Jump to content

Flims du moment


Recommended Posts

Tu veux, bien sur, dire Goldfinger

Je m'étais fait la même remarque.

Goldeneye est sympa, mais ne vaut vraiment pas disons From Russia with Love ou Goldfinger (les deux meilleurs de la série selon moi) - je classerai comme troisième On Her Majesty Secret Service.

Ensuite, il y en a toute une série que j'aime beaucoup: Dr No, Thunderball, You only live twice, Diamonds are forever, Live and live die, Die another day, Casino royale.

Et un cran en dessous A view to a kill (le film est sauvé grace au méchant … et à la BO de Duran Duran :icon_up: ), mais aussi Living Daylights.

Les autres sont plus ou moins inachevés, ce qui n'empêche qu'ils se laissent voir avec beaucoup de plaisir, et ce même si les recettes sont parfois lassantes (gadgets, cartes postales et girls séduites un peu trop facilement).

Link to comment
Je m'étais fait la même remarque.

Goldeneye est sympa, mais ne vaut vraiment pas disons From Russia with Love ou Goldfinger (les deux meilleurs de la série selon moi) - je classerai comme troisième On Her Majesty Secret Service.

Ensuite, il y en a toute une série que j'aime beaucoup: Dr No, Thunderball, You only live twice, Diamonds are forever, Live and live die, Die another day, Casino royale.

Plutôt d'accord avec cette sélection si Die Another Day est remplacé par The Spy Who Loved Me.

Link to comment
Je sais bien que ce sont les titres anglais, sont les vrais titres et que l'usage veut qu'on utilise ceux-là, mais je n'arrive pas à penser que c'est snob de les utiliser quand la langue maternelle est le français et qu'on a découvert ces films en français (dans mon cas, vous peut-être pas).

Tu es sûr que le français est ta langue maternelle ? :icon_up:

Je suis libéral mais s'il y a bien une chose qu'il faudrait interdire, ce sont les versions françaises…

Link to comment
Je suis libéral mais s'il y a bien une chose qu'il faudrait interdire, ce sont les versions françaises…

C'est l'exception culturelle française : quand on diffuse des films hollywoodiens en France, il faut au moins qu'ils soient doublés. En général, ça ne s'applique pas aux films britanniques, espagnols, allemands ou indépendants américains, qui sont sous-titrés. La France est le pays du monde où l'industrie du doublage est la plus développée.

Link to comment
Bah, vu le niveau général en anglais - ou même en lecture - des Français, pas étonnant.

Enfin, le mieux c'est quand même les titres anglais traduits… en anglais, mais plus simple, pour que le con de Français le comprenne.

:icon_up: Tout cela est un peu lié. C'est largement parce que culturellement, une énorme majorité des Français ne sont pas automatiquement exposés à l'anglais qu'ils ne font pas d'efforts pour l'apprendre et qu'ils ne sont pas habitués à le pratiquer. Il n'y a rien de fondamentalement plus con chez un Français que chez un Allemand ou un Scandinave, alors on se demande bien pourquoi ces derniers parlent et lisent nettement mieux l'anglais.

Link to comment
Je suis libéral mais s'il y a bien une chose qu'il faudrait interdire, ce sont les versions françaises…

Et encore, les VF c'est un crime, mais contre pas grand chose, le pire c'est de traduire des livres (ok, sauf Poe qui est bien traduit, soit…)

Link to comment

Franchement ça dépend. Si je ne suis vraiment pas partisan des doublages, parfois certains sont particulièrement réussis. Doubler un film est un véritable exercice, savoir attraper les subtilités des dialogues, retranscrire l'ambiance. Bref c'est pas du tout évident et c'est comme tout, on a parfois de gigantesques merdes comme des réussites.

Link to comment
Tu lis toutes les langues?

Non, a mon grand regret, mais j’évite au maximum de juger un livre sans le lire en VO, et en général, je la sens bien la traduction, même quand je lis pas l’original…

Link to comment
Non, il y a beaucoup de doublage afin d'éliminer la pensée capitaliste anglo-saxonne diffusée dans les films.

[/parano-et-ridicule]

Parano ?

Même pas : lis cet article

« En consultation, House prescrit à un patient cancéreux deux cigarettes par jour. Chez TF1, c'est le scandale. Pas question de laisser ça. Finalement, dans la version française, House prescrit deux bols de riz. J'ai dû changer tout le dialogue qui s'ensuit. J'étais furieuse. »

Au début, c'est les clopes. Puis, ce sera les citations de Bastiat remplacées par Marx.

