Jump to content

Armageddon économique ?


vincponcet

Recommended Posts

il y a 33 minutes, Mathieu_D a dit :

Les indicateurs éco "doigt mouillé" ont l'air de dire que l'économie va mieux.

Mon LinkedIn se remet à sonner avec une bonne fréquence et j'ai des échos similaires par ailleurs.

 

(Les 6 derniers mois c'était calme plat.)

 

Même perception sur mon job à moi, fortement dépendant des levées de fonds. Le choc de la hausse du coût de l'argent commence à être absorbé j'ai l'impression. Et les chiffres des trimestriels d'entreprises cotées ont l'air un peu meilleurs qu'attendus aussi.

 

Beaucoup de sollicitations de chasseurs pour avoir des missions par contre, en particulier sur de l'IT.

 

On continue à avoir plusieurs marchés j'ai l'impression.

Link to comment
6 hours ago, Bézoukhov said:

Bof ;) . Mon domaine est en surchauffe en terme de recrutement depuis deux ans, toujours le même rythme ; par contre, la fréquence des consultants qui m'appellent pour chercher du business augmente.

Aurait-on, via le besoin de rationalisation des coûts dû à la montée des taux, des incitations à moins externaliser et plutôt embaucher en interne la où il y a 6 mois ou un an on avait fait sortir les presta ?

Link to comment

C'est l'inverse. L'augmentation des marges due à la remontée des taux (c'est ce que disent les agrégats statistiques), poussent le management à chercher à gagner des parts de marché. Et donc à investir.

 

En termes macros, les taux réels sont toujours faibles. Le mauvais investissement peut continuer.

Link to comment
il y a 46 minutes, cedric.org a dit :

Pourtant on a vu la pression de rentabilité de la part des investisseurs sous les 12 derniers mois. N'etait-ce pas dû aux taux ?

 

Sur les start up non rentables.

Mais sur les grosses boîtes françaises, je pense qu'elles ont restructure leurs marges. Et maintenant il faut aller à la conquête de nouveaux clients.

Link to comment

https://www.empereurnu.com/post/le-saut-dans-l-inconnu?fbclid=IwAR3aiFNJ_H8cNvmcxhQrl4vgxNIPITSgIiSROWGGRnTSQ5ZKF-dFl0qVE84

 

Vous pensez quoi de cet article? 

Vous préconisez quoi comme solutions pour se prémunir contre cette crise à venir?

Or comme valeur refuge, se trouver un bien dans un coin paumé avec un bout de terrain et viser la pseudo-autharcie? 

Je suis vraiment pas un adepte des thèses survivalistes mais au vu de l'ampleur de la catastrophe annoncée (je rejoins l'auteur sur sa thèse), je vois que ça comme solution... 

Link to comment
6 hours ago, Bastimes said:

Vous pensez quoi de cet article? 

C'est la version financière de "oh, les températures sont montés d'1 degré, la civilisation occidentale va s'effondrer!"

 

6 hours ago, Bastimes said:

Vous préconisez quoi comme solutions pour se prémunir contre cette crise à venir?

La camomille

  • Haha 4
Link to comment
Le 11/09/2023 à 13:44, Bastimes a dit :

 

Je sais pas ce qui est le plus parlant, la paragraphe d'intro, ou le final. Allons-y pour les deux. L'intro:

 

Révélation

Tout en haut de la skyline : les managers des multinationales, interchangeables, conditionnés, zélés et dévoués au système dont ils sont les serviteurs… L’imaginaire qu’ils se sont construit leur interdit de se projeter en dehors de leur univers familier : face à de nouveaux problèmes, ils ne connaissent que les solutions qu’ils ont toujours mises en œuvre. Aujourd’hui, ils y recourent donc encore une fois : manipuler la masse monétaire d’argent fiduciaire mis en circulation par la Réserve Fédérale à leur bénéfice. Face à une crise potentiellement fatale pour le système qui les porte, ils se laissent gagner, semble-t-il, par une « radicalisation cumulative » (d’après le concept théorisé par l’historien Hans Mommsen), de haut en bas de leur pyramide hiérarchique et tout au long de ses branches parallèles plus ou moins concurrentes. Loin donc de s’orienter vers d’autres solutions, ils redoublent d’ardeur, au contraire, à les appliquer. Et déjà auparavant soudés par une pensée grégaire monolithique et par une foi aveugle dans les axiomes technocratiques, tous les petits soldats des armées corporate succombent à une ambiance hypnotique nourrie par le sentiment de menace imminente qui plane au-dessus d’eux. Ils se mettent alors en campagne, sans regarder en arrière, dans une dynamique autodestructrice dont aucun n’a vraiment conscience. Mais toujours au nom de la science économique, du réalisme et du progrès auquel l’univers corporate s’identifie.

