Jump to content

Ressources sur le Coronavirus


Freezbee

Recommended Posts

Il y a 5 heures, Rincevent a dit :

Je constate que Raoult prend assez peu les transports en communs parisiens. :lol:

 

(Sinon oui, ce mec est épique, ça fait des mois que je le dis.)

Oui on est quelques uns à être d'accord.

Link to comment
il y a 21 minutes, Philiber Té a dit :

A deux doigts de découvrir que les revues scientifiques possèdent une ligne éditoriale.

Le sous-entendu, c'était que 1- on arrête de se faire passer pour le pinacle de l'objectivité quand on a une ligne éditoriale partisane, et 2- ce serait bien que toutes n'aient pas la même sur les sujets majeurs (ce serait un gros hasard, pas vrai).

Link to comment

 

il y a 16 minutes, Rincevent a dit :

Le sous-entendu, c'était que 1- on arrête de se faire passer pour le pinacle de l'objectivité quand on a une ligne éditoriale partisane, et 2- ce serait bien que toutes n'aient pas la même sur les sujets majeurs (ce serait un gros hasard, pas vrai).

 

100% d'accord. Les Universités n'ont pas vocation d’être les advocacy think tanks de la gauche radicale (et malheureusement c'est le cas et ça devient de pire en pire).*

Et effectivement, le problème est que ce qui est écrit dans ces revues est considéré comme la vérité par les médias et politique (mais aussi par une partie non négligeable de la population), alors  qu'il s'agit plus souvent d'une version savante d'un billet d'opinion.

 

* On remarquera que le grand engouement de la part de la droite américaine pour les advocacy thinks tanks à partir des années 1960/70 était d'ailleurs une réponse au biais de gauche des universités en sciences sociales.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Rincevent a dit :

Le sous-entendu, c'était que 1- on arrête de se faire passer pour le pinacle de l'objectivité quand on a une ligne éditoriale partisane, et 2- ce serait bien que toutes n'aient pas la même sur les sujets majeurs (ce serait un gros hasard, pas vrai).

 

Un exemple concret dans mon domaine : une même formation rocheuse est datée par deux méthodes différentes, qui donnent deux âges incompatibles. L'un des âges est probablement le bon mais ça n'empêche pas les deux équipes d'être chacune persuadée de détenir la vérité (et le bon moyen d'y parvenir). Elles ne publient pas dans les mêmes revues car leurs résultats respectifs alimentent des scénarios géologiques divergents. Et quand on organise un colloque, on se soucie surtout d'apporter de nouveaux arguments pour renforcer la crédibilité du scénario que l'on défend, avant d'inviter le gus qui va prouver que l'on se trompe. Ça se répercute mécaniquement sur les publications, les collaborations, les enseignements, etc.

Pire encore, il y a quelques années de ça l'une des deux méthodes était considérée comme un truc de zinzin, apprenti chimiste ou bricolo du dimanche. Et c'était qu'à moitié faux, car il n'y a pas grand monde pour financer un nouveau protocole qui n'a pas fait ses preuves, qui plus lorsqu'il n'est pas porté pas de grands pontes (mais eux ont déjà leur méthode qui fonctionne). Il y avait deux trois résultats, surtout publiés et mis en avant car "disruptifs". En même temps, qui va écrire un papier pour dire "j'ai trouvé exactement le même résultat avec ma nouvelle méthode" ?

Aujourd'hui, c'est la méthode à la mode parce qu'on a suffisamment de données sous la main pour juger du sérieux du truc. Mais parce que c'est sexy et que tout le monde en parle (en bien ou en mal d'ailleurs), on se méfie de l'engouement général. Peut-être aussi parce qu'on aimerait bien trouver un truc "à nous" et essayer de se démarquer... Tout ça se répercute sur les comités scientifiques / de rédaction, sur les lignes éditoriales et sur les "opinions" publiées dans les revues.

 

Je ne connais pas le fonctionnement des revues médicales mais il y a de grandes chances que ce soit la même histoire, non ?

Link to comment
il y a 13 minutes, Philiber Té a dit :

Je ne connais pas le fonctionnement des revues médicales mais il y a de grandes chances que ce soit la même histoire, non ?

