Jump to content

Macron : ministre, candidat, président... puis oMicron


Recommended Posts

il y a 13 minutes, Bézoukhov a dit :

L'énumération est vraiment la figure de style du pauvre.

 

Un trait récurrent (et signe d'une pensée pauvre) de la prise de parole publique de François Hollande.

 

Merci pour le lien, mais je suis très déçu, c'est creux, il n'y pratiquement aucune phrase à sauver de cette tribune, pas de références historiques (ou même contemporaines sérieuses), pas le début d'un nouveau projet collectif, mais des contradictions (la culture française existe / n'existe pas / mais en fait si, elle existe) et des erreurs pures et simples, comme lorsqu'il dit que le français est ce qui fait de nous une communauté (en oubliant que c'est la langue officielle de 29 pays, une langue parlée sur tous les continents, et donc au mieux un trait secondaire de l'identité nationale). On comprend surtout que Macron a une approche complètement anti-assimilationniste de la nationalité: si chaque personne au monde "devrait pouvoir s'inscrire" dans la communauté nationale, ça signifie ni plus ni moins que cette dernière n'a aucune espèce d'exigence à avoir, qu'elle n'a qu'un devoir d'accueil et d'ouverture, et, à la limite, Macron est contradictoire avec sa propre position en ne proposant pas la naturalisation immédiate de tous les étrangers présents sur le territoire national.

 

(A la limite, le concept d'étranger ne veut plus rien dire, vu que ce n'est plus qu'un français en puissance pas encore accueilli. Il y a là un paradoxe à creuser).

 

Il a beau dire l'évidence, c.a.d qu'un peuple est davantage qu'une juxtaposition d'individus qui "coexistent passivement", il ne sait pas en quoi consiste ce supplément d'âme (pour paraphraser Bergson). Je ne sais pas, s'il voulait absolument éviter les difficultés que pose la notion d'identité culturelle, il pouvait se rabattre sur une conception traditionnelle à gauche de la Nation comme communauté civique. Mais non, même pas. Son discours est totalement vide et impolitique. C'est le discours qu'attendent les centristes démocrates-chrétiens et autres zélotes de la construction européenne (en finir avec le "fantasme de la France grande Nation", pour citer le macroniste Daniel Cohn-Bendit).

 

MLP et Fillon vont le bouffer, il n'y a rien dans son discours qui serait le début d'un commencement de réponse au problème de l' "insécurité culturelle".

  • Yea 2
Link to comment

Personne ne parle français comme les Français. Il y a la langue et les références qui s'y trouvent. Je me souviens d'un exemple de F.mas : "Le 14, je vais au bal des pompiers". Cela ne veut absolument rien dire au Canada ou ailleurs. Pourtant, tous les Français comprennent de quoi il s'agit.

Si l'identité française existe, c'est évidemment au sein de notre langue.

Link to comment
il y a 3 minutes, Johnnieboy a dit :

"Le 14, je vais au bal des pompiers". Cela ne veut absolument rien dire au Canada ou ailleurs. Pourtant, tous les Français comprennent de quoi il s'agit.

Qu'est-ce que ça veut dire en dehors de "je vais au bal des pompiers" ?

Je ne suis pas encore un français bien intégré apparemment...

Link to comment
il y a 1 minute, Neomatix a dit :

Qu'est-ce que ça veut dire en dehors de "je vais au bal des pompiers" ?

Je ne suis pas encore un français bien intégré apparemment...

 

Rien de plus. Mais un Canadien francophone ne saura pas de quel 14 tu parles. Et encore moins ce qu'est un "bal des pompiers". Pourtant, toute la phrase est en français.

Link to comment
il y a 20 minutes, Johnnieboy a dit :

Si l'identité française existe, c'est évidemment au sein de notre langue.

 

Je trouve que c'est accorder une importance centrale à la langue la manière dont les français utilisent le français, par rapport à d'autres faits culturels. Je ne dis pas que c'est absurde, mais ça me semble très discutable.

 

Logocentriste dirait Derrida.

  • Yea 1
Link to comment

Ah d'accord. Après c'est assez explicit "bal des pompiers".

Au début de l'année dernière quand le boulanger me disait à 4h30 du mat' "c'est l'embauche ou la débauche ?" suivi par "j'vous met votre chocolatine dans votre poche ?" je débarquais en terre inconnue.

 

Et je suis certain que ça fait pareil au parisien quand on lui dit "il a draché, passe la wassingue".