 

Le final:

 

Citation

Il sera alors grand temps que les banques centrales et les géants de l’InfoTech interviennent pour sauver la situation en monétisant ce qui ne l’était naguère pas encore avec davantage de création monétaire, mais aussi avec les CBDC, l’identité numérique, le score de réputation sociale, le revenu universel de base, le rationnement énergétique et la grille de contrôle numérique qui va avec. Car, n’oublions pas qu’il faut aussi lutter d’arrache-pied contre le réchauffement climatique et bâtir une société plus inclusive. Mais tout cela n’est que de la prospective imaginée dans quelque bureau d’un géant du consulting. Nous sommes aujourd’hui au bord du gouffre. Nos décideurs financiers le savent pertinemment. Et Jay Powell, Augustin Carstens, Mark Carney, Christine Lagarde, Larry Fink mesurent la profondeur cet abysse, mais les lapins qu’ils peuvent faire sortir de leurs chapeaux pour en distraire le public souffrent de pénurie. Pourtant, à un moment ou un autre nous y sauterons.

 

Ou pour résumer les propos et le ton de l'auteur de manière plus imagée:

 

ree-pepe.gif

  • Haha 1
Link to comment
1 hour ago, Bastimes said:

Bien pourries et non-constructives vos réponses. Je pensais que le niveau sur liborg était un poil plus élevé. Je comprends mieux le pourquoi de l'échec cuisant des politiques libérales en France... 🤣

Alors une autre réponse:

-Cela fait 15ans que ce fil est ouvert

-15ans que des Delamarche et autres nous prédisent l'apocalypse économique et qu'elle n'arrive pas.

-15ans que quand un gars découvre ces discours il est un peu affolé et demande des avis

-15ans que ceux qui sont passés par là et qui sont blasés disent "On ne sait rien et ce n'est pas un article qui va changer cet état de connaissance".


A la rigueur, si on veut faire avancer le débat, faudrait expliquer pourquoi celui-ci aurait raison par rapport à tout ceux qui se sont succédé depuis 15ans.

 

Un jour les prophètes de l'apocalypse auront raison.

A long terme ils ont toujours raison.

Et ils nous dirons "Vous voyez j'avais raison, fallait m'écouter".

Mais à long terme nous serons tous morts.

En attendant je fais comme si je ne savais pas ce qui allait se passer, car au final c'est le cas.

 

 

Et pour finir, je ne vois pas en quoi cette position a quoi que ce soit à voir avec les politiques libérales en France.
Déjà faudrait qu'il y en ait.

  • Yea 6
Link to comment

Voilà, là on rentre dans de l'argumentaire... ;)

 

En l'occurence, 8% d'inflation en zone euro, CS qui fait faillite, la guerre en Europe, les pays européens du Sud au bord du précipice, le tout sur fond de paupérisation drastique de la population, et j'en passe. On est en crise. 

 

Ça me fait un peu penser à la grenouille qui est au fond de la marmite sur le feu et qui attend patiemment que l'eau bouille en se disant que tout va bien. On n'assistera peut être pas à l'armaguédon économique de ce fil, mais j'ai quand même l'impression qu'on est en train de crever à petit feu. 

 

Les économistes autrichiens nous prédisent des crises de plus en plus majeures et fréquentes, et les dernières 20 années de notre histoire semble leur donner raison. 

 

Après j'avoue, en France il y a des Loïc Roussel, Sébastien Laye, Charles Gave, Simone Walper, et Jean Marc Daniel. Ça fait bien monter le niveau. 😁

Link to comment
2 hours ago, Bastimes said:

Bien pourries et non-constructives vos réponses. Je pensais que le niveau sur liborg était un poil plus élevé. Je comprends mieux le pourquoi de l'échec cuisant des politiques libérales en France... 🤣

Au risque d'ajouter du pourri et du non-constructif... j'ai tenté de lire l'article et il ne m'a pas convaincu du tout.  Les extraits cités par @Alchimi sont très représentatifs. Pour moi c'est du gloubi-blouga.    Voilà pour la forme.

 

La masse monétaire explose. Les banques centrales sont devenues folles.  La dette des Etats est insoutenable.  OK, merci, on est au courant.  Cela ne peut plus durer... et pourtant ça dure. Je pense que @Marlenus a répondu sur le fond.

 

On 9/11/2023 at 1:44 PM, Bastimes said:

Vous préconisez quoi comme solutions pour se prémunir contre cette crise à venir?

Si la solution miracle existait, cela se saurait.  A toi de voir en fonction de ta situation et de tes préférences.

 

Link to comment
il y a 9 minutes, fm06 a dit :

Les extraits cités par @Alchimi sont très représentatifs.

L'à propos de l'auteur du blog (passage mis en gras par mes soins):

 

Citation

Professeur à l’université, j’enseigne dans le domaine de l’anthropologie, avec un intérêt tout particulier pour ce qui crée et entretient des liens bienveillants entre humains.