Link to comment
Et encore, les VF c'est un crime, mais contre pas grand chose, le pire c'est de traduire des livres (ok, sauf Poe qui est bien traduit, soit…)

Goethe a toujours dit qu'il préférait la version française de Faust traduite par Nerval que la sienne !

Link to comment
Au début, c'est les clopes. Puis, ce sera les citations de Bastiat remplacées par Marx.

Bah, ils font déjà dire à Greenspan le contraire de son discours au journal, alors pourquoi se priver d'en faire autant avec les personnages de fiction ?

(Edgar Alan Poe traduit par Baudelaire ou Mallarmé, c'est tout à fait supportable. Manque de bol ils sont indisponibles pour faire des doublages de films récents)

Link to comment
Goethe a toujours dit qu'il préférait la version française de Faust traduite par Nerval que la sienne !

Nerval n'est pas n'importe qui non plus. L'immense majorité des traducteurs n'ont pas un talent littéraire hors du commun.

Link to comment
Nerval n'est pas n'importe qui non plus. L'immense majorité des traducteurs n'ont pas un talent littéraire hors du common.

Au moins, la plupart ne confondent pas la langue à traduire avec la langue de traduction. :icon_up:

Vivement que tu reviennes, tu te JCVD-ises à fond.

Link to comment
- L'Echange. AN-THO-LO-GI-QUE sur tous les points. Déjà, j'ai ressenti une forte émotion devant ce qu'a pu traverser Christine Collins (je rappelle que le film est tiré d'une histoire vraie: à noter l'extraordinaire performance artistique d'Angelina Jolie - as usual). Et effectivement, comme le dit Rémy, je crois que ce film aurait tout à fait sa place dans la catégorie wikibéralienne des "films libéraux". On y voit la police de Los Angeles se torcher allègrement les fesses du droit en envoyant, d'un petit claquement de doigts, le premier agitateur en prison. Je dois avouer avoir également eu envie de verser une petite larme face au courage du Révérend Briegleb qui a brillamment tenu tête à cette police de Los Angeles alors même que celle-ci disposait d'un immense pouvoir dans la ville.

Je plussoie, un film magistral qui restera dans ma mémoire. Il est vrai que c'est tiré d'une histoire réelle, ce qui ne fait qu'ajouter au frisson lorsque l'on voit la gestion de la police de L.A. et les épreuves que cette pauvre femme a du subir.

Bah, vu le niveau général en anglais - ou même en lecture - des Français, pas étonnant.

Enfin, le mieux c'est quand même les titres anglais traduits… en anglais, mais plus simple, pour que le con de Français le comprenne.

+ 100

If you had had the chance to drop by and see how some of my classmates were doing last year, there is no doubt you would have fainted… Actually, I remember one who was not even able to translate "how"…

Non, a mon grand regret, mais j’évite au maximum de juger un livre sans le lire en VO, et en général, je la sens bien la traduction, même quand je lis pas l’original…

Sage décision, j'ai moi-même renoncé à acheter un Hayek en français, non par simple paranoïa (quoique…), mais bien plutôt parce qu'il est des nuances difficiles à rendre d'une langue à l'autre, d'autant plus que la langue anglaise est très technique et pointue sur les termes (ce qui compense sa facilité grammaticale) et tout simplement parce qu'une langue, c'est avant tout une certaine tournure d'esprit et une manière de penser, laquelle est bien souvent inimmitable en dépit des efforts de traducteurs qui parfois ne ménagent pas leur peine. En revanche, n'étant capable que de comprendre ma propre langue et l'anglais (accessoirement, un peu d'allemand, suffisamment pour comprendre les points importants d'un texte), je n'ai d'autre choix que de me fier à des traductions concernant d'autres VO…

Link to comment

Vu "le jour où la terre s'arrêta". Évidemment le film est nul, Keanu a un jeu aussi profond qu'une carpe et l'intrigue est d'une indigence rare. La moraline ne dégouline pas mais c'est parce qu'elle est figée à l'état solide, d'ailleurs rien ne bouge dans ce film. Je ne sais pas si c est mon âge où l'âge auquel nous vivons mais j'ai le sentiment que les scénarios tendent à se réduire comme peau de chagrin.

