Jump to content

Ces petites phrases qui vous ont fait plaisir…


Non

Recommended Posts

Il y a 10 heures, Raffarin2012 a dit :

Ah ben doublon avec Lameador sorry.

C'est carrément le message d'au-dessus, un petit effort :D 

 

J'ai remarqué que les gens ne se lisent plus sur tout ce qui est discussions en groupe, etc. Ils se contentent de partager quelque chose sans s'assurer que ça n'a pas été posté avant. Il n'y a plus de nétiquette ! (ou alors ça a toujours été le cas...)

Link to comment

Allons bon @Raffarin2012, un petit effort, @Lameador a posté la même chose juste au-dessus.

Je note que les gens ne font plus l'effort de lire un fil en entier, se contentant de partager des choses sans s'assurer que ça n'ait pas déjà été posté avant. Y a plus de respect (à moins que ça n'ait toujours été le cas, va savoir).

  • Haha 4
Link to comment
On 4/6/2024 at 4:39 PM, Tramp said:

Les taxes qui ne coûtent pas un centime au contribuable…

 

Ca joue sur les mots, mais c'est une taxe sur les billets de cinéma donc je comprends qu'on puisse dire que c'est pas la contribuable qui paye mais le consommateur.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
13 minutes ago, Solomos said:

 

Ca joue sur les mots, mais c'est une taxe sur les billets de cinéma donc je comprends qu'on puisse dire que c'est pas la contribuable qui paye mais le consommateur.

Une droit d'accise (terme médiéval ayant donné le mot anglais excise tax) avec un financement spécifique alloué au maintien d'une infrastructure. Au même titre qu'un péage autoroutier ou sur un pont.

 

C'est effectivement une nuance importante par rapport à une taxe classique.

  • Yea 1
  • Nay 1
Link to comment
  • 4 weeks later...

Eh oui, parmi les anarcaps, nombreux sont ceux qui tordent les principes liberaux pour justifier des restrictions de liberté de circulation. Ce n'est pas étonnant qu'ils détestent Friedman, un véritable libéral qui était en faveur d'une immigration libre.

  • Yea 3
Link to comment
il y a 5 minutes, Largo Winch a dit :

Eh oui, parmi les anarcaps, nombreux sont ceux qui tordent les principes liberaux pour justifier des restrictions de liberté de circulation. Ce n'est pas étonnant qu'ils détestent Friedman, un véritable libéral qui était en faveur d'une immigration libre.

hum

“It is one thing to have free immigration to jobs. It is another thing to have free immigration to welfare. And you cannot have both.” — Milton Friedman

Link to comment
Il y a 9 heures, Lameador a dit :

 

 

 

Ah, si les journalistes français savaient qu'au sein des libertariens, Milei faire figure de conciliateur et de pragmatiste ! :D

  • Yea 1
  • Haha 5
Link to comment
Il y a 2 heures, Tramp a dit :

C’est un argument contre le welfare. 

oui, mais c'est aussi un constat d'incompatibilité clairement énoncé.
Et Friedman ne dit pas quel choix il préconise dans le cas où les pays d'accueil concernés ne renoncent pas au welfare state.
Perso, je trouve dur de ne pas voir qu'il y a une importation délibérée d'électeurs de gauche dans plein de pays en ce moment : US, Canada, etc.

A minima, comme Friedman, je vois bien qu'il y a un souci.

  • Yea 1
Link to comment

Friedman préconise d’arrêter le welfare. 
 

il y a 16 minutes, Rübezahl a dit :

importation délibérée d'électeurs de gauche dans plein de pays en ce moment : US, Canada, etc.


Les mots ont un sens.

Les intentions de vote aussi :

Citation

  • The Democratic Party's wide lead over Republicans in Black Americans’ party preferences has shrunk by nearly 20 points over the past three years.
  • Democrats' leads among Hispanic adults and adults aged 18 to 29 have slid nearly as much, resulting in Democrats' holding only a modest edge among both groups.

 

Link to comment

Selon HHH, Hayek était un social-démocrate, et selon Block, Friedman père était un socialiste. Toujours plus loin dans la connerie.

Link to comment

C'est marrant d'être aussi buté sur le droit de sécession et l'individu sous une forme quasi atomisée, je suis prête à parier qu'il n'a jamais lu un seul livre d'anthropologie, de psychologie évolutionniste, de biologie, bref, aucune base scientifique pour ancrer ses idées dans la réalité humaine. Comme quoi, on peut être proche de la pureté idéologique tout en étant intellectuellement pauvre 

  • Yea 1
  • Love 1
Link to comment

Intellectuellement pauvre, je ne sais pas, mais SG a le mérite de tenir un discours d'une grande cohérence.  Le fait que son idéal soit inatteignable ne l'empêche pas de penser que c'est le seul qui vaille.

Link to comment
41 minutes ago, fm06 said:

Intellectuellement pauvre, je ne sais pas, mais SG a le mérite de tenir un discours d'une grande cohérence.  Le fait que son idéal soit inatteignable ne l'empêche pas de penser que c'est le seul qui vaille.

C'est vrai qu'il a ce mérite de toujours rappeler l'idéal anarcap et de nous faire réfléchir à l'endroit où nous plaçons notre propre curseur idéologique.

 

Cela dit il est toujours dans une démarche à dénoncer la position de ce curseur chez les autres avec un goût de supériorité qui est vite lassant, je trouve.

 

@Hamster ancap dirait qu'il ne prend pas le temps de se connecter à autrui, il cherche à s'en défendre pour conserver sa pureté idéologique.

Link to comment
il y a une heure, Atika a dit :

Selon HHH, Hayek était un social-démocrate, et selon Block, Friedman père était un socialiste. Toujours plus loin dans la connerie.

Alors pour le père Friedman, c'est plus compliqué que prévu ; il a beaucoup évolué, généralement dans le bon sens. Dans les années 40, il était sans aucun doute socialiste-de-marché. Puis on le voit évoluer, social-libéral dans les années 50 et 60, puis libéral-social dans les années 70, franchement libéral dans les années 80, et quasiment libertarien à partir des années 90. Et c'est aussi pour ça que je recommanderai toujours beaucoup plus "Free to Choose" que "Capitalisme et Liberté", écrit 20 ans avant. Hayek aussi a connu une évolution similaire, mais d'une part il est parti de beaucoup moins loin (au moins à partir de son doctorat), et d'autre part il avait le défaut, ou la décence, de n'écrire que sur les sujets où il était certain de son opinion (c'est pour ça qu'il n'est intervenu en faveur de la dénationalisation des monnaies que dans les années 70 ; et par ailleurs il y a des interviews vers la fin de sa vie où il exprime tous les doutes qu'il a sur le système des brevets ou sur le principe de la responsabilité limitée des sociétés anonymes, mais sans jamais avoir écrit sur ces sujets).

 

Le problème de beaucoup d'Autrichiens, c'est de se croire bons catholiques tout en oubliant le principe du pardon (et c'est aussi valable pour les Juifs, nombreux chez les autrichiens ; Kippour et tout ça est passé trop vite à la trappe).

  • Yea 4
Link to comment
  • 2 weeks later...

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...