Sensiblement. Mais bon après certains iront reprocher aux raoultiens de publier dans les revues des raoultiens.

 

Ce n'est pas comme si j'avais déjà évoqué ces phénomènes il y a plusieurs mois déjà.

 

Link to comment

Non ce n'est pas équivalent à de simples querelles de clochers puisque ça consiste à publier des résultats évidemment faux (Cf. lancetgate où le papier a été retiré suite à l'inspection la plus sommaire qui fait douter qu'il y ait eu la moindre review) et à censurer des résultats évidemment vrais pour des raisons politiques (Cf. la corrélation entre tabac et covid, qui était le contexte de la citation de Raoult, et où on ne leur a pas dit "on ne publiera pas ça parce que que ce n'est pas vrai" mais "on ne publiera pas ça parce qu'il ne faut pas le dire").

Link to comment
il y a 7 minutes, Lancelot a dit :

ça consiste à publier des résultats évidemment faux

Et non pas faux par erreur, ni même faux parce que c'est dans les 5% de pertes tolérées par la p-value, mais délibérément et consciemment faux.

Link to comment
Il y a 12 heures, Lancelot a dit :

39:27

"Beaucoup de journaux scientifiques actuellement sont des journaux d'opinion.

Dans la catégorie vulgarisation grand public, ça m'a frappé eg pour "Pour la science".

C'était ~100% science / sciences dures circa 1980, aujourd'hui il y a du RCA autant que possible, ie c'en est claffi.

Et toute la bien-pensance à la mode.

Et bien sûr idem pour les revues en-dessous.

Link to comment
Il y a 6 heures, Rübezahl a dit :

Dans la catégorie vulgarisation grand public, ça m'a frappé eg pour "Pour la science".

C'était ~100% science / sciences dures circa 1980, aujourd'hui il y a du RCA autant que possible, ie c'en est claffi.

Et toute la bien-pensance à la mode.

Et bien sûr idem pour les revues en-dessous.

 

Dans mon domaine des relations internationales, les thèmes couvert par les revues scientifiques académiques se résument en grande majorité à 5-6 thèmes: immigration, populisme, nationalisme, études des minorités et étude critique du capitalisme (comprendre anti-capitalisme). A moins d'aller dans des revues liées aux armées qui traitent de stratégie et d'aspect techniques militaires et qui sont une niche, tu n'aura que ces thèmes.

Ironiquement c'est les revues de vulgarisations qui font encore de la géopolitique.

Link to comment
il y a 43 minutes, Rincevent a dit :

Genre D&SI ?

 

En français les revues du groupe areion comme diplomatie et effectivement DSI. Aussi Conflits bien entendu.

Chez les anglophones, The National Interest est très bien et semble avoir renoncé à son biais neoconservateur (du moins je le ressent pas) qui semble désormais plus étre chez l'American Interest (alors qu'il y a 10 ans c'était plutot l'inverse).

 

Globalement, j'ai l'impression qu'il y a plus de revues de géopolitique (académique ou non) en France que dans le monde anglophone (ou alors j'ai mal cherché et si vous avez des noms je suis preneur). Et que les revues françaises de RI résistent mieux aux délires SJW que leurs équivalent anglophones.

Link to comment
Il y a 15 heures, Rincevent a dit :

Quand les transports sont bondés, c'est compliqué d'éternuer, ou même parfois de respirer, ailleurs que sur quelqu'un d'autre.

 

Je n'ai jamais éprouvé de difficulté particulière à ne pas éternuer sur quelqu'un (je me retiens quoi), ou à respirer sans forcément m'orienter en direction d'une personne qui me colle.

 

Mais cela ne m'étonne pas qu'une certaine catégorie de nos concitoyens éprouvent des difficultés à faire de même.

Link to comment
il y a une heure, Tramp a dit :

Ça ressemble à quoi des RI SJW?

 

Les problèmes d'un pays est analysé par une opposition entre les minorités sexuelles et ethniques et la culture dominante (souvent occidentale). Le capitalisme est vecteur des inégalités dans les relations internationales.

Et le monde se divise entre les pays qui acceptent le postmodernisme, les pays moderne industrialisés (sous entendu qui n'ont pas encore adopté une vision postmoderne) et les pays en voie de développement.