 

Tout ça pour dire : la particularité française est davantage une collection de régionalismes avec peu de symboles nationaux (à part Kaamelott, les Bronzés et le Dîner de Cons, chaque pays a ses films à citations).

A la limite il faudrait obliger les ouvriers travaillant sur les chantiers à regarder la filmographie de Francis Veber et Michel Audiard.

Link to comment

On ne s'en rend pas toujours compte parce que l'on baigne dedans. Mais ça devient vite évident lorsque l'on se trouve avec des francophones étrangers. Les références culturelles, historiques, populaires, littéraires, etc. Elles passent complètement au-dessus de la tête de la plupart des francophones étrangers.

Link to comment

Un francophone étranger a évidemment toutes les références culturelles d'un français. 

 

Par contre, il n'a probablement pas l'idolatrie de l'Etat du français de base. Il essaie aussi probablement plus de ne pas massacrer la langue française en disant tous les trois mots : en fait ou en prononçant les e muets. Je f

  • Nay 1
Link to comment
il y a 17 minutes, Philippe Hermkens a dit :

Un francophone étranger a évidemment toutes les références culturelles d'un français. 

 

 

Tu n'as pas dû rencontrer beaucoup de Québécois.

Link to comment

:crying: je dois reconnaître qu'il ne reste malheureusement plus grand chose de libéral dans son programme.

Ce qui fait **** c'est qu'il reste quand même un moins pire choix (de peu) que Filloff l'escroc ou Marine....

 

Link to comment
Citation

"Chaque jeune Français ira ainsi à la rencontre de ses concitoyens, fera l'expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine durant un mois"

 

Hmmm ...

Link to comment
il y a une heure, Nigel a dit :

 

 Non. Ou alors argumente. 

 

Y'a vraiment besoin d'argumenter là dessus ? Entre un escroc sans aucune crédibilité qui prétend faire des économies en piquant dans la caisse et la folle national-socialiste, comparé à un social-démocrate mou, bon...

  • Nay 1
Link to comment

Soyons objectifs, Macron et Fillon sur le plan économique sont de moins grandes catastrophes que le reste des candidats.

Mais ça reste très très largement insuffisant, et surtout leurs promesses ne seront jamais suivi d'effets.
Donc remballez de suite.

Ah, et Macron est vraiment un gros nase avec son idée de service militaire obligatoire.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Gilles a dit :

 

Y'a vraiment besoin d'argumenter là dessus ? Entre un escroc sans aucune crédibilité qui prétend faire des économies en piquant dans la caisse et la folle national-socialiste, comparé à un social-démocrate mou, bon...

 

 Tu parles de crédibilité. Je parle de programme. Et même sur la crédibilité, Macron qui n'a eu le courage que de sortir un programme de sous-Juppé, qu'attendre de plus de lui que du Hollandisme à belle gueule ?

 Cultivé, intelligent, et sans doute même connaisseur du libéralisme, il n'en reste pas moins que son projet est naze. Et ça tombe mal, car c'est un programme qu'on choisit, pas juste une belle gueule. Présidentielle =/= Secret Story. 

 

 Fillon, on est dans les réformes timides, mais les réformes quand même.  Après peut-être qu'il n'arrivera à rien, qu'il n'essaiera rien. Du Hollande quoi. Donc en quoi est-il pire que Macron ? 

Link to comment
il y a 4 minutes, Bisounours a dit :

Entre un candidat corrompu avec un programme moins étatiste, et un candidat honnête avec un programme pourri, le choix le moins pire, à part aller à la pêche, c'est quoi ?

 

Pour moi, si je devais exprimer un suffrage, comme je privilégie les questions éco, je serais allé sur Fillon. Sans conviction. Mais je resterai chez moi, j'ai pas de carte électeur de toute façon.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

Tu connais le programme. Sur l'honnêteté, tu ne fais jamais que des suppositions.

Et tu supposes que le programme sera respecté

Ici inserez un rire sarcastique

  • Yea 2
Link to comment
il y a une heure, Bisounours a dit :

Entre un candidat corrompu avec un programme moins étatiste, et un candidat honnête avec un programme pourri, le choix le moins pire, à part aller à la pêche, c'est quoi ?

 

D'autant que l'honnêteté de Macron n'est que de façade. Il a probablement moins de casseroles que Fillon uniquement parce qu'il est plus jeune.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...