Aller au contenu

Qui va gagner  

51 membres ont voté

  1. 1. Qui va gagner

    • Manuel Valls
      12
    • Arnaud Montebourg
      17
    • Jean-Luc Bennahmias
      0
    • Benoît Hamon
      7
    • François de Rugy
      1
    • Vincent Peillon
      0
    • Sylvia Pinel
      1


Messages recommandés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je parie sur Montebourg :mrgreen:

 

Ce serait drôle que des gens de droite se mobilisent pour Valls pour faire barrage à l'aile Gauche du PS.

Ce serait, à n'en pas douter, une odieuse atteinte à la Démocratie.

  • Yea 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui va gagner mais pas "pour qui voterez vous ?" Liborg est bien un repère de droiteux.

Y a du niveau cette primaire. Ça ferait une bonne équipe de ProCycling Manager

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien voté à la primaire socialiste de droite ! Pourquoi pas celle de gauche ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un problème : pourquoi Belle ?

 

C'est le nom officiel, il me semble.

La modestie proverbiale du PS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le nom officiel, il me semble.

La modestie proverbiale du PS.

L'agence de comm en charge de ça a dû faire payer un demi-million avec une trouvaille pareille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cy7nFxjWIAIoBYB.jpg

Soit Valls a beaucoup d'ennemis dans ses proches, soit ses amis sont vraiment très cons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

AHAHAHAHAHHA WOPUTAIN WAHAHAHAHAHA !

Les tronches qu'ils tirent ! TOUS ! Y'en a pas une à jeter !

  • Yea 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une odieuse atteinte à la Démocratie.

Personnellement je pense en effet que ces primaires ouvertes sont nuisibles à la démocratie (je n'ai pas dis anti-démocratique, notez-bien), mais c'est mon côté machiavélien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je pense en effet que ces primaires ouvertes sont nuisibles à la démocratie (je n'ai pas dis anti-démocratique, notez-bien), mais c'est mon côté machiavélien.

Ube amélioration sensée serait de les mettre le même jour, sur les mêmes listes, avec un seul bulletin par participant qui choisirait la primaire à laquelle il veut voter.

Sinon, Montanbour candidat, éliminé au premier tour derrière Méluche, Macreau, Fion et La Pine serait rigolo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs candidats dans le droit que dans la gauche? Quelque raison?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si un candidat défendait le libéralisme ou allait dans le bon sens pk pas ne pas aller voter. Pour l'instant rien de folichon.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je pense en effet que ces primaires ouvertes sont nuisibles à la démocratie (je n'ai pas dis anti-démocratique, notez-bien), mais c'est mon côté machiavélien.

Pourquoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi ?

Une démocratie est grande lorsque ses citoyens débattent et tranchent souverainement entre des alternatives politiques claires et substantielles.

En démocratie représentative, la création de telles alternatives reposent sur des partis militants qui déterminent le meilleur programme pour appliquer une doctrine déterminée. Les questions de personnalités sont secondaires.

Avec la fin des idéologies vient une indétermination croissante entre droite et gauche (et au sein de chacune d'elle). Les primaires consacrent la fin des partis militants héritées des deux derniers siècles. Elles ôtent aux militants la seule motivation "désintéressée" qui pouvait justifier leur engagement quotidien: la possibilité de déterminer leur programme, de choisir leur candidat. Désormais cette possibilité est donnée au premier venu. Il ne faut alors pas s'étonner que les partis voient le nombre de leurs adhérents disparaître, que l'abstention grimpe, etc. De même qu'il ne faut pas s'étonner que l'égo-cratie, la médiocrité s'installe: les candidats ne sont de plus en plus que les défenseurs de petits intérêts sectoriels, les "militants" restant, des gens moins intéressés par un projet pour le pays que par des gains individuels (postes municipaux, élus locaux, etc.).

J'ai dis le premier venu, ce n'est pas exact. Les électeurs des primaires ouvertes sont plus représentatifs du corps électoral général que le corps des militant. D'où une tendance à tirer vers le centre le résultat de ces primaires. Les électeurs de gauche vote aux primaires de la droite (sans doute l'une des causes de l'élimination de Sarkozy), tout comme certains non-socialistes (et certains ici même), se tâtent pour voter aux primaires du PS. Ce qui ne fait qu'accentuer l'indétermination des politiques retenues.