Link to comment
il y a 43 minutes, Lancelot a dit :

 

Le  chapitre précédent est aussi interessant pour connaitre l'approche de la gauche radicale actuelle: le constructivisme est l'école de pensée dominante au niveau universitaire (même si certains éléments sont interessants).

Link to comment

Concrètement, qu'est-ce que ça donne, les RI féministes ? Il me semblait que la principale raison du relatif silence de nos féministes sur le sexisme dans les cultures non-occidentales était une doctrine de la critique interne, selon laquelle chacun doit ne critiquer que sa propre culture, pour éviter l'impérialisme. Mais du coup, à part refroidir les relations avec le Japon (celle avec la Russie sont déjà à la bonne température) et inviter à la guerre avec l'Arabie Saoudite et les EAU, je ne vois pas très bien à quoi d'autres peuvent servir ce genre de considération si on tient à leur donner une place à ce niveau.

Link to comment

On trouve pas mal de ce genre de témoignages de médecins sur FB, dommage qu'ils ne soient pas relayés de façon plus visible

 

Révélation

Olivier de Soyres, médecin réanimateur:
« Médecin réanimateur à Toulouse, j'ai eu l'honneur de soigner des patients Covid-19 graves. Ceux qui sont si malades qu'il faut les maintenir endormis, intubés, sous respirateur artificiel, parfois pendant six semaines. A ce titre, je me permets ici d'aborder les questions de maladie, de soins et de liberté que cette crise soulève.
A l'heure où les villes françaises instaurent le masque obligatoire dans les rues, où les cinémas referment faute de public, où les restaurateurs constatent la frilosité des clients, où les plans sociaux se préparent, on désespère d'entendre la voix de la raison et de la liberté.
A condition d'avoir des réanimations en état de fonctionner, on ne meurt pour ainsi dire plus du Covid-19. Cette phrase peut choquer mais c'est notre expérience. Quand les services n'étaient pas débordés, seulement très mobilisés, avec des personnels préparés et formés, ce qui a été notre cas à Toulouse, les patients ont survécu. Certains sont morts avec le Covid, mais pas du Covid. Comme ce patient cancéreux ne pesant plus que 37 kg pour 178 cm qui, en contractant le virus, a vu sa vie raccourcie de quelques jours. Ces patients ne peuvent justifier le chômage des jeunes. Ni les dettes abyssales laissées aux générations suivantes. Ni le renoncement massif à nos modes de vie.
Oui, nous autres soignants, avons eu du travail, certains se sont contaminés. Peu en sont morts, et probablement plus aucun n'en mourrait aujourd'hui. C'est notre métier, et nous nous mobilisons tous les jours contre un tas d'autres maladies. La censure morale que certains soignants veulent exercer est une insulte à notre profession. Tous les jours, des gens meurent au travail ou en y allant. Les sauveteurs en mer nous demandent-ils d'arrêter baignade et plaisance au prétexte des risques ? Le virus est là. La majorité n'en subira pas de dommage significatif. Il est parfois virulent mais on sait maintenant soigner la majorité des cas graves. Alors remettons-le à sa juste place ; n'en faisons pas un terroriste, c'est-à-dire un agent dont l'impact psychologique et sociétal dépasse de loin son impact physique.
Avant l'hiver qui risque de voir la contagiosité augmenter, il faudrait plutôt avoir un plan pour pouvoir mieux soigner les cas sérieux. Armons les hôpitaux pour faire face efficacement, formons du personnel médical supplémentaire à la réanimation spécifique des Covid graves. C'est possible. Et vivons. Libres. »
Source : Le Parisien, opinions.

 

 

  • Yea 3
  • Love 1
Link to comment

J'ai chopé ceci sur le oueb

De la commission d'enquête extraparlementaire sur le coronavirus (association internationale fondée en Allemagne)

 

La première vidéo en allemand (mais il y a la transcription du texte juste dessous, et la vidéo dispose de sous-titres) est édifiante.