Ces liens sont au cœur de ce qui justement fait de nous des humains. La situation actuelle met gravement en danger ces liens et m’a conduit à chercher à vouloir les défendre ici, dans l'arène, contre ce qui les menace.

 

Le reste du blog, de ce que j'en ai lu, est bien sûr à l'avenant.

 

Donc bon. "Reeeee" derechef.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 4 minutes, Rincevent a dit :

Hans, le lance-flammes s'il-te-plait.

Tss tss, quel humour pourri et non-constructif. Ça doit être à cause de ça l'échec cuisant des politiques libérales en France. /Bastimes /s :D

Link to comment

Non, je veux dire que c'est une bonne chose de répondre poliment aux questions de @Bastimes , même déjà posées par le passé par d'autres, même soulevées par la lecture (honnête) de sites de gens qui ne montrent pas de compétence particulière dans ce qu'ils essaient de raconter (je parle de l'anthropologue, là). Et c'est aussi, en contrepartie, fair game de se moquer ouvertement des tics de langage et des thought-terminating clichés dudit anthropologue. ;)

Link to comment
Il y a 5 heures, Bastimes a dit :

Voilà, là on rentre dans de l'argumentaire... ;)

 

En l'occurence, 8% d'inflation en zone euro, CS qui fait faillite, la guerre en Europe, les pays européens du Sud au bord du précipice, le tout sur fond de paupérisation drastique de la population, et j'en passe. On est en crise. 

 

Ça me fait un peu penser à la grenouille qui est au fond de la marmite sur le feu et qui attend patiemment que l'eau bouille en se disant que tout va bien. On n'assistera peut être pas à l'armaguédon économique de ce fil, mais j'ai quand même l'impression qu'on est en train de crever à petit feu. 

 

Les économistes autrichiens nous prédisent des crises de plus en plus majeures et fréquentes, et les dernières 20 années de notre histoire semble leur donner raison. 

 

Après j'avoue, en France il y a des Loïc Roussel, Sébastien Laye, Charles Gave, Simone Walper, et Jean Marc Daniel. Ça fait bien monter le niveau. 😁



Mon point de vue:
1/ Il ne peut plus y avoir de vrai crise économique en mode "purge des 90's en Europe de l'Est" en Europe, car:
1/ L'UE(*) et les gouv nationaux en place n'y survivraient pas. Hors l'UE (comme l'€) ayant une nature parareligieuse les laisser mourir de leur belle mort est radicalement hors de question.
2/ Nous sommes à présent dans des sociétés vieillissante et dramatiquement peu résilientes, ça pourrait donc très très mal tourner.
3/ Le stade de la possibilité d'un soft-landing est dépassé (pas techniquement mais démocratiquement vu les efforts en jeu)

De là tout absolument tout les trucs les plus exotiques seront fait pour que cela n'arrive pas, (renseigne toi sur la Modern monetary theory) ce qui aboutira à la poursuite de la baisse tendancielle de la croissance péniblement biberonnée par de plus en plus de dette étatique (**) et de la société, soumise au verdissement autoritaire et à un neosoviétisme qui se cache de moins en moins. Mort lente quoi, c'est un "choix".
Ouai je suis optimiste😄 .
L'ambiance de ce fil a beaucoup changé depuis 2007 que je le suis, il y a eu quelques années "grand-soir" aidées par la plus grande jeunesse d'alors des membres historiques.
Bon comme dans tout systeme soviétoïde il faut se barrer ou se placer au mieux pour surnager sur le baisse du pouvoir d'achat réel ambiant (multinationales et/ou boite avec pouvoir de marché, nomenklatura politco-mediatico-administrative ect).

Les USA pour leur part ont certains paramètres qui me rend moins pessimiste que chez nous.


(*) à ne pas confondre avec l'Europe
(**) On a peu conscience des gardes-fous qui on sauté (pour toujours) lors de la crise de l'€ en 2010, pourtant ça pavait l'avenir.
 

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 7 heures, Rincevent a dit :

Lolwutwtf ?

 

https://www.allianz.com/en/economic_research/publications/specials_fmo/2023_09_14_GermanEconomicPlan.html

 

Citation

Does it matter if a central bank makes losses? The Fed’s cumulated USD74bn losses have already largely outstripped the central bank’s USD42bn in capital. If the Fed was a commercial bank, it would be technically insolvent. But it does not really matter for a central bank to operate with negative equity: For instance, the central banks of Chile or Czechia have carried negative equity for a long time without being hampered in their ability to fulfill their objectives. A central bank’s credibility depends first and foremost on its ability to meet its mandate and sometimes making losses ‘’can be the price to pay for achieving these aims’’ (BIS, 2023).

 

Link to comment
  • 3 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...