De là un désintérêt croissant pour la politique et le sentiment que seul un vote vraiment extrême peut changer quelque chose.

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs candidats dans le droit que dans la gauche? Quelque raison?

ho non, à droite il n'y a eu que trois candidat vraiment sérieux: Juppé, Fillon et Sarkozy. Fillon a gagné de très loin.

 

A gauche, vu que Hollande (le président de la république) refuse de se présenter une deuxième fois, ils doivent trouve run candidat. Habituellement, c'est le président actuel qui représente son parti aux élections suivantes. Mais là, pour la première fois, le président actuel ne se représente pas alors qu'il n'a fait qu'un seul mandat.

 

Sauf que la gauche française est très divisée et morcelée. Du coup, c'est beaucoup plus compliqué.

Je ne vois que deux candidats sérieux pour l'instant: Valls (premier ministre, la droite du Parit Socialiste) et Montebourg (ancien ministre d'Hollande, aile gauche du Parti Socialiste). Benoit Hamon est aussi un candidat possible (ancien ministre de l'education).

 

Cependant, d'autres candidats sont possibles: Segolène Royale (ancienne femme d'hollande, ancienne chef du PS, ancienne ministre de l'éducation et ministre de l'écologie).

 

De plus, la gauche a aussi deux autres partis importants: le Front de Gauche (gauche semi-extrémiste) avec Mélenchon; et les Ecologistes (avec une primaire bientôt).

 

J'espère te donner le meilleur résumé possible dans un Français acceptable.

  • Yea 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une démocratie est grande lorsque ses citoyens débattent et tranchent souverainement entre des alternatives politiques claires et substantielles.

En démocratie représentative, la création de telles alternatives reposent sur des partis militants qui déterminent le meilleur programme pour appliquer une doctrine déterminée. Les questions de personnalités sont secondaires.

Avec la fin des idéologies vient une indétermination croissante entre droite et gauche (et au sein de chacune d'elle). Les primaires consacrent la fin des partis militants héritées des deux derniers siècles. Elles ôtent aux militants la seule motivation "désintéressée" qui pouvait justifier leur engagement quotidien: la possibilité de déterminer leur programme, de choisir leur candidat. Désormais cette possibilité est donnée au premier venu. Il ne faut alors pas s'étonner que les partis voient le nombre de leurs adhérents disparaître, que l'abstention grimpe, etc. De même qu'il ne faut pas s'étonner que l'égo-cratie, la médiocrité s'installe: les candidats ne sont de plus en plus que les défenseurs de petits intérêts sectoriels, les "militants" restant, des gens moins intéressés par un projet pour le pays que par des gains individuels (postes municipaux, élus locaux, etc.).

J'ai dis le premier venu, ce n'est pas exact. Les électeurs des primaires ouvertes sont plus représentatifs du corps électoral général que le corps des militant. D'où une tendance à tirer vers le centre le résultat de ces primaires. Les électeurs de gauche vote aux primaires de la droite (sans doute l'une des causes de l'élimination de Sarkozy), tout comme certains non-socialistes (et certains ici même), se tâtent pour voter aux primaires du PS. Ce qui ne fait qu'accentuer l'indétermination des politiques retenues.

De là un désintérêt croissant pour la politique et le sentiment que seul un vote vraiment extrême peut changer quelque chose.

 

j'ai du mal à voir en quoi on devrait pleurer là. quant à la question des personnalités, elle est forcément essentielle dans un système politique aussi personnel que la Ve Republique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ho non, à droite il n'y a eu que trois candidat vraiment sérieux: Juppé, Fillon et Sarkozy.

Il y avait aussi Le Maire, qui a longtemps été donné à deux chiffres (et en tous cas au dessus de Fillon jusqu'entre les deux premiers débats).

les Ecologistes (avec une primaire bientôt).

Je crois que la primaire écologiste est passée, et a choisi Yannick Jadot, le candidat le moins connu (mais aussi le plus raisonnable, me dit-on).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que la primaire écologiste est passée, et a choisi Yannick Jadot, le candidat le moins connu (mais aussi le plus raisonnable, me dit-on).