 

https://acu2020.org/version-francaise/

 

Extrait

 

Par exemple, un rapport interne du ministère fédéral de l'intérieur a déterminé que 90 % de toutes les opérations nécessaires en Allemagne n'ont pas été réalisées, ce qui a touché 2,5 millions de personnes. Et dans ce rapport, il est également écrit que 5 000 à 125 000 patients sont morts à la suite des mesures gouvernementales. Donc des gens, des compagnons, des concitoyens qui sont déjà morts ou qui sont encore en train de mourir. Ce rapport avait le statut du 7 mai 2020, c'est aussi la raison pour laquelle nous prenons maintenant en main cette commission d'enquête sur la Corona.

 

Je ne sais pas si il est possible de relayer ce texte sur Contrepoints ? @Séverine B  @F. mas ou la vidéo

Link to comment

https://www.cdc.gov/nchs/nvss/vsrr/covid_weekly/index.htm#Comorbidities

 

Table 3 shows the types of health conditions and contributing causes mentioned in conjunction with deaths involving coronavirus disease 2019 (COVID-19). For 6% of the deaths, COVID-19 was the only cause mentioned. For deaths with conditions or causes in addition to COVID-19, on average, there were 2.6 additional conditions or causes per death.

 

Le CDC américaine (Centers for Disease Control and Prevention). Si c'est vrai c'est quand même énorme comme info.

Link to comment
Le 30/08/2020 à 17:23, Zagor a dit :

https://www.cdc.gov/nchs/nvss/vsrr/covid_weekly/index.htm#Comorbidities

 

Table 3 shows the types of health conditions and contributing causes mentioned in conjunction with deaths involving coronavirus disease 2019 (COVID-19). For 6% of the deaths, COVID-19 was the only cause mentioned. For deaths with conditions or causes in addition to COVID-19, on average, there were 2.6 additional conditions or causes per death.

 

Le CDC américaine (Centers for Disease Control and Prevention). Si c'est vrai c'est quand même énorme comme info.

Pas vraiment.

 

 

Link to comment

Docteur Louis Fouché anesthésiste réanimateur :

Révélation
Bonjour à tous,
A quoi joue le gouvernement ? A quoi jouent les médias ?
A quoi jouent les médecins ?
Quand réagissons-nous ?
Je lance ici un appel aux médecins, pharmaciens, soignants et administratifs de l’AP-HM de bonne volonté.
Il faut arrêter l’instauration et la pérennisation de lois d’exception liberticides.
Depuis quand le gouvernement se donne-t-il le droit de décider de ce que les médecins peuvent prescrire ?
Pourquoi les gens doivent-ils encore porter un masque aujourd’hui ? Pourquoi leur interdisait-on d’en acheter quand c’était utile ?
Pourquoi les pharmaciens n’ont pas eu le droit de vendre des masques quand c’était utile ?
Ce sont désormais les supermarchés qui le peuvent avec la complicité de l’État et de ses forces de répression ?
Ceux qui constatent l’écart croissant entre le réel et la narration médiatique et politique se doivent de réagir.
Ceux qui savent lire et interpréter sans peur des courbes épidémiques se doivent de parler en masse et de ne pas laisser seul l’IHU dans cette bataille.
Il n’y a pas de seconde vague.
Nous ne sommes depuis bien longtemps plus en situation épidémique selon les définitions habituelles des standards d’épidémie pour la grippe (plus de 150 cas/j/100000 hbts).
Cette définition a été changée tout bonnement pour la Covid dans un but qui nous échappe.
Le réel est remplacé par une narration douteuse. Les « informations » diffusées par les médias sont désormais décorrélées de la réalité sanitaire.
Les courbes épidémiques sont interprétées de manière fallacieuse.
L’État aurait-il modifié les seuils épidémiques habituels pour maintenir un discours alarmiste et justifier des restrictions de liberté ?
Les nouveaux cas sont bénins.
Ils sont à la hausse du fait de l’incrémentation du nombre des tests.
C’est très rassurant quant à la bénignité de l’infection au final.
Nous n’avons pas constaté en avril le dénominateur des cas totaux faute de pouvoir tester comme le bon sens nous le recommandait.
Aujourd’hui nous testons de manière quasi systématique sans rapport avec une quelconque symptomatologie.
Nous trouvons simplement ce que nous nous sommes interdits de voir en Mars, Avril et en Mai : le dénominateur et la foule des cas bénins.
Tous les partisans de la thèse de l’immunité collective devraient s’en réjouir.
Les hospitalisations en réanimation, les hospitalisations et les décès ne font que baisser tendanciellement !
Nous nous devons de sortir des polarisations politiques qu’on a voulu infliger au débat.
Nous devons retourner à des arguments de bon sens : médicaux en premier, scientifiques en second.
Merci à Jean François Toussaint, à Alexandra Henrion Caude, à Jean Dominique Michel, à Didier Raoult, à Philippe Parola, à Jean Christophe Lagier, à Christian Perronne et à tous les autres héros que j’oublie.
La Science, la médecine et la politique sont ternies de tant de conflits d’intérêt et de corruptions.
Le « Nous » de nos concitoyens va mal. Nous devons réinformer et réouvrir l’espace du dialogue et du débat quand il se ferme.
Il y a aujourd’hui plus de morts quotidiens de suicide que de COVID.
Les soignants doivent réagir.
Nous devons libérer nos concitoyens. Veiller à leur santé. Nous avons tous prêtés serment !
Chaque jour, il meurt en moyenne en France 1671 personnes selon Santé publique France.
419 personnes de maladies cardio vasculaires / 460 de cancers / 110 morts de maladies respiratoires / 27 de suicides / 10 morts d’accidents de la route /
Pour la covid-19 : Sur les 15 premiers jours d’Août une moyenne de 8.3 morts hospitaliers /jour.
Je ne compte pas les morts en Epadh puisque nous ne savons de quoi ils sont morts. Vous constaterez avec le sourire que du 1er au 15 Aout, 10 personnes auraient d’ailleurs ressuscitées selon le cumul des morts en Epadh.
Nous sommes devenus fous ?!
Merci à tous ceux qui voudront nous rejoindre pour que l’AP-HM se réveille du mirage et agisse.
Merci à tous ceux qui ne sont pas d’accord et qui voudront renouveler l’espace du débat pour une discussion courtoise et constructive.
Bien confraternellement,
 