Un instant m'a fait vraiment sourire : l'héroïne jette un coup d'oeil sur son portable LG juste avant de regarder l'heure sur sa montre longines (ce qui est débilissime en soi vu que l'heure affichée sur le portable mais bon passons) c'est tellement gros et mal fait que ça finit de vous faire complètement sortir d'un film qui ne demandait pas ça en plus pour être complètement discrédité.

On notera tout de même quelques éléments nouveaux qui commencent doucettement à prendre leurs marques dans les blockbusters : l'apparition des drones (dans eagle eye également), qui sont les nouveaux joujous pour faire panpan

predator_loaded.jpg

et la nouvelle peur du moment j'ai nommé les nanotechnologies.

Link to comment
Moi je suis pour les doublages. Regarder un film austro-toltèque en VO, c'est lourd. J'aime pas passer mon temps à lire les sous-titres.

Plouc.

Vu "le jour où la terre s'arrêta". Évidemment le film est nul,

Ils ont repris le mix Christianisme + Relativisme moral de l'original ?

Link to comment
Ils ont repris le mix Christianisme + Relativisme moral de l'original ?

Non ce film est vide. Il n'y a qu'un pseudo paganisme de type gaiaique qui se dégage : la terre est malade de nous, on gâche et c'est pas bien (car peu de planètes habitables il faut donc les préserver, pour qui pour quoi ? peut être dans le retour de Keanu en 2012 pour la vengeance de la première mission). Une seule réplique sur l'arche de Noé et le déluge mais franchement ça pisse pas loin. On a droit à la rédemption de l'humanité mais version Ed l'épicier : les hommes sont des monstres mais quand mêmeuuuuh parfois ils sont très gentils et capables de grandes choses.

Le truc du film est de dire que c'est devant le gouffre qu'on réagit : manifestement cela ne s'applique pas à l'équipe de production qui elle se trouve bien au fond.

Link to comment
Un instant m'a fait vraiment sourire : l'héroïne jette un coup d'oeil sur son portable LG juste avant de regarder l'heure sur sa montre longines (ce qui est débilissime en soi vu que l'heure affichée sur le portable mais bon passons) c'est tellement gros et mal fait que ça finit de vous faire complètement sortir d'un film qui ne demandait pas ça en plus pour être complètement discrédité.

Je pense que le film qui est le plus fort pour ça c'est I, Robot.

Link to comment
Non ce film est vide. Il n'y a qu'un pseudo paganisme de type gaiaique qui se dégage : la terre est malade de nous, on gâche et c'est pas bien (car peu de planètes habitables il faut donc les préserver, pour qui pour quoi ?

et ben c'est évident c'est pour les extraterrestre qui avaient besoin de nourriture dans les films réactionnaires d'avant et contre qui les terriens xénophobes se battaient.

Dans ce film vraiment nul, j'ai aussi noté le nombre extravagant de "Yes, We Can !" :icon_up:

Apres matrix, décidément Reeves accumule les bouses. :doigt:

Link to comment

J'ai vu hier Musée haut, musée bas, de Jean-Michel Ribes, une adaptation d'une pièce de théâtre au cinéma. C'est très particulier comme humour, mais j'ai beaucoup aimé ! C'est filmé comme une série de saynètes qui s'ensuivent, où l'on voit toutes sortes de personnages déambuler dans un même musée et se livrer à des dialogues burlesques, voire absurdes. Une scène marquante est celle où les gardiens expriment la peine qu'ils ont à rentrer chez eux le soir après avoir passé la journée au milieu du Beau et du Vrai…

Je recommande chaudement, mais renseignez-vous sur le dénommé Ribes avant d'aller voir ça, parce que ça n'a rien à voir avec Les Bronzés (malgré le casting)… Je connaissais déjà son style pour avoir vu l'une de ses pièces et je n'ai pas été déçu !

Link to comment

Dans le genre film pourri, j'ai vu L'effet papillon 2 hier. Je suis en période de révisions alors je voulais un p'tit truc pour me relaxer sans faire tourner mon cerveau ; et bien j'ai été servi !

Le premier était divertissant mais celui-ci était nul à chier.

C'est l'histoire d'un mec qui peut retourner dans le passé en regardant une photo. Il s'en sert au début pour sauver sa petite amie et ses amis d'un accident de voiture. Puis ensuite, il s'en sert pour : obtenir une promotion en volant un contrat à un collègue, obtenir un plus grand appartement et conduire une BMW jaune décapotable… Ah, these Americans…

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...