Elle est passé et c'est bien Jadot qui l'a gagné avec Duflot éliminé au 1er tour.

 

Si on veut faire le panorama complet, il faut ajouter le Parti Radical de Gauche qui a comme membre influente Taubira (Mais qui a désigné Pinel) et qui est un soutien du PS.

 

Dans les opposants de gauche on a en plus: Lutte ouvrière  et le Nouveau Parti Anticapitaliste (qui ont toujours un candidats), là on est dans de l'EG hard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais qui a désigné Pinel

Aaah, Sylvia Pinable... :wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aaah, Sylvia Pinable... :wub:

Heu

Le jeu de mots est joli

220px-Sylvia_Pinel_par_Claude_Truong-Ngo

Sinon ... Message signalé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les opposants de gauche on a en plus: Lutte ouvrière et le Nouveau Parti Anticapitaliste (qui ont toujours un candidats), là on est dans de l'EG hard.

Y avait le Parti ouvrier indépendant aussi, composé majoritairement de lambertistes. En 2007 le parti (qui s’appelait encore Parti des travailleurs à l’époque) proposait encore un candidat aux présidentielles avec l’inénarrable Gérard Schivardi.

Bon il semblerait qu’il y ait eu une scission au sein du parti en 2015, dans la grande tradition trotskyste, il ne doit donc plus y rester grand monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui va gagner mais pas "pour qui voterez vous ?" Liborg est bien un repère de droiteux.

 

 C'est clair, et c'est beaucoup moins drôle ainsi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu

Le jeu de mots est joli

220px-Sylvia_Pinel_par_Claude_Truong-Ngo

Sinon ... Message signalé

Les cheveux trop courts ne lui vont pas, question de forme du visage je pense. N'empêche que Baylet a plutôt bon goût.

JAxpxyT.jpg

Et puis tu as mieux, toi, comme ministre récente (à part Pompili) ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut suivre avec un intérêt certain l'action du gouvernement en matière :

* d'éducation nationale

* d'aide aux victimes

* Ayrault avait fait une nomination intéressante pour le numérique et les nouvelles technologies

Je dois reconnaître que ta photo est plus flatteuse que celle que j'ai trouvé sur Wikipedia.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par poney
      Lire : "un paradoxe français" de Epstein
    • Par Nigel
      Je lance un sujet sur Macron, car je pense qu'on risque de se le taper un petit moment - l'homme pouvant très bien se retrouver dans le gouvernement de droite lors de l'investiture de celle-ci. Je commence par l'article du jour sur lui par Contrepoints. 
       
      https://www.contrepoints.org/2015/12/04/231414-le-socialisme-si-particulier-de-m-macron
       
       
       Je persiste à penser que si ce n'est pas forcément un camarade libéral, il peut s'agir d'un allié objectif dirons-nous.
       
       Certes rentier de l'Etat, mais pas de la politique. Donc moins de raison de faire de la démagogie électorale étatiste. 
       
       Certes, ministre dans un gouvernement socialiste, mais pas socialiste et détesté par eux.
       
       Bref, mieux que rien.
    • Par Johnathan R. Razorback
      Vu que Macron et même Henry de Lesquen ont leur fil dédié, je me suis dis qu'on pouvait en faire un sur Mélenchon, d'autant qu'il est déjà en campagne pour la présidentielle (en route vers ses 5 %).
      Et donc Mélenchon s'est décidé à reprendre la rhétorique du FN, lequel à lui-même repris le discours anti-immigration du PCF des années 80: https://www.slate.fr/story/120961/melenchon-travailleurs-detaches
      Ce n'est pas très bisous ça.
    • Par PABerryer
      Il est tant que le candidat ps ait son fil dédié: Hamon beau RU ma tant tire lire lo
      J'attends le ralliement de GK à Hamon à cause de son projet de RU.
    • Par Ixnay
      E Macron continue son hara-kiri politique
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/15/35003-20170215ARTFIG00260-en-algerie-macron-denonce-la-colonisation-c-est-un-crime-contre-l-humanite.php
×