne sais pas, la stagflation c'est tout pourri de toute façon et l'immobilier ne se met pas dans une valise…

Link to comment
  • 2 weeks later...
Guest rogermila

Le clientélisme revient en force à l'Assemblée des marchands de tapis.:gaulois: .

L'exonération fiscale sur la plus-value réalisée lors de la vente d'une résidence secondaire pourrait être partiellement réintroduite, après avoir été supprimée le 25 août.

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2011/09/04/05002-20110904ARTFIG00214-plus-value-immobiliere-la-mesure-pourrait-etre-adoucie.php

3bd4222e-d777-11e0-879c-fe81f3986023.jpg

Link to comment

La nouvelle règle d'imposition des plus-values immobilières annoncée par F.Fillon est applicable dès demain,

Et bien! Je savais que la fiscalité ne respectait jamais le principe de non rétroactivité des lois. Mais ce coup de force, à sec, avec une chtite poignée de gravillons, ça sent vraiment la fin de régime. On pouvait imaginer que le gouvernement éviterait par tout les moyens (dont celui ci) la faillite avant les élections présidentielles, mais finalement rien n'est moins sûr.

Link to comment

Personnellement je trouve ça bien que le gouvernement taxe enfin les PVs sur l'immobilier.

Pour une fois qu'il prend une mesure qui va dans le sens de la baisse.

Je ne vais pas pleurer sur les spéculateurs qui profitent des largesses du gouvernement depuis des années.

Et bien sûr il faudrait supprimer le Scellier et le PTZ pour faire bonne mesure.

Link to comment

Personnellement je trouve ça bien que le gouvernement taxe enfin les PVs sur l'immobilier.

Pour une fois qu'il prend une mesure qui va dans le sens de la baisse.

Ha c'est sûr, une taxe de plus incite à l'investissement locatif.

Si baisse il y a, ça sera celle correspondante à la construction de nouveaux logements et certainement pas aux prix et aux loyers qui vont encore augmenter, l'offre se raréfiant encore plus.

Je ne vais pas pleurer sur les spéculateurs qui profitent des largesses du gouvernement depuis des années.

Et bien sûr il faudrait supprimer le Scellier et le PTZ pour faire bonne mesure.

Oui.

Link to comment

Sachant que :

- le chômage augmente

- les salaires stagnent

- le pouvoir d'achat est rongé par l'inflation

- l'immobilier a beaucoup augmenté partout en France depuis plus de 10 ans

On se dit que ça ne PEUT PAS continuer ainsi indéfiniment. Et vous savez quoi ?

Pas besoin d'avoir lu une seule ligne de vos idéologues libéraux pour le comprendre.

Avoir juste un peu de bon sens suffit.

Laissez un peu tomber l'idéologie pour vous intéresser à ce qui compte : la réalité.

Link to comment

Tu veux faire baisser le prix de l'immobilier, il suffit de lâcher du lest sur les terrains.

Et d'arrêter de faire chier avec pleins de norme de construction.

Parce que si on arrive pas à faire des maisons à 100keuro ce n'est pas qu'à cause des prix du terrains.

Link to comment

Et d'arrêter de faire chier avec pleins de norme de construction.

Parce que si on arrive pas à faire des maisons à 100keuro ce n'est pas qu'à cause des prix du terrains.

Et interdire de se plaindre à la communauté car monsieur a voulut sa maison les pied dans l'eau, a corrompu le fonctionnaire qu'il faut, et qu'il se retrouve avec une inondation sur les bras….

Link to comment

Sachant que :

- le chômage augmente

- les salaires stagnent

- le pouvoir d'achat est rongé par l'inflation

- l'immobilier a beaucoup augmenté partout en France depuis plus de 10 ans

On se dit que ça ne PEUT PAS continuer ainsi indéfiniment. Et vous savez quoi ?

Pas besoin d'avoir lu une seule ligne de vos idéologues libéraux pour le comprendre.

Avoir juste un peu de bon sens suffit.

Laissez un peu tomber l'idéologie pour vous intéresser à ce qui compte : la réalité.

La réalité, c'est que c'est la collectivité, ses taxes, ses normes et sa réglementation qui génèrent le chômage, des salaires minables, de l'inflation et une flambée du prix de l'immobilier.

On a donc du mal à comprendre comment la situation pourrait s'améliorer quand l'Etat renforce encore les causes du mal.

Link to comment

La réalité, c'est que c'est la collectivité, ses taxes, ses normes et sa réglementation qui génèrent le chômage, des salaires minables, de l'inflation et une flambée du prix de l'immobilier.

On a donc du mal à comprendre comment la situation pourrait s'améliorer quand l'Etat renforce encore les causes du mal.

Vous ne savez pas qu'il faut soigner le mal par le mal et le mâle par la femelle.

Link to comment
Guest rogermila

Concernant le second trimestre 2011, les chiffres sont éloquents.

L'immobilier continue de rester une valeur sure.

Le prix des appartements a encore grimpé de 5% ce trimestre dans la capitale, et de 22,5% sur un an.

Sur l'ensemble de la France, les prix progressent de 1%.

Les prix de l'immobilier donnent des signes de stabilisation. Le prix des biens n'a en moyenne progressé «que» de 1% au deuxième trimestre en France métropolitaine, après 1,8% de hausse au premier trimestre, et 2,3% au quatrième trimestre de 2010, a annoncé l'Insee ce jeudi matin.

Sur un an, les prix enregistrent malgré tout une progression de 7,7%.

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2011/09/08/05002-20110908ARTFIG00419-immobilier-la-hausse-des-prix-ralentit-paris-flambe.php

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...