Source :
– Appel du Collectif soignant pour une politique sanitaire COVID-19 juste, éclairée, et proportionnée.

 

  • Yea 3
Link to comment

sur le port du masque qui réduit l’intensité de l’infection même s’il ne l’évite pas toujours.
 

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp2026913
 

Quote

 If this hypothesis is borne out, universal masking could become a form of “variolation” that would generate immunity and thereby slow the spread of the virus in the United States and elsewhere, as we await a vaccine.

 

Link to comment

On est passé en France de "personne n'a de masque" à "tout le monde en a un" ou au moins il est porté de façon assez visible par pas mal de monde et... Les résultats épidémiologiques sont faiblichons pour le dire gentiment. Idem en Belgique. 

 

Ergo, continuons. Ca va forcément marcher à un moment ou un autre. Forcément.

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Que penser de ce message sur le fb d'un toubib (qui a écrit pour CP)

Même les médecins ne semblent pas d'accord entre eux

 
Je reprends : une épidémie c'est la contagion qui la rend difficile à vaincre et la morbi-mortalité qui tue et submerge le système de soins.
La contagion c'est l'amont.
La transmission interhumaine (R eff) c'est ce qui se passe quand un humain attrape le virus dans son nasopharynx et en envoie dans l'air expiré sous forme de gouttelettes et d'aérosols à un autre humain. Actuellement le R eff moyen est de 1,2 donc chaque cas positif en contamine 1,2 soit 1000 cas positifs donnent en moyenne 1200 cas au bout des 7 jours voire 10 que dure la contagiosité. Donc 30 000 nouveaux cas aujourd'hui c'est 36000 nouveaux cas dans la semaine. Donc cela va très vite.
....
En portant des masques, en s'éloignant, en réduisant nos interactions sociales, en s'isolant si on est contact ou positif on freine mais pas assez puisque les nouveaux cas sont en croissance. Et le talon d'Achille c'est l'isolement qui est peut être à 5% alors que les Français sont plutôt observants en majorité des comportements de protection personnelle. Or c'est le boulot des ARS l'isolement donc le boulot du gouvernement... Voilà pourquoi le couvre feu peut être remplacé par la fermeture de TOUS les commerces la nuit sans empêcher les gens de déambuler mais l'isolement c'est au gouvernement de faire le travail car depuis neuf mois il n'avance pas